of 60/60
RAPPORT ANNUEL 2015

ICOMOS Rapport Annuel 2015

  • View
    346

  • Download
    10

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of ICOMOS Rapport Annuel 2015

  • RAPPORT ANNUEL 2015

  • Message du Prsident 4

    Un rseau actif

    Chiffres cls 8

    La premire Assemble gnrale annuelle Fukuoka 10

    Les 50 prochaines annes de lICOMOS perspectives 14

    Commmorations 18

    Contenu

    Chefs de file dans la conservation du patrimoine culturel

    Diffuser les connaissances et la recherche scientifique 22

    Un nouveau Comit scientifique international : les sites de religion et de rituels 28

    Leau & le patrimoine 29

    Les Objectifs de dveloppement durable de lONU 30

    Connecting Practice : nature & culture 32

    Publications 34

  • Une organisation renforce

    Les premires bourses du Fonds Raymond Lemaire 54

    Rorganisation de lUnit du patrimoine mondial de lICOMOS 57

    Informations financires 58

    Un engagement inbranlable en faveur de la protection du patrimoine

    Au service de la Convention du patrimoine mondial 40

    Faire face aux urgences 44

    Alertes patrimoine 48

  • 4 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Message du Prsident

    En 2015, lanne de notre cinquantime anniversaire, je voudrais redire combien les crmonies organises Varsovie par ICOMOS Pologne ont t russies, permettant la famille ICOMOS ainsi rassemble de saluer luvre accomplie par ceux qui ont construit notre organisation et lui ont donn la place quelle occupe aujourdhui. Un grand merci ICOMOS Pologne pour toute lorganisation de cet vnement mmorable. Varsovie et lors de nos nombreuses commmorations dans le monde entier, nous avons ainsi nouveau pu rendre hommage ceux qui nous ont prcds et renouveler notre engagement uvrer pour les gnrations futures, auxquelles incombera la tche de guider lICOMOS travers le 21e sicle.

    Le champ daction de lICOMOS tant vaste, il est impossible de dtailler tous nos programmes et activits. Pour lanne 2015, je voudrais mettre laccent sur trois initiatives que je considre particulirement importantes et prometteuses.

    La premire est la cration dun Forum des universits de lICOMOS. Lors de mes voyages, jai dcouvert que mme si certains de nos Comits nationaux sont des forums ouverts, inclusifs et visionnaires auxquels les universits participent activement, la participation des universits la vie de lICOMOS est rarement une priorit absolue de nos Comits nationaux. Afin de remdier cette situation, jai nomm un Comit international ad hoc de 30 universitaires comptant des membres et non-membres de lICOMOS.

    Yukio Nishimura, Prsident dICOMOS Japon ; Gustavo Araoz, Prsident de lICOMOS et Toshiyuki Kono, Vice-Prsident de lICOMOS lors de lAssemble gnrale annuelle Fukuoka

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 5

    Lobjectif principal aujourdhui est le lancement dun forum oprationnel et flexible qui facilitera la coopration au niveau international entre les universits et lICOMOS, permettant didentifier rapidement les problmes urgents dans notre domaine et de trouver des solutions cratives. La mise en place de ce forum laissera suffisamment de temps pour rpondre aux questions fonctionnelles et administratives, notamment celle de savoir si ce Forum des universits doit ou non devenir un groupe statutaire de lICOMOS. Notre but est dtablir formellement un Forum des universits de lICOMOS en 2017 loccasion de la 19e Assemble gnrale de lICOMOS Delhi en Inde.

    Le deuxime objectif concerne le dveloppement et la diversification de la participation aux Comits nationaux, en particulier ceux qui ne sont pas aussi actifs quils devraient ltre et qui ne se dveloppent pas la vitesse quils devraient. Cela demeure une priorit pour le Conseil dadministration de lICOMOS. En consquence, de nouveaux Statuts types pour les Comits nationaux, conformment aux nouveaux Statuts de lICOMOS approuvs Florence en 2014, ont t labors. Une politique a galement t mise en place afin dexaminer de prs et, le cas chant, de prendre des mesures correctives lencontre des Comits nationaux qui seraient restrictifs dans leur politique dacceptation des membres, qui nont pas de rotation assez rgulire des membres de leur Conseil dadministration ou dont les prsidents ont dpass la limite de leurs mandats.

    Pour conclure, je voudrais vous parler en quelques mots de ladhsion de jeunes professionnels et de llaboration de politiques visant attirer la prochaine gnration de membres de lICOMOS. Les Vice-Prsidents Gideon Koren et Toshiyuki Kono collaborent avec les membres du Conseil dadministration pour faire avancer cet objectif. Un plan daction sera mis en uvre en 2016 et jespre avoir loccasion de vous faire part de ses premiers rsultats dans le prochain rapport annuel. Cest lnergie et le dvouement de nos membres partout dans le monde qui garantissent la grandeur de lICOMOS et sa prsence importante sur la scne mondiale.

    Gustavo Araoz Prsident de lICOMOS

    Gustavo Araoz et Toshiyuki Kono exprimant la presse les proccupations de lICOMOS concernant les dveloppements inappropris au sein du site du patrimoine mondial de Hiroshima

  • Banderole de lICOMOS lACROS Fukuoka Complex lieu de lAssemble gnrale annuelle 2015

  • Un rseau actif

  • 8 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Chiffres cls

    Membres : 9 006 membres

    Comits nationaux : 109

    Prsence internationale : membres dans 151 pays

    Comit national avec le plus de nouveaux membres en 2015 : ICOMOS Allemagne, ICOMOS Belgique et ICOMOS Inde

    Comits scientifiques internationaux : 28

    vnements organiss par les Comits nationaux et scientifiques internationaux de lICOMOS : 80

    vnements organiss pour clbrer le 50e anniversaire de lICOMOS : 65

    Visites du site web de lICOMOS : 178 810

    ICOMOS Archive ouverte : 165 518 documents tlchargs et 122 600 visites

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 9

  • 10 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    La premire Assemble gnrale annuelle Fukuoka

    Nous remercions ICOMOS Japon ainsi que leurs sponsors pour la parfaite organisation de lAssemble gnrale annuelle et des runions du Conseil consultatif de lICOMOS Fukuoka du 26 au 29 octobre 2015. Ce fut la premire Assemble gnrale annuelle tenue dans le cadre des nouveaux Statuts de lICOMOS et la premire fois que les enregistrements vido de ces runions statutaires ont t mis disposition en ligne afin de permettre tous les membres de suivre les runions.

    La crmonie Kagami Biraki Ouvrant le miroir ouverture lAssemble gnrale annuelle sous les meilleurs auspices, en prsence des Prsidents dhonneur et du Commissaire Masanori Aoyagi de lAgence japonaise pour les affaires culturelles

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 11

    Lordre du jour de lAssemble gnrale annuelle consistait : recevoir le rapport du Prsident et du Trsorier de lICOMOS sur la gestion du Conseil dadministration et sur la situation financire et morale de lassociation ; approuver le rapport annuel et les comptes ; donner quitus aux administrateurs ; et voter le budget de lanne suivante. De plus, les participants ont dbattu des rvisions au Rglement intrieur des Assembles gnrales de lICOMOS, devenues ncessaires suite ladoption de nouveaux Statuts. Toutes les autres questions telles que ladoption de textes doctrinaux, les lections du Conseil dadministration et des officiers, lattribution de la qualit de membre dhonneur, ladoption du programme gnral daction et des orientations budgtaires pour la prochaine priode triennale, ainsi que la proposition de rsolutions pour adoption par lICOMOS continueront dtre traites par lAssemble gnrale triennale (la prochaine sera en 2017 Delhi).

    Plus de 190 participants ont assist aux divers vnements. 38 Comits nationaux et 22 Comits scientifiques internationaux ont t officiellement reprsents. cette occasion, le Conseil consultatif et le Conseil scientifique ont lu leurs nouveaux reprsentants.

    la mme occasion, le Comit consultatif a organis un symposium scientifique, co-prsid par les Comits scientifiques de lICOMOS sur le patrimoine culturel immatriel (ICICH) et sur linterprtation et la prsentation des sites culturels patrimoniaux (ICIP), reprsentant la

    troisime partie du cycle Risques tangibles, opportunits intangibles : prparation aux risques long terme et rponses aux menaces qui psent sur le patrimoine culturel . Sur le thme Menaces pour lidentit : perte des traditions et de la mmoire collective , le symposium a trait dune vulnrabilit du patrimoine culturel, plus immatrielle que physique, mais dont limpact sur la vie des peuples est avr, quil soit positif ou ngatif. Le thme touche toutes les rgions du monde, quel que soit ltat de conservation des sites du patrimoine culturel. En effet, certains quartiers et ensembles de btiments historiques mticuleusement conservs posent souvent des risques, pour les visiteurs comme pour leurs rsidents, par le changement de fonction quils endossent. Ils ne font que servir de dcor thmatique dautres activits, telles que le shopping, les loisirs ou la restauration, comme cest le cas dans de nombreux centres historiques urbains travers le monde. Il arrive alors que le loisir, agrment dune touche de nostalgie, en vienne non seulement se superposer la valeur locale des sites, mais aussi les transformer en des lieux trangers dans leur essence aux communauts locales dont limplication peut se trouver rduite des emplois dans le tourismeles communauts offrant des services aux trangers au lieu de mettre en valeur leur propre mmoire collective. Les contributions de lIndonsie, lAustralie, les tats-Unis, la Finlande, le Japon, les mirats arabes unis et la Turquie ainsi que les prsentations daffiches avaient pour sujet le maintien et le suivi dune interprtation efficace ; la continuit et lvolution dans les paysages culturels ; et lidentit face au changement.

    Le Groupe rgional Asie-Pacifique de lICOMOS se runissant avec les Vice-Prsidents Peter Phillips et Toshiyuki Kono

  • 12 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Secrtaire gnrale Kirsti Kovanen dposant une couronne de fleurs au nom de lICOMOS devant le cnotaphe du mmorial de la paix de Hiroshima

    En outre, des vnements parallles taient consacrs : une session dinformation sur les Objectifs de dveloppement durable de lONU et Habitat III ; lidentification des priorits de laction patrimoniale dans la rgion ASEAN et le partage des projets rfrents de conservation du patrimoine moderne, organis par le Comit scientifique international sur le patrimoine du XXe sicle (ISC20C). Le 50e anniversaire de lICOMOS a t marqu par une crmonie qui revenait sur les origines de lICOMOS, clbrait la diversit de lorganisation aujourdhui et relevait de nouveaux dfis.

    la fin des vnements, le Conseil dadministration a fait une visite dtude Hiroshima afin de soutenir les rsidents locaux et les associations de survivants ainsi que ICOMOS Japon dans leur lutte contre les dveloppements inappropris ddis aux loisirs dans le primtre du parc du mmorial de la paix de Hiroshima, au sein du site du patrimoine mondial. Lanne 2015 a marqu le 70e anniversaire du premier bombardement atomique de lhistoire.

