Click here to load reader

jc.lamilza.free.frjc.lamilza.free.fr/Docs/Explos Castiglione anonyme V20140829.pdf · EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014 1 EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of jc.lamilza.free.frjc.lamilza.free.fr/Docs/Explos Castiglione anonyme V20140829.pdf · EXPLORATIONS...

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

1

EXPLORATIONS

MASSIF DE CASTIGLIONE CDS 2B / 1990-2014

CASTIGLIONE 1 Page 2

CASTIGLIONE 2 Page 37

CASTIGLIONE 3 Page 47

CASTIGLIONE 4 Page 66

CASTIGLIONE 5 Page 68

CASTIGLIONE 6 Page 76

CASTIGLIONE 7 Page 78

CASTIGLIONE 8 Page 79

CASTIGLIONE 9 Page 80

CASTIGLIONE 10 Page 82

CASTIGLIONE 11 Page 83

CASTIGLIONE 12 Page 84

CASTIGLIONE 13 Page 86

CASTIGLIONE 14 Page 87

CASTIGLIONE 15 Page 88

CASTIGLIONE 16 Page 89

CASTIGLIONE 17 Page 90

CASTIGLIONE 18 Page 94

CASTIGLIONE 19 Page 96

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

2

Samedi 27 janvier

Exploration, quipement

Alain B, Philippe S

Cavit dcouverte dbut 1983 (la plus haute). Avons rquip lentre, un spit supplmentaire placer la

prochaine fois pour une meilleure progression. Actuellement 3 spits et 20 m de corde. Le fond (remonte) est

doubler au niveau des amarrages.

Samedi 20 octobre

Visite

Philippe B, Jean-Pierre D, Jean-Philippe S, Fred S (prospection seulement), Philippe S, Valrie V, Jean-Pierre V

Temps incertain pour le samedi, nous dcidons daller aux trous de St Flo, pour le trou du poteau lectrique.

Avec une vague topo, un initi (Jean-Pierre), deux dbutants et un dbutant dgrossi devenu technicien ,

voil lquipe ! Et des problmes de lumire

Nous descendons le premier puits de 8 m sur corde. Au bout de la petite

salle, une grande faille, pas de spits ! ? et une descente verticale gauche,

pas de spit ! Jquipe sur deux stalactites une corde dassurance. Phil

descend jusqu la lucarne o je le rejoins avec une corde. Un toboggan

de 15 m descend jusqu une grande salle. Jamarre sur une grosse

stalagmite droite et descend au fond o tout le monde me rejoindra.

Belles concrtions.

La corde frottant 3 m du bas, nous remontons en escalade assure par

un autre passage rejoignant la lucarne. Remonte sans problme lair

libre et frais. Le groupe bidochon est heureux, le baptis a trouv a

super.

Ah oui ! il y avait un squelette de chvre dans la salle du fond, bizarre non ?

Dimanche 6 janvier

Premire, exploration

Francis M, Jean-Pierre V

Le but initial de la sortie tait de reconnatre la cavit et de lquiper pour une sortie encadrement de gamins.

Ce but a t quelque peu dpass puisquun nouveau rseau a t dcouvert comportant des restes danimaux

intressants.

La grotte est connue depuis environ 84-85 ( ? ndlr), un puits dentre 6-7 m dbouche dans une faille verticale.

quelques mtres de larrive du premier puits, un passage entre les blocs conduit en contrebas un petit

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

3

rseau bien concrtionn. Mais en haut du passage, la diaclase continue et le fond descend dune dizaine de

mtres. Premire descente en opposition, puis quipement vu que a continue . Une pile dcouverte un peu

plus loin amne des doutes sur la premire mais on aime bien garder ses illusions, elle a srement t

jete depuis le haut !

Progression sur 8-10 m jusqu une intersection avec une faille plus ou moins perpendiculaire, dabord quipe,

mais la descente en oppo est possible. L encore la descente est quipe dans la perspective gamins . En bas

de cette deuxime salle, la descente continue (cest toujours troit et trs abrasif). Cest vers le point bas actuel

de la grotte dans un conglomrat dargile, de sable et de cailloux que se situent les ossements de Prolagus

Sardus, chien et autres dont lge daprs les premires estimations serait dau moins 60 000 ans, ce qui fait

remonter dans le temps lapparition de mammifres en Corse

Affaire suivre.

Francis

Dimanche 13 janvier

Visite

Jean-Yves C, Jean-Pierre D, Claire L, Francis M, Gilles M, Pascal T, Jean-Pierre V, Valrie V

Pique-nique sous le pylne, puis descente dans la grotte des ossements ; JPV, JY et Claire en prlvent

quelques-uns.

Jeudi 13 juin

Visite, quipement

Philippe B, Francis M, Gilles M, Jean-Pierre V

Nous partons aprs le travail pour quiper la grotte du Pylne en vue de la venue de FR3 dans la cavit pour

leur prsenter le site archologique. Cest Jean-Pierre et Francis qui quiperont le site. Gilles et moi, nous

descendons dans la partie que nous faisons habituellement (celle o il y a de jolies concrtions et le cadavre de

la chvre). Nous fouillerons partout la salle et retournerons les pierres la recherche du moindre fossile et

ossement.

Pendant ce temps, JP et Francis spiteront dur pour quiper les deux puits en technique chelle et assurance

par le haut. Tard dans la nuit nous repartirons.

Philippe

Lundi 29 au mercredi 31 juillet

Visite

Philippe B, Jean-Yves C, Claire L, Michelle S, William, Patrick

Dimanche 4 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

Philippe B, Jean-Nol D, Francis M, Hlne S, Chantal

Craintes pour le gu, aussi deux vhicules ont t laisss lentre de la piste, seuls les 4x4 se sont aventurs

dans le gu, finalement sec, laller comme au retour (mieux vaut prvenir). Visite de la grotte aux os ,

entre 13 h, sortie 18 h sans incident.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

4

Samedi 16 janvier

Visite

Samedi 26 fvrier Visite Jean-Yves C, Jean-Nol D, Jean-Claude L. M, ric P, Michelle S, Valrie V

Jeudi 12 mai

quipement, topographie

Jean-Nol D, Jean-Claude L. M

Objet : quiper puis topographier le dbut.

Ouf ! le cadavre de veau est dessch, il ne reste que la peau et les os, seules deux ou trois mouches y croient

encore. Une heure trente pour quiper jusquau fond. Jean-Claude rvise le mickey. Passage de ltroiture sur

le plan inclin du remplissage du fond. Jean-Nol est content, les anciens lui en avaient parl comme un

moment svre. a continue sans grand intrt sur une dizaine de mtres.

Explo du fond, Jean-Claude descend au fond de la galerie boueuse, une chauve-souris, un grand rhino.

Remonte en laissant le matos. 15 mn pour remonter. Pique-nique sous les nuages. Descente rapide, en 10 mn

au fond.

Projet topo annul, la dudule Jean-Claude a failli exploser. Avant de descendre le pointeau sest cass,

impossible douvrir leau. Llectrique tait bien faible, alors pour remdier au problme, on a eu lide

gniale de mettre de leau directement dans la dudule puis de refermer rsultat un chalumeau puis la

cramique du bec a explos et a saut

Annulation topo, direction le fond pour rcuprer le sac et dsquiper. Temps pour remonter 30 mn. Arrive

sous nuages menaants juste avant la pluie. On cherche le trou Jean-No sous le pylne, impossible trouver.

18 h on fait la permanence.

Samedi 21 janvier

Exploration, topographie

Jean-Nol D..., Jean-Yves C..., Jean-Claude L. M..., Jean-Baptiste L..., Michelle S...

Bonne sue pour monter jusqu Cast.1, deux quipes se forment. Jean-Yves et Jean-Nol iront jusquau fond

de la Salle de la Chvre pour tenter une dsob et puis finir les escalades tandis que Michelle poursuivra les

fouilles Cast.3 et que Jean-Claude et Jean-Baptiste remonteront lescalade de la grande faille de Cast.3

jusquau dbut des salles concrtionnes, l o la topo semblait indiquer une jonction possible. Les deux

quipes rglent les montres et 11 h 30, on tentera la jonction au son.

quipement rapide et lger des P7 et P15, arrive au fond de la Salle de la Chvre o en effet a ne queute pas, il

sagit dune trmie deffondrement constitue de rochers plus ou moins recouverts dargile, et surtout on

ressent bien un lger courant dair frais. Bien que lon soit en avance sur lhoraire, on commence briser

quelques cailloux mais bien vite il faut se rendre lvidence, il faudra des moyens plus consquents, les

rochers qui bloquent sont trop gros, mais derrire cela semble continuer et il fait frais. 11 h 30 silence,

quelques minutes sans un bruit et puis les coups sourds tant esprs, rguliers et puis rythms de faon

caractristique - - - -- --, chacun se rpondant, aucun doute ils ne sont pas loin. La jonction part donc bien du

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

5

fond de la Salle de la Chvre, au point le plus bas et lgrement gauche. Par contre pour Cast.3, le son

semblait provenir dun point au plafond situ en haut de E13 et lgrement gauche, aprs lentre des salles

concrtionnes, ce qui contredit la topo. Lexplication rside srement dans les erreurs qui ont t faites dans

les mesures de surface pour rejoindre les entres des deux cavits. Mesures reprendre pour vrifier. De plus

il est logique que les deux failles, celle de la Salle de la Chvre et celle de Cast.3 soient dans le prolongement

lune de lautre, spares par des trmies deffondrement. Tout reste faire...

Aprs ces heureux instants, poursuite des escalades. Installation au bout du mt, du crochet auquel est fixe la

corde, Jean-Yves arrive attraper une petite, petite concrtion et grimpe rapidement sur le plafond situ 4 m

plus haut, je suis, cela manque dassurance, mais on est en premire... Arrive en fond de faille sur calcite,

escalade libre sur la droite et la faille slargit en hauteur, grande coule de calcite incline 60 et de

nombreuses concrtions ornent le plafond et le haut des parois, lune delle la forme trs allonge et renfle

pourrait tre appele le Pis de la Chvre . Nouvelle escalade au mt et la corde, il restait 5 m. Jean-Yves

fixe lchelle un bel amarrage naturel et on a lheureuse surprise de tomber dans une belle petite salle trs

concrtionne, avec quelques fistuleuses et mme de formes remontantes en crochet, attention tout cela est

trs fragile ! La suite redescend sur quelques mtres pour finir sur du concrtionnement. Ultrieurement, on

verra daprs la topo que lon se trouve la verticale des salles concrtionnes de Cast.3. Jean-Yves se lance en

libre, moiti assur, sur la vire du haut de la Salle de la Chvre et qui revient vers le puits dentre. Pas de

grosse frayeur, quelques concrtions permettent de bonnes prises. Au bout de 6 m, on atteint un petit palier

surplomb par une chemine de 3 m qui se termine sur de largile et de la terre, on doit tre trs prs de la

surface. Plus loin, la pente se poursuit parmi de grandes concrtions et on peut continuer jusqu tre en vue

du fractio du puits dentre.

