of 33 /33
Chroniques CONCEPTION DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DOCUMENTS CONTRACTUELS GUQ Guichet unique de qualification Signalisation – Sentiers de véhicule hors route ... et plus encore! Répertoire des plus récentes parutions disponibles aux Publications du Québec

Guichet unique de qualification Signalisation · Les versions complètes en format PDF sont accessibles dans le site Internet ... Chapitre — 003 VHR. NORME ... ferroviaire a été

  • Author
    lediep

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Guichet unique de qualification Signalisation · Les versions complètes en format PDF sont...

  • Volume 22, numro 3t 2011

    Chroniques

    CONCEPTIONDISPOSITIFS DE SCURITDOCUMENTS CONTRACTUELSGUQ Guichet unique de qualification

    Signalisation

    Sentiers de

    vhicule hors route

    ... et plus encore!

    Rpertoire des plus rcentes

    parutions disponibles aux Publications du Qubec

  • Volume 22, numro 3 t 2011 2

    AU S

    OM

    MAI

    RE

    Info-Normes est publi trimestriellement par le Service des normes et des documents contractuels de la Direction du soutien aux oprations lintention du personnel technique du ministre des Transports.

    Info-Normes contient divers renseignements sur les activits lies la rvision des documents normatifs.

    Direction David Desaulniers, ing.

    Coordination de la rdaction et de lditionDaniel Hamel, ing.

    Collaboration Andr Blouin, ing.Fernand Charron, ing.Thhien Dang-Vu, ing. Pierre Desmarchais, ing.Michel Gourdeau, ing.Sophie Gosselin, agente de recherchePascale Guimond, ing.Daniel Hamel, ing.Bruno Marquis, ing.

    Conception graphique et infographie Richard Murray Brigitte Ouellet

    Rvision linguistique Direction des communications

    Pour toute consultation ou demande de renseignement, ou pour tout commentaire ou toute suggestion, vous pouvez vous adresser au :Service des normes et des documents contractuels Direction du soutien aux oprations Ministre des Transports du Qubec 700, boul. Ren-Lvesque Est, 23e tage Qubec (Qubec) G1R 5H1 Tlphone : 418 643-1486 Tlcopieur : 418 528-1688

    ISSN 1718-5378

    Les documents techniques produits par la Direction du soutien aux oprations cits dans lInfo-Normes sont disponibles aux Publications du Qubec :

    1. Les documents et les mises jour en version papier sont en vente par abonnement en composant le 1 800 463-2100.

    2. Les versions compltes en format PDF sont accessibles dans le site Internet des Publications du Qubec.

    www3.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/produits/ouvrage_routier.fr.html

    O s e p r o c u r e r l e s p u b l i c a t i o n s

    Signalisation Sentiers de vhicule hors route

    Chronique Conception Les passages pour VHR aux carrefours

    Chronique Dispositifs de scurit Les objets fixes... lavantage de les loigner!

    Chronique Documents contractuels Tourne dinformation sur le CCDG 2011 et autres documents contractuels Chronique Guichet unique de qualification (GUQ) Nouveaux produits et technologies Dossiers faisant lobjet dun suivi technique pen-dant le premier trimestre de lanne 2011

    valuation et projet dhomologation de nou-veaux luminaires diodes lectroluminescentes (DEL) Produits homologus Rpertoire des plus rcentes parutions disponibles aux Publications du Qubec

    3

    16

    8Chron

    ique

    DISPOSITIFS DE SCURIT

    Chronique

    GUQ

    CONCEPTION

    Chron

    ique

    20

    26

    23

    32

    Chron

    ique

    DOCUMENTS CONTRACTUELS

    29

  • 3Volume 22, numro 3 t 2011

    Signalisation Sentiers de

    Pascale Guimond, ing.Service des normes et des documents contractuels Direction du soutien aux oprations

    vhicule hors route

    En juin 2006 tait publie la premire norme pro-visoire sur la signalisation des sentiers de vhicule hors route. Aprs cinq annes dutilisation par les clubs de motoneigistes et de motoquadistes, la norme provisoire sera remplace par une norme en bonne et due forme. Le prsent article a pour objet de prsenter les nouveauts introduites en juin 2011 relativement cette norme.