    Le Conseil dadministration a galement visit Tomo-no-Ura, un petit village de pche, autrefois sur la route culturelle entre le Japon et la Core, situ au sud de Fukuyama dans

    la prfecture de Hiroshima, et a fait des prsentations lors dun atelier organis par lassociation des habitants Fukuyama. Avec plus de 20 temples, ainsi que des maisons de marchands et des installations portuaires datant de lpoque Edo, le tout dans un environnement visuellement harmonieux, le patrimoine naturel et culturel de Tomo-no-Ura est menac depuis 1983 par un projet de construction de pont et de routes, et plus rcemment par la mise en place prvue dinfrastructures inappropries lies la gestion des catastrophes et par ltat inquitant de la conservation de son architecture vernaculaire. Le sort de Tomo-no-Ura a longtemps t une proccupation de lICOMOS, et nous sommes heureux dannoncer quau dbut de 2016, la prfecture de Hiroshima a retir son appel contre la dcision de la Haute Cour de Hiroshima darrter la construction du pontce qui reprsente une victoire historique pour le long combat des habitants locaux. ICOMOS Japon est maintenant engag dans un dialogue avec la prfecture de Hiroshima en ce qui concerne la mise en place dinstallations pour la gestion des catastrophes compatibles avec le site et afin de veiller ce que des directives de conservation appropries soient en place pour la mise en uvre du fonds de conservation de 10 million US$, mis disposition par la prfecture.

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 13

    LES NOUVEAUX OFFICIERS DU CONSEIL CONSULTATIF ET DU CONSEIL SCIENTIFIQUE 2016 - 2018

    Prsidente du Conseil consultatif et officier du Conseil scientifique : Mme Sheridan Burke (Prsidente dISC20C - Patrimoine du XXe sicle)

    Officier du Conseil scientifique : M. James Reap (Secrtaire gnral dICLAFI - Questions juridiques, administratives et financires)

    Vice-Prsidente du Conseil consultatif et coordinateur des Comits nationaux : Mme Deirdre McDermott (Prsidente dICOMOS Irlande)

    Coordinateur des Comits nationaux : Mme Hae Un Rii (Prsidente dICOMOS Core)

    Coordinateur des Comits nationaux : Mme Ofelia Sanou (Prsidente dICOMOS Costa Rica)

    Officier du Conseil scientifique : Mme Susan McIntyre-Tamwoy (Prsidente dICICH - Patrimoine immatriel)

    Des militants locaux expliquant les nuisances causes par des dveloppements inappropris ddis aux loisirs dans le primtre du parc du mmorial de la paix de Hiroshima au Conseil dadministration de lICOMOS et la presse

  • 14 ICOMOS Annual Report 2014

    2015 : Boguslaw Szmygin, Prsident dICOMOS Pologne, ouvrant la crmonie officielle du 50e anniversaire dans le Grand Hall du Chteau Royale Varsovie, en prsence de trois Prsidents de lICOMOS

    En 2015, lICOMOS clbre son 50e anniversaire en honorant ses fondateurs et en soulignant ses ralisations ce jour, mais surtout en rflchissant ses objectifs futurs travers une srie dvnements internationaux.

    Les 50 prochaines annes de lICOMOS

    perspectives

    Le deuxime Congrs international des architectes et techniciens des monuments historiques, qui sest tenu Venise en 1964, a adopt la Charte internationale de la restauration, plus connue sous le nom de Charte de Venise, et lICOMOS a t cr afin dappliquer cette charte.

    En juin 1965, les dlgus de 26 pays se sont runis lAssemble constitutive et la premire Assemble gnrale de lICOMOS Varsovie en Pologne. cette occasion, Piero Gazzola, premier Prsident de lICOMOS, a encourag les membres fondateurs ainsi : que notre

    enthousiasme et notre dvouement cette grande cause qui nous rapproche soient proportionnels lampleur de notre tche. Des gnrations successives de dirigeants, de membres et dquipes du Secrtariat international de lICOMOS ont uvr afin dtre la hauteur de cet appel.

    Aujourdhui lICOMOS est une organisation dynamique avec plus de 9 006 membres dans 151 pays, 109 Comits nationaux, 28 Comits scientifiques internationaux, avec un riche programme dactivits et des nombreux partenariats.

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 15

    CLBRATIONS INTERNATIONALES

    Le 10 mars, le Secrtariat international a organis une table ronde sur Comment la coopration internationale peut contribuer relever les grands dfis auxquels fait face la conservation du patrimoine, et quel est le rle de lICOMOS ? suivi dune rception au nouveau sige de lICOMOS Charenton-le-Pont, en prsence du Sous-Directeur gnral de lUNESCO pour la culture, le maire de Charenton, des dlgations auprs de lUNESCO et des organisations partenaires. Lors des runions annuelles Fukuoka en octobre 2015, ICOMOS Japon a aussi organis un vnement clbrant le 50e anniversaire de lICOMOS.

    Cependant, la clbration principale a t organise par ICOMOS Pologne et a eu lieu du 22 au 24 juin 2015 au Chteau Royal de Varsovie, aux mmes dates et au mme lieu que lAssemble gnrale fondatrice en 1965. cette occasion, une confrence internationale Le patrimoine en transformation et une runion des Prsidents des Comits nationaux europens ont aussi eu lieu. Cet vnement a t prcd par une anne de clbrations en Pologne, dont cinq pr-confrences Torun, Varsovie, Wilanow et Lublin.

    La confrence Le patrimoine en transformation se portait sur lanalyse des dfis contemporains dans la conservation du patrimoine et la proposition de solutions pour le futur, la fois travers une rflexion sur le pass, mais aussi travers un examen de la transformation en termes de changements dans la comprhension et les fonctions du

    1965 : Dlgus la premire Assemble gnrale de lICOMOS au mme lieu

    patrimoine, des principes changeants, des formes et des circonstances de la protection du patrimoine. Presque 250 membres de lICOMOS, le Prsident Gustavo Araoz ainsi que les deux Prsidents dhonneur de lICOMOS, Michael Petzet et Roland Silva, ont assist lvnement.

    En outre, plus de 39 Comits nationaux et scientifiques internationaux de lICOMOS ont tenu des vnements tout au long de lanne afin de commmorer cet anniversaire important. Quelques-uns sont prsents ci-dessous.

  • 16 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    ICOMOS IrlandeICOMOS Irlande a commmor notre cinquantime anniversaire en mettant en place deux initiatives. Afin dagrandir et de diversifier le Comit national, linitiative Power of One Push (La puissance dune pousse) a encourag chaque membre identifier au moins une personne et les inciter rejoindre le Comit. De nouveaux membres dont beaucoup de jeunes professionnels ont t recruts, et cette initiative a conduit au dveloppement dun nouveau programme destin tablir des liens avec les institutions denseignement suprieur, travers des prsentations aux tudiants et des programmes de stage.

    La soire danniversaire a eu lieu la fte annuelle de Nol. Les membres ont voqu la riche histoire de lICOMOS et ont encourag les anciens membres rejoindre le Comit national.

    cette occasion, le Rachel MacRory Award, tabli par ICOMOS Irlande, lUniversity College Dublin et lAssociation of Conservation Officers en hommage une ancienne Prsidente dICOMOS Irlande, a t dcern la meilleure thse dun tudiant en Master de Conservation urbaine et des btiments lUniversity College Dublin.

    ICOMOS UKPour marquer cette anne historique, ICOMOS UK a lanc un nouveau Manifeste sur le patrimoine culturel qui fait appel une nouvelle manire de soutenir, promouvoir et bnficier du patrimoine culturel. Le Manifeste considre que le patrimoine culturel devrait tre intgr dans tous les aspects du dveloppement durable et devrait jouer un rle essentiel dans notre socit. Plus de 125 dlgus et invits ont particip au lancement du Manifeste la confrence Mainstreaming Cultural Heritage: Global Approaches , tenu le 22 octobre 2015.

    Parrain dICOMOS UK, SAR le duc de Gloucester, a ouvert la confrence en saluant le lancement de Manifeste et en soulignant limportance du patrimoine culturel dans notre vie quotidienne. Le confrencier invit, Son Altesse lAga Khan, a mis laccent sur la ncessit dune approche intgre et multisectorielle au patrimoine en parlant du travail du Rseau Aga Khan de Dveloppement : La culture est en soi une ressource de dveloppement dune immense valeur potentielle. Certains de ceux qui partagent ce point de vue comparent le dveloppement culturel un tremplin pour le dveloppement. De mme, je tiens dire que le patrimoine culturel peut tre un trampoline propulsant des amliorations spectaculaires de la qualit de la vie humaine.

    Parmi les autres intervenants principaux figuraient Dame Fiona Reynolds, Master dEmmanuel College, Cambridge (Royaume-Uni), et Erminia Sciacchitano, Responsable des politiques en matire de la culture, le patrimoine, et lconomie de la culture lUnion europenne. Irina Bokova, Directrice gnrale de lUNESCO, a galement partag ses observations sur Lintgration du patrimoine culturel au programme de dveloppement international par liaison vido. Le Manifeste sur le patrimoine culturel se trouve sur le site dICOMOS UK : http://www.icomos-uk.org/about-us/events/50th-anniversary-conference/

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 17

    ICOMOS TurquieUn symposium dune journe sur le thme du Changement fut organis le 29 mai 2015 Ankara, en collaboration avec le Dpartement du programme dtudes suprieures en architecture et conservation du patrimoine culturel de lUniversit Technique du Moyen-Orient.

    Depuis la cration de lICOMOS, le champ de la discipline sest considrablement tendu : des seuls monuments historiques il a volu vers la conservation et la gestion de patrimoine culturel de types et de dimensions varis, en incluant le contexte et les lments matriels et immatriels. La conservation est ainsi devenue un champ part entire de science, de recherche, daction et de mise en uvre, requrant des approches et des procds interdisciplinaires et multidisciplinaires.

    Un large ventail de participants issus du grand public, des experts et des techniciens venus dagences darchitecture, de planification et de conservation ainsi que des membres dICOMOS Turquie ont apport des contributions intressantes. Lvnement a permis une discussion pousse et productive sur le concept de changement dans la conservation du patrimoine culturel en Turquie depuis 50 ans.

    ICOMOS ChiliLe Comit chilien de lICOMOS a organis un symposium 1965/2015, 50 ans de lICOMOS ltat des sites chiliens du patrimoine mondial : sonner lalarme pour Valparaiso et Chilo , le 28 mai 2015 au Congrs national du Chili, avec une participation sans prcdent.

    Le but du symposium tait de rvler labsence de politiques publiques pour les sites du patrimoine mondial de lUNESCO au Chili. Les agences dtat, les gestionnaires de sites, les spcialistes, mais aussi la communaut locale ont t appels redoubler leurs efforts afin dtablir des plans de gestion et dorganiser une bonne administration des sites Quartier historique de la ville portuaire de Valparaiso et glises de Chilo .

    Ces biens se trouvent en effet menacs par des projets de dveloppement risquant de dnaturer leurs valeurs universelles et exceptionnelles (Centre commercial Baron et Terminal portuaire 2). ICOMOS Chili a suggr quune politique publique devrait satteler dfinir les instruments politiques, lgaux, techniques, managriaux et financiers ncessaires un dveloppement durable des ressources patrimoniales au cours de ce sicle.