Michelle a trouv deux os de jeunes cerfs. Michelle et Jean-Yves partent dans le rseau gauche de Cast.3 vers

ltroiture de Jean-Baptiste pour dgager des os pris dans la brche. Retour vers la Salle de la Chvre pour faire

la topo et quiper les escalades avec les chelles. Dsquipement par Jean-Baptiste et Jean-Nol, pendant que

Jean-Claude part vers un petit tour de prospec dans le maquis. Cast.1 est dsquip.

Dimanche 8 octobre 1995

Initiation aux techniques de la splologie alpine

Bernard B..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Laurent G..., Francis M..., Jean-Claude L. M... et Alexandra G...

Les voitures sont gares avant le gu et tous sentassent dans le 4x4, pour une monte sans histoires jusquau

bord du trou (il y aura bien quelques vilaines rayures sur les cts). quipement et constitution de deux

quipes, Francis quipe le rseau principal o Jean-Claude emmnera Olivier et Laurent, et Jean-Nol quipe le

Rseau de la Chvre. Retour la Salle du Veau pour prendre en charge Bernard et Alexandra, Francis fermera la

marche. Monte des deux chelles avec assurance manuelle lancienne, visite de la vire et de ses belles

concrtions, Francis napprciera pas trop de passer en libre. Notre jeune splo Alexandra semble merveille

par ce spectacle. Bernard va subir son baptme du dsquipement. Jean-Nol remonte la Salle du Veau et

redescend le P11 du grand rseau o il croise Jean-Claude et ses dbutants, un peu extnus mais contents,

Bernard suivra pour une visite complte du grand rseau.

Sortie de Jean-Nol et Bernard vers 17 h au soleil.

() descente dans Cast.1 vers le petit rseau qui sera peut-tre dit un jour de la jonction , puis descente des

deux puits menant la brche osseuse et au Plateau Escargots, en cours de fouilles actuellement. Nos

splos se dbrouillent plutt bien avec leurs acquis de la veille.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

6

Samedi 6 janvier

Exploration

Jean-Yves C..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Baptiste L..., Elisabeth P..., Christophe et Michelle S...

Lors dune prcdente sortie, Christophe avait poursuivi lexploration de la faille troite situe juste avant celle

des fouilles et avait pu dboucher sur une faille perpendiculaire qui se poursuivait vers une autre rseau plus

large mais trs instable. La faille troite avait bien t explore lors de la topographie, mais semblait se

terminer vers le bas alors que le passage tait en suprieur. Cette suite tait intressante car elle recelait de

nombreux ossements, beaucoup de chien mais aussi parce quelle se dirigeait vers le rseau gauche de la

grotte.

Donc deux projets pour la sortie, cette explo et lescalade de la faille du Plateau Escargots de Cast.1, en

esprant un hypothtique passage par le haut. quipement du trou du pylne par Jean-Baptiste, une bonne

occasion de rviser le mickey suivi de Jean-Nol, Olivier et Jean-Yves. Escalade de Jean-Yves, le plafond est

14 m, mais dception on navance pas dun mtre, simple renfoncement en balcon et la faille se resserre sur

trmie ou calcite avec quelques racines, pas plus despoir quen bas. Squence vido pour envoyer notre ami

Alain le dsobeur. Dsquipement dOlivier.

Vendredi 23 fvrier

quipement

Jean-Yves C..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Baptiste L...

quipement du trou jusquau Plateau Escargots en vue des reprages pr-dsob du week-end prochain.

Dimanche 3 mars

Reprages de surface

Jean-Yves C..., Michelle S... (ACS), Christian B..., Jean-Nol D..., Laurent G..., Jean-Claude L. M..., Pierre L..., Francis M..., Nol

R... (I Topi) et Stphane R (initi) ; Alain L, Alain M, Daniel et Nicole (Sploclub du Quercy)

Invitation, sur linitiative de Michelle, dAlain L, membre de lEFS et du SSF, spcialis en techniques de

dsobstruction, venu pour tudier la possibilit douvrir le Plateau Escargots de Cast.1 la surface.

Accompagn de Daniel, artificier, inventeur dun systme de reprage en surface des galeries souterraines, par

balise, et de Alain, du Sploclub du Quercy.

La technique est la suivante, une balise mettrice est suspendue sous terre, strictement verticale et une

dtection est ralise en surface, ce qui permet de caler exactement la topographie et de corriger les erreurs

dazimut. Ceci est trs important pour le systme de Castiglione, afin de positionner le Plateau Escargots, de

prciser lorigine des remplissages osseux et de pointer la zone de jonction potentielle entre les deux rseaux.

La communication entre fond et surface (pour confirmer la dtection du signal) se fait par tlphone (ondes

transmises par le terrain, deux piquets de terre relis par cble).

Rcupration des invits au bateau de 8 h, regroupement Saint-Florent. Reprages des points stratgiques de

Cast.1. Paralllement, dcouverte du trou pour Christian, Stphane et Pierre. Stphane nous fera un petit

malaise en haut du P11, fatigue, crispation. Remarques dAlain sur la qualit de lquipement de ce trou, on a le

label EFS, mais conseille de ne pas laisser les chelles en place, elles se corrodent, les mousquetons alu

soxydent, plutt mettre des vieilles cordes avec des mousquifs acier et plaquettes idem (voire alu). Le point

bas de la Salle de la Chvre leur semble facile dsober sans explosif, user de la barre mine et du burineur.

Pour le Plateau Escargots, il faudra faire pter , mais impossible de se prononcer plus, les premiers tirs

nous renseigneront. Il restera la solution du forage vertical, pour vacuer les fouilles, le plateau est 16 m, le

plafond 14 m, donc 2 m de terre

Sortie 19 h, premier compte rendu, il faut recaler la topo de 20 30 degrs, la zone de jonction probable sest

dplace vers le haut de la zone des fouilles, mais la distance nexcde pas 5-8 m. Pot Saint-Florent puis repas

au Number One, le nouveau resto ouvert ct du club.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

7

Dimanche 10 mars

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADREMENT : Jean-Nol D..., Laurent G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

INITIE(E)S : Roger, Sylvie, Ange D..., Pierre F..., Marie-Pierre R...

Premier secours dans Cast.1 ? Voici le compte rendu qui en a t fait auprs du SSF : Regroupement au caf

10 h, monte de la piste en 4x4 (donc sans effort physique) et installation auprs du trou vers 10 h 45. Temps

maussade, pluie menaante et vent glacial. Le trou tant rest quip depuis le week-end dernier, il ne restait

qu mettre en place la corde dentre dans le P7. Dcision est prise de descendre rapidement pour se mettre

au chaud, la sortie est envisage vers 14 h-14 h 30, heure laquelle on prvoie de casser la crote dans un abri

situ plus bas, mais ceci na pas t discut avec les initis, il leur a simplement t dit que lon en avait pour

deux heures et demie environ. La corde de progression sera la suivante : Jean-Nol (pratiquant splo

depuis quatre ans, stage de perfectionnement 94, prsident du club, mdecin), Sylvie (initie, conjointe de

Roger, 49 ans), Roger (la victime), Jean-Claude (pratiquant splo depuis quatre ans, perfectionnement 94,

membre du club), Pierre (22 ans, initi, pompier), Laurent (splo depuis six mois, membre du club), Nol

(splo depuis cinq ans, pompier, membre du club). Descente assez lente de nos initis vtrans, notamment

Roger qui hsitera beaucoup avant de passer un fractio-mickey en haut du P11, accs par main-courante de 2 m

en opposition.

Le fond , vers 30 m est atteint vers 12 h 45. Visite dune zone fossile riche en ossements et remonte vers

13 h 15. La corde de progression est la mme. Sylvie passe pas mal de temps en haut du P9, emmle dans

ses amarrages, mais Roger qui suit le passe sans aucune difficult. Remonte du P11, Jean-Nol attend Sylvie,

qui bloquera un peu, croll mont trop haut, puis Sylvie installe confortablement, il descend deux mtres plus

bas dans un puits secondaire pour poser une sangle. Jonction la voix avec Roger qui monte lentement ce P11,

passage dune dviation 7 m, puis appel de Sylvie pour signaler que Roger ne se sent pas bien. Il est environ

14 h. Remonte de Jean-Nol en 30 s., assurance sur main courante pour tre auprs de Roger qui se plaint de

fatigue extrme, de sueurs, de fourmillements dans les jambes et signale lui-mme quil est vraisemblablement

en hypo . Il est sous le fractio en Y, croll 10 cm du nud, poigne et petite longe sur main courante. Essai

pour laider se soulever afin de pouvoir dcrocher le croll pour le faire progresser sur la main courante, mais il

pse 95 kg et na plus aucune force dans les jambes, ni les bras Il parle de moins en moins, devient trs ple

et sa tte ballote. Demande est faite en surface (on est -7) par Sylvie de nous envoyer du sucre, des cordes et

les palans. Fort heureusement la femme de Nol tait reste hors du trou, ce qui a vit Sylvie de monter.

Devant le malaise qui saccentue et la baisse de conscience de Roger, appel est lanc Jean-Claude qui

attendait en bas du P11 pour quil monte apporter son aide. Jean-Claude arrive rapidement, passe Roger et se

longe sur les amarrages du Y. Le sucre arrive, Roger peut en avaler trois morceaux, ce qui le rveillera en 5-

10 mn. Les palans ne sont pas l mais Jean-Claude et Jean-Nol ayant chacun une poulie, ils russissent

soulever Roger par un systme de renvoi dans les amarrages, le croll est enlev et on russit le faire glisser

sur la main courante et lamener au bord du puits o une pierre plate lui permet dtre soulag. La

progression est facilite par un retour de la conscience et un lgre rcupration de forces, il peut

accompagner les efforts de J.-C. et J.-N. Cela a du durer 30 mn environ.

Repos allong dans la petite salle en bas du dernier puits, confection dun palan avec poulie de renvoi, deux

personnes suffiront tirer ses 95 kg. Les couleurs reviennent, le vent glacial finit de le rveiller. Le casse-crote

qui suivra auprs du feu, sera trs apprci.

Ltat de Roger, une fois sorti et chang, ne prsente plus de risques et ils partent se restaurer Cast.3.

Dsquipement intgral de Laurent et visite de la Salle de la Chvre, de la vire et de la salle concrtionne par

Laurent et Nol. Mesures de surface des points relevs lors du balisage, par Jean-Nol et Pierre.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

8

Dimanche 6 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

LICENCIE(E)S : Alain B, Jean-Nol D..., Olivier G..., Michelle S...