    Contenu normatif et contenu rglementaire

    Lune des modifications apportes la Loi sur les vhicules hors route (L.R.Q., c. V-1.2), qui entrera en vigueur le 30 juin 2011, rend rglementaires les normes de fabrication et dinstallation de la signa-lisation destine tre installe sur les sentiers de vhicule hors route, consignes dans une publica-tion prpare par le ministre des Transports : la

    norme Signalisation Sentiers de vhicule hors route. Elle paratra le 30 juin 2011.

    Tout comme dans le Tome V Signalisation routire, le contenu rglementaire est diffrenci du contenu normatif dans la norme Signalisation Sentiers de vhicule hors route laide de marques grises en marge du texte. Lobjectif de cette rgle-mentation est de faire en sorte que tout club dutilisateurs res-ponsable de lamnagement et de lexploitation dun sentier de

  • 4Volume 22, numro 3 t 2011

    Figure 1 Sentier de VHR une distance gale ou suprieure 30 m ou infrieure 100 m dun secteur rsidentiel

    DESSIN NORMALIS

    Juin 2011Date

    Numro

    Chapitre

    003

    VHR

    NORME

    DESSIN NORMALIS

    Con

    tenu

    rg

    lem

    enta

    ire

    Rsidenceou

    secteurrsidentiel

    30V

    aria

    ble

    30

    1

    Sen

    tier d

    e V

    HR

    S

    entie

    r de

    VH

    R

    X

    SENTIER DE VHR UNE DISTANCE GALE OU SUPRIEURE 30 m

    ET INFRIEURE 100 m DUN SECTEUR RSIDENTIEL

    Notes : cette signalisation ne sapplique pas

    un sentier de motoquads dont la vitesse maximale est de 50 km/h;

    les cotes sont en mtres.

    1 Distance X gale ou suprieure 30 m et infrieure 100 m.

    vhicule hors route (VHR) res-pecte ces normes de fabrication et dinstallation. Le club de VHR doit galement, pendant toute la priode dutilisation dun sentier de VHR quil exploite, maintenir en bon tat la signalisation qui y est installe.

    Modifications apportes

    Plusieurs modifications appor-tes aux six chapitres, lan-nexe et aux dessins normaliss consistent en une harmonisation avec la prsentation et le contenu du Tome V Signalisation routire. Ces modifications ne sont pas dcrites dans cet article. Les autres changements dcoulent des besoins exprims par les clubs de VHR ou encore de la mise jour du Rglement sur la signalisation des sentiers de vhicule hors route. Les plus importants dentre eux sont cits ici.

    Chapitre 1 Dispositions gnrales

    Les exceptions aux dimensions minimales des panneaux de pres-cription, de danger, de travaux et dindication ont t mises jour la section 1.10 Dimensions des panneaux . la section 1.11.2 Silhouettes , les diffrents pic-togrammes pouvant apparatre sur les panneaux de signalisation des sentiers de VHR, ainsi que leur description, ont t intro-duits. La distance maximale de 2 m pour la localisation du pan-neau Arrt une intersection ou un croisement routier ou

    ferroviaire a t retire, car cette exigence pouvait difficilement tre respecte sur plusieurs sites en raison dobstacles ou de fosss larges.

    Chapitre 2 Prescription

    la section 2.7 Limite de vitesse , la signalisation mettre en place proximit des secteurs rsiden-tiels a t rvise. Une signaltique existait dj dans le cas dun sentier de VHR situ moins de 30 m dun secteur rsidentiel, et un nouveau des-sin normalis a t introduit pour le cas de sentiers situs une distance gale ou suprieure 30 m et infrieure 100 m (figure 1).

  • 5Volume 22, numro 3 t 2011

    DESSIN NORMALIS

    Juin 2011Date

    Numro

    Chapitre

    009

    VHR

    NORME

    DESSIN NORMALIS

    Con

    tenu

    rg

    lem

    enta

    ire

    HEURE DE CIRCULATION PRIODE DROGATOIRE LA

    PRIODE LGALE (0 h - 6 h)

    Note : la signalisation en sens inverse doit tre identique.