    ICOMOS AustralieLa confrence nationale dAustralia ICOMOS Fabric: The Threads of Conservation (Tissu : les fils de la conservation), tenue Adelade en novembre 2015, a attir un nombre record de dlgus dAustralie et du monde entier. Les confrenciers renomms Julian Smith (Willowbank et ICOMOS Canada), Susan Macdonald (Institut de conservation Getty), Neale Draper (Australia ICOMOS) et, en invit spcial, Peter Cox (ICOMOS Irlande) ont anim des dbats stimulants, nourris par les 60 prsentations qui se sont concentres sur trois thmes : le tissu social, conserver le tissu, le tissu et le lieu.

    Fabric 2015 fut un forum o les participants purent dbattre de la gestion des traditionnelles et techniques comptences en matire de conservation, aborder la question de la participation des communauts, voir lavancement des connaissances dans le domaine de la conservation, explorer de nouvelles technologies, mais aussi encourager llargissement de loffre de formations en faveur de lavenir de la conservation et linterprtation du tissu patrimonial. En apprhendant les comptences du pass tout en dveloppant les technologies du futur, la confrence Fabric 2015 a jou le rle de ferment pour la promotion des normes de conservation en Australie et dans la rgion.

    Pour en savoir plus, consultez le site de la confrence : http://www.aicomos.com/2015-fabric/

  • 18 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Commmorations LA MMOIRE DES MEMBRES DE LICOMOS DISPARUS EN 2015

    Chahryar AdleArchologue et iranologue, membre du Centre national franais pour la recherche scientifique (CNRS) ;Prsident du Comit scientifique

    international pour la prparation de lhistoire des civilisations de lAsie centrale (UNESCO). Il a jou un rle majeur dans linscription des biens iraniens sur la liste du patrimoine mondial ; Reprsentant pour les affaires trangres dICOMOS Iran.

    Semia Akrout - YaicheDirectrice gnrale de lAssociation de Sauvegarde de la Mdina de Tunis (1993-2013) ;Directrice gnrale de la Fondation du

    patrimoine et des villes historiques Arabes (2007-2013) ; partir de 2001, Coordinateur du Secrtariat rgional pour lAfrique et le Moyen-Orient de lOVPM ;Laurat deux fois du prix darchitecture de lAga Khan & Chevalier de lOrdre du Mrite culturel de la Rpublique tunisienne (2005) ;Membre dICOMOS Tunisie et membre du Comit excutif de lICOMOS (2011-2014).

    Hasmik AzizyanHistorienne, Mme Azizyan tait Directrice des relations publiques au muse-rserve historique et archologique dErebouni et a servi en tant que Secrtaire gnrale

    dICOMOS Armnie pendant plusieurs annes.

    Senake BandaranayakeDirecteur du dpartement de larchologie (1993-1995), Vice-chancelier (1996-1999) et Directeur fondateur de lInstitut suprieur darchologie lUniversit de Kelaniya ;

    Directeur archologique des projets du Triangle culturel Sigiriya et Dambulla pendant 18 ans ;Haut-Commissaire du Sri Lanka en Inde et ambassadeur au Bhoutan (2000-2002) ;Membre dICOMOS Sri Lanka.

    Susan BuggeyCarrire importante avec Parcs Canada (1970-1997) accdant au poste de Directrice des services historiques. Avec plus de 35 ans dexprience,

    elle a jou un rle important dans llaboration du concept des paysages culturels autochtones et a tabli la bourse Susan Buggey pour les tudes des paysages culturels au Centre du paysage culturel Willowbank ;Membre dhonneur du CSI sur les paysages culturels (ICOMOS-IFLA) et de lAssociation des architectes paysagistes du Canada ; Membre de lAPT.

    Maurice CarbonnellIl a longtemps enseign la photogrammtrie aux cours de restauration darchitecture de lICCROM ;Charg de mission lInstitut gographique

    national de France dans le cadre de la campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie ;Fondateur du CIPA, le CSI sur la photogrammtrie (ICOMOS-ISPRS) (dsormais largi la Documentation du patrimoine), il a instaur une coopration entre lICOMOS et lISPRS (Socit internationale pour la photogrammtrie et la tldtection) et a assur lintroduction des dernires technologies dans ce domaine ; Membre dhonneur de lICOMOS.

    Carlos Flores Marini Signataire de la Charte de Venise et reprsentant dICOMOS Mexique lAssemble gnrale fondatrice Varsovie ; Un des fondateurs dICOMOS

    Mexique et son Prsident (1991-1997) ;Entre autres, Directeur de larchitecture et de la conservation du patrimoine national lINAH, Directeur du Centre historique de Mexico, Prsident et fondateur de CARIMOS ;Professeur de nombreuses gnrations darchitectes ; Laurat du prix Federico Sescosse en 2014 ; Membre du Comit excutif de lICOMOS (1965-1969) et membre dhonneur de lICOMOS.

    Ove HidemarkInitiateur dun changement majeur dans la thorie et la pratique de la conservation en Sude pendant les annes 1960, mettant laccent sur lemploi des matriaux

    et des techniques dorigine ; Premier professeur du nouveau cours de Conservation architecturale au Royal Institute of Arts Stockholm (1978-1994) ; Il a particip nombreux projets internationaux de restauration dans les pays balkaniques et a reu de nombreux prix (Europa Nostra, internationaux et sudois) ; Membre dICOMOS Sude et membre dhonneur de lICOMOS.

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 19

    Kunio WatanabeExpert en gotechnologie et en ingnierie hydraulique ; Professeur au Geosphere Research Institute lUniversit de Saitama au Japon (retrait en 2014).

    Il a particip aux confrences Terra et aux activits de conservation des structures en terre dans de nombreux pays : lIran (Chogha Zanbil, Bam), le Kazakhstan (Otrar), le Tadjikistan (Ajina-tepa) et le Prou (Kuntur Wasi) ; Membre dICOMOS Japon et membre expert du CSI sur le patrimoine de larchitecture en terre (ISCEAH).

    Gbor Winkler Professeur duniversit en Hongrie et confrencier international en architecture (Romanie, Slovaquie, Autriche) ; Laurat du prix Mikls Ybl ; Docteur de lAcadmie

    hongroise des sciences ; Reconnu pour ses recherches en histoire darchitecture portant sur les villes de Sopron et Gyr ; Architecte en chef de la ville de Ppa ; Vice-Prsident de la branche hongroise dEuropa Nostra ; Prsident, puis Prsident dhonneur dICOMOS Hongrie ; Membre dhonneur de lICOMOS.

    La Syrie et lIrakLes femmes et hommes des monuments en Syrie et en Irak, qui se sont levs et ont rsist pour dfendre leur patrimoine, ont pay un lourd tribut au cours des deux dernires annes. Parmi eux, lavocate irakienne Samira al Nuaimi, torture et excute par lEI (Daech) Mossoul le 22 septembre 2014, pour avoir protest contre la destruction des btiments religieux de Mossoul ; La Direction gnrale des antiquits et des muses de Syrie a perdu quatorze agents, dont Bassim Hasan, conservateur du muse de Bosra abattu par un sniper le 26 mai 2014 ; Abdallah al Humaid, gardien dun site sur lEuphrate, gorg devant sa famille par lEI (Daech) le 23 juillet 2014 ; Qassem Yehya, Directeur adjoint des laboratoires fauch au travail Damas par un coup de mortier le 8 aot 2015 ; et bien sr Khaled al Asaad, ancien Directeur des antiquits de Palmyre, dont lassassinat particulirement cruel le 15 aot 2015 a mu le monde entier. LICOMOS salue leur dvouement et leur courage.

    Nobuo ItoProfessor Ito tait un expert internationalement reconnu dans la conservation des constructions en bois ; Ancien Directeur gnral du Centre

    de recherche national sur les biens culturels du Japon ; Organisateur principal de la confrence de Nara sur lAuthenticit en 1994 ; Vice-Prsident de lICOMOS International (1993-1996) ; Membre dhonneur de lICOMOS et laurat du prix Gazzola en 2011.

    Spencer LeineweberProfesseur lcole darchitecture de lUniversit de Hawaii, elle tait membre du jury des prix UNESCO du patrimoine dAsie-Pacifique. Elle a donn

    des confrences au Cambodge, en Thalande, en Malaisie, au Japon et en Chine, et tait membre de nombreux comits, dlgations et groupes consultatifs. Elle tait reconnue internationalement pour son travail en tant que spcialiste et professionnelle ; Membre dUS ICOMOS et de son Conseil dadministration de 1994 2003.

    Ron van OersDirecteur adjoint de lInstitut de formation et de recherche sur le patrimoine mondial pour la rgion Asie-Pacifique (Institut catgorie 2 sous les auspices

    de lUNESCO) Shanghai et chercheur associ luniversit de technologie de Delft. Il a rejoint le Centre du patrimoine mondial de lUNESCO en 2000, o il a contribu au Programme du patrimoine moderne, au Programme du patrimoine mondial pour les petits tats insulaires en dveloppement et au Programme des villes du patrimoine mondial, et a men leffort international pour le dveloppement de la Recommandation concernant le paysage urbain historique de lUNESCO (2011).

    Maria Claudia RomeroChercheuse et professeur lUniversit nationale de Colombie : la facult des humanits (1981-1988) et la facult des arts (depuis 1989) ; Directrice de

    lInstitut des tudes artistiques et Directrice du Master de conservation du patrimoine culturel immobilier. Elle a coordonn le secrtariat technique du Conseil des monuments nationaux et a particip llaboration de la politique patrimoniale colombienne ; Ancienne membre du Conseil provincial pour le patrimoine culturel de Bogota ; Ancienne Secrtaire et Prsidente dICOMOS Colombie ; Membre du Comit international des itinraires culturels (CIIC).

  • Le patrimoine de leau : des tangs et des pcheries le long du fleuve Gargar au systme hydraulique historique de Shushtar, site du patrimoine mondial en Iran

  • Chef de file dans la conservation

    du patrimoine culturel

  • Irina Bokova, Directrice gnrale de lUNESCO, rencontrant Guo Zhan, ancien Vice-Prsident de lICOMOS et Directeur du Centre international de la conservation de lICOMOS de Xian

    Diffuser les connaissances et la recherche scientifiques

    Les Comits scientifiques internationaux de lICOMOS sont en premire ligne pour lexploration des concepts mergents relatifs au patrimoine, et rassemblent les membres experts de tous les Comits nationaux sous la direction du Conseil scientifique. Les Comits nationaux organisent des programmes et des vnements scientifiques portant sur des questions prsentant un intrt particulier dans leur contexte national, parfois en tandem avec un ou plusieurs Comits scientifiques internationaux.

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 23

    Preventionweb.net, le principal portail web de ressources rpondant aux besoins dinformation de la communaut de la prvention des catastrophes, mis en place par lUNISDR (le Bureau des Nations Unies pour la rduction des risques de catastrophes). Lensemble de ressources Building Resilience by Reducing Disaster Risks to Cultural Heritage est accessible via le site web de lICOMOS.

    Le 31 aot 2015, Mme Irina Bokova, Directrice gnrale de lUNESCO, a visit le muse provincial de lhistoire du Shaanxi Xian (Chine). cette occasion, M. Guo Zhan, ancien Vice-Prsident de lICOMOS et Directeur du Centre international de la conservation de lICOMOS de Xian (IICC-X), qui opre sous lgide dICOMOS Chine, a prsent le travail de lIICC-X Mme Bokova. Mme Bokova a salu la participation de lIICC-X au projet sur les Routes de la soie comme tant une contribution majeure la riche histoire des changes entre lAsie et lEurope qui commence ici, Xian .

