La dmarche d'criture cycle 2 - ia89.ac-dijon. dmarche d'criture cycle 2 difficult des tches d’criture. L o l’expert accorde une place ...

  • Published on
    21-May-2018

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>La dmarche d'criture cycle 2COMPETENCES- soc le commun : Palier 1: Utiliser ses connaissances pour mieux crire un texte court crire de manire autonome un texte de cinq dix lignes - programmes : CP : - Concevoir et crire collectivement avec laide du matre une phrase simple cohrente, puis plusieurs. - Comparer sa production crite un modle et rectifier ses erreurs.CE1: - crire sans erreur, sous la dicte, des phrases ou un court texte (5 lignes), prpars ou non, en utilisant ses connaissancesorthographiques et grammaticales.- Concevoir et crire de manire autonome une phrase simple cohrente, puis plusieurs, puis un texte narratif ou explicatif de 5 10 lignes.- Relire sa production et la corriger ; corriger en fonction des indications donnes un texte copi ou rdig de manire autonome.</p><p>RAPPEL NOTIONNELLa dmarche d'criture : MODELE DU PROCESSUS REDACTIONNEL (Mis au point par Hayes &amp; Flower)</p><p> 1 .Oprations de PLANIFICATION : Ces oprations vont bien au-del du simple fait de faire un plan. Elles consistent avant tout dfinir le but du texte: crire pour quoi? Pour qui? Pour quoi faire? Elles servent tablir une bauche de la production escompte et peuvent tre concrtises sous la forme dbauches, de notes</p><p> 2. Oprations de MISE EN TEXTE : Ce sont les activits lies la rdaction proprement dite. Le scripteur doit la fois grer des contraintes locales (choix des mots, syntaxe, orthographe) mais aussi globales (type de texte, cohrence macrostructurelle, progression thmatique) .</p><p> 3. Oprations de REVISION : Elles consistent une relecture critique du texte produit et sa mise au point. Le rdacteur effectue les modifications locales (ex: rectifications orthographiques...) ou globales (dplacements de blocs, ajouts)</p><p>Ces oprations se rptent plusieurs fois au cours de la rdaction,leur gestion simultane explique la </p><p>MDL 89 1</p><p> 1 .Oprations de PLANIFICATIONdfinition du but du texte. Jcris pour quoi?Pour qui? Pour quoi faire? bauche de lensemble de la production </p><p> 2. Oprations de MISE EN TEXTEActivits lies la rdaction:contraintes globales: type de texte, cohrence macrostructurelle progression thmatiquecontraintes locales:choix des mots, syntaxe, orthographe</p><p> Oprations itratives </p><p> 3. Oprations de REVISION</p><p> relecture critique mise au point du texte: modifications globales ou locales</p><p> Plus le scripteur est jeune, plus les problmes locaux risquent de lui faire perdre de vue les choix plus globaux. </p><p> 4. EDITION du texte</p><p>- mise en valeur de l'crit </p><p>- copie manuscrite ou tapuscrite (tape)</p><p>- illustration, fabrication d'un petit livre.... </p></li><li><p>La dmarche d'criture cycle 2difficult des tches dcriture.L o lexpert accorde une place dcisive aux oprations de planification qui laident oprer des choix locaux, llve est occup, lui, contrler le geste graphique et garder le fil de ses ides.La didactique de la production dcrit doit donc se donner pour mission de concevoir des aides pour permettre aux lves de mieux grer les oprations dfaillantes, cest--dire la planification et la rvision.</p><p>Les lves produisent plus facilement si :- ils ont t beaucoup confronts l'crit depuis la maternelle- ils ont t mis en situation de produire de l'crit tous les jours (Cf programmes)- ils sont mis en projet d'apprentissage : crire pour de vrai - ils ont une reprsentation trs claire de la tche accomplir : voir aides la planification de la tche dans les sances- ils ont des outils disposition pour les aider accomplir la tche- ils sont en capacit de mesurer leur progrs </p><p>Comptences intermdiaires mobilises lorsque l'lve produit un crit :- prparer de bonnes conditions matrielles pour crire (posture, matriel, espace...)