Click here to load reader

Hiroshima Exposé

  • View
    32

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Hiroshima Exposé

  • Introduction: !Cataclysme sans prcdent, le 6 aot 1945 tombe la premire bombe atomique employe lencontre de civils sur la ville japonaise dHiroshima. Anantissement dune partie de lhumanit, anantissement de notre vision de lhumanit, Hiroshima consterne, Hiroshima e x i g e d e d e v e n i r m m o i r e . Cest de ce besoin fondamental de dire lindicible que nat ce que les critiques nommeront la Littrature de la Bombe Atomique. Ce courant que nous voquerons travers une slection duvres littraires, graphiques et cinmatographiques datant de 1947 (Fleurs dt de Hara Tamiki) 1973 (Gen dHiroshima de Nakazawa Keiji), nous lapprhenderons au fil de trois gnrations thmatiques dauteurs. La premire gnration dauteurs, tmoins du drame, sapplique dabord dcrire lhorreur dHiroshima ; La seconde, vingt ans plus tard, pose la question de la survie des irradis ; De la troisime gnration dcrivains, nous retiendrons plus particulirement la singularit de lunivers romanesque dAbe Kb dont les personnages semblent porter en eux-mmes une part dHiroshima.

    !1re gnration

    !Nakazawa Keiji :

    Nakazawa Keiji est n Hiroshima le 14 mars 1939 et y dcde le 19 dcembre 2012 des suites dun cancer des poumons. Cest un auteur de la premire gnration de la littrature de la bombe atomique (Genbaku bungaku), cest un survivant de la bombe qui recherche par ses uvres la paix, cest un devoir de mmoire. Il publie de nombreuses histoires qui font attrait la guerre, la bombe comme Sous la pluie noire () publi en 1968 dans laquelle il nous montre les amricains impliquer dans les bombardements comme des scientifiques sadiques ou encore son uvre littralement je lai vu publi en 1972 dans la revue Jump, il y voque pour la premire fois sa propre exprience de la bombe atomique. Cest le chef de la revue Jump, Tadasu Nagano qui propose Nakazawa Keiji den raliser une version plus ambitieuse : Le projet Hadashi no Gen (Gen dHiroshima) dbute le 4 juin 1973 dans le weekly shnen Jump. Cette uvre est la plus clbre de Nakazawa Keiji, elle y raconte la dure vie de Gen, un jeune garon vivant Hiroshima avec sa famille et qui doit faire face lhorreur provoqu par la bombe atomique. Cette uvre, en partie autobiographique reprend des lments de lhorreur vcu par lauteur comme la mort de son pre, sa sur et son frre dans lincendie brlant les dcombre de leur maison. Hadashi no Gen dbute durant lt 1945 et pose le dcor de la famille de Nakaoka Gen. Dans la premire partie de luvre, lauteur nous montre la vie durant la guerre dune famille dHiroshima, les maltraitances d aux opinions pacifistes du pre et la rancur de leurs voisins. Apparait ensuite la

  • bombe, les incendies, les morts, la maladie atomique, loccupation daprs-guerre, les marchs noirs, les yakuzas ainsi que le dbut du Japon moderne. Nakazawa keiji nhsite pas dans ces dessins nous montrer les atrocits quil a vu de ses propres yeux partir du fameux 6 aot 1945 et notamment les cadavres entasss, bruls, les survivants mutils, la peau brule, qui a fondu, les morceaux de verre souffl par la bombe, les gens bruls dambulant dans la ville la recherche deau ou de personnes de leur entourage, en le lisant on entend presque la litanie des voix appelant laide ou qumandant de leau. Ce manga est poignant par son ralisme, lauteur nous ouvre une part de sa mmoire, bien que ses souvenirs soit violents. Cette uvre reprsente bien les auteurs de premire gnration qui raconte ce quils ont vu, ils tmoignent pour que cela ne se reproduise pas. Hadashi no Gen fut adapt de nombreuses fois en films, dessin anim, pice de thtre Je vais vous montrer un court extrait des minutes qui ont suivi la chute de la bombe dans ladaptation de Gen dHiroshima datant de 1983 adapt par Mori Masaki. [35 :20 36 :04 soit 44 secondes] Liaison Nakazawa Keiji -> Fleur dt : Nakazawa Keiji frappe par le ralisme de son tmoignage tant travers ses dessins que son histoire. Nous allons vous parlez maintenant dun auteur qui crit lui aussi son tmoignage de la bomba A, il sagit de Tamiki Hara. !!Transition

    Les japonais , marqus dans leurs chairs , sont plus que quiconque habilits mettre en garde les hommes , jouer le rle ternelle de Premire et unique victime de la bombe atomique pour ceux qui oublieraient trop vite quune guerre , cest avant tout des morts injustifis , et injustifiables .