INITIE(E)S : Catherine C..., Stphane G, Pierre-Henri V

15 h, quipement de Cast.1, (la C25 qui a t installe dans le P11, a du tre change suite une observation

dAlain, gaine bien endommage, rformer). Descente sans problme jusquau fond, retour par la salle des

marches, (grosse fatigue de Stphane en dessous du mickey du P10, poigne et croll bloqus sous le nud, il

faudra redescendre pour le dcoincer). Olivier dsquipe. Sortie au jour 18 h, Pierre-Henri est trs heureux de

revoir la lumire. Cathy et Stphane comptent bien poursuivre la splo.

Samedi 19 octobre

Visite

Jean-Yves C..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Pierre L..., Michael L... S..., Michelle S...

quipement de la Salle de la Chvre de Cast.1 par Olivier et Jean-Nol, remplacement des chelles des

escalades du fond par une corde 11 mm, ramen dun canyon (date 1991, trs bon tat). Double AN, main

courante entre les deux, dviation au niveau du Pis de la Chvre (MR inox laiss ouvert, remplacer par

mousquif acier ?), un spit en bas (inox), main courante sur le plancher relais, deux spits quips inox en tte de

descente, fin sur rochers du fond de la salle. quipement de la vire suprieure avec le restant de corde AN

en tte, AN en relais, nud de chaise double, fin sur AN. Il serait plus judicieux de placer un fil clair, on pourrait

envisager de rejoindre le fractio du P15 dentre par une courte longueur de corde. Esprant que le rat ne

grignote pas la corde, la sangle de lchelle tait bien attaque Utilisation de 4 MR et plaquettes inox.

Dsquipement de Pierre.

Dimanche 16 mars

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Christian B..., Jean-Yves C..., Dominique D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Nol R...

INITIE(E)S : Nicole A..., Valrie B..., Grgory B..., Jean-Pierre D, Vronique et Jean-Baptiste F, Anita H..., Jean-Paul M...,

Delphine R..., Sabrina S..., Billy S

quipement de Cast.1, grand rseau G et D par Jean-Nol et Dominique (plant de spit dans le rseau D -5 m

( doubler) ou quiper comme avant avec grande MC en partant lhorizontal ds les deux spits du dpart).

quipement de la Salle de la Chvre par Nol qui emmne Sabrina, Jean-Pierre, Nicole et Jean-Paul,

accompagns de Christian. Jean-Nol remontera les pauler. Visite complte de la Salle de la Chvre, avec la

vire. lattente de la dernire escalade pour accder la vire, Nicole verra son paule frotte par une belle

stalactite de 2 3 kg, belle peur, on a chapp laccident (ne pas stationner dans cette zone, ou se coller la

paroi et ceux qui escaladent doivent faire attention leurs pieds). Olivier et Dominique piloteront Vronique

et Jean-Baptiste dans le grand rseau, partie G. la sortie de la Chvre, Nicole et Jean-Paul prfrent retourner

voir le soleil et prparer le feu. Nol, Christian accompagnent Sabrina et Jean-Pierre dans le grand rseau o ils

croisent le groupe Olivier qui remontera se restaurer. Sortie vers 15 h, il est temps de manger. Jean-Yves arrive

pour emmener les tudiant(e)s dans le grand rseau o ils croiseront le groupe Nol (quel capharnam, on

entendait des voix partout les rhinolophes ont du trembler). Vronique et Jean-Baptiste tiennent aller voir

la Salle de la Chvre, malgr une certaine fatigue. la descente le second AN, aprs ltroiture, un bloc qui

semblait bien coinc, se met bouger aprs le passage de Vronique elle remonte doucement, se bloque sur

la corde prcdente et attend quon vienne changer lamarrage. Dominique tant fch avec les nuds de

sangle, cest Nol qui redescendra de la surface pour rquiper, sur une concrtion droite.

Suite des incidents la sortie de la premire escalade, Vronique ne pourra pas dbloquer le croll et Olivier

montera pour la dcoincer, ils iront jusquau dpart de la vire et sortiront 20 h. Pendant ce temps, Nol et

Christian emmneront et Jean-Pierre dans Cast.3, Sabrina ayant dclar forfait, pour fatigue et explosion de

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

9

calebonde au fond de Cast.1 (le fond de la Fisma a lch). Aucun problme pour le groupe Jean-Yves, Grgory

en grande forme dsquipera une partie du grand rseau.

Bilan : on a chapp deux chutes de blocs, difficiles prvoir mais toujours regarder o on met les pieds,

stationner le moins longtemps et les moins nombreux possible en bas des cordes, toujours douter des blocs

coincs. Ne pas tre trop gourmands lors des initiations, se contenter dun rseau vertical et Cast.1 nest pas si

facile que cela pour les dbutants, peut-tre prfrer Razzu Biancu.

Dans Cast.1, lactivit est dbordante, a grouille de partout Nol et Christian encadrent un groupe et vont

quiper le Rseau de la Chvre, Jean-Nol et Dominique terminent lquipement du grand rseau. Celui-ci sera

visit par Olivier qui a pris en charge Vronique et Jeannot. Jean-Nol remonte et soccupe de Jean-Paul et

Nicole, puis les accompagnera au Rseau de la Chvre. Dominique attend Olivier, et assistera celui-ci, pour la

visite de la Salle des Marches et du rseau terminal. Dedans, le groupe de Nol croise celui dOlivier qui

remonte pour se restaurer.

Aprs les agapes, lquipe dOlivier redescend pour aller voir son tour la Salle de la Chvre et recroise celle de

Nol qui monte pour casser la crote. La bande Jean-Yves nous rejoint et descend galement. Cest la

premire fois quil y a autant de monde dans cet aven, on se croirait dans le mtro aux heures de pointe, et il

faut mme prendre un ticket pour remonter le puits dentre.

Il est 20 h 30 quand le dernier splo sort du trou, la nuit est l et cest sous une belle lune quune bande de

lucioles redescend vers les voitures laisses aux ruines de Castiglione.

Question : quel est le groupe qui a visit le premier la Salle de la Chvre ?

Question subsidiaire : Nol est descendu avant ou aprs Olivier dans le grand rseau ?

Samedi 22 mars

Journe nettoyage de Printemps. Dbroussaillage et destruction de cailloux Castiglione

Jean-Yves C..., Dominique D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., Jean-Baptiste L..., lisabeth P..., Michelle S..., Maud V...

Cest sous un soleil dt que la piste a t dbroussaille (excepts les cent premiers mtres) depuis la ruine

jusquau pylne EDF de Cast.1. Dbut vers 10 h 30 le chantier sest termin vers 14 h. Cela na pas t un

travail de tout repos, la vgtation est trs dense, il faut passer une premire fois avec la dbroussailleuse pour

tailler les branches fines et revenir avec la trononneuse pour couper les plus grosses, ensuite il faut jeter le

branchage le plus loin possible.

Samedi 5 juillet

Reportage FR3

I TOPI : Nicole A..., Jean-Nol D..., Jean-Paul M..., Nol R...

ACS : Jean-Yves C..., lisabeth P..., Michelle et Christophe S..., Maud V...

LICENCI(E)S : Grgory B..., Antoine L..., Hamid H, Cynthia P

QUIPE FR3 CORSE

10 h 30 : quipement du P7 de Cast.1 avec chelle et assurance, squence splo et descente de lquipe,

tournage dans la Salle du Veau et au dpart du P11, remonte lchelle et squence splo / 12 h 30 :

rangement du matriel et descente la bergerie.

Samedi 13 septembre

tude de la splogense

Nicole A..., Dominique D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., Jean-Paul M..., Michelle et Christophe S... et Franois R

Nous prendrons un caf et descendrons illico presto dans Cast.1. Descente de J.-N., histoire de sassurer de

lquipement, on emmne un ex-membre de la FFS, puis le reste de lquipe, y compris Christophe qui se fera

un baptme de jumar, dune pierre il fera deux coups : initiation in situ et visite du trou.

Michelle restera en surface pour une ventuelle jonction sonore avec la fouille en haut du Plateau Escargots

(mais nunda !). Les remarques sur la splogense sont les mmes qu Cast.3, beaucoup dhumidit au fond, il

doit y avoir une circulation dair chaud qui condense sur les parois ce qui signifie que certaines zones du fond

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

10

ont un contact avec lextrieur. Autre point troublant, en haut du Plateau Escargots, des sacs plastiques

contenant des sdiments de fouilles ont t grignots et on retrouve les traces de dents, sur la paroi de gauche

Franois a mis en vidence des griffures, il sagit srement de rats ; viennent-ils par le fond de la faille ou

arrivent-ils par le haut ?

Remonte sans problmes des novices, dsquipement de J.-N. Sortie 17 h 30.

Dimanche 5 octobre

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

ENCADREMENT : Dominique D..., Jean-Nol D..., Franois F..., Olivier G..., Nol R...

Il est 10 h 45 quand nous prenons la direction de Castiglione et 11 h 15 quand nous arrivons au trou du pylne.

Devant lentre, les encadrants expliquent le fonctionnement des actos et les prcautions prendre avec ce

type dclairage.

Olivier et Dum quiperont Cast.1, Salle de la Chvre et Rseau Gauche. Jean-Nol accompagnera Nicolas la

Salle de la Chvre, Dominique, Franois et David descendront jusquau fond, noter la prsence dune chauve-

souris : ( ?). Franois dsquipera les deux derniers puits. Nol, Sbastianne et Dominique ayant pris un peu

de retard ne descendront que le puits dentre et la Salle du Veau. Limpratif horaire pour Jean-Nol et

Franois nous oblige remonter pour 17 h 30. Pour mieux apprcier, la prochaine fois nous ne ferons quune

seule cavit.

Mardi 11 novembre

Bton ou pas Bton ? ?

Jean-Yves C..., Dominique D..., Jean-Nol D..., Franois F..., Jean-Claude L. M..., Francis M..., Michelle S...

Bton ou pas Bton ? ? Cruel Dilemme ! !

FLASH-BACK : Il y a de cela quelque temps,

la suite de diverses discussions et palabres,

il avait t propos de fermer lentre du

trou du pylne. Les deux principales raisons

invoques taient :

dune part, le courant dair qui

pourrait modifier lhygromtrie de la cavit, et asscherait celle-ci (il resterait le prouver) ;

dautre part la scurit ; empcher surtout quune personne ou un animal ne tombe dedans.

Il va de soi quun passage pour les chauves-souris serait amnag.

Donc la proposition semblait tre adopte par de nombreuses personnes. Le dimanche 5 octobre 97 aprs

linitiation, les dimensions de la trappe ont t prises. Nol soccupera de lassemblage. Le dimanche

9 novembre 97 les derniers dtails et la rpartition des taches sont rgls, et lopration est prvue pour le 11.