- se concentrer au moment de la production d'crit (restaurer le calme)</p><p>PROPOSITION(s) DE MISE EN OEUVRE (exemple d'une situation pris dans l'ouvrage de D. Piveteaud Comment lisent les enfants du Chaperon Rouge ?)- cycle 2: crire la suite d'une histoire : comment laborer un crit au CP (mai/juin)- ce que les lves savent dj faire : = ils sont capables de produire de l'crit qui n'existait pas avant et qui a du sens (de la dicte l'adulte la production de phrases avec des tiquettes)= puis ils prennent conscience de la limite du dispositif avec les tiquettes et ajoutent leurs mots pour traduire leur pense (disparition progressive des tiquettes)= quand les tiquettes ont disparu, les lves doivent s'engager dans leur projet d'criture : quoi crire et avec quoi ?</p><p>Droulement Activit du matre Activit de l'lve</p><p>CP : Le projet : s'engager dans l'criture en laborant la suite d'une histoire[album de l'cole des loisirs : L'histoire du bonbon Anas Vaugelade]</p><p>Oprations de PLANIFICATION</p><p>L'enseignant montre le texte (au tableau) du dbut de l'histoire qui a t lu et les trois images squentielles de l'album (les 2 premires images illustrant une partie du texte lu).</p><p>L'enseignant questionne les lves : le dbat doit permettre de faire merger des points de vue diffrents (plus il y en a, plus il sera facile d'en choisir un et d'laborer la trace crite la priphrie ou l'oppos de ce qui </p><p>Prsenter le projet de production Nous avons lu ensemble le dbut de l'album L'histoire du bonbon (Anas Vaugelade). Voici les illustrations : vous allez crire ce qui se passe dans la 3me illustration (voir annexe)</p><p>Questions :- que se passe-t-il ?- pourquoi Coralie dcide-t-elle de donner un bonbon son frre ?- est-on bien sr qu'il s'agit d'un bonbon ?- que lui dit-elle en lui donnant le bonbon ?</p><p>- collectif : changes autour du questionnement de l'enseignant</p><p>MDL 89 2</p><p> Dbat qui permet de faire merger de quel ct vont se placer les lves : du ct du narrateur ou s'immiscer dans l'histoire.... </p></li><li><p>La dmarche d'criture cycle 2a t dit collectivement).</p><p>Amorce de l'criture : l'enseignant demande si des lves savent dj ce qu'ils vont crire. </p><p>Oprations de MISE EN TEXTE</p><p>criture : les lves qui sont prts commencent crire individuellement</p><p>Diffrenciation : l'enseignant peut regrouper les lves (maximum 4) qui sont en panne d'inspiration ou ayant d'autres difficults pour crire </p><p>Oprations de REVISION</p><p>En fin de sance, : relecture collective de chaque crit : il s'agit surtout de vrifier la cohrence syntaxique </p><p>valuation des crits par l'enseignant</p><p> tayage, guidage : si les mots sont jugs difficiles par l'enseignant, celui-ci les crit au tableau (criture guide par une recherche collective). </p><p>L'enseignant aide les lves en permettant un rel travail d'laboration intellectuelle et d'changes autour des procdures d'encodage.La dicte l'adulte est encore ncessaire pour certains lves :- l'enseignant est secrtaire et l'lve recopie- l'enseignant crit les mots que l'lve doit recopier en phrase- l'enseignant crit le texte en laissant des trous que l'lve compltera....</p><p>- lecture voix haute par l'enseignant des textes que les lves ne veulent pas lire devant tous...</p><p>Transcription (traitement de texte) par l'enseignant de tous les crits des lves : chaque lve disposera de tous les textes de la </p><p>- les lves noncent leur projet et leurs besoins en terme de mots </p><p>- les lves produisent leur crit au brouillon en s'aidant des aides collectives et/ou individuelles</p><p>Lecture voix haute des lves volontaires pour lire leur texte</p><p>Les lves sont invits lire oralement leur texte : toutes les productions sont lues la classe.</p><p>MDL 89 3</p><p> Il est possible que les lves se regroupent pour rflchir ensemble mais chacun doit crire son texte. </p><p> Ces sances de lectures publiques permettent une appropriation collective des crits... et leur donnent de la valeur. De plus, on travaille sur la lecture haute voix dans une vraie situation de communication. </p><p> Les lves disposent des outils rfrents de la classe (affiches, carnets de mots...) </p><p> Dispositif provisoire : l'objectif de l'enseignant est de pouvoir insrer ces lves progressivement dans des groupes htrognes pour qu'ils puissent progresser dans leurs acquisitions et leurs comptences. </p><p> Remarque : chaque fois qu'un lve vient voir l'enseignant en disant que le texte est termin, l'enseignant doit trouver la relance adquate pour faire en sorte que l'lve fasse grandir son texte . </p></li><li><p>La dmarche d'criture cycle 2</p><p>EDITION Projet de mise en valeur des crits des lves </p><p>classe, le sien tant le premier de la liste.</p><p>Fabriquer un petit livre pour raconter la fin de l'histoire. Le petit livre sera communiqu et/ou conserv [voir dmarche de fabrication partir d'une feuille A4 ==========&gt; http://petitslivres.free.fr/spip.php?</p><p>article4</p><p>MDL 89 4</p><p> Notes [...Les exprimentations menes depuis de nombreuses dcennies par de nombreux chercheurs et praticiens, les travaux importants des anthropologues, psychologues, didacticiens ou linguistes, montrent tous avec insistance combien le travail de l'criture renforce chez les lves les comptences de lecture, les dveloppe, renforce en mme temps la capacit analyser la langue, ncessaire l'entre dans l'crit.</p><p>Faire crire les lves permet souvent d'identifier et de remdier certains blocages ou malentendus dans l'apprentissage de la lecture.</p><p>Enfin et surtout, l'criture permet aux lves, encore des enfants, d'entrer dans le monde des grands : ceux qui savent lire et crire tout seuls. Ceux qui communiquent mais plus encore pensent avec de l'crit. Ce qui pour de jeunes enfants n'est pas un mince challenge....]</p><p>extrait de L'atelier dirig d'criture au CP, comment rpondre l'htrognit des lves p 7 - de Dominique Bucheton et Yves Soul Delagrave</p><p> C'est en crivant qu'on devient criveron dit Raymond Queneau.</p><p>Plus les lves seront mis en situation d'crire souvent (graphier), plus ils seront en capacit de produire plus facilement. </p><p> Le geste d'criture est prdictif de la qualit et de la quantit de la production d'crit.</p><p> L'objectif est de prendre en charge la correction orthographique et grammaticale du texte. Plus tard, les lves seront incits recopier eux-mmes leur texte. </p><p>http://petitslivres.free.fr/spip.php?article4http://petitslivres.free.fr/spip.php?article4</p></li><li><p>DOCUMENTS UTILES :</p><p> le texte de l'album d'Anas Vaugelade les trois illustrations proposes aux lves pour leur projet d'criture</p><p>MDL 89 5</p><p> L'histoire du bonbon (texte de l'album)1- Coralie, donne-moi un bonbon! </p><p>2- Non, dit Coralie. </p><p>3- Allez, donne-m'en un ! Non </p><p>4 - Rien qu'un seul! Non et non! </p><p>5- Et si je dis : s'il te plat, Coralie Cochon, ma sur chrie, tu m'en donnes ? </p><p>6- Tiens, t'as qu' le planter, a fera un arbre bonbons, et tu me ficheras la paix. </p><p>7- Menteuse, dit Jean. </p><p>8- Dans un coin du jardin, Jean creuse un trou. Il y dpose le bonbon, et, pour bien le couvrir, il fait avec la terre une petite montagne.</p><p>9- Jean apporte aussi un parasol et une petite radio, pour que le bonbon ne s'ennuie pas.</p><p>10- Des fois, il lui chante les comptines qu'il a apprises l'cole.</p><p>11- Et chaque matin, Jean arrose le bonbon. Sinon, pense-t-il, a ne peut pas pousser. </p><p>12- Il attend toute la journe.</p><p>13- Il attend toute la nuit; et il attend encore trois jours et trois nuits.</p><p>14- Le quatrime matin, une petite fleur mauve sortit de la montagne; peut-tre cause du bonbon ou peut-tre parce que c'tait le printemps. FIN </p><p> Les trois illustrations proposes aux lves (correspondent au texte surlign). </p></li></ul>

Recommended

View more >