    Suite la prparation pour lUNESCO en 2014 de deux tudes destines clarifier les conditions fixes par larticle 10 du 2e Protocole de la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit arm, lICORP (CSI sur la prparation aux risques), le Secrtariat international et le Bouclier Bleu ont rdig en aot 2015 une contribution la consultation mene par lUNESCO en vue dtablir une mthodologie dvaluation objective des propositions dinscription de biens culturels pour la protection renforce dans le cadre du 2e Protocole. LICOMOS a galement particip des discussions sur des synergies possibles entre la Convention du patrimoine mondial de 1972 et le 2e Protocole.

    Le Groupe de travail des Organisations consultatives sur le Patrimoine mondial et les Approches fondes sur les droits (constitu de lICOMOS, lUICN, lICCROM et ICOMOS Norvge) a poursuivi ses travaux en 2015, ICOMOS Norvge agissant comme point focal de lICOMOS. En mars 2015, un atelier a t organis Vilm (Allemagne) afin de relier le projet Connecting Practice (voir p.32) aux Approches fondes sur les droits. Une srie dtudes de cas a t dveloppe en Inde, en Afrique du Sud, en Russie et au Niger en vue de tirer des leons des pratiques actuelles pour renforcer les capacits en matire des Approches fondes sur les droits sur les sites du patrimoine mondial. ICOMOS Norvge, Inde et Afrique du Sud ont coopr pour lancer un dialogue national sur la question dans leurs pays respectifs. Les politiques de lICOMOS traitant ce sujet ont t examins et une bibliographie annote a t dveloppe. Un vnement parallle prsentant les dveloppements rcents du projet sur les Approches fondes sur les droits a eu lieu lors de la 39e runion du Comit du patrimoine mondial en juin 2015 Bonn (Allemagne). ICOMOS Australie a organis une table ronde dune journe sur les Approches fondes sur les droits dans le contexte de la gestion du patrimoine en collaboration avec lInstitut Alfred Deakin pour la citoyennet et la globalisation Melbourne en octobre 2015.

    Par le biais dUS ICOMOS, dICLAFI (CSI sur les questions lgales) et de lICAHM (CSI sur la gestion du patrimoine archologique), lICOMOS a contribu la consultation lance par la Banque mondiale en vue de rcrire

    loccasion de sa runion en octobre 2015 Fukuoka, le Conseil scientifique a adopt les thmes de travail interdisciplinaires pour 2016 (Reconstructions), 2018 (La durabilit : le patrimoine culturel et le dveloppement durable) et 2019 (Le territoire : linitiative des paysages ruraux du monde) dont chacun fera lobjet dun symposium lors des Assembles gnrales annuelles de ces annes. Le thme du symposium de lAssemble gnrale triennale, qui se tiendra Delhi en 2017, est Le patrimoine et la dmocratie .

    En 2015, plusieurs Comits scientifiques internationaux ont commenc ou ont poursuivi des travaux sur des documents importants. LIWC (CSI sur la conservation du bois) a continu travailler sur la rvision des Principes pour la conservation des structures historiques en bois , adopt en 1999, avec une premire consultation de tous les Comits de lICOMOS. LISCCL (CSI sur les paysages culturels) a lanc une consultation ouverte sur la Dclaration de Canberra sur les parcs publics urbains historiques en vue dexplorer son ventuelle inclusion dans le corpus de documents doctrinaux de lICOMOS.

    Le suivi des rsolutions adoptes par la 18e Assemble gnrale de 2014 a galement continu. Par exemple, lISCCL et ICOMOS Australie ont poursuivi leur campagne de sensibilisation aux menaces pesant sur la pninsule de Burrup, paysage culturel autochtone exceptionnel en Australie. La Prsidente du CIVVIH (CSI sur les villes et villages historiques) a pilot un groupe de travail mis en place pour suivre le cas du site minier archologique de Rosia Montana en Roumanie, qui a finalement t inscrit sur la Liste indicative du patrimoine mondial de la Roumanie en 2016.

    Par lintermdiaire du CIVVIH et de lISCEC (CSI sur lconomie de la conservation), lICOMOS a poursuivi sa participation la Campagne urbaine mondiale coordonne par lONU-Habitat et aux prparatifs pour la runion Habitat III en 2016. galement par le biais du CIVVIH, lICOMOS a particip au jury de la 4e dition du Prix Jean-Paul LAllier pour le patrimoine, dcern par lOrganisation des villes du patrimoine mondial.

    Grce aux contributions de nombreux membres individuels des Comits nationaux et scientifiques internationaux, lICOMOS a prodigu au World Monuments Fund des avis dexperts pour 176 candidatures de sites menacs par les forces naturelles et par limpact des changements sociaux, politiques et conomiques, pour le World Monuments Watch List paratre en 2016.

    US ICOMOS et ICOMOS France ont contribu, conjointement avec lINTO (International National Trusts Organisation) et lUniversit dExeter, organiser une table ronde dont le thme tait Amliorer le traitement du patrimoine culturel dans le prochain Rapport dvaluation du GIEC , qui sest tenue le 1er dcembre 2015 dans le cadre du sommet Paris Climat 2015 (COP21). Une rception a t organise la suite de cette table ronde afin de permettre aux spcialistes du patrimoine prsents la COP21 de se rencontrer.

    LICORP (CSI sur la prparation aux risques), par lintermdiaire de son Prsident Rohit Jigyasu, a t le rdacteur invit de

  • 24 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    ses politiques en matire de dveloppement social et environnemental et dvaluer le rle du patrimoine culturel dans la gestion de ces questions. La Banque mondiale est lune des plus grandes sources de capital dans les pays en dveloppement et ses projets ont un impact norme positif et ngatif sur le patrimoine. Ses valeurs de base consistent protger les populations et lenvironnement et sassurer que le dveloppement durable porte ses fruits. Le nouveau cadre propos comprend cinq lments dont les composants principaux sont les politiques environnementales et sociales de la Banque mondiale et les Normes environnementales et sociales (les NES ). Les 10 NES tablissent les responsabilits des emprunteurs en matire didentification et dvaluation des risques et des impacts sur lenvironnement mais aussi sur les populations associes aux projets dans lesquels la Banque investit. La NES 8 traite du patrimoine culturel, la NES 1 tablit lvaluation et la gestion des risques et des impacts environnementaux et sociaux et la NES 7 couvre les peuples autochtones. La contribution de lICOMOS, disponible sur son site web, comprenait plusieurs documents faisant rfrence la Convention du patrimoine mondial et proposait des amendements aux NES. LICOMOS remercie la Socit amricaine pour larchologie de leur collaboration cette procdure.

    EN 2015, LES COMITS DE LICOMOS ONT ORGANIS PLUS DE 80 VNEMENTS SCIENTIFIQUES ET LICOMOS A PARTICIP PLUS DE 51 ATELIERS, SMINAIRES ET CONFRENCES.

    Slection dvnements organiss par les Comits de lICOMOS : ICOMOS China: Exhibition Memories of 2000 years ago - Selected Cultural Relics from Minyue Kingdom, 1 February-30 April 2015, Minyue Kingdom Museum, Fujian Province ICOMOS Bosnia & Herzegovina: Round Table Master Plans and Historic Sites: the example of Poitelj organized together with the Association of Architects, 16-17 February 2015, Sarajevo ICOMOS Oman: Conference on Archaeological Parks and Sites, 23-26 February 2015, Salalah ICOMOS ISC Theory & Philosophy (Theophilos): Conference on How to Assess Built Heritage? Assumptions, methodologies, examples of heritage assessment systems, 5-8 March 2015, Florence, Italy ICOMOS Lithuania: ICOMOS 50th anniversary celebration, 18-19 March 2015, Vilnius Lower Castle ICOMOS China: Introduction to the World Heritage Convention and sites inscribed in China, 1-2 April 2015, Beijing ICOMOS Costa Rica: Exhibition of old photographs of each district of Santo Domingo, 1120 April 2015, Santo Domingo ICOMOS Malaysia: Warisan Kita Our Heritage Childrens Art Competition, organized with Melaka World Heritage Office and Department of National Heritage, 12 April 2015, Melaka and Kuala Lumpur

    ICOMOS Slovenia: Press conference to present activities in Slovenia to celebrate ICOMOS 50th anniversary and cycling tour to Ljubljana industrial heritage sites, 14 April 2015 US ICOMOS: Philadelphia City Hall Tour, organised with Global Philadelphia Association and the City of Philadelphia, 14 April 2015 US ICOMOS: Ohios World Heritage Opportunity: A Community Leadership Briefing, organised with World Heritage Ohio and the Friends of the Ancient Ohio Earthworks, 15-16 April 2015, Cleveland ICOMOS Mongolia: Scientific conference Historical and cultural heritage monuments and sites at the mountain of Del uul, organised with the National Centre for Cultural Heritage, the Governors office of Ulziit County of Dundgobi province, the Museum of Dundgobi province, 15-16 April 2015, Ulaanbaatar ICOMOS Saudi Arabia: The Heritage and Risks Forum, 15-19 April 2015, Riyadh ICOMOS Canada: 50 ans daction Montral et linternational, 15-20 April 2015, Montral US ICOMOS: World Heritage Challenges and Opportunities for Ohio organised by Ohio History Connection, 15-16 April 2015, Ohio History Center, Columbus ICOMOS Peru: Seminar Risk management and cultural heritage organised jointly with the National Architects Association of Peru and the Regional Lima Architects association, 15-17 April 2015, Lima ICOMOS China: Seminar On the implementation of modern conservation theories starting with the Venice Charter, organised with the Chinese Academy of Architectural Design and Research, the Institute of Architectural History, 16-17 April 2015 ICOMOS Mongolia: Press conference Lets revive and respect our Heritage organised with the National Centre of Cultural Heritage and the Institute of History, 16-17 April 2015, Ulaanbaatar US ICOMOS: World Heritage Ohio Breakfast Reception with special guest George Papagiannis, UNESCO, organised by Licking County CV, 16 April 2015, Newark ICOMOS Peru: Conference Heritage and tourism: looking for sustainable development organized jointly with the National Association of Architects of Peru and the Lima Regional Association of Architects, 17-19 April 2015, Lima ICOMOS Serbia: Round table 50 Years of ICOMOS - discussion on the role of ICOMOS in Serbian conservation practice, 17-18 April 2015, Belgrade ICOMOS Romania: Technical Seminar on specific approaches in the restoration of Transylvanian rural heritage, organised with the Sibiu County Office for Culture, 17-18 April 2015, Sibiu ICOMOS China: Symposium Let Cultural Heritage Live, 17-18 April 2015, Shaanxi Province Academy of Cultural Heritage US ICOMOS: Spring Indian Market Days, organized by Cahokia Mounds State Historic Site and Cahokia Mounds Museum Society, 17-20 April 2015, Cahokia Mounds State Historic Site Interpretive Center ICOMOS Armenia: New exhibition on archaeological sites at Erebuni Historical & Archaeological Museum-Reserve, 18-19 April 2015 ICOMOS Malaysia: Heritage Talk Dato Hajeedar Majis Story of the Architectural Heritage of Kuala Lumpur organized with the Heritage Foundation of Malaysia and