    Sen

    tier d

    e V

    HR

    Sen

    tier d

    e V

    HR

    ou

    ou ouou

    Tronon non drogatoire

    Tronon drogatoire

    Tronon non drogatoire

    Figure 2 Heure de circulation Priode drogatoire la priode lgale (0 h - 6 h)

    Les panneaux Trajet obligatoire pour motocy-clettes tout-terrain et Accs interdit aux motocyclettes tout-terrain ont t ajouts pour rpondre aux besoins exprims.

    Une plage horaire fixe interdisant de circuler sur les sentiers a t introduite dans la Loi sur les vhi-cules hors route. Toutefois, comme cette plage horaire peut tre modifie par ladministration dune sous-rgion, les panneaux et panonceaux ainsi que le dessin normalis 009 servant cette signalisation ont t ajouts dans la norme (figure 2).

    La nouvelle section 2.13 Passager interdit sur sige ajout (P-130-58) et le nouveau dessin normalis 010 portent sur linterdiction de transporter un passager sur un sige ajout sur les motoquads dans les portions dun sentier qui comportent une pente raide ascendante de 17 % et plus.

    P-130-58

    Chapitre 3 Danger

    Les angles de courbe correspon-dant chacun des panneaux de virage de la section 3.11 Virages ont t prciss dans cette section et les panneaux indiquant la prsence de deux ou trois courbes successives ont t ajouts.

    Les sections 3.21 Passages pour personnes , 3.21.1 Conditions justifiant linstallation des pan-neaux de passages pour per-sonnes et 3.22 Passages pour activits sportives ainsi que les dessins normaliss corres-pondants ont t dplacs du chapitre 2 Prescription vers

  • 6Volume 22, numro 3 t 2011

    DESSIN NORMALIS

    Date

    Numro

    Chapitre

    Juin 2011

    020

    VHR

    NORME

    DESSIN NORMALIS

    Con

    tenu

    rg

    lem

    enta

    ire

    CROISEMENT AVEC UN SENTIER DE PERSONNES

    ARRT AU PASSAGE POUR VHR

    1. La distance dinstallation peut varier de plus ou moins 10 %.

    Distance dinstallation(1) des panneaux

    de danger

    Vitesse affiche (km/h)

    D (m)

    50 75

    70 100

    1 Dans le cas dune entente crite entre les exploi-tants assurant la scurit au croisement de ces sentiers, des panneaux darrt doivent tre utiliss sur au moins un des sentiers (voir DN 021 023).

    Note : les cotes sont en mtres.

    Sentier de personnes

    15 30

    15 30

    Sen

    tier d

    e V

    HR

    1

    Sen

    tier d

    e V

    HR

    1 ou

    ou

    ou ou ou

    ou

    ououou

    D

    1

    2

    2

    D

    ououou

    ou

    ou

    1

    2

    ou

    ououou

    2

    D-270-2-G D-270-2-D

    D-270-6-DD-270-6-G

    D-270-7-DD-270-7-G

    D-270-21 D-270-22

    D-270-12 D-270-23

    le chapitre 3 Danger , car, pour une question de visibilit, entre autres, les panneaux de danger sont utiliss pour la prsignalisation et la signalisa-tion (figure 3).

    Figure 3 Croisement avec un sentier de personnes Arrt au passage pour VHR

    Les panneaux de signal avanc et de sentier de VHR dsign pour les motoquads et les motocyclettes tout-terrain ont t ajouts dans les sections 3.32 Signal avanc de chausse ou de sentier de VHR dsign et 3.33 Sentier de VHR dsign pour rpondre aux besoins souligns.

  • 7Volume 22, numro 3 t 2011

    Le titre et le contenu de la sec-tion 3.33 Sentier dsign ont t modifis en raison du retrait des panneaux et des dessins nor-maliss de chausses dsignes sappliquant une signalisation routire.