    Le genbaku bungaku sera leur arme principale , une arme qui aujourdhui encore , malgr les annes qui sgrainent et les mmoires qui soublient petit petit , permet de maintenir une certaine raison et conscience dans lesprit de chacun

    La littrature , pour certains , se rsumerait raconter des histoires fictives ou non , drles , tragiques . Cest avant tout un instantan , un reflet dune socit , de ses valeurs , de ses dsirs , de ses peurs , . Il ny a pas Une mais Des littratures ,pour chaque poque , par mais poque il ne faut pas comprendre poque historique car lhistoire est dfinie le plus souvent par les dbuts ou bien les fins de rgnes , de guerre , par lmergence de nouvelles technologies , de nouveaux concepts . La littrature , quant elle se base sur le vcu de chacun , leur pass , futur , prsent , elle permet de laisser une trace crite , un tmoignage qui correspondrait une situation , une ambiance gnrale un temps T de lhistoire , dune poque .

    Les japonais , marqus dans leurs chairs , sont plus que quiconque habilits mettre en garde les hommes , jouer le rle ternelle de Premire et unique victime de la bombe

  • atomique pour ceux qui oublieraient trop vite quune guerre , cest avant tout des morts injustifis , et injustifiables .

    Le genbaku bungaku sera leur arme principale , une arme qui aujourdhui encore , malgr les annes qui sgrainent et les mmoires qui soublient petit petit , permet de maintenir une certaine raison et conscience dans lesprit de chacun

    !Tamiki hara , hiroshima fleurs dt , fiction biographique

    N Hiroshima en 1905 et diplm de littrature anglaise, Tamiki Hara milita, au cours des annes 30, dans divers mouvements politiques de gauche. Il publie un premier recueil de nouvelles, Flammes (1935), o les thmes de la mort et de la solitude occupent une place centrale. En 1944, alors que la guerre fait rage, il perd sa femme et part chercher refuge dans sa ville natale. Il y sera tmoin de lexplosion de la premire bombe atomique, dont Fleurs dt (1947) est le pathtique rcit.

    Bien que la tragdie se passe une chelle locale , les consquences seront par la force des choses , mondiales .Tamiki hara , pour toucher le plus de conscience , fait le choix dune criture occidentale pour cette uvre majeure . Cest un livre que lon pourrait considr comme une biographie fictionnelle , compose de 3 rcits . Lauteur se sert de son vcu pour dcrire une ralit quil ne peut probablement assum par son propre regard seul . Etant une des victimes directes de la bombe on aurait pu sattendre une biographie classique , cependant travers cette uvre hara tamiki prfre donner sa place un hro . On pourrait en dduire quil tait plus facile de faire vivre son traumatisme des tres imaginaires plutt que de se replonger lui-mme dans cet act horrifique , qui probablement , en plus de lavoir physiquement, laura chang sur le long terme .

    3 rcits , semblable aux passage des saisons

    Ce matin-l il faisait sombre et on avait limpression quil allait se mettre pleuvoir dun moment lautre .

    Le but de lauteur dans cette partie est de plonger le lecteur dans le quotidien des civils , entre journe dennuies ( cela malgr la tension qui pse sur le moral des populations civiles avec le passage rguliers des avions de reconnaissances et autres bombardiers amricain ) , entrainement la caserne , travail lusine , conflits sentimentaux , conflits entre les diffrents membres de la familles mis sous pression . Lobjectif serait ici , dinstaurer une sorte de lenteur ,de faire oublier au lecteur le sujet originel de luvre quil tient entre les mains , routine banale dune epoque de guerres pour mieux destabiliser , traumatiser , choquer le lecteur avec les vnements qui vont suivre .

    !!

  • Fleurs dt : 2me rcit de louvrage

    quelques secondes plus tard , je ne sais plus exactement , il y eut un grand coup au-dessus de moi et un voile noir tomba devant mes yeux . Instinctivement je me suis mis hurler et , prenant ma tte entre mes mains , je me levais .

    !.jeus la vie sauve , parce que jtais aux cabinets ce matin du 6 aout

    !Cest le point dorgue de cette lecture , la transition est brutale et innatendu limage de

    ce qu pu vivre les habitants de Hiroshima . Le narrateur est aux toilettes lvnement qui mettra un terme la guerre se produit , par miracle il survit et parvient sextraire des dcombres et commence alors cette marche funeste .

    Il est accompagn de certains membres de sa famille et ne peuvent que constater lhorreur dans laquelle ils baignent , limpuissance dont ils sont victimes , le conflit permanent entre aider les autres ou saider soi mme . Ils ne sont pas encore conscients quils sont les premires victimes dune arme redoutable , la bombe atomique vient de faire son uvre . Lenfer sur terre , entre les brasiers de feu , les cendres , le ciel obscurcit , les mes errantes , le constat est sans appel :le narrateur se doute bien que plus rien ne sera plus jamais comme avant

    !Ruine : 3me et dernier rcit : en effet , il y avait continuellement Hiroshima ,

    quelquun qui recherchait , maintenant encore , une personne

    !Plusieurs mois plus tard , le narrateur vit laprs bombardement . Il dcide daller la

    recherche des membres de sa famille . La famine , la dsolation se sont imposes , le dsespoir rgne et il est difficilement concevable pour quiconque denvisager un futur p

Search related