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 25

    supported by Victorian Institution Alumni, 18 April 2015, Kuala Lumpur ICOMOS Costa Rica: Meeting including several talks, presentation of the XXII ICOMOS Photography Contest 2015 and the 18 April Award, 18-19 April 2015, San Miguel de Santo Domingo ICOMOS Italy: Riflessioni sui paesaggi dellIsonzo, il Carso e il Collio patrimonio mondiale dellumanit?, 18-19 April, Gorizia ICOMOS Mali: Conference Debate Larchitecture de terre au Mali, un savoir-faire lpreuve des sicles, 18-19 April 2015 ICOMOS Tunisia: Conference Le patrimoine industriel en Tunisie, Le cas de la cit minire de Djerissa, 18-19 April 2015, Tunis ICOMOS Albania: Elaboration of the Albanian Charter for Restoration, 18 April 2015, Tirana ICOMOS Australia: The Inaugural Dr Jim Kerr Memorial Address in association with the Sydney Opera House; the Heritage Division NSW Office of Environment and Heritage; and the National Trust of Australia (NSW), 18 April 2015, Sydney Opera House ICOMOS Bosnia & Herzegovina: Visit to the Old Castle of Dubrovnik and the steak necropolis in Koposici, organised with Ilijas Municipality and local NGOs, 18-19 April 2015 ICOMOS Slovenia: Conference Good practice and good management by the owners: Union brewery, Elektro Ljubljana, Tobacco, Slovenske eleznice and others, 18-19 April 2015, Ljubljana ICOMOS Singapore: Symposium Saving history to build a nation, 18 April 2015, Singapore ICOMOS Costa Rica: Cultural Fair Transfer of Knowledge, 19-20 April 2015, San Miguel de Santo Domingo ICOMOS Greece: Conference Philhellenism International Cooperation Cultural Heritage organised by the Society of Greek Benefactors, 19 April 2015, Athens ICOMOS Mexico: 50th Anniversary of ICOMOS, 19 April 2015, Palacio de Mineria, Mexico ICOMOS Germany: Conference Weltweiter Einsatz fr die Denkmalpflege, 20-21 April 2015, Hamburg ICOMOS Hungary: Ceremonial event There is no future without the past in cooperation with the Parliamentary State Secretariat of the Prime Ministers Office and the Gyula Forster National Centre for Cultural Heritage Management, 20-21 April 2015, Budapest ICOMOS Iran: Lecture Day on ICOMOS International Charters and doctrine roots, evolutions and trends in celebration of the 50th anniversary of ICOMOS, 20 April 2015, Tehran ICOMOS Turkey: Panel ICOMOS Turkey - from the establishment until today, 20 April 2015, Istanbul ICOMOS Turkey: Conference: World Heritage Evaluation Criteria, with Mersin University and Mersin Metropolitan Municipality, 21 April 2015, Mersin ICOMOS Greece: ICOMOS 50th anniversary celebration event and reception, 21 April 2015, Athens ICOMOS France: Syrie et Irak - Un Patrimoine Culturel En Pril - Sance dinformation et de rflexion, 22 April 2015, Paris ICOMOS Argentina: Presentation of the publication 40 years ICOMOS Argentina together with the Central Society of Architects, 23 April 2015 ICOMOS Armenia: Exhibition commemorating the centenary of the Armenian Genocide, 24 April 2015, Armenia

    ICOMOS ISC Shared Built Heritage: Annual meeting, 25-27 April 2015, Fukuoka, Japan ICOMOS Peru: Conference Right bases approach and cultural heritage in Peru, organised with the National Association of Architects of Peru, 28-29 April 2015 ICOMOS Peru: Presentation of the book Historiografa del Centro de Chiclayo y del Palacio Municipal by Arch. Velia Beltran, Member of ICOMOS Peru, organized by the National Architects Association of Peru, 30 April 2015 ICOMOS Bosnia & Herzegovina: Pocitelj: modern conservation of the Kulina and the Pashas tabija/bastio with Capljina Municipality, 16 May 2015 ICOMOS Estonia: Spring Conference of the Estonian Academy of Art School of Conservation, 30 May 2015, Estonia, Haapsalu ICOMOS Greece: Conference The role of the ICOMOS Hellenic National Committee as a Non-Governmental International Organization and the Hellenic Cultural Heritage: Challenges and collaborations in the 21st century, 15 June 2015, Athens ICOMOS Poland: Conference Heritage in transformation - Cultural Heritage Protection in the 21st Century problems, challenges, predictions & ICOMOS Europe Group meeting, 22-25 June 2015, Warsaw ICOMOS France and ISC Stained Glass: Forum on stained glass conservation and technology how to take care of a fragile heritage with Corpus Vitrearum et the French Laboratoire de recherche sur les monuments historiques, 8-11 July 2015, Paris ICOMOS Mongolia: 3rd National Presentation Day: Our world heritage our pride and contribution, with the Ministry of Culture, Education and Science, the National Centre of Cultural Heritage, the Foundation of Protection of Natural and Cultural heritage, 11-17 July 2015, Ulaanbaatar ICOMOS ISC Stone (ISCS) & Earthen Architecture (ISCEAH): Course Conservation of Archaeological Sites with international experts from ICOMOS, in association with Yale, Universidad Nacional San Antonio Abad del Cusco-CIEMCI, and Facultad de Ciencias Sociales-UNSAAC, 3-7 August 2015, Cusco, Peru ICOMOS ISC ICOFORT (Fortifications & Military Heritage): Congress First international conference on military architecture and fortifications, with the National Institute of Anthropology and History (Mxico), Universidad Veracruzana and Institute Anthropology, Veracruz INAH Center, Museum Fort San Juan de Ula, National Autonomous University of Mexico, 24-29 August 2015, Veracruz-Xalapa, Mexico ICOMOS ISC CIPA (Heritage Documentation): CIPA 2015 Annual Conference, 31 August5 September 2015, Taipei City, Taiwan ICOMOS Sweden: Symposium Medieval Murals in the Church Attics of stergtland, with support from the Berit Wallenberg Foundation, organised with Norrkping Art Museum and DoCValue project, 9-10 September 2015, Norrkping Art Museum ICOMOS Argentina: Primero Encuentro de Comits Latinos de Siglo XX, 14-18 September 2015, Buenos Aires ICOMOS ISC CIVVIH (Historic Towns and Villages): 2015 Scientific Symposium and Annual Meeting Heritage, Driver of the Sustainable Development of Historic Towns And Urban Landscapes 17-19 September 2015, Syros Island, Greece

  • 26 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    ICOMOS Serbia: Study visit to Gamzigrad-Romuliana (WH site) and Negotinske pivnice (Tentative list), 19-20 September 2015, Zajecar / Negotin ICOMOS Mongolia: National workshop - Intangible cultural heritage and Mongolia, with the Foundation for the protection of natural and cultural heritage, the National Centre of Cultural Heritage, 20-24 September 2015 2015 International Congress on Digital Heritage: Special side events by CIPA (ISC Heritage Documentation) and ICIP (ICOMOS ISC on Interpretation & Presentation), 28 September3 October 2015, Granada, Spain ICOMOS Slovenia: 2nd International Symposium on cultural heritage and legal issues Protection and reuse of industrial heritage: Dilemmas, problems, examples in cooperation with the Institute for the Protection of Cultural Heritage of Slovenia, 1-4 October 2015, Bled ICOMOS Morocco: International Conference RALI 2015 - Rise of Animal Life: Cambrian and Ordovician biodiversification events - Promoting geological heritage: challenges and issues, 5-10 October 2015, Marrakesh ICOMOS ISC Cultural Tourism (ICTC) & ICOMOS Seychelles: International Workshop World Heritage & Cultural Tourism Development: Inclusive Approaches to Dissonant Heritage & Conflicting Interpretations organised in partnership with Seychelles Ministry of Tourism and Culture & Seychelles Heritage Foundation, 19-24 October 2015, Mah ICOMOS UK: International Conference to mark the 50th Anniversary of ICOMOS and ICOMOS-UK - Keynote speaker HRH the Aga Khan, 22 October 2015, London ICOMOS ISC Twentieth Century Heritage (ISC20C): Annual meeting & Tour, 31 October 3 November 2015, Tokyo, Japan ICOMOS-IFLA ISC Cultural Landscapes (ISCCL): Annual Meeting and International Symposium Re-thinking Lifescape: Linking Landscape to Everyday Life, 1-7 November 2015, Jeju Island, Korea ICOMOS ISC Vernacular Architecture (CIAV) & Cultural Tourism (ICTC): International Conference Timber Heritage Conservation and Cultural Tourism: Values, Innovation and Visitors Management & Annual Meeting, 6-10 November 2015, Bangkok, Thailand, hosted by Fine Art Department, Cultural Ministry + ICOMOS Thailand and University network ICOMOS Germany: Promotion of a European Cultural Heritage Year and presentation of Volume III of Monumenta on the European Architectural Heritage Year 1975, 13 November 2015, Berlin ICOMOS Dominican Republic: XI Seminario internacional de conservacion del patrimonio Gestin integral del patrimonio cultural - ciudad, arquitectura, naturaleza y sociedad, 9-15 November 2015, Santo Domingo ICOMOS ISC Cultural Routes (CIIC): 2015 Annual Meeting, 16-19 November 2015, Madrid, Spain ICOMOS Cyprus: Conference Culture heritage: preserving the memory, 21-22 November 2015, Nicosia ICOMOS ISC Theory & Philosophy (Theophilos): 12th

    Annual Meeting & Scientific Conference Conserving Living Urban Heritage: Theoretical Considerations of Continuity and Change, organized in cooperation with ICOMOS India and with the participation of ICOMOS CIVVIH, 26-29 November 2015, Bengaluru ICOMOS Germany: Conference Conservation - Construction Culture: Conservationists and Architects in Dialogue, 26-29 November 2015, Mainz

    ICOMOS ISC Archaeological Heritage Management (ICAHM) Review and finalize best practices (standards and guidelines) for archaeological heritage management at World Heritage Sites, 30 November-3 December 2015, Florence, Italy, hosted by the Romualdo del Bianco Foundation ICOMOS Latvia: Seminar Innovative technologies for heritage preservation, in collaboration with the Latvian Society of Restorers and Wooden Building Renovation Centre Wooden Riga and the support of the State Culture Capital Foundation, 4 December 2015, Riga

