Knock - Jules Romains

  • View
    1.161

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Knock - Jules Romains

JulesRomans d, /,"is. Knock ou Ltiomphe delaMdecine TROISACTES Gallimar !ditionsGallimard.194. ALoisJove. PE RS ONNAGE S KNOK. LEDTEU R PARPALAID. MOUS QU ET. BE RNARD. LTAMB OU RDEVILLE. PREMIERGARS. DEUXIMEGARS. SCI PI ON. JEA N. MADAEPAR PALAID. MADAME RMY. LADAMEENNOIR. LDAMEENVIOLET. LBONNE. VOIDEMAR IETE,l cantoade. 10Knock Cettepiceatreprsentepourlapremire loisParis,laComdiedesChamps-tlyses,le 15dcembe1923,sousldirectiondeJacques Hbertot,aveclmiseenscneetlesdcors de Louis Jouvet.Lesrlestaienttenuspar Mmes CoutantLambert,IrmaPerrot,IzaReyner,Mag.Brubet, J.Tisserand;etparMM.LoisJouvet,A.Hraut, Evsef,Gaultier,Ben Danou,Salis,Mamy,SaintIsles. ACTE1 L'actionsepassel'intrieuroautourd'une autonwbile trs ancienne,type 1900-1902.Carrosserie not(double phaton arrang sur le tard en similifpdo,grcedesMIesrapportes).Cuivresvolumineux.Petitcapotenformedechauferette. Pendantunepartiedel'acte,l'autosedplace. Onpartdesabordsd'unepetitegarepours'lever ensuitelelongd'uneroutedemontagne. SCNEUNIQUE KNOCK,LEDOCTEURPARPALAID, MADAMEPARPALAID,JEAN LEpOCTEURPARPALAID Tousvosbaggessontl,moncherconfrre? KNCK Tous,docteurParpalaid. LEDOCTEUR Jeanlescaseraprsdelui.Noustiendronstrs bientous les trois l' arrire dela voiture.La carosserie est si spacieuse, les strapontins siconfortables! Ah!cen'estpaslaconstructiontriquedemantenant ! KNOCK,Jean, au momentoilplacelacaisse. Jevousrecommandecettecaisse.J'yailog quelquesappareils,quisontfragles6 Jean commence emiler les bagages de Knock. 14Knock MADAMEPARPALAID Voilunetorpdoquejeregretteraislongtemps si nousfaisions lasottise delavendre. Knockregarde levhicule avec strprise. LEDOCTEUR Car c'est,ensomme,une torpdo, avec les avantagesdel' anciendouble-phaton. KNOCK Oui , oui . Toutelabanquetted'avantdisparatsous l'amas. LEDOCTEUR Voyezcommevosvalisesselogentfacilement! Jean ne sera pas gn du tout.Il est mme dommage quevousn'enayezpasplus. Vousvousseriez mieux rendu compte des commodits de ma voiture. KNOCK Saint-Maurice est loin? LEDOCTEUR Onzekilomtres.Notezquecettedistancedu chemindeferestexcel l entepourlafdlitde laclientle.Lesmaladesnevousjouentpasle tourd'allerconsulterauchef-lieu. Actel,scneunique15 KNOCK Iln' y adoncpasde diligence? LEDOCTEUR Une guimbarde si lamentable qu elledonne envie de faire le chemin pied. MADAMEPARPALAID Icil 'onnepeutguresepasserd'automobile. LEDOCTEUR Surtotdanslaprofession.Knockreste conrtois et impassible. JEAN,aitdoctenr. Jemetsenmarche? LEDOCTEUR Oll, commencezmettreenmarche,monami . Jean entreprend tOHte 1me srie de man1wres " Otwerture ducapot,dvissage desbougies,injectiond'essence,etc. MADAMEPARPALAID,lKnock. Surleparcourslepaysageestdlicieux.Znade Fleuriot l'a dcrit dans un de ses plus beaux romans, dontj' aioubl ileti tre.(Ellemonteenvoiture.A sonmari.)Tuprendslestraponti n, n' est-cepas? 16Knock LdocteurKnock se placera prsde moi pour bien jouir de la vue . . .Knock s'assied la galChe de Mme Parpalaid. LEDOCTEUR Lcarrosserieestassezvastepourquetrois prsonnessesententl'aisesurlabanquette d' arrire.Maisilfautpouvoirs' talerlorsqu'on contempleunpanorama.(Ils'approchedJean.) Toutvabfn?L' i njectiond' essenceesttermine? Dans les deux cylindres? Avez-vous pens essuyer unpeulesbougies?C' ettprudentaprsune tapede onzekilomtresEnveloppezbienlecarburateur.Unvieuxfoulardvaudraitmieuxquece chifon.