Journal officiel du 9 Jeudi 5 mars 2015 Parlemoi-Franc- ... Journal officiel du 9e Parlement jeunesse

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Journal officiel du 9 Jeudi 5 mars 2015 Parlemoi-Franc- ... Journal officiel du 9e Parlement...

  • 4

    Parlemoi-Franc-O … de l’information claire, nette et précise …

    Et ça débute! Accueil des partenaires

    1

    Par : Johanne Saintélus

    Le matin du mercredi 4 mars 2015, les participantes et participants du Parlement jeunesse francophone de l’Ontario se sont rassemblés à la salle Huron de l’édifice McDonald à Queen’s Park.

    Elles et ils ont été accueillis généreusement par les partenaires du Parlement jeunesse afin de lancer la neuvième édition.

    En effet, trois partenaires sont nécessaires à l'organisation du Parlement jeunesse. Puisque

    2

    nous souhaitons tenir nos débats au même endroit que les députés actuels avec les journalistes et les membres de l'organisme non gouvernemental (ONG), nous avons besoin d'un député pour nous donner accès aux locaux de l'Assemblée législative. Nous sommes donc heureux que le député Grant Crack et l'ancien président Gilles Morin nous donnent cet accès.

    Suite

    Les projets de loi en bref

    Cette semaine, au Parlement jeunesse francophone de l’Ontario, trois projets de loi seront débattus.

    Page 2

    Enseignantes et enseignants

    Le Parlement jeunesse ne serait pas complet sans eux et elles!

    Page 3

    Les cinq piliers du parlement

    Trois partis politiques, un groupe de journalistes et une organisation non gouvernementale. Page 6

    Jeudi 5 mars 2015 Journal officiel du 9e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario

  • ;

    Journal officiel du 9e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario Jeudi 5 mars 2015

    2

    1

    Par : Renée-Anne Pitre

    Cette semaine, au Parlement jeunesse francophone de l’Ontario, trois projets de loi seront débattus. Dans cet article, le projet de loi sur l’interdiction du service au volant, le projet de loi déclarant le français et l’anglais comme langues officielles de l’Ontario et le projet de loi sur l’abolition du salaire minimum seront expliqués.

    Premièrement, le projet de loi sur l’interdiction du service au volant est présenté dans le but de réduire les émissions de gaz qui s’échappent des véhicules. Le service au volant consiste d’un lieu de vente aménagé de manière à permettre aux clientes et clients d’être servis sans sortir de leur véhicule. Les véhicules sont la plus grande source de pollution, ce qui cause les changements climatiques. Environ 16 000 citoyennes et citoyens canadiens décèdent annuellement de causes liées à la pollution de l’air. En abolissant ce service, l’Ontario sera en mesure de protéger la santé de la population.

    2

    Deuxièmement, le projet de loi déclarant le français et l’anglais comme langues officielles de l’Ontario est présenté de façon à ce que la province de l’Ontario ait deux langues d’usage à statut égal. Les francophones représentent seulement 4,8 % de la population ontarienne, pour un total de 611 500 personnes. S’ajoute à cela 1,3 million de personnes bilingues. Il est possible de dire que le français a sa place comme langue officielle en Ontario, mais qu’il n’est pas encore reconnu comme tel.

    Dernièrement, le projet de loi sur l’abolition du salaire minimum est présenté dans le but d’augmenter la création d’emploi pour les personnes les plus démunies et de diminuer le taux de chômage. Plus le salaire minimum augmente, plus les employeurs ont tendance à embaucher moins de personnel ce qui enlève plusieurs emplois.

    En bref, ces trois projets de loi seront discutés et débattus tout au long de la semaine.

    Les projets de loi en bref

    L’équipe de rédaction

    Cynthia Agbekodo Maël Bisson Romye Bouchard Gabrielle Chénard Toni-Anne Hacquard Désirée Jobin Ali Khodr-Ali Josée Lavoie Christopher Paradis Renée-Anne Pitre Johanne Saintélus Jennifer Seo Chantale Viens

  • ;

    Journal officiel du 9e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario Jeudi 5 mars 2015

    3

    Remerciements des enseignants et enseignantes Par Romye Bouchard et Jennifer Seo

    1

    Le Parlement jeunesse francophone de l’Ontario ne serait pas complet sans l’aide de nos enseignantes et enseignants! L’équipe du journal «Parlemoi-Franc-O» aimerait les remercier pour leur travail. On vous les présente : Marie-Christine Castonguay est une enseignante- accompagnatrice de la région de Kanata; elle enseigne l’histoire à l’école secondaire Maurice-Lapointe. Gilles Chénard est enseignant d’éducation physique et de CO-OP à l’École secondaire catholique de la Vérendrye.