    Slection dvnements auxquels lICOMOS a particip : Council of Europe: Meeting of the Working Group on technical cooperation, 21-23 January 2015, Strasbourg, France European Heritage Alliance 3.3: Meeting of the Alliance, 4-5 February 2015, Brussels, Belgium UN World Conference on Disaster Risk Reduction: 14-19 March 2015, Sendai, Japan Council of Europe: 8th Conference on the European Landscape Convention, 18-21 March 2015, Palais de lEurope, Strasbourg, France United Cities and Local Government: 1st UCLG Culture Summit Culture and Sustainable Cities, 18-21 March 2015, Bilbao, Biscay, Spain Dubai Municipality - Architectural Heritage Department: Conservation of Urban Heritage and Reconstruction in the Gulf, 25-26 March 2015, Dubai UNESCO: 18th session of the Executive Committee of the International Campaign for the Establishment of the Nubia Museum in Aswan and the National Museum of Egyptian Civilization in Cairo, 27-28 March 2015, Paris, France UNESCO: High Level Meeting on the implementation of UN Security Council Resolution 2199 and the Safeguarding of Iraqi and Syrian Cultural Heritage, 1-2 April 2015, Paris, France UNESCO : 196th Session of the UNESCO Executive Board, 8-24 April 2015, Paris, France UN-Habitat: World Urban Campaign Steering Committee, 11-13 April 2015, Nairobi, Kenya UN-Habitat: Habitat III PrepCom2 Pre-Event Culture and Heritage in the Post-2015 Agenda, 12-13 April 2015, Nairobi, Kenya World Water Council: 7th World Water Forum, 12-18 April 2015, Daegu & Gyeongbuk, Korea Yale & V&A Museum: Conference Culture in crisis, 14 April 2015, London, UK European Commission: European Heritage Label Awards Ceremony, 15 April 2015, Brussels, Belgium LAMMS NGO Convergence group meeting hosted by ICA (International Council on Archives), 20 April 2015, Paris, France Council of Europe: 6th Conference of Ministers responsible for Cultural Heritage - Heritage in 21st century for living better together, 23- 25 April 2015, Namur, Belgium Conference - The Unidroit Convention - 20 years later, 8-9 May 2015, Rome, Italy V St. Petersburg International Legal Forum, 27-31 May 2015, St Petersburg, Russia Hellenic Ministry Of Culture, Education & Religious Affairs: Conference on Cultural Heritage- Protection and Risk Management, 29 May 2015, Athens, Greece

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 27

    ICCROM: Council and General Assembly, 16-20 November 2015, Rome, Italy Council of Europe: CDCPP expert meeting on the preparation of the Strategy for European cultural heritage in the 21st century, 1 December 2015, Paris, France UNESCO / NCCAL- Kuwait: International Conference on urban conservation The role of the Recommendation on the Historic Urban Landscape in safeguarding modern heritage in the Arab States,1-3 December 2015, Kuwait City UNESCO: Meeting of the States Parties to the UNESCO 1954 Hague Convention: Meeting of States Parties to the 2nd Protocol of the 1954 Hague Convention; Committee for the Protection of Cultural Property in the event of armed conflict, 8-11 December 2015, Paris, France The American Schools of Oriental Research (ASOR) and the Archaeological Institute of America (AIA): Protecting our Shared Heritage in Syria- An International Summit to Promote Collaboration, 11 December 2015, Washington DC IHF Iran Heritage Foundation: Destruction of Monuments and Memory in the Middle East, 16 December 2015, London, UK UNESCO: The Crowdsourcing Tools and Cultural Heritage Mapping Initiatives for Safeguarding Cultural Heritage in Yemen, 11 December 2015, UNITAR HQ, Geneva, Switzerland African World Heritage Fund - Board meeting, 17 December 2015, Mombasa, Kenya

    UNESCO: Roundtable Despoiled and Destroyed: Ancient Civilizations of Iraq and Syria focused on destruction of and illicit traffic in cultural property from these crisis zones, 1-2 June 2015, Paris, France Council of Europe: CDCPP meeting 2015, 1-4 June 2015, Strasbourg, France UNESCO: Information Meeting with Member States to provide updates on the situation in Crimea in the fields of UNESCOs competence, 4 June 2015, Paris, France Europa Nostra: European Heritage Congress, 9-15 June 2015, Oslo, Norway UNESCO: Meeting on Post-Conflict Reconstruction in the Middle East Context, and in the Old City of Aleppo, 18-20 June 2015, Paris, France World Heritage Watch: The UNESCO World Heritage and The Role of Civil Society, 26-28 June 2015, Bonn, Germany German Cultural Heritage Committee (DNK): European Cultural Heritage Year, 29-30 June 2015, Bonn, Germany Exhibition, conference: A Future For Our Past: Villages with Fortified Churches in Transylvania, 30 June 4 July 2015, The Consulate General of Romania, Bonn, Germany UNESCO 39 WHC Side event: Etat de la reconstruction des mausoles Tombouctou, 30 June 2015, Bonn, Germany UNESCO 39 WHC Side event: 25th anniversary of the inscription of the First Russian properties on the World Heritage List of UNESCO, 3 July 2015, Russian delegation to UNESCO, Bonn, Germany IFLA: 81st General Assembly & World Library and Information Congress, 15-22 August 2015, Cape Town, South Africa Assembling Alternative Futures for Heritage - Advisory Board meeting, 9 September 2015, London, UK II International Congress of Restorers, 16-19 September 2015, Kazan, Tatarstan UNESCO: UNSC 2199/Meeting of Focal Points, 30 September 2015, Paris, France Council of Europe: 16th Workshop for the implementation of the European Landscape Convention Landscape and transfrontier cooperation - The landscape knows no boundary, 1-2 October 2015, Andorra la Vella 2nd Congress of Polish Conservators, 6-9 October 2015, Warsaw, Poland UNESCO: Committee on Non-Governmental Partners of the Executive Board (197th session), 9 October 2015, Paris, France International Advisory Council on objects of cultural heritage of the city of Moscow & Denkmal, 14-16 October 2015, Moscow, Russia CyArk 500 Annual Assembly and Summit Resilience through Innovation - Countering escalating threats to our cultural heritage by rethinking preservation through digital technology, 19-24 October 2015, Berlin, Germany Council of Europe: CDCPP Working Group for Technical Cooperation, 22 October, Paris, France European Heritage Alliance 3.3 meeting, 22 October 2015, Brussels, Belgium OWHC: XIII World Congress, 3-6 November 2015, Arequipa, Peru UNESCO: 38th session of the General Conference, 3-18 November 2015, Paris, France Shifting Cities: Urban Heritage in the 21st Century, 12-15 November 2015, New Brunswick, USA

    Laffiche de lvnement organis par ICOMOS Chypre loccasion du 50e anniversaire

  • 28 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    La cathdrale de Monreale, un exemple du syncrtisme socio-culturel entre les cultures occidentales, islamiques et byzantines en Sicile, qui tmoigne de la coexistence fructueuse des personnes dorigines et de religions diffrentes

    Un nouveau Comit scientifique international : les sites de religion et de rituels

    Le Comit international scientifique de lICOMOS sur les sites de religion et de rituels (PRERICO) est en cours dtablissement officiel en attendant lapprobation finale de ses statuts par le Conseil dadministration de lICOMOS en 2016. Le Groupe de travail actuel, comprenant 18 membres de lICOMOS venant de 12 Comits nationaux, a t cr afin de promouvoir la comprhension, la protection, la conservation et la gestion des sites considrs comme patrimoniaux pour leurs rles passs, actuels et futurs dans les contextes religieux, rituels, sacrs et spirituels.

    Afin datteindre cet objectif, les membres de PRERICO sengagent effectuer des recherches, identifier et documenter les diverses reprsentations et utilisations des lieux de religion, de culte et de rituels afin de protger et de conserver leurs lments matriels et immatriels. Le Comit se chargera galement de favoriser la sensibilisation, la valorisation et linterprtation de ces lieux dans le but dencourager la tolrance et la comprhension. Dans ce contexte, PRERICO soutient activement les sites de religion, de culte et de rituel comme tant des plateformes dapprentissage et de rflexion ainsi que des ressources prcieuses pour nourrir le dialogue et la participation communautaire.

    Au sein de lICOMOS, PRERICO vise encourager une coopration constructive entre les professionnels de conservation et les communauts de rituel et de religion en soutenant le renforcement des capacits pour la conservation des lieux de religion, de culte et de rituel.

    Le Groupe de travail soutient dj des initiatives internationales et a particip la Confrence internationale de lOMT sur le Tourisme religieux : promouvoir le dveloppement socio-conomique durable des communauts rceptrices Bethlem, Palestine, en juin 2015 et la Confrence internationale sur le patrimoine religieux Seoul, en Core du Sud en avril 2015. En fvrier 2016, il participera la premire runion de consultation thmatique dexperts sur la gestion durable des biens dintrt religieux de lUNESCO.

    Les membres de lICOMOS souhaitant rejoindre PRERICO sont invits contacter leurs Comits nationaux afin dtre dsigns potentiellement comme membres experts votants (1 par pays uniquement pour voter dans les lections du Comit ou pour adopter les modifications aux statuts) ou sadresser directement PRERICO avec une demande dadhsion en tant que membre expert ou associ. La runion constitutive de PRERICO se tiendra dans le cadre de lAssembl gnrale annuelle Istanbul en Turquie du 15 au 21 octobre 2016.

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 29

    Diederik Six et Henk van Schaik dICOMOS Pays-Bas prsentant la publication et le programme Water & Heritage au 7e Forum mondial de leau en avril 2015 en Core du Sud

    Leau & le patrimoine

    Au cours des prochaines dcennies, les impacts du changement climatique menacent en particulier les villes et les zones de delta en basse altitude, historiquement tablis en tant que centres de commerces lembouchure des rivires. Le patrimoine en raison de sa propre valeur conomique peut servir dinspiration aux planificateurs dans la dfinition des stratgies de protection et de moteur pour la protection des deltas. Une approche intgre est ncessaire car le changement climatique a des consquences pour le patrimoine, lconomie, les infrastructures ainsi que les conditions sociales et de vie.

    Depuis 2013, ICOMOS Pays-Bas dfend cette cause, par le biais de la confrence Protger les deltas, le patrimoine aide ! tenue en septembre 2013 Amsterdam qui a donn lieu la rdaction de la Dclaration dAmsterdam , un appel pour agir en faveur de la sauvegarde des rgions de deltas ainsi quun film.

    En 2015, ICOMOS Pays-Bas a poursuivi ce travail en publiant Water & Heritage: Material, conceptual and spiritual connections (voir p. 36) et en organisant une Table Ronde sur Leau et le patrimoine en temps de changement climatique au Secrtariat international en dcembre 2015 loccasion de la COP 21. Son objectif tait de mettre laccent sur limportance de la gestion de leau pour la prservation du patrimoine culturel et naturel face au changement climatique et dchanger sur ladaptation du patrimoine li leau aux impacts du changement climatique.

    La Table Ronde a runi des reprsentants de lUNESCO, US ICOMOS, la dlgation permanente des Pays-Bas auprs de lUNESCO, ICOMOS Pays-Bas et le Secrtariat international ainsi que des militants et des tudiants. Outre les activits susmentionnes dICOMOS Pays-Bas, le travail du Conseil mondial de leau (CME) et de la Commission internationale des irrigations et du drainage (CIID) a t prsent au nom de son Prsident, le Docteur Saeed Nairizi. Madame Blanca Jimenez Cisneros, Directrice de la Division des sciences de leau de lUNESCO et Secrtaire du Programme international hydrologique, a partag le point de vue de son organisation sur leau et le patrimoine. Aprs une prsentation par Madame Heidi Jonker, une militante de Gouda aux Pays-Bas, sur les impacts qui pourraient toucher sa ville, ICOMOS Pays-Bas la assur de son aide dans ses efforts de protection.