(Pendantqu'ilrevientversl'arrire.)Parfait!parfait!(Ilmonteenvoiture.)Jem' assois -pardon,cher confrre - jem' assoissurce large strapontin,quiestpluttunfauteuilpliant. MADAMEPARPALAID Lroutenecessedes' leverjusqu' SaintMaurice.Apied,avectouscesbagages, letraj et seraitterrible.Enauto,c' estunenchantement. LEDOCTEUR Jadis,moncherconfrre,il m'arrivaitde taquiner la muse.J'avais compos un sonnet, de quatorze vers,surlesmagnifcencesnaturellesquivont s'ofrir nous. Du diable si je me le rappelle encore. Acte1,scneunique17 Profondeursdes vallons, retraites pastorales e++ Jean tourne dsesprment la manivelle. MADAMEPARPALAID Albert,depuisquelquesannes,tut' obstines direProfondeurs P.C'estPAbmesdesvallons. qu'il yavait dans les premiers temps LEDOCTEUR Juste!Juste!(Onentenduneexplsion. ) tcoutez,moncher confrre,commelemoteur par bien. Apinequelquestoursdemanivellepourappler lesgaz,ettenez. . . uneexplosion. . . uneautre . .. voil!voil! . . . Nousmarchons.Jeans'installe.Levhicules'branle.Le paysagepeupeusedroule. LEDOCTEUR,aprsquelques instants de silen. Croyez-m'en,monchersuccesseur!(Il donnun tapeKnock.)Carvoustesdscetinstantmon successeur!Vousavezfaitunebnneafaire.Oui, dscetinstantmaclientleestvous.Simme, lelongdelaroute, quelquepatient,mereonnaisantaupassage,malgrlavtesse,rlael'aitacedemonar,jem'efaceen dclarnt :Vous vous trompez, monsieur. Voici le mdeindu pys = (IldsigneKnock.)Etjeneressordemontrou (ptaraesdumteur)quesivousm' invitezformellement uneconsultationcontradictoire.(Pt18Knock rades.)Maisvousavezeudelachancedetomber surunhommequivoulaits' ofriruncoupdette. MADAMEPARPALAID Mon mari s' tait j ur defnir sa carrire dans une grandeville. LEDOCTEUR Lancer mon chant du cygne sur un vastethtre! Vanitunpuridicule,n' est-cepas ?Jervaisde Paris,jemecontenteraideLyon. MADAMEPARPALAID Au lieu d' achever tranquillementdefairefortune ici! Knock,tour tour,lesobserve,mdite,donne uncoupd' ilaupaysage. LEDOCTEUR Nevousmoquezpastropdemoi,moncher confrre.C' estgcecettetoquadequevous avezma clientlepurunmorcaude pain. KNOCK Voustrouvez? LEDOCTEUR C'etl'videncemme! Actel,scneuniqueI9 KNOCK En tout cas,jen'ai gure marchand. LEDOCTEUR Certes,etvotrerondeurm'aplu.J'aibeaucoup aim aussi votre faon de traiter par corespondance et de ne venir sur placequ'avecle march en poche.Celam'asemblchevaleresque, oummeamricain.Maisjepuisbienvousfliciterde l' aubaine: carc'enestune. Uneclientlegale,sans -coups . . . MADAMEPARPALAID Pasdeconcurent.LEDOCTEUR Un pharacienqui ne sort j amais de son rle.MADAMEPARPALAID Aucuneoccasiondedpense. LEDOCTEUR Pasuneseuledistractioncoteuse. MADAMEPARPALAID Danssixmois,vousaurezconomisledouble decequevousdevezmonmari. LEDOCTEUR Et je vous accorde quatre chances trmestrelles 20Knock pourvouslibrer!Ah!sanslesrhumatismesde mafemme, j ecroisquej ' auraisfniparvousdire non. KNOCK MmeParpalaidestrhumatisante? MADAMEPARPALAID Hlas! LEDOCTEUR Lclimat,quoiquetrssalubreengnral,ne luivalaitrienenparticulier. KNOCK ya-t-ilbeaucoupde rhumatisantsdans le pays? LEDOCTEUR Dites,moncherconfrre,qu'iln'y'aquedes rhumatisants. KNOCK Voilquimesembled'ungrand intrt. LEDOCTEUR Oui,pour quivoudraittudier lerhumatisme. KNOCK,doucement. Jepensaislaclientle. Acte1,scneunique21 LEDOCTEUR Ah! pur . non. Les gens d'ici n' auraient pas plus l'ided'allerchez lemdecinpourunrhumatisme, quevousn'iriezchezlecurpourfairepleuvoiro KNOCK Mais . . . c'estfcheux. MADAMEPARPALAID Regardez,doteur,commelepintdeveet rvissant.On secroiraitenSuisse. PtaradesaCentus. JEAN,l'oreilledu docteur Parpalaid. Monsieur,monsieur.Ilaquelquechosequine marchepas.Ilfautquejedmonteletuyaud'essence. LDOTEUR,Jean. Bien,bien!. ..