    2

    Joanne Leroux vient de la région d’Alexandria; elle est l’animatrice culturelle à l’École de La Salle. Étienne Camirand enseigne à l’École secondaire catholique Gisèle-Lalonde; il est également un enseignant d’histoire.

    Karim Bello, administrateur culturel, travaille à l’École secondaire Michel- Gratton. Leur aide et leurs efforts auprès de l’équipe du journal sont grandement appréciés!

  • ;

    Journal officiel du 9e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario Jeudi 5 mars 2015

    4

    3

    Le ministère de l'Éducation assure que le contenu des ateliers et des projets de loi à être débattus soient de qualité et coordonne l'organisation entre les trois partenaires. La FESFO assure la logistique qui entoure ce grand événement : embaucher et former des animatrices et animateurs pour les cinq groupes et assurer les inscriptions, l'hébergement, les repas et autres. ouf ! pas que la petite affaire.

    Mme Thérèse Nadeau, conseillère principale en politiques et programmes du ministère de l’Éducation, a débuté en disant que les élèves vivront une expérience inoubliable.

    Mme Nadeau mentionne que le Parlement jeunesse aidera les élèves à s’impliquer davantage dans leur communauté, leur vie quotidienne et dans la vie politique de leur région.

    Elle a gracieusement cédé la parole au député Grant Crack de la circonscription de

    4

    Glengarry-Prescott-Russell, qui s’est adressé au groupe avec une petite anecdote au sujet d’un animateur. Également, avec l’aide de son assistant M. Andrew Logan, il a partagé que les jeunes francophones peuvent faire une grande différence.

    Le député Gilles Morin, ancien président de la Chambre de 1990-1995, prit la parole pendant la cérémonie d’accueil en soulignant l’importance du travail en communauté et la reconnaissance des autres.

    Mme Nadeau a présenté Mélina Leroux, coordonnatrice du Parlement jeunesse. Par la suite, Jérémie et Cassidy, les vices- présidences, ont expliqué l’implication de la FESFO envers le Parlement jeunesse francophone de l’Ontario.

    Et ça débute! Accueil des partenaires (suite)

    M. Grant Crack M. Gilles Morin

    Mélina Leroux Cassidy Villeneuve

    Mme Thèrèse Nadeau

    Jérémie Spadafora

  • ;

    Journal officiel du 9e Parlement jeunesse francophone de l’Ontario Jeudi 5 mars 2015

    5

    COMMUNIQUÉ

    Le Mouvement d’engagement jeunesse de l’Ontario voit le jour!

    Toronto, le mercredi 4 mars 2015 – Ce matin, en présence de 10 jeunes de partout en Ontario, un nouvel organisme non-gouvernemental a été créé, soit le Mouvement d’engagement jeunesse de l’Ontario (MEJO).

    L’organisme regroupe des jeunes Ontariennes et Ontariens de moins de 25 ans, unis pour défendre les intérêts des jeunes et leur permettre de s’engager activement dans des dossiers qui les affectent.

    La vision du MEJO est l’établissement d’un Ontario équitable, où chaque personne est en mesure de s’épanouir, dans le respect des cultures et dans un environnement sain.

    «Le MEJO a pour but d’impliquer les jeunes dans leur communauté afin de créer une province où toute personne a sa place», estime Michelle Veilleux, porte-parole du MEJO.

    Le second porte-parole du MEJO, Christian Goulet, ajoute que «le MEJO veut forger une place pour les jeunes dans la politique et faire entendre leur voix tout au long du Parlement jeunesse. Il est important de souligner que les jeunes ne sont pas seulement les leaders de demain, mais aussi d’aujourd’hui».

    Le MEJO se fera entendre tout au long de la semaine et assurera que les partis politiques sont à l’écoute des besoins des jeunes Ontariennes et Ontariens. Les valeurs qui guideront l’organisme sont l’équité, la culture et l’environnement. Une conférence de presse a eu lieu hier soir (mercredi) à l’École secondaire Étienne-Brûlé de Toronto. Le MEJO y a exposé ses positions face aux trois projets de loi qui seront débattus en chambre au cours du Parlement jeunesse.

    -30-

    Pour de plus amples renseignements : Mackenzie Wall, Brigitte Hounkpe, Kevin Lieu et Robin Boehlen 900, rue Bay - Salle Queenston Toronto (Ontario)

  • La Coalition Ambidex démocratique de l’Ontario est en faveur d’une province bilingue puisque les langues de nos deux pays fondateurs, l’Angleterre et la France, devraient tous deux être représentées par la province en terme de

    culture.

    Le Mouvement d’engagement jeunesse de l’Ontario (MEJO) regroupe des jeunes Ontariennes et Ontariens de moins de 25 ans unis pour défendre leurs intérêts en leur permettant de s’engager activement dans l