    En outre, ICOMOS Pays-Bas et US ICOMOS, ventuellement conjointement avec dautres Comits nationaux de lICOMOS, prpareront une proposition soumettre lUNESCO pour llaboration dun document sur leau et le patrimoine dans le cadre du Programme mondial pour lvaluation des ressources en eau (WWAP). Les deux Comits collaboreront aussi loccasion dune prsentation sur Leau et le patrimoine, le rapprochement des domaines culturels et naturels qui se tiendra lors du Congrs mondial de lUICN Hawaii en septembre 2016.

    Enfin, en 2015, lICOMOS a t invit rejoindre le Comit international qui conseille le World Water System Heritage programme sous lautorit du CME et a nomm Monsieur Henk van Schaick dICOMOS Pays-Bas en tant que son reprsentant.

    Pour en savoir plus : http://www.icomos.nl/en/water-heritage/?_page=en/water-heritage/&lang=EN

  • Les Objectifs de dveloppement durable de lONU la campagne

    mondiale Le futur que nous voulons intgre la culture

    Les Objectifs de dveloppement durable, adopts lors du sommet des Nations Unies pour ladoption de lagenda de dveloppement post-2015 New York le 25 septembre 2015, reconnaissent explicitement et sans prcdent le rle fondamental du patrimoine et de la culture dans le dveloppement humain. LICOMOS se flicite de cet important progrs et promet que la communaut du patrimoine culturel aidera pleinement raliser le potentiel de cette feuille de route internationale devant guider laction mondiale entre 2015 et 2030.

    Aprs plus de deux annes de dialogue et de ngociations, les Objectifs de dveloppement durable de lONU (ODD), posent le cadre de dveloppement le plus ambitieux et complet jamais conu. Que les dirigeants mondiaux aient convenu lunanimit dun systme exigeant financirement, politiquement difficile et techniquement complexe sexplique par lurgence des problmes auquel le monde est confront. Lurbanisation rapide, la mondialisation et les pertes en termes didentit humaine quelles engendrent, un dveloppement excessif, mais aussi laugmentation des risques de catastrophes et de conflits, y compris les effets du changement climatique, reprsentent de graves menaces pour le bien-tre des communauts humaines et la sant de lenvironnement. Les nouveaux ODD refltent la prise de conscience mondiale, durement apprise, que le patrimoine est un

    30 ICOMOS Annual Report 2015

    outil ncessaire et un puissant moteur de dveloppement durable , a dclar Gustavo Araoz, Prsident de lICOMOS. Laccord reconnat que nous vivons dsormais dans ce quil a t convenu dappeler le sicle urbain, dans lequel la durabilit et la rsilience des villes et villages seront primordiales. Dans ce cadre, lAgenda reconnat ce que les membres du rseau dexperts international de lICOMOS ont compris depuis longtemps : patrimoine culturel et dveloppement urbain durable sont indissociables.

    Notre hritage commun du patrimoine culturel agit comme un moteur de dveloppement conomique inclusif et offre des possibilits de crations demplois travers le monde, contribuant lutter contre la pauvret. Le patrimoine culturel des villes favorise un sentiment dappartenance et unit les gens dans un processus participatif qui promeut la cohsion

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 31

    au cur des politiques de dveloppement durable et la Dclaration de lICOMOS sur le patrimoine en tant que moteur du dveloppement (Dclaration de Paris) .

    Aux cts de ses collgues de la campagne mondiale Le futur que nous voulons intgre la culture #culture2015goal, mene par plusieurs rseaux rgionaux et internationaux (lIFACCA ; lAgenda 21 de la culture ; la FICDC ; Culture Action Europe ; le Conseil international de la musique ; le Rseau Arterial ; lICOMOS ; la Fdration internationale des associations des bibliothques ; et le Rseau latino-amricain des arts pour la transformation sociale), lICOMOS a uvr depuis le dbut afin dassurer que les ODD mettent la plante sur la voie dun dveloppement vritablement durable et quils prennent en compte la culture pour une mise en uvre russie. La dclaration de la campagne, traduite en 8 langues, a t signe par plus de 900 organisations et des milliers de citoyens de 120 pays, preuve de sa porte universelle.

    sociale, linclusion et lquit. Les villes et les villages historiques sont une rfrence avre en matire de rsilience et notamment de nouveau dveloppement durable.

    Contrairement leurs prdcesseurs, les Objectifs du Millnaire pour le dveloppement, muets sur la question du patrimoine culturel, les Objectifs de dveloppement durable prennent clairement position. Sur les 7 cibles qui composent ce nouvel Objectif urbain rvolutionnaire, la cible 11.4 appelle rendre les villes et les tablissements humains accessibles pour tous, srs, rsilients et durables, en renforant les efforts de protection et de prservation des patrimoines culturel et naturel dans le monde.

    linstar de la Convention du patrimoine mondial, la nouvelle cible 11.4 des ODD fait le lien entre patrimoine culturel et patrimoine naturel. cet gard, Kirsti Kovanen (Finlande), Secrtaire gnrale de lICOMOS, a soulign : Un nombre croissant dexpriences montre que dans de nombreux paysages, le patrimoine naturel et le patrimoine culturel sont inextricablement lis . Plus urgemment que jamais, les ODD requirent une coopration entre les acteurs mettant en uvre la Convention du patrimoine mondial, les autres Conventions de lUNESCO sur la diversit et le patrimoine, ainsi que les 7 Conventions mondiales relatives la biodiversit.

    Peu de pays ont atteint la vision mise en avant par lObjectif 11 dun dveloppement urbain durable. La tche de tracer cette route incombe en partie la rencontre majeure Habitat III prvue en 2016 et au Nouvel agenda urbain quelle propose. Si Habitat III et les ODD sinscrivent dans une continuit favorable, lapproche transversale ncessaire une intgration effective du patrimoine dans lagenda urbain, telle quimagine par les ODD, demande encore du travail. La cible 11.4 sur le patrimoine ne peut se rduire quelques monuments emblmatiques ou un seul thme de la rencontre Habitat III , a dclar Jeff Soule, reprsentant de lICOMOS pour la Campagne urbaine mondiale (World Urban Campaign). Nous devons reconnatre que le patrimoine culturel est essentiel une urbanisation durable et lintgrer dans les modles de planification et de dveloppement actuels ; nous devons galement plaider pour des systmes juridiques et financiers plus transparents et plus quitables , souligne-t-il.

    Afin de contribuer lavancement de ce dbat, lICOMOS labore actuellement une Note de rflexion sur le patrimoine culturel et le dveloppement durable dans le contexte de lAgenda Post-2015 des Nations Unies et de la troisime Confrence des Nations Unies sur le logement et le dveloppement urbain durable (Habitat III) . Cette Note de rflexion a t value par le Comit scientifique international de lICOMOS sur les villes et villages historiques (CIVVIH) et lors de la premire runion du Groupe de travail de lICOMOS sur le patrimoine culturel et le dveloppement durable (inter-CSI), le 25 novembre 2015 Bangalore, en Inde (en parallle avec la confrence tenue par lICOMOS Theophil et CIVVIH La prservation du patrimoine urbain vivant ). Cette Note de rflexion se base sur les travaux fondateurs prcdents, notamment les Principes de lICOMOS pour la sauvegarde et la gestion des villes et ensembles urbains historiques (Principes de la Valette) ; la Dclaration de Hangzhou de lUNESCO Placer la culture

    En 2015, lICOMOS a agi en participant llaboration des dclarations de #culture2015goal ; en intervenant lors du premier Sommet Culture de CGLU sur La culture et les villes durables Bilbao (Espagne) en mars ; en participant aux runions de la Campagne urbaine mondiale de lONU-Habitat et la deuxime confrence prparatoire (PrepCom 2) pour Habitat III Nairobi (Kenya) en avril ; en organisant un vnement parallle lors de la 39e session du Comit du patrimoine mondial Bonn (Allemagne) en juillet ; et en soumettant un avis la Division de statistique des Nations Unies (UNSD) et le Groupe dexperts des Nations Unies charg des indicateurs relatifs aux objectifs de dveloppement durable (IAEG-SDG) sur les indicateurs qui serviront de base pour valuer les progrs effectus dans la ralisation de la nouvelle cible 11.4 en dcembre. Le travail de lICOMOS sur les ODD a t coordonn par Andrew Potts, reprsentant de lICOMOS au sein du collectif #culture2015goal.

    Le document final Transformer notre monde : le Programme de dveloppement durable lhorizon 2030 adopt par le sommet des Nations Unies est inclusif mais ne reconnat pas pleinement et naffirme pas limportance de la culture pour le dveloppement durable. LICOMOS continuera cooprer avec ses partenaires pour largir le rle de la culture ; avec les dirigeants pour sassurer quils respectent leurs engagements, mais aussi avec les gouvernements, le secteur priv et les communauts afin de raliser pleinement les promesses des Objectifs de dveloppement durable. Lorganisation de ce travail a fait lobjet dune runion de lICOMOS dans le cadre de la Journe mondiale des villes, le 27 octobre 2015 Fukuoka au Japon, linvitation dICOMOS Japon.

    Les Objectifs de dveloppement durable prouvent que le monde a une vision commune de la durabilit et des outils qui peuvent la concrtiser y compris le patrimoine , a conclu Gustavo Araoz, Prsident de lICOMOS.

  • 32 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Les ptroglyphes de lAlta mongol lun des trois sites du projet pilote en 2015 associant des valeurs naturelle et culturelle

    Connecting Practice : nature & culture

    Dfinir de nouvelles mthodes et stratgies pour soutenir la nature et la culture grce lengagement en faveur de la Convention du patrimoine mondial

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 33

    Tout au long de sa mise en uvre, lICOMOS et lUICN ont partag la gouvernance du projet. La co-organisation dateliers au cours du projet a permis le partage et la documentation des connaissances acquises sur les trois sites. latelier de clture pour les experts, organis par lICOMOS et lUICN en mars 2015 Vilm, en Allemagne, 23 collgues venus de 12 pays se sont runis pour discuter des rsultats du travail sur le terrain. Les activits et les rsultats du projet ont t partags lors de la 38e session du Comit du patrimoine mondial (en juin 2014 Doha au Qatar), du Congrs mondial des parcs de lUICN (en novembre 2014 Sydney en Australie) et de lAssemble gnrale de lICOMOS (en novembre 2014 Florence en Italie).

    LICOMOS et lUICN ont tir de nombreuses leons de cette premire phase de Connecting Practice , notamment limportance dune vision globale et intgre du patrimoine naturel et culturel. Afin dappliquer ces enseignements, lICOMOS et lUICN formeront un groupe commun de gouvernance pour orienter les prochaines tapes de travail, harmoniser leurs normes communes, le processus dvaluation, et laborer un manuel de ressources commun sur la gestion des biens naturels et culturels du patrimoine mondial, avec un document provisoire pour relier les deux.

    Aprs le succs de la premire phase, lICOMOS et lUICN ont la volont de continuer travailler dans une seconde phase pour atteindre les objectifs long terme dfinis par le projet. Lune des priorits communes est dinfluer pour introduire un changement dans les dispositions conceptuelles et pratiques qui visent prendre en compte la culture et la nature dans la mise en uvre de la Convention du patrimoine mondial. Il sagira galement dengager de nouveaux acteurs pour mettre en avant leffet positif sur la conservation et les communauts.