Ce jour l, en chargeant la trappe, Jean-Claude met quelques rticences propos de la fermeture et du

btonnage. Jean-Claude suggre de suspendre les travaux et den parler lAG. Il faut prciser que le

scellement est ncessaire, et il sera le plus discret possible. Saint-Florent nous retrouvons Jean-Yves et

Michelle. Jean-Yves galement nest pas trop daccord pour la fermeture. Il aurait souhait que la dcision soit

prise officiellement au cours dune runion. Michelle ne se prononce pas et semble quelque peu perplexe

sur les raisons invoques. ce stade, la discussion nest pas trs facile, chacun dentre nous argumentant sa

position.

Nous dchargeons le matriel de maonnerie et procdons au dcaissement pour la mise en place de la porte.

J.-C. et J.-Y. arrivent leur tour et confirment la prsence de la galerie estime 130 mtres. Tous les deux

refusent de participer la fermeture. Ils vont quiper le trou et attendre Michelle pour tenter une jonction

auditive entre le Plateau Escargots et la surface (un reprage par balise a t effectu en 96). Latmosphre

est lgrement tendue et il y a un change trs amical de piques . Avant de coffrer et btonner tout le

monde casse la crote. J.-C. et J.-Y. redescendent, Michelle se place lendroit o la balise de rception avait

capt les signaux. Dernirement un puits a commenc tre creus la verticale des signaux et il atteint

actuellement environ 4 m. Si les calculs savrent exacts, la jonction la voix doit se faire soit dans le puits, soit

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

11

proximit trs rapproche. Les boucheurs daven continuent leur chantier, positionnent la trappe et

prparent le mlange pour sceller celle-ci. Michelle nous signale quelle entend taper. Nous la rejoignons et

constatons la mme chose. Dominique descend jusquau fond du puits et parvient communiquer la voix

avec Jean-Yves. Apparemment, ils sont juste en dessous. Pendant une demi-heure des changes sonores et

vocaux vont avoir lieu pour essayer de situer plus prcisment la jonction. Nous reprenons notre chantier,

tandis que Franois restera pour aider Michelle vacuer terre et cailloux, et continuer creuser un peu plus

dans le puits.

MARDI 11 NOVEMBRE : jour anniversaire de larmistice de 14-18. Quand on pense cette guerre, ce sont souvent

les mmes images qui nous viennent lesprit : Verdun, le Chemin des Dames et tous ces soldats se terrant

dans les tranches ou les abris souterrains, attendant la fin, redoutant la faim et trop souvent morts pour rien.

Cest peut tre en mmoire de ces pauvres victimes de labsurdit humaine que quelques Topis eurent lide

de reconstituer un blockhaus. Le site choisi par nos vaillants btonneurs fut Castiglione 1 ! !

Ah ! quil tait beau ce petit trou. Inquitant, lors des premires approches, il devenait plus sympathique au fil

des visites, au point de le frler, de lenjamber parfois. Au pied du pylne, il tait imprim dans nos mmoires,

symbole dun changement de monde, frontire sans barrire entre le ciel et la terre. Sans dfense et sans

dfenseur, on lui a clou le bec tel un vilain garnement, alors quil appartient ni untel ni quiconque, ni aux

Topis ni au CDS et tout juste son propritaire le droit de le dfigurer. Il na mme pas bnfici dun procs

digne de ce nom. Et pourtant, on dit que de la discussion nat la lumire, mais que nenni, dobscures rflexions

ont eu raison de son innocence.

Dornavant, ceintur de bton et billonn dacier, il ne percevra plus la lumire que le temps de nos courtes

visites.

Un Topi du

Jean-Claude

Dimanche 18 janvier

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Dominique D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., Francis M..., Nol R...

INITIE(E)S : Stphane A, Michle B, Chlon B..., Paul-Henri D (Paulo), Christelle P

PARTICIPANT(E)S : Jean-Yves C..., Michelle S...

Jean-Claude, Nol et Jean-Yves accompagnent les initis voir lentre du puits que Michelle a fait creuser avec

lespoir de se retrouver en pleine verticale au-dessus du Plateau Escargots. Il est 13 h et il serait quand mme

temps de squiper. Quand tout le monde est prt, nous allons former deux groupes. Francis, Chlon, Paulo,

Stphane et Dum descendront les premiers pour se rendre jusquau fond. Jean-Claude, Christelle, Michelle et

Nol feront le Rseau de la Chvre. Puis les deux groupes permuteront les circuits. Jean-Yves et Michelle

continueront lquipement de la nouvelle entre.

Il rgne quand mme une petite angoisse pour certains initis qui nont jamais mis les pieds sous terre et

dautant plus sur des cordes (raction tout fait humaine). Mais une fois pendus sur la nouille, et la descente

amorce, cela se passe trs bien et toute inquitude disparat pratiquement. Les fractios et dviations ne

prsenteront pas de trop grosses difficults. La visite du trou est trs apprcie et merveille la curiosit des

tudiants. Puis toujours dans une trs bonne ambiance, ce sera la remonte, dehors le soir commence

tomber. Michelle offre le champagne (cest propos dun certain pari avec Jean-Nol). Il fera nuit quand les

deux derniers (Jean-Claude et Nol) qui dsquipent, sortiront. Aprs une deuxime tourne de champ, cest

la descente en nocturne de la piste.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

12

Dimanche 1er

fvrier

Visite et topographie

Jean-Yves C..., Dum D..., Albert D..., Jean-Nol D..., Michelle S..., Maud V...

Au pied du pylne, il ne fait pas trs chaud, et certains dentre nous se rchauffent au-dessus du souffle de

Cast.1. Albert est liniti de la journe et dbutera la splo par le trou creus au-dessus du Plateau

Escargots. Ce nest pas trop vident pour lui de se faufiler par cet troit passage, avec le baudard, tout le tzoin

tzoin et lchelle splo qui trane au milieu. Un fois arriv au plateau, Jean-Nol le laissera entre les mains de

Michelle et Maud. Avec Dum il part descendre dans la Salle de la Chvre pour essayer de retrouver un

morceau de stalactite cass et perdu lors de la dernire initiation, afin den recoller les morceaux. Jean-Yves qui

nous a rejoint continuera de spiter et fixer les lments dchelles rigides pour permettre un accs plus ais

aux fouilleurs. Aprs avoir retrouv le morceau manquant, Jean-Nol et Dum reviennent au plateau pour

terminer la topo dun diverticule et de la nouvelle sortie. Albert nest pas trs rassur sur lchelle souple et

selon ses dires ses jambes se sont transformes en coton . Jean-Nol dsquipera Cast.1,

Dimanche 22 mars

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

INITIES : Fli et Antoine P

PERFECTIONNEMENT : Jean-Paul M...

ENCADREMENT : Jean-Yves C..., Dum D..., Jean-Nol D...

Jean-Paul accompagn par Jean-Nol continue son perfectionnement en quipant Cast.1.

() nos deux compres () remontent par la nouvelle entre/sortie de Cast.1. Cest la deuxime anecdote :

Jean-Paul (encore lui) saperoit quil a oubli sa poigne en bas de lchelle.

Aprs le repas Jean-Yves ouvre la marche, suivi par Fli et Antoine, Jean-Nol reste derrire et Dum ferme la

marche. Les gestes maintes fois rpts en falaise ressortent presque naturellement et la descente se fait sans

problmes. Mme la dviation qui na pas t vue en initiation sera explique in situ et franchie

tranquillement.

Aprs la visite de la Salle des Marches et du fond, la sortie se fera par le Plateau Escargots. L aussi cest une

nouveaut pour les dbutants : chelles fixes jusquau balcon et chelle souple pour la sortie. Ces deux

nouveaux agrs ne prsenteront galement pas de difficults. Au passage Jean-Yves rcupre la poigne de,

vous avez devin qui. Nos deux initis ont pass une trs bonne journe, ont dcouvert la progression sur

corde et chelles en milieu souterrain.

Samedi 4 septembre

Amnagement, visite, topographie

Dum D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., Jean-Michel G

Ancrage du rocher en haut du deuxime puits de Cast.1. par J.-C. et Dum. Projet de le bloquer par quatre

grosses tiges filetes scelles dans la paroi. Mais les accus lchent au bout du troisime trou et il faudra sceller

les tiges la rsine. Pendant ce temps J.-N. et J-M. font la traverse de Cast.1. J-M. quipera la totalit.

Jean-Michel va quiper le trou sous les conseils de Jean-Nol. Jean-Claude et Dum vont sattaquer la

consolidation dune dalle en travers de la faille au dpart du P11 ; quatre trous de 16 mm et 12 cm de profond

vont tre percs pour recevoir des boulons galvaniss. Ceux-ci seront scells au cours dune prochaine sortie.

Aprs avoir termin le forage, parfois dans une position contorsionniste, Jean-Claude et Dum remontent. Peu

de temps aprs Jean-Michel qui sest bien dbrouill et Jean-Nol les rejoignent.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

13

Samedi 11 septembre

Amnagement, visite

Dum D..., Jean-Nol D..., Franois F..., Jean-Claude L. M...

Achvement de lancrage du rocher par J.-C. et Dum. Franois visitera la Salle de la Chvre et ira vrifier que

lon na pas oubli de plaquettes lors du dsquipement de lexercice secours. Pendant ce temps, J.-N.

dcapera la trappe dentre, puis une couche de stop-rouille puis une belle couche de peinture vert-balise

pas de panique, il ne sagit que de lintrieur, la plaque extrieure est reste en gris ! Projet de tenter une

dsob au-niveau des dparts en bas du premier puits, le P6 dentre, ce nest que de la terre et des cailloux et la

faille semble large, mais il y a du volume.

Les principaux objectifs de la journe tant de finir la consolidation de la dalle (voir sortie du 4 septembre

dernier) et de passer un coup dantirouille et de peinture sur la trappe dentre.

Malgr le petit vent soufflant en rafale, le soleil titille notre peau dange. Nous allons former deux binmes :

Jean-Nol et Franois vont dvoiler leur talent dartiste peintre dcorato-dcapeuro-dconnateur. Jean-Claude

et Dum tels des chirurgiens arms de perceuses, marteau et touti conti vont procder au scellement des

boulons de consolidation. Aprs avoir fini leur chef-duvre, les rois du pinceau soctroient un moment de

farniente, puis Franois descendra pour se faire la Salle de la Chvre en solo.

Dimanche 3 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Roger D..., Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Laurent G..., Jean-Claude L. M..., Francis M..., Philippe S...

INITIE(E)S : Marie-Hlne B., Karine G-V, Jean-Luc I, ChR...elle, Tony, William

Dimanche jai fait une bonne sieste aprs un beau compte de fe de Francis.

Samedi 16 octobre

Dsobstruction, prparation stage initiateur

Dum D..., Jean-Nol D..., Francis M...

Pendant que Jean-Nol gratouille sous terre, Francis et Dum se chatouillent suspendus au pylne

Vendredi 27 avril

Visite

Franois F... et Christophe du club Thals Splo

Le matin, quipement laiss en place pour linitiation splo du week-end.