    Les panneaux Priode douverture (I-376) ont t introduits la section 5.5 Signalisation dinfor-mation afin de rpondre aux besoins de priodes drogatoires aux heures tablies dans la loi.

    D-430-10

    D-440-10

    I-376-1

    I-376-2

    Chapitre 5 Indication

    La section 5.3 Signalisation de reprage a t bonifie par lajout des panneaux de direc-tion, de rappel de distance et dentre dagglomration ainsi que par la rorganisation de linformation concernant liden-tification des sentiers de VHR, conformment au dessin nor-malis 025.

    Conclusion

    Le contenu de la norme Signalisation Sentiers de vhicule hors route a t renouvel de manire rpondre aux besoins des gestion-naires des sentiers de VHR, et linformation concernant la gestion routire et la signali-sation de la circulation sur le rseau routier (chausse dsigne, circulation sur lacco-tement, passage de VHR, etc.) a t retire de cette norme et transfre au Tome V Signalisation routire. Cette harmonisation avec le Rglement sur la signalisation des sentiers de vhicule hors route, le Tome V Signalisation routire et les besoins exprims par les gestionnaires de sentiers a permis dob-tenir un outil de travail complet et efficient.

  • Volume 22, numro 3 t 2011 8

    Bruno Marquis, ing.Service de la gestion des projets routiers

    Direction du soutien aux oprations

    CONCEPTIONChronique

    Depuis 2006, le Ministre a ajout, dans le Tome I Conception routire, des exigences relatives ltablissement des passages pour vhicules hors route (VHR). Ces exigences traitent, entre autres, des distances de visibilit pourvoir autant aux usagers de la route quaux conducteurs de VHR. La rgle veut que les usagers de la route puissent voir un objet de 0,38 m de hauteur au droit du passage une distance quivalant la distance de visibilit larrt (DVA) selon la vitesse affiche plus 10 km/h (rf. article 7.7 Dis-tance de visibilit darrt du Tome I Conception routire). Le conducteur de VHR doit aussi tre en mesure de voir une automobile (objet de 1,15 m de hauteur) en approche du passage pour VHR une distance suffisante pour quil puisse traverser la route en toute scurit. Le calcul de la distance de visibilit de traverse (DVT) tient compte de la largeur de la chausse et des accotements traverser, de la longueur type du VHR et de la vitesse affiche plus 10 km/h (rf. article 7.12 Distances de visibilit aux passages pour vhicules hors route (VHR) du Tome I Conception routire). Enfin, la distance la plus leve des deux doit tre utilise pour valider lemplacement du passage.

    Les passages pour VHR

    aux carrefours

    Avec la collaboration de Fernand Charron, ing.

    Service de lexpertise et du soutien technique en scuritDirection de la scurit en transport

    et de Sophie Gosselin,

    Service de lexploitation Direction du soutien aux oprations,

    Idalement, ces passages pour VHR doivent tre situs loin des carrefours afin de les loigner le plus possible des points de conflits mmes du car-refour et pour simplifier galement les tches des conducteurs de VHR et des usagers de la route.

    Nanmoins, il arrive que le pas-sage dune voie publique doive se faire aux abords dun car-refour ou directement au car-refour. Dans ces cas, quelques

  • 9Volume 22, numro 3 t 2011

    notions doivent tre expliques de manire sassurer que ces passages ont un niveau de scu-rit acceptable. Comment doit-on appliquer ces notions lorsque le carrefour est muni de feux de circulation, de panneaux darrt dans toutes les directions ou est situ simplement sur la route secondaire?

    Le carrefour

    De manire encadrer lanalyse, il est prfrable de dfinir la sur-face ou lespace qui dlimite un carrefour. En liminant les zones de dclration et dacclra-tion, la superficie dun carrefour peut tre rduite la surface du croisement entre les deux routes jusquaux lignes darrt tel que lillustre la figure 1.

    Au sens de la lo i , les VHR qu i empruntent une voie publique, tel un vhicule routier, sont considrs comme tels et doivent respecter les rgles de la route tablies pour tous. Il en est de mme lorