La   La romanisation. Apr¨s la guerre des Gaules, les romains restent en Gaules,

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of La   La romanisation. Apr¨s la guerre des Gaules, les romains restent en Gaules,

  • La romanisation.

    Aprs la guerre des Gaules, les romains restent en Gaules, et peu peu la Gaule se dveloppe comme le pays des romains. Les gaulois deviennent les Gallo-romains.

    Les routes taient droites et trs

    rgulirement,il y avait une borne militaire.

    Les romains construisent des routes qui permettent de circuler.

  • Ils construisent des routes partout en Gaule. Les routes rectilignes vitaient les obstacles naturels grce des ponts et des tunnels.

    Ces voies permettaient aux lgions de se dplacer rapidement pour protger les frontires.

    Les lgions est le nom que lon donnait larme romaine.

  • Les routes taient galement empruntes par les courriers, les voyageurs et les marchands. Le commerce utilisait aussi le transport fluvial largement dvelopp cette poque. Le transport fluvial consiste dplacer des marchandises dans des bateaux qui circulent sur les fleuves et les rivires.

    Dans les villes, les rues taient droites, paves et bordes de trottoirs. Elles permettaient aux chars de circuler facilement.

  • Rpond aux questions :

    1. Comment appelle-t-on les gaulois aprs la guerre des Gaules ?

    2.Que construisent les romains aprs la guerre, pour pouvoir circuler dans la Gaule ?

    3.Dcris les routes qui sont fabriques par les romains.

    4.Comment font les romains pour construire la route lorsquil y a un obstacle, comme une rivire par exemple ?

    5.Quest ce que sont les lgions romaines ?

  • 6.Qui se dplacent sur les routes fabriques par les romains ?

    7.Est-ce que les gallo-romains ont des voitures ?

    o Ouio Non

    8.Quel vhicule utilisent les gallo-romains ?

    9.Comment se dplace les gallo-romains lorsquils ne se dplacent pas sur les routes ?

  • Les romains construisent aussi de nombreux btiments.

    Comme :

    Les arcs de triomphes qui se trouvaient l'entre de certaines villes gallo-romaines. Ils servaient honorer les victoires romaines et la fidlit de la ville l'empereur.

    Le forum qui tait le lieu des affaires et de la vie politique et religieuse o les Gallo-Romains se rendaient le matin pour discuter des affaires publiques

  • Le temple qui tait un espace pour prier les nombreux dieux. Le temple avait en gnral une toiture en triangle qui reposait sur des colonnes.

    L'amphithtre o les spectateurs s'asseyaient sur les gradins pour assister des combats sanglants de gladiateurs ou de btes froces qui se droulaient dans l'arne centrale.

  • Les vrais gladiateurs se recrutaient parmi les condamns et les esclaves. Le Romain se rendait l'amphithtre pour voir la mort.

  • Larne de lamphithtre est la partie au centre qui est ronde et qui est compos de sable. Les gradins de lamphithtre, cest la partie qui est tout au tour, en forme descaliers, sur lesquels les spectateurs peuvent sasseoir pour regarder le spectacle.

    Regarde les deux personnages qui sont sur limage de lamphithtre et coche la bonne rponse :

    o Les deux personnages sont dans les gradins.o Les deux personnages sont dans larne.

    Colle les tiquettes au bon endroit sur limage de lamphithtre.

    Larne Les gradins

  • Les thermes taient les bains publics o on se donnait rendez-vous l'aprs-midi. Aprs des sances de gymnastique (jeux de balle, lutte...), on passait dans des salles pour se faire masser, huiler, frotter de sable par des esclaves et on prenait des bains

    Les aqueducs qui conduisaient dans la ville l'eau de plusieurs sources. L'eau coulait dans une canalisation au sommet, supporte par les trois ranges d'arches. Cette eau alimentait les fontaines et les thermes de la ville.

  • L'agriculture tait la principale source de richesse des Gallo-Romains. Sous l'influence romaine, les productions augmentrent et de nouvelles cultures (par exemple les vignes) se rpandirent. De grands domaines agricoles se dvelopprent, dont le centre tait la villa. C'tait la fois l'habitation du matre (le propritaire) et la ferme o travaillaient des paysans libres et des esclaves.