Dimanche 29 avril

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIE(E)S : Alice (13ans), Lydie, Frdrique Co., Frdrique Cr., Thibault M, Jean-Louis

PERFECTIONNEMENT : Michle C...

ENCADRANTS : Dum D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R..., Philippe S...

Nous en avons galement profit pour quiper la descente de la vire de la Salle de la Chvre, ce qui permet de

raliser un circuit de visite plus rapide et davoir un super point de vue sur la salle.

Samedi 12 mai

Visite, photos

Michel B..., Jean-Nol D...

quipement de Cast.1 par Jean-Nol, Michel servira de modle photo et toute la cavit est visite. Remonte

vers 14 h.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

14

Dimanche 30 septembre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITI(E)S : Willy B, Lionel D..., Bndicte D, Yannick D, Samia M

PERFECTIONNEMENT : Michle C..., Michal L... S...

ENCADRANTS : Dum D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Philippe S...

Visite de la Salle de la Chvre avec passage sur la vire arienne puis descente jusquau Plateau Escargots.

Samedi 26 janvier

Rquipement

Jean-Franois B..., Michle C..., Dum D..., Franois F..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Philippe S...

Depuis longtemps ils en rvaient. Jean-Franois dquiper la Salle de la Chvre, les autres de remplacer la corde

en fixe de la mme salle. Cest chose presque faite. Donc Jean-Franois, attentifs aux recommandations de

Jean-Claude, passe en premier et quipe parfaitement. Jean-Claude le rejoint au fond, suivi de Franois et

Michle, et tous les quatre commencent le rquipement. La premire monte, le balcon, la seconde monte

ne prsentent pas de problmes. Il ny a pas de grandes modifications apporter. Par contre la vire de

traverse ne va pas tre facile positionner, du fait des concrtions qui se trouvent au-dessus de nos ttes.

Jean-Claude, Jef et Dum reprennent la suite. Ce ne sera pas vident de se dcider quant au passage de la

corde. Il faut tenir compte des concrtions, du sol pentu, de lemplacement des amarrages, etc. On fera pour le

mieux. Mais bientt le manque de maillons rapides se fait ressentir et nous ne pouvons terminer comme nous

laurions souhait. Ce qui va nous obliger laisser quip provisoirement en mousquetons traditionnels la suite

en esprant pouvoir revenir le plus tt possible.

Dimanche 3 fvrier

Rquipement, suite

Michel B..., Dum D..., Jean-Nol D...

Le samedi prcdent, une quipe de farfelus avait dcid de r-quiper la Salle de la Chvre, mais par manque

de matos il a fallu revenir.

Donc nos trois lascars de ce jour, bien dcids finir lquipement de la Chvre sont pied duvre. Dum qui

avait particip le week-end dernier reprend lquipement. Pour un meilleur confort, et de faon protger

quelques belles stalactites, il faut modifier le dpart du dernier tronon qui redescend dans la Salle de la

Chvre. La paroi est recouverte de calcite et il faut bien sonder lemplacement des amarrages. Aprs calcul et

recherches, Dum installe le nouveau dpart. Pendant ce temps Jean-Nol sert diniti, ce qui permet de rgler

le trac et le mou de la corde. Le Belge fini de dfaire lancien amarrage sur la grosse concrtion. Jusque l tout

va bien. Le fractio qui se trouve en dessous (quip provisoirement samedi dernier) ne va pas tre facile

modifier. En effet, Jean-Claude lavait quip avec des maillons rapides Grande Ouverture, ceux-ci ont t

rcuprs par Dum pour lamarrage cit plus haut. Donc il faut refaire un Mickey avec des maillons

Petites Ouvertures. Le problme, cest que la corde ne passe pas et quil a fallu enfiler les maillons par

lextrmit de la corde. Alors imaginez le splo lamda qui a dj du mal faire un nud de 8 avec un anneau

enfil dans la corde. Vous le voyez faire un Mickey avec deux maillons, je vous dis pas la visualisation quil fait

faire pour quils se retrouvent dans la bonne boucle. Nous passerons ici sur les noms doiseaux (cela pourrait

heurter la sensibilit des jeunes lecteurs) qua exprim Dum pendant vingt minutes pour pouvoir raliser ce

fameux Mickey et surtout de le rgler

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

15

Dimanche 24 fvrier

Initiation aux techniques de la splologie alpine

LINITIE : Ludovic D...

PERFECTIONNEMENT : Willy B, Lionel D...

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Pierre L..., Franois T (un gars qui vient du continent

et qui connat la splo)

Et laimable participation de Jean-Baptiste, Magali, Rmy et tutti conti

Le vent est lgrement tomb et nous revoil devant le trou du pylne (ah ! sil nexistait pas celui-l, il faudrait

linventer). Olivier va quiper la Chvre, suivi de Jean-Claude et Ludovic. Lionel, pour qui se sera son premier

quipement va quant lui quiper le rseau normal. Franois lassistera dans sa progression. Tandis que tous

les deux feront demi-tour pour aller visiter la Chvre, Dum finira lquipement du fond.

Aprs manger ; tout le monde ira au fond. Dum dsquipera la Chvre.

Samedi 19 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

LINITIE : Stphane

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M...

Le pylne de Cast.1 sert encore une fois de structure de dmonstration. Apprentissage de la descente, de la

monte et du passage des fractios et main courante. Nous faisons le circuit de la Salle de la Chvre de Cast.1.

Dimanche 12 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D... (laprs-midi), Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

INITIE(E)S : Paulo C, Guy G..., Anne-Lyse H..., Valrie L...

PERFECTIONNEMENT : Albert D...

Lionel D... (aide logistique)

Pendant quOlivier quipe, Paulo a droit un cours particulier sur le pylne lectrique. Entrs sous terre 11 h.

Circuit classique, Salle du Veau, Salle de la Chvre, la vire et retour en surface. Les concrtions ont t

apprcies par les initis, les passages de fractio moins, surtout par notre ternel initi ! Valrie et Anne-Lise

ont pu essayer nos nouveaux clairages LED. La couleur est un peu droutante au dbut mais on sy habitue

vite. Notre entre tardive, provoque une sortie tardive, 16 h 15, nous attaquons les grillades lheure du

goter ! Pleins dnergie, nos fls du Bazola Nol et Dum partent largir ltroiture de sortie du P13 du

Rseau de la Chvre.

Dimanche 30 novembre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIE(E)S : Gisle A..., Ulrich F..., Stphane F, Jacques V...

ENCADREMENT : Dum D..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

Devinez quel trou on va faire ? h bien oui vous avez gagn : le Trou du pylne avec son incontournable Salle de

la Chvre. Cest le circuit traditionnel qui a t choisi pour faire dcouvrir le milieu souterrain. Salle du Veau,

Salle de la Chvre, Vire de la Chvre, re-descente dans la Salle de la Chvre et retour en surface du classique !

Vers 10 h 45 Jean-Claude s'engage en premier, suivi de prs par Stphane qui est relativement autonome.

Ensuite cest Ulrich qui va descendre, Gisle et Jacques le talonnent, Dum fermera la marche. Nol doit nous

rejoindre dans la matine. La descente du premier puits (surtout lentre) impressionne un petit peu, mais une

fois sur la corde a descend tout seul. Dans la Salle du Veau les imptrants, regards merveills et parfois un

peu inquiets, scrutent les concrtions et les moindres dparts menant vers les entrailles de la terre. La gorge un

peu noue et la voix parfois raille, ils s'enfoncent dans les tnbres. Pour le puits de la Salle de la Chvre,

Jean-Claude quipe suivi par Ulrich et Stphane. Le fond de la salle est atteint ; grand ouf ! (pour linstant) de

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

16

soulagement. La visite merveille toujours autant les nouveaux visiteurs. Il est vrai que cette salle regroupe un

panel de divers fractios et concrtions que lon peut rencontrer sous terre (stalactites, mites, draperies,

colonnettes, concrtions aux formes trs particulires, etc.) La remonte jusqu la vire se fera sans problme

et les initis passeront sans difficult la dviation. Puis ce sera la sance photo sur la vire et dans la petite salle.

La redescente dans la salle sera un peu plus sportive au niveau du fractio en mickey. Maintenant, les gestes

sont devenus plus srs, le passage des fractios moins hsitants, et nos initis sen tirent bien.

Il est 14 h quand Dum sort du trou

Dimanche 14 mars

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIE(E)S : Marie R, Ccile G, Biba B, Laurent V, Samia M, Damien L...

ENCADREMENT : Dum D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

Une surprise nous attend au gu de lAliso, un tronc darbre barre le passage sur la rive oppose. Jean-Claude

sinstalle sur le capot du Pajero de Dum qui le place au milieu de la rivire. J.-C. accroche une corde au tronc

et retour en arrire en tirant larbre hors du passage. Ctait lpisode CAMEL TROPHY ! Nous ntions dj pas en

avance et cest aux alentours de 11 h 30 que nous nous engageons dans le trou o nous retrouvons Olivier dans

la Salle du Veau qui a quip le Rseau de la Chvre (cest Olivier qui a quip pas le veau). Puis J.-C. ouvre la

marche suivi par Ccile. Petite frayeur pour Ccile qui lche la corde en haut du second puits. Heureusement,

J.-C. le hros , assurait depuis le bas . Certainement une consquence du manque de pratique de la

journe en falaise, la corde passe dabord dans le descendeur puis dans le mousqueton de freinage et non

linverse ! La visite se poursuit par le circuit classique, mezzanine, vire, puits de la Bitouille et remonte lair

libre vers 16 h 30.

Dimanche 3 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIES : Fabrice L, Jean-Claude D..., Guy G...

ENCADREMENT : Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

Dum et Nol partent de bon matin 8 h , pour aller quiper Cast.1 et 10 h, le reste de lquipe les

retrouvent au bord du trou, harnachs et prts slancer dans le P7. quipement des initis, prsentation de

lclairage lacto. On retrouve Dum et Nol en haut du dernier P11. Visite du grand rseau et regroupement

sur le Plateau Escargots. Descente 43 m, observation des fossiles, un peu doppo et descalade. Remonte

par la Salle des Marches et reprise en direct de la corde du P11. Certains initis souffrent un peu physiquement,

un blocage de notre journaliste au niveau de la dv mais avec de la patience, tout sarrange.

Les volontaires manquent pour redescendre visiter le Rseau de la Chvre. Nol et Dum repartent dsquiper

le Puits de la Chvre.

Dimanche 13 mars

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIES : Philippe ORSINI, Y

ENCADREMENT : Dum D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

17

Samedi 2 juillet

Expdition oenologicospllogique

Dum D..., Jean-Nol D..., Franois F..., Jean-Claude L. M..., Jean-Baptiste L..., Nol R..., Alice et Philippe S..., famille R et

deux journalistes

Un vnement, une premire dans le monde de la splo. Une expdition ayant pour but de stocker

douze caisses de trois bouteilles de Patrimonio 30 m sous terre pour une dure de 5 30 ans Pour plus de

dtails allez visionner le film tourn par Dum Opration Bacchus .