    Dans lensemble, lICOMOS et lUICN sont confiants quant la valeur des rsultats obtenus dans cette phase pilote et quant la possibilit de les dvelopper. Connecting Practice est le premier projet que lICOMOS et lUICN ont gr conjointement dans lhistoire de leurs travaux sur la Convention du patrimoine mondial. Les groupes constitutifs cls de lICOMOS et lUICN ont interagi et le projet a rvl le succs de cette collaboration. Le projet a galement impliqu dans le dialogue les autres partenaires principaux de la Convention, lICCROM et le Centre du patrimoine mondial, ouvrant la possibilit de construire un processus plus large au sein de la Convention. Des partenariats se sont mis en place avec des organisations dont la mission premire ne touche pas le patrimoine mondial mais qui se sont engages fermement dans le projet. Pour lICOMOS et lUICN, il sagit l du rsultat le plus significatif du projet. Il est essentiel de maintenir llan et de sappuyer sur la russite de ces dbuts du projet Connecting Practice .

    Pour en savoir plus, lisez ou tlchargez Connecting Practice Project: Final Report http://openarchive.icomos.org/1561/

    Le projet Connecting Practice vise explorer, apprendre et crer de nouvelles mthodes de reconnaissance et de soutien du caractre interconnect des valeurs naturelle, culturelle et sociale des paysages terrestres et marins dimportance. Lance en octobre 2013, la premire phase de cette initiative commune de lICOMOS et lUICN (Union internationale pour la conservation de la nature) sest acheve en 2015. Le projet a reu le soutien du Fonds Christensen, du Bundesamt fr Naturschutz (BfN) allemand et de lOffice fdral de lenvironnement (OFEV) de la Suisse.

    La Convention du patrimoine mondial est le premier instrument international dans le domaine de la conservation associant nature et culture. Cependant, un foss existe entre ces deux domaines auquel il faut remdier.

    Le projet Connecting Practice cherche conduire une tude qui intgre plus authentiquement le patrimoine naturel et culturel dans la Convention du patrimoine mondial, afin de les rapprocher.

    Cet effort de lICOMOS et lUICN vise offrir une approche pleinement interconnecte, o nature et culture sont envisages dans leurs cultures pratiques et institutionnelles. Ainsi, cette approche permettra de gnrer des conseils pour de meilleurs rsultats en matire de conservation et dusages durables refltant les perspectives, intrts et droits des dpositaires et des communauts locales.

    Le projet pilote sest propos dopter pour une mthode dapprentissage la fois locale et mondiale, sur trois paysages terrestres et marins htrognes, slectionns pour leur diversit de rgions et parce quils reprsentaient diffrentes tapes du classement et de la gestion du patrimoine mondial. Les activits conjointes de conseil sur le terrain ont t menes sur trois sites : les ensembles ptroglyphiques de lAlta mongol (Mongolie), Konso (thiopie) et Sian Kaan (Mexique). Ils remplissent la condition de diversit rgionale et illustrent les diffrentes catgories du patrimoine mondial : le premier est un bien culturel, le deuxime est un paysage culturel (qui reprsente une uvre conjugue de lhomme et de la nature) et le troisime est un bien naturel. Le travail sur le terrain a t men par des quipes internationales dexperts, avec la collaboration de professionnels locaux en 2014 et 2015. Lemploi des mmes termes de rfrence sur les trois sites a facilit la comparaison des donnes obtenues.

  • 34 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    Publications

    Secrtariat international de lICOMOStude thmatique sur les patrimoines culturels de leau au Moyen-Orient et au Maghreb. ICOMOS, Charenton-le-Pont, France, 2015. 275 p. (mme texte en Eng, Fre)ISBN : 978-2-918086-17-8.

    Pour cette tude initiale, lICOMOS a choisi de se concentrer sur la rgion du Moyen-Orient et du Maghreb,

    ICOMOS ChinePrinciples for the Conservation of Heritage Sites in China (revised 2015). ICOMOS Chine, Pkin, 115 p., illus. (mmes textes en Eng, Chi)ISBN : 978-7-5010-4400-9.

    Dvelopps en 2000, les Principes pour la conservation des sites du patrimoine en Chine taient les premires lignes directrices nationales pour la pratique de la protection

    Secrtariat international de lICOMOS et lUnion Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)Connecting Practice Project: Final Report. UICN, 2015. 18 p. (Eng)

    Le projet Connecting Practice est une initiative conjointe entre lICOMOS et lUICN offrant la possibilit

    ICOMOS AustralieHistoric Environment. Vol. 27, n 3. Watermarks. Cooke, Steven, Dr. (d.), ICOMOS Australie. Victoria, ICOMOS Australie, 2015. 108 p., illus. (Eng)ISSN : 2334-9239.

    La confrence Watermarks de 2011 organise par ICOMOS Australie et le National Trust of Australia a centr son attention sur limportance du patrimoine de leau en Australie, et

    du patrimoine culturel en Chine. la suite de rvisions en 2010 en collaboration avec lInstitut de conservation du Getty (GCI), cette version bilingue de 2015 a t prpare par ICOMOS Chine avec une traduction anglaise labore par le GCI. La traduction offre des principes chinois aux professionnels anglophones travaillant en Chine ainsi qu toute la communaut internationale de la protection du patrimoine. Chacun des 45 principes est assorti dun commentaire qui lexplique et lenrichit. Le glossaire a t maintenu et mis jour ou corrig selon les besoins. (Source : GCI)

    Lire ou tlcharger : http://openarchive.icomos.org/1650/

    en particulier sur les relations des communauts locales avec leau douce, quelles soient dordre matriel ou spirituel. Les prsentations contenues dans ce numro couvrent une grande diversit dapproches, acadmiques comme professionnelles. Commander des versions papier / informations : [email protected] les fichiers PDF des articles : http://australia.icomos.org/publications/historic-environment/

    Cette slection de publications ne comprend pas toutes les publications de lICOMOS en 2015. La liste complte est :

    http://www.icomos.org/en/about-the-centre/publicationsdoc/latestpub.

    dans le contexte gnral de la rarfaction des ressources en eau. Une deuxime dition est prvue ultrieurement avec quelques contributions supplmentaires. Pour en savoir plus, consultez la page 43.

    Lire ou tlcharger : http://openarchive.icomos.org/1572/

    dexplorer la faon de former une approche vritablement intgre de la conservation du patrimoine naturel et culturel sous la Convention du patrimoine mondial afin de combler le foss entre la nature et la culture. Pour en savoir plus, consultez la page 32.

    Lire ou tlcharger : http://openarchive.icomos.org/1561/

    COMITS NATIONAUXINTERNATIONAL

  • Rapport annuel 2015 de lICOMOS 35

    ICOMOS FranceMtal ciel ouvert : La sculpture mtallique dextrieur du XIXe au dbut du XXe sicle / Open air metal: Outdoor metallic sculpture from the 19th to the early 20th century. 15e journes dtude de la SFIIC 4-5 dcembre 2014, Paris. SFIIC (d.), Azma, Aurlia (d.), Texier, Annick (d.). Paris, ICOMOS France, Laboratoire de recherche des monuments historiques, dcembre 2014. 284 p. (textes varis en Fre, Eng)ISBN : 978-2-905430-18-2 - 39.00

    ICOMOS FranceLe vitrail : comment prendre soin dun patrimoine fragile ? Stained-glass: How to take care of a fragile heritage? 9e Forum sur la conservation et la technologie du vitrail. Loisel, Claudine (d.), Pallot-Frossard, Isabelle (d.). Paris, ICOMOS France, Corpus Vitrearum Laboratoire de recherche des monuments historiques, juillet 2015. 179 p. (textes varis en Fre, Eng)ISBN : 978-2-9543731-1-9 - 39.00

    Les vitraux sont un patrimoine fragile, mince paroi de verre et de plomb qui clt les baies des nombreux difices civils et religieux depuis le Haut Moyen ge. Leur fragilit, qui les soumet aux intempries, la pollution, parfois au vandalisme, a de tout temps ncessit des interventions rgulires dentretien, de rparation, de restauration, souvent de remplacement. Aujourdhui, alors que la crise conomique touche de nombreux pays, il est opportun de rflchir une approche de conservation qui sadapte, dans les meilleures conditions pour les uvres, de nouvelles contraintes financires.(Source : ICOMOS France)

    Achat en ligne : http://france.icomos.org/store/Publications-speciales/3709-Le-vitrail-comment-prendre-soin-d-un-patrimoine-fragile-Stained-glass-how-to-take-care-of-a-fragile-heritage

    La statuaire ainsi que les dcors de btiment en mtal connaissent entre 1800 et 1945 un essor particulier. Au moment o la bourgeoisie sinstalle au pouvoir, les villes voient se construire des lieux ouverts, des places et des jardins que lon peuple alors de dcors urbains et architecturaux: fontaines, sculptures des grands hommes, sculptures animalires et monuments aux morts. Cette confrence internationale a tent de faire le point sur les connaissances en conservation-restauration de ces uvres mtalliques, mais aussi de confronter les diffrents points de vue et approches adoptes, ainsi que les rsultats obtenus. (Source : ICOMOS France)

    Achat en ligne : http://france.icomos.org/store/Publications-speciales/3448-Metal-a-ciel-ouvert-La-sculpture-metallique-d-exterieur-du-XIXe-au-debut-du-XXe-siecle

    ICOMOS FinlandeCommon heritage: The multicultural heritage of Vyborg and its preservation / CC : . Actes du colloque international tenu les 13-14 fvrier 2014 la librairie Alvar Aalto de Vyborg. Bk, Netta (d.) 2e d. Helsinki, ICOMOS Finlande, Finnish Architecture Society, 2015, 264 p., illus. (mme texte en Eng, Rus)ISBN : 978-952-67465-7-9

    La compilation Common heritage... comprend les interventions prsente lors du sminaire international de 2014 et offre en guise de conclusion une feuille de route pour la protection du patrimoine bti de Vyborg.

    Lire en ligne : http://icomos.digipaperi.fi/common-heritage-vyborg/index.html#/1/

  • 36 Rapport annuel 2015 de lICOMOS

    ICOMOS Pays-BasWater & Heritage: Material, conceptual and spiritual connections. Willems, Willem J.H. () & Van Schaik, Henk P.J. (ds.), ICOMOS Pays-Bas. Leiden, Pays-Bas, Sidestone Press Academics, 2015. 434 p. (Eng)ISBN: 9789088902789 49,95

    La publication Water & Heritage raconte lhistoire du patrimoine de leau dans toute sa diversit. Elle rvle lingniosit technique que le patrimoine de leau a toujours inspire

    et rend compte des dfis auxquels il est confront tout en prsentant des solutions ces derniers. Reflet de la riche collaboration entre lUNESCO et lICOMOS, ce livre fut lanc telle une vitrine de coopration afin daccrotre le dialogue sur le patrimoine de leau. Irina Bokova, Directrice gnrale de lUNESCO

    Acheter en ligne : https://www.sidestone.com/bookshop/water-heritag