(Auxautre.)Pisment,je voulais vous propser un petit at ici. MADAMEPARPALID Pourquoi? LDOTEUR,lui faisant des regardsexpressis. Lepanorama ... hum! . . .n'en vaut-il pas la peine? MADAEPAPALID Mas,situveuxtater,c'estencoreplusjol upu plus haut. 22 Knock La voiturestoppe. Mme Parpalaidcomprend. LEDOCTEUR Ehbien!n011Snousarrteronsaussiunpeu plushaut.Nousnousarrteronsdeuxfois,trois fois,quatre fois,si lecurnousen dit.Dieumerci, nousnesommespasdeschaufards.(AKnock.) Obervez,moncherconfrre,avecquelledouceur cettevoiturevientdestopper.Etcommel-dessus vrtezconstammentmatredevotrevtese. Pointcapitaldansunpaysmontagneux.(Pendant q'ilsdescendent.)Vousvousconvertirezlatractionmcanique,moncherconfrre,etplusttque vousnepens.Maisgardez-vousdelacamelote atuelle.Lsaciers,leaciers,jevousledemande, montrez-nousvoaciers. KNOK S'iln'yarenfaireductdesrhumatismes, ondoitserttrpeaveclepneumonieetpleursies? LEDOCTEUR,iJean. Poftezdoncdenotrehaltepurpurgerun pu le tuyau d'esence.(AKnock.) Vous me prliez, monchercnfrre,despneumoniesetpleursie? Ellesntrar.Lclimatestrde,vouslesave. Toulenouveau-nchtifsmeuentdanslesi premermois,sansque lemecinatintereni, bieetendu.Cqusuventsntd gd Actel,scneuniue23 durscuire.Toutefois,nousavonsdesapoplectiques et des cardiaques.Ils ne s'endoutentpas une secondeetmeurentfoudroysvers lacinquantaine . . KNOCK Cen'estpasensoignantlesmortssubitesque vousavezpufairefortune? LEDOCTEUR videmment.(Il cherche.)Il nous reste...d'abord lagrppe.Paslagrippebanale,quine lesinquite enaucunefaon,etqu'ilsaccueillentmmeavec faveurparcequ'ilsprtendentqu'ellefaitsorir les humeursvicies.Non,jepenseaux grandes pidmiesmondialesdegrpp. KNOCK Maisa,ditesdonc,c'estcommelevndela comte.S'ilfautquej'attendelaprohainepidmiemondiale! ... LEDOCTEUR Moiquivousparle,j'enaivdeuxcellede 89-90etcellede1918. MADAMEPARPALAlD En1918,nousavonseuiciunetrsgrossemortalit,plus,relativement,quedanslesgrandes vlles.(A so mari.)N'est-e pas? Tu avais compar leschifres. Knock LEDTEUR Avecnotrepurcentagenouslaissionsderrire nousquatre-vngt-troisdpartements. KNOK Ilss'taientfaitsoigner? LEDOTEUR Oi,surout verslafn. MADAMEPARPALAID Etnousavonseudetrsbellesrentresla Saint-Michel.Jeansecouchesouslavoiture. KNOCK Plat-il? MADAMEPARPALAID Ici, les clientsvous payent laSaint-Michel.KNOCK Mais... quel est le sens de cette expression?Est-ce unquivalentdescalendesgrecques,oudela Saint-Glinglin? LEDOCTEUR,detempsentempsilsurveille dt'condel'illetravailduchat'Deur. Qu'allez-vouspenser,moncherconfrre?L Ace1,scuniq Saint-Michelestunedesdateslesplusconnues ducendrier.Ellecorrespnd lafnseptembre. KNOCK,changeantdton. Et nous sommes audbutd'octobre.Oais!Vous, au moins,vousavezsuchoisirvotremomentpu vendre(Il/ait quelques 'as, rfchit.) Mais, voyons! siquelqu'unvientvoustrouverpourunesimple cnsultation,ilvouspayebiensancetenante? LEDOCTEUR Non,laSaint-Michel!. . 6C'estl'usage. KNOCK Maiss'il nevient quepour uneconsultationseule etuniquelSivousnelerevoyezplus de toutel'anne? LEDOCTEUR A laSaint-Michel. MADAMEPARPALAID A laSaint-Michel. Knock les regarde.Sile. MADAM