Dimanche 30 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

INITIE(E)S : Albert D..., Thibault P et Magali, Sonia et David M...

ENCADREMENT : Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Philippe S...

Deux jours inoubliables la dcouverte dun patrimoine naturel inconnu au rythme des descendeurs qui se

succdent et la douce ambiance du maquis. Nous avons effectu nos premiers pas sous terre avec les Topi

Pinnuti dans la cavit de Castiglione 1, un moment particulier o tous les plaisirs sont runis : connaissance du

milieu naturel souterrain, sentiment de dcouverte dun monde immacul. Les paysages souterrains ne cessent

de surprendre.

Pour Sonia et moi, ce fut une faon de repousser les limites du vertige. Cest un terrain de jeu idal pour les

amateurs de sport extrme, de sensations fortes ou de dfis sportifs en toutes saisons. La splo est un moyen

formidable de dcouverte o lon ctoie linfinie libert des paysages sur et sous terre.

Et tout se passe toujours dans une ambiance conviviale de rire et de dgustation. Les Topis nous ont dailleurs

dlivr notre diplme de premiers pas sous terre. Aujourdhui, nous sommes adhrents du club pour notre

grand plaisir.

Merci aux Topis,

Sonia et David

Samedi 26 novembre

Exercice secours

Albert D..., Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Francis M..., Flavien M, Nol R..., Philippe S...

E piove ! On y va, mais ce sera Cast.1. Les trois 4X4 de J.-N., J.-C. et Phil se dirigent vers St Flo, il pleut toujours,

quelques claircies lhorizon. Passage du gu sans soucis, mais aprs la ruine de Castiglione, a va patiner

Un olivier tomb en travers du chemin obligeait depuis quelque temps passer en dvers sur la gauche. Et l

pour remonter, J.-N. essaiera au moins cinq fois et devra renoncer, trop charg. J.-C. passera la seconde

tentative, le Vitara est plus lger. Phil trouvera un passage sur la droite travers les arbres.

Arrivs au bord du trou on installe la caravane, on tend les bches entre les 4X4 car la pluie redouble de

vigueur. quipement, prparation du matriel, pour remplir les calebondes, il suffit de se placer sous les bords

de la bche Francis arrive. Dum a quip le P7 dentre et lquipe commence se placer en rang doignon

pour descendre au plus vite.

Pendant lapro, J.-C. descend quiper le P13 de la Salle de la Chvre. On lui gardera un fond de bouteille. Nol

arrive au dbut du repas, aprs avoir bataill dans la boue Quelques bouteilles plus loin, il est dj 13 h 30, on

descend prendre le caf dans la Salle du Veau. Dum a tout prvu, th ou caf et canistrelli !

Mise en place par Francis et Phil du premier atelier, un balancier en haut du P13. Laccident aura lieu sur le

balcon, donc le plus simple est de mettre en place une tyro au ira jusquau plan inclin du P13, au-dessus du

dernier fractio. Latelier du balcon dpart de la tyro , est confi Nol, J.-N. et J.-C., accompagns dAlbert

qui se prpare prendre place dans la civire. On aurait prfr Sonia, mais ils ntaient pas dispo. En bas,

Olivier sert de rpartiteur de matriel. Dernier atelier, arrive de la tyro et mise en place dun palan. Francis,

Phil et Dum sy collent. 16 h 05, Albert est confortablement install et la tyro senvole. 16 h 30, elle arrive dans

la Salle du Veau. Elle va frotter un peu dans ltroiture mais lopration est un succs. Pendant la monte,

Flavien arrive, aprs stre un peu gar le plan de J.-N. aurait t imprcis ? , travers lAliso pieds nus Il

assistera la sortie du bb Albert. Dsquipement, sortie du dernier vers 17 h 30, il fait nuit. La pluie a cess,

la descente sera plus simple, lAliso naura pas trop gonfl. Dpose du matriel au local 19 h.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

18

Dimanche 19 mars

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Albert D..., Pierre L..., Olivier G..., Dum D... et Jean-Claude L. M...

INITIE(E)S : Morgane et Jean-Jrme C, Agns F, Maud R, Marie-Pierre R..., Fred V

Tout le monde se retrouve enfin au bord du gouffre et se prpare sous un vent frisquet pendant que Dum

installe des bches sous le pylne en cas daverse. Aprs une rapide collation nous nous engouffrons dans le

trou qui nous parait bien chaud, et avec une certaine apprhension pour Agns et Fred.

Une fois tous runis dans la Salle du Veau, deux quipes sont formes. Direction Salle de la Chvre pour

Morgane, Jean-Jrme, Marie-Pierre (pour viter une scne de mnage avec Nol !), Olivier et J.-C. Agns,

Maud, Fred, Albert, Dum et Nol iront jusquau fond.

La descente dans la Salle de la Chvre se droule sans problme, la petite Morgane nous pate par la facilit

avec laquelle elle passe les fractios. Nanmoins, une surprise nous attend au niveau de la vire du haut de la

salle, les sangles damarrage sont compltement effiles et la corde dquipement est carrment coupe ! Les

rongeurs commencent nous poser de srieux problmes. Qu cela ne tienne, J.-C. dsinstalle la corde de

remonte et rquipe la vire ce qui permet deffectuer le circuit traditionnel, Olivier se chargera de tout

rinstaller.

Samedi 20 mai

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M...

INITIES : Antoine B..., Ulrich F...

PERFECTIONNEMENT : Albert D...

Il est 11 h. J.-N. et Albert descendent quiper le grand rseau. Albert va se dbrouiller tout seul, il jouera un

peu le porte sac. On a dcid dquiper la faille de droite au bout du grand rseau, un P11 o on na pas du aller

depuis dix ans, J.-C. ne pense pas lavoir faite Main courante de 3 m en oppo au-dessus de la faille puis un

mickey rgler pilepoil car il y a un rtrcissement en bas du puits. Les spits ont lair un peu rouills mais le

filetage est bon. la descente, pas de problme la corde passe juste, rapide visite de petite salle et on

remonte. L a passe juste, il faut viter de se balancer, sinon mettre un fractio mais cela compliquera la

descente des dbutants. J.-N. croise Albert lextrmit de la main courante, il va se faire sa descente et

remonter. quipement de la faille gauche puis pause en haut du Plateau Escargots pour observer la descente

dAlbert. Au loin on entend distinctement les voix de lautre groupe, ils doivent suivre ; en fait ils sont en train

dquiper le Rseau de la Chvre.

J.-N. et Albert se retrouvent en bas de la grande faille avant le ressaut glaiseux ; en escaladant J.-N. rejoint la

faille de droite et remonte par le P11 ; Albert remontera par la faille de gauche comme un grand. En classe

perfectionnement, on est autonome, mais aprs, il avouera Dum avoir fait quelques erreurs : oubli de

mettre grande longe sur poigne, a enlev sa poigne pour passer la dv Mais pas de grands cris, quelques

coups de sang envers le croll qui ne veut pas se dbloquer sauf quand il dcouvre que le pantin est utile

J.-N. rejoint Dum et Ulrich sur le Balcon de la Chvre. J.-C. et Antoine sont en train de changer la corde sur la

vire, les rats se sont rgals, les sangles sont effilochs et la corde bien tonche. En attendant dinstaller un fil

clair en inox on prend les mesures , on change de corde. Progression sans soucis pour les dbutants,

Antoine est dj bien laise, Ulrich prend son temps, langsam, langsam J.-C. et Antoine sortent les premiers,

ils iront faire le grand rseau plus tard. Il est 14 h.

15 h 30, quatre assoiffs de profondeur, repart vers le grand rseau, la faille de gauche pour remonter par la

faille de droite. Au fond de la salle de la jonction, aprs le ressaut de 2 m, attir par une tache blanchtre, J.-C.

dcouvre, ce qui semble tre des ossements rcents de chien, recouverts de moisissures (datant de quelques

semaines voire de quelques mois ?). Il serait tomb par lentre 2 et aurait roul ou se serait tran jusque l

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

19

Sortie 19 h 30, les initis sont enchants.

Samedi 24 juin

Dcouverte du monde souterrain

Jean-Claude L. M..., Jean et David M...

Lentre dans la fracheur bienfaisante de Cast.1 se fait vers 10 h 30, J.-C. quipe le Puits de la Chvre suivi par

Jeannot qui, malgr son ge mr 65 ans , se dbrouille bien mieux que certains jeunes hommes ! La visite

se poursuit par litinraire classique et en passant par la vire, J.-C. rcupre le mousqueton oubli lors de la

dernire initiation. Cette fois-ci les rats nont pas grignot le nouvel quipement fixe temporaire. Nous

retrouvons la fournaise extrieure vers 13 h.

Samedi 20 octobre

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Jean-Yves C..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., Olivier G..., Christophe S...

PERFECTIONNEMENT : Maxime D..., Albert D..., Pierre- X

Dimanche 4 mars

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

INITIE(E)S : Nicolas B, Jean-Claude D..., Maxime L... G..., Victor M, Paulo M, Jean-Luc S,

PERFECTIONNEMENT : Laurent et Philippe V

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Nol R...

Deux groupes sont forms, Jean-Luc, Paulo et Victor avec Nol et J.-N. vers le fond, Nicolas, J.-C. D et Max L

avec Olivier, Dum et J.-C. vers la Salle de la Chvre. Contrairement aux prcdentes visites, les rongeurs nont

pas got la corde canyon rforme mise en place sur la vire, peut-tre parce quil ne sagit pas de corde

splo ? Il faudra quand mme la remplacer par une cblette acier.

Laurent dsquipera le rseau du fond et J.-N. celui de la Chvre. Nous ressortons sous les crpitements de la

ligne HT, lair est maintenant plus humide. Une crmonie se droulera ensuite pour la remise officielle des

certificats de baptme, manque plus que les journalistes.

Samedi 29 dcembre

change splologique corso-belge ; visite

Antoine B..., Maxime D..., Jean-Claude D..., Albert D..., Jean-Nol D..., Guy G..., Jean-Claude L. M..., David M... et Nicolas H

notre ami belge en invit

Pour le pique-nique et la dcouverte de lentre de Cast.3 : Christian et Maryline D..., Sandrine et Clment G...

10 h 15 au bord de Cast.1, soleil hivernal mais trs frais il y avait de la glace sur la route.

Il est 17 h, David, suivi de J.-C. LM, part quiper la Salle de la Chvre, suivi de Nico, Albert, puis J.-C. D et J.-

N.. Visite de la Chvre, pas trop de dgts par les rats mais on a vu la bte ! assez mastoque parat-il ! elle se

baladait en haut de la vire et est vite rentre dans un trou (de rat) en voyant David. Il est presque 19 h quand

David finira de dsquiper. belges lui avaient dit quil ny avait pas de grottes en Corse

Rencontre splologique Corso-Belge :

Aprs ce copieux festin, quelques uns dentre nous descendent dans Cast 1. Encore une grotte fort verticale, elle

est relativement large galement mais un peu moins sche (un tout petit peu de boue dans le fond). Une

remonte Jumar nous permet darriver sur un balcon de lautre cot de la salle infrieure, de magnifique

concrtions bien blanches nous dvoilent leur beaut. Superbe ! Nous croisons un rat avant de reprendre la vire

qui nous assure jusqu la tte du P10. Apparemment ce rat utilise aussi cette corde en en arrachant des

morceaux pour faire son nid ! Sale bte !

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

20

Il est temps maintenant de remonter, lheure avance. Ce nest que vers 19 h 30, dans la nuit, que nous

reprenons la route de Bastia pour aller ranger le matos. A bientt les Topi Pinnuti

;-) Nico

Dimanche 23 mars

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Dum D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Jean-Baptiste L..., Nol R...

PERFECTIONNEMENT : Maxime D..., Albert D..., Jean-Claude D..., Maxime L... G...

INITIE(E)S : Corine B..., Aline et Christian D... Franck D, Anne-Lise H, Rmy L...

SUPPORTERS : Maryline D..., Valrie L... et sa maman, Nicole R

Dimanche 25 mai

Initiation et perfectionnement aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Jean-Nol D..., Olivier G..., Nol R...

PERFECTIONNEMENT : Antoine B..., Albert D..., Jean-Claude D..., Philippe R, Valrie L... INITIES : Sylvain M, Jean S, Jean-Franois X, Roger X

Dimanche 8 juin

Rquipement et dsobstruction

Antoine B..., Jean-Claude D..., Dum D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Maxime L... G..., Philippe S...

La corde quipant en fixe la vire de la Salle de la Chvre tant un peu trop au got des rongeurs habitant la

cavit, il a t dcid de la remplacer par un bon gros cble en acier habituellement destin quiper les

parcours daccrobranches.

Antoine quipe jusqu la Chvre pendant que Max se charge, sous la surveillance dOlivier et JC2, de lautre

rseau. Ils aideront ensuite Dum pour la dsob du petit passage infrieur entre les deux failles, ce qui

permettrait de passer dun rseau lautre plus facilement. Il sera ncessaire de revenir avec des moyens plus

expditifs. Pendant ce temps, Antoine et JC1 quiperont la vire avec le cble dacier. La corde tonche sera

remplace jusquau mickey et les deux oreilles de celui-ci seront galement allonges afin den faciliter le

passage. Le test se fera prochainement par notre testeur dquipement en chef, Albert.

Dum ira reprer et dgager lentre annexe de Cast.1 pour tudier de quelle manire elle pourrait tre

quipe afin dviter les chutes de pierres. suivre ...

Dimanche 19 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Jean-Claude D..., Albert D..., Jean-Nol D..., Olivier G...

INITIE(E)S : Philippe C..., milie C, Maryvette F

Tout le monde squipe. JCD va quiper la Salle de la Chvre, Jean-Nol et Albert quipent lautre partie de

rseau pour aller voir un dveloppement champignonnaire sur boiserie. Tout le monde se retrouve dans la

Salle de la Chvre un peu plus tard. Les cordes et le cble sont en bon tat pas de trace de rongeurs.Tous les

initis voluent sans difficults. Albert nous fera une figure dont il a le secret lors de la remonte. Cette figure

sappelle le pantin renvers ;-) La Salle de la Chvre est dsquipe.

Aprs le repas, deux quipes se forment : Maryvette, Albert, JCD vont faire lautre partie du rseau et

dsquiperont.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

21

Dimanche 20 septembre

Visite

ITP : Albert D..., Jean-Nol D..., Jean-Claude L. M..., David M..., Nol R...

INITIE : Charles-Henri

INVITEE : Vronique M

La Salle de la Chvre.

Dimanche 25 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ENCADRANTS : Antoine B..., Jean-Claude D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Robert L, Nol R...

PERFECTIONNEMENT : Marie-Pierre R...

INITIE(E)S : Ingrid B, Philippe B, Jean-Baptiste C, Henri F, Vronique M, Jeannine S

Castiglione 1, je connaissais dj la position du trou my tant rendue au moins deux fois , la seconde fois

en tant quaccompagnatrice pour la beaut du paysage, le calme et bien sr lindispensable pique-nique.

Dimanche, jai enfin pu exprimenter une premire incursion en grotte verticale. videmment lentranement

en falaise ne fut pas inutile. Tout sest trs bien pass au point de vue scurit, encadrement, bons conseils aux

bons moments. La descente du puits dentre se fit sans aucun souci, une premire attente avant de continuer

vers le balcon puis la fameuse dviation lgrement plus difficile cause du rocher glissant o Jean-Nol

sans tre long (si ! sur la dviation ndlr -) ma aide dplacer le mousqueton , puis lascension en

rpartissant les efforts entre tractions sur les bras et pousses sur les jambes pour rejoindre Marie-Pierre, qui

comme moi avait pein un peu pour arriver lalcve. Lorsque Marie-Pierre et moi avons essay de retirer le

croll, ce fut impossible et grce laide de J.-N., qui toujours sans tre long (si ! il est remont sur la corde de

progression - ndlr -) et nous a rejoint la force des bras, nous y sommes enfin arrivs. Heureusement pour

moi que jai pris le temps de mter la corde dentre les jambes, car jai failli tre coince par la tension de la

corde.

Nous y avons fait une petite sieste assez confortable avant de rejoindre Nol et Jean-Baptiste qui nous

attendaient pour redescendre nouveau. Attente un peu longue mais qui nous a permis dadmirer maintes

concrtions, des mites et des tites qui nous entouraient ; lune dentre elles (un peu particulire) mavait

dailleurs aid faciliter une dernire pousse sur les jambes pour rejoindre Marie-Pierre. Cette attente fut

nfaste pour lun dentre nous mais les choses se sont arranges digestion difficile (les rats vont se rgaler

ndlr -). Une voix lointaine nous a fait comprendre Philippe et moi, quil fallait rebrousser chemin car pour

plusieurs raisons la descente se rvlerait difficile pour nous. Cest reparti vers le bas. On scorche un peu les

genoux et nous amorons la dernire petite descente en rappel depuis le balcon avant de remonter les

puits.

Il faisait compltement noir et merci Jean-Claude D qui ma hisse hors du puits (parat-il que jai trouv des

excuses pour profiter de sa force, au lecteur de juger). lextrieur, il faisait nuit noire, nous tions restes cinq

heures dans le trou. Dommage quil ny ait pas de grotte vendre comme Grenade (los casas-cuevas) trs

caractristiques de cette province dAndalousie.

Rsultat des journes : encadrement trs satisfaisant, trs bonne ambiance et soleil resplendissant, digne de

notre le dadoption.

Vronica

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

22

Dimanche 17 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ITP : Corine B..., Valrie D, Jean-Claude D..., Dominique D..., Jean-Nol D..., Olivier G..., Jean-Claude L. M..., Vronica M,

Nol R...

INITIE(E)S : Guillaume C, ric G, Jonathan H, Anne-France J, Johann L, Arnaud L, Stphane P (ITP), Laurianne T

Mme heure de rendez-vous que la veille, caf, chargement du matos et cest parti pour Oletta. Grosse averse

sur le col de Teghime, a promet ! Heureusement le temps samliore en redescendant vers St Florent. Pas de

soucis pour rentrer sur le site, le portail est ouvert. Les quatre quatre-quatre se fraient un passage sur la piste,

bien envahie par le maquis. Il faudra vraiment faire quelque chose...

Tout le monde shabille au pied du pylne, Olivier se charge dquiper le Rseau de la Chvre, JND le Grand

Rseau. Les initis sont rpartis en deux groupes. Guillaume, Arnaud et Johann avec Vro, Olivier et JCL ; ric,

Jonathan, Stphane et Laurianne avec JND, Dum et Coco. Anne-France prfre ne pas descendre cause

dune petite contracture de lpaule quelle sest faite la veille en falaise.

Aprs la visite habituelle, tout le monde se retrouve dehors pour les grillades, arroses comme il se doit et sous

un beau soleil. JCD est arriv entre temps et a aid Anne-France allumer le feu. Il nous fera encore apprcier

sa fameuse salade dail aux patates.

Laprs-midi, pendant quune partie des initis descendent dans le Grand Rseau, lautre fera un petit tour

dans le maquis pour visiter les entres de Cast.3, Cast.5 et Cast.12, et bnficier de quelques explications sur la

formation des cavits du massif. Valrie et Nono, arrivs entre temps, descendent pour dsquiper Cast 1.

Retour au local pour le rangement du matriel et, pour clturer ce beau week-end dinitiation, remise des

diplmes Mes premiers pas sous terre .

Dimanche 27 fvrier

Initiation splo et tournage Jai test pour vous France 3/Via Stella

ITP : Philippe C, Jean-Claude D, Valrie D, Jean-Nol D, Jean-Claude L. M, Vronique M, Nol R, Patricia S

LFX PROD : Sandrine S, Laurent S

Le 11 fvrier dernier, Jean-Claude a reu un appel tlphonique de Xavier TORRE qui reprsente la socit LFX

Prod dAjaccio, aprs que celui-ci ait laiss un message sur le rpondeur du club et envoy un courriel au club,

mais comme il navait pas eu de rponse...

Il nous proposait un petit reportage de 6 mn sur la splo pour lmission Fora di Strada qui passerait sur Via

Stella en mars. Cest un reportage en immersion o la prsentatrice Sandrine... (celle qui prsente lAgenda de

FR3) montrera ce quest la splo, un peu comme ce quon avait fait pour Coloori. Donc cavit pas trop dure

avec un peu de verticale, un peu de ramping, des concrtions, etc.

Lquipe serait lgre puisquelle se composera uniquement de la prsentatrice et du cadreur/ralisateur,

Laurent SANTONI. Il nest pas indispensable que laccompagnateur parle corse, mais ce serait quand mme un

plus.

Aprs avoir tranaill quelque peu au local, Nono et Val vont rcuprer les journaleux N4, pendant que les

autres prennent la route classique. Tout le monde se retrouve devant la barrire du transfo qui permet

maintenant datteindre le gu sans se proccuper des portails de la ferme. Petit arrt la ferme de Castiglione

pour vrifier si le 4x4 du cadreur est apte monter au pylne. Celui-ci tant dj bien ray, il peut donc subir

sans regret les attaques agressives des salsepareilles.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

23

Deux quipes se forment, la premire compose de Nono, Sandrine, Laurent, Patricia, JCD, Val et JND iront vers

la Salle de la Chvre pour le tournage, JND soccupant de lquipement. Philippe, Vro et JCL constitueront

lautre quipe, Philippe ayant besoin dentranement pour son prochain stage splo se chargera de

lquipement. Il commence dailleurs tranquillement par le puits dentre. En bas de celui-ci nous attend

pendant seulement quelques minutes un Rhinolophe Euryale (JYC prcisera plus tard que cest la premire fois

quun exemplaire est remarqu dans ce trou). JND nous rejoint pendant que Phil quipe paisiblement le P13 du

Grand Rseau.

Pour acclrer la monte de ce puits, un spit a t ajout dernirement pour transformer la dviation en

fractio. Ceci impose maintenant un rglage trs prcis des mickeys. Autre inconvnient, ce fractio tant plac

dans la partie la plus troite de la faille, le franchissement de celui-ci est moins facile. Il faudrait planter deux

spits au-dessus du rtrcissement. Vro confirmera la difficult passer ce fractio, JCL remontera pour laider,

ce qui laissera Phil prendre un peu davance pour quiper le dernier puits de 15 m.

La visite continue par le Plateau escargots. Un contrle du chai simpose, les caisses infrieures sont trs

dgrades, un calage prventif avec des pavs est effectu. Il est temps de remonter, Phil aidera Vro passer

la dernire dviation, une aide sera aussi ncessaire au passage du fameux fractio du P13. Pendant que Phil

dsquipe le Grand Rseau, JCL ira donner un coup de main la premire quipe pour la remonte du P13 de la

Salle de la Chvre. Sandrine est trs soulage de sortir, ce qui nest pas forcment bon signe ...

lextrieur, le temps se dgrade. Le feu est allum, les grillades sont envoyes mais la pluie arrive et impose

la pose dune bche pour se mettre labri. Cest ainsi que tous debout, nous savourons figatelli, boudins et

autres cochonnailles accompagns de quelques dbouchages.

JCL

_____________________________________

Contact par une quipe de journalistes de FR3 Corse, intress par la ralisation dun reportage sur lactivit

splo de notre rgion, nous avons immdiatement ragi pour organiser une journe de tournage. La cavit de

Cast 1 a t retenue pour sa diversit. Puits, concrtions, petites salles mais aussi, pour sa facilit de

progression.

Les 4 X 4 traversent aisment le gu de lAliso et nous nous retrouvons tous au bord de la cavit. Nol est

dsign pour accompagner Sandrine afin dassurer le reportage, tandis que Laurent gre la camra et le son.

Lclairage sera transport et mis en uvre par les membres de lassociation tour de rle.

Nous pntrons dans Cast.1, Nol, quip dun micro, rpond aux questions de lanimatrice, pendant que le

cameraman filme. Arrivs dans la Salle du Veau, JCL, Vro, Philippe et Jean-Nol partent vers le fond, les autres

se dirigent par le P10 et accdent dans la Salle de la Chvre. Le tournage se poursuit et les plans se succdent,

escalade, passage par la vire, redescente puis remonte la surface.

Entre temps la mto a chang, il sest mis pleuvoir. La journe se termine et cest, abrits sous une bche

la nuit tombe, que nous prenons un repas tous ensemble.

Le film sera diffus sur FR3 et VIA STELLA, probablement fin avril, dbut mai.

Nono

Dimanche 13 mars

Initiation splo ; traverse de lAliso

ITP : Corine B, Antoine B, Jean-Claude D, Dominique D, Jean-Nol D, Fanny L. M, Jean-Claude L. M, Vronica M,

Jeannine S

INITIES : Amandine, Julie, Pierre, Rmi, Thibault

Le temps ne sest pas arrang, il tombe des cordes sur Bastia. Nous prenons la route dOletta, en esprant quil

ny tombe que des ficelles :-). Le passage du col de Teghime ne nous rassure pas !

Tout le monde se rejoint la ferme, nous y trouvons le fermier. Nous lui proposons de poser notre cadenas

en srie avec le sien, a au moins cest fait (depuis le temps). En linformant de notre volont de traverser le

gu, un sourire rvlateur barre son visage. Nous descendons malgr tout constater le niveau deau. JN, qui est

pass par la barrire du transfo, est dj de lautre ct. Comme des moutons, tout le monde suit. Leau arrive

pratiquement au niveau des capots. Le Vitara passe juste, dj secou par le courant. Nous faisons le point de

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

24

lautre ct de lAliso. Il y a trop de (mal)chances pour que leau continue monter en cours de journe. Une

petite reconnaissance pour voir si on peut rentrer par la route de Casta ne donne rien, nous dcidons de faire

demi-tour. a passe pour le Pajero, mais pas pour le Vitara. Le niveau deau est dj mont et le petit 4x4 boit

la tasse par le filtre air, il se retrouve bloqu au milieu du gu. Leau entre dans lhabitacle et arrive

rapidement au niveau du sige, Pierre et Coco rejoignent le capot par les fentres. JCD passe le gu et Anto

envoie une corde aux naufrags. Coco se fera un plaisir damarrer le Vitara avec un nud de son invention

appel nud Koko . Le Navarra parvient tirer le Vitara, quelques hectolitres deau sen chappent

louverture des portes

Mettant en uvre ses connaissances en mcaniques, Pierre dmonte les bougies de prchauffage. Quelques

tours de dmarreur permettent la vidange des cylindres pleins deau. Remontage des bougies et le Vitara

redmarre ! Cest simple, mais il eut fallu quon le susse ! Linitiation splo sest transforme en initiation

Camel Trophy .

Samedi 21 mai

Journe nettoyage de fin de Printemps ; Dbroussaillage

GCC : Jean-Yves C

ITP : Jean-Claude D, Jean-Nol D, Jean-Claude L. M

Wiiiiiiinnnnnnnn, Dzoiiiiinnn, Vroiiiiiiiiiiimmmmm, Zzzzziiiiiinnn : le site de Castiglione navait pas rsonn de ces

chants stridents depuis le 22 mars 1997 ! lpoque Dum avait compar ces envoles sonores avec des

chants tibtains Depuis EDF tait pass une fois nettoyer sous le pylne puis le maquis avait repris ses droits

sur notre aire de parking.

Depuis quelques semaines le CDS avait lanc un appel vibrant la communaut splo voire canyonesque

de Haute-Corse pour venir dmaquiser la piste daccs notre site cole. En promettant mme darroser

largement les agapes de quelques bonnes bouteilles ! Mais cela na pas suffi pour attirer les troupes, le samedi

matin nous tions quatre vaillants courageux arms de trois dbroussailleuses, deux trononneuses, serpettes,

scateurs, croissants, fourche de quoi quiper un bataillon !

On ne sest pas dcourag pour autant. Aprs avoir retrouv JY au Col dAmphore pour le caf trad, 10 h 30,

on tait sur site. Cela na pas t un travail de tout repos, la vgtation est trs dense, JY et JN attaquaient

chacun un bord de piste la dbroussailleuse ensuite les deux JC suivaient pour jeter les branchages le plus loin

possible et tailler les picots restants. Pendant que JY filait jusquau parking de Cast.2, JN sattaquait laire sous

le Pylne, stationnement et pique-nique puis la descente de la piste jusquau replat.

Vers 13 h 30, lhypoalcoolmie commenant svir dans le groupe, JCD nous alluma le feu et rameuta le reste

de lquipe. Tout le monde tait un peu cass, mais quel travail dabattu en moins de trois heures : depuis le

replat avant le raidard, jusquau pylne, cest un vrai boulevard, les peintures de certains 4x4, habitus de la

Place St Nicolas, ne risquent plus rien. Les agapes durrent ensuite presque deux bonnes heures et se

terminrent par une petite sieste sou lolivier maintenant bien dgag. On a failli ensuite assister un remake

de Massacre la trononneuse quand JCD a commenc dmonter pour la nettoyer la trononneuse de JY. Le

problme a t que remonte et propre, elle na jamais voulu redmarrer heureusement pour JCD dailleurs !

Aprs tre bien repus, nos dmaquiseurs ont estim que le contrat tait rempli. Retour au bercail. JN est

descendu devant pour laguer les oliviers qui grattaient les vhicules au dpart de la piste, pendant que les JC

et JY finissaient les bords de piste.

Samedi 19 juin

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ITP : Dum D, Jean-Nol D, Jean-Claude L. M, Vronique M, Nol R

INITIES : Andr B, Aurlien P

Premiers pas sous terre pour les nouveaux adhrents du club, Andr et Aurlien. Perfectionnement pour Vro.

Pendant que JCL met les initis au courant des techniques de descente sur le pylne, Nono soccupe de

lquipement du Rseau de la Chvre, il sera explor le matin. Dum quipe le Grand Rseau et nous en ferons

la visite totale laprs-midi aprs les grillades, jusqu -32 m, la zone des ossements.

EXPLORATIONS MASSIF DE CASTIGLIONE / CDS 2B / 1990-2014

25

Quelques difficults douverture du Croll pour lun des initis...

Dimanche 30 octobre

Initiation aux techniques de la splologie alpine

ITP : Antoine B, Philippe C, Jean-Nol D, Jean-Claude L. M

INITIES CLUB : Isabelle L, Marjorie M, Kvin O, Marie-Pierre R

INITIES EXTERNES : Agathe J, Graldine M, Matthieu S

TPST : 2 4 heures.

Kvin laisse son vhicule juste avant le gu de lAliso (sans eau), et tout le monde sentasse dans le Disco et le

Def. Si la partie suprieure de la piste est bien dgage depuis lopration dmaquisage du printemps, il nen va

pas de mme pour la partie infrieure qui avait t un peu dlaisse, il faudra prvoir une journe de

nettoyage complmentaire.

Le beau temps est toujours prsent, Anto installe une corde sur le pylne pour mettre Marjorie au courant des

techniques splo ; ce sera aussi loccasion dun petit rappel pour Isa et MP. Pendant ce temps, Phil, Agathe,

Graldine, Matthieu, Kvin et JC partent vers le grand rseau de Cast 1. Phil quipe jusqu la Faille aux Os,

point bas de la cavit 43 m sous la surface. JN quipe la Salle de la Chvre, il sera suivi par Isa, Marjo, MP et

Anto.

Regroupement gnral pour le pique-nique. Grillades et reminralisation avec un liquide adapt au menu.

Laprs-midi, les djeuns explorent la Salle de la Chvre pendant que JN rcupre une bouteille dAliso Rossi, de

Rossi (il faudra la remettre en place !). Anto soccupe du dsquipement. Il fait encore jour quand les 4x4

redescendent la piste, il fait nuit larrive au local pour le rangement du matos et la remise des certificats de

baptme splo.

Mardi 1er novembre

Raid oenologique

ITP : Jean-Nol D, Vronique M

Dimanche dernier, dans sa prcipitation, JN stait tromp de bouteille, cf. CR de dimanche. Comme a dit le

prsident de la LISC, juste titre, elle ne nous appartenait pas, celle qui tait prvu de remonter tait la Cuve I

Topi dpose par Dum. Dimanche soir on tait tomb daccord pour la remettre en place lors de la prochaine

sortie du week-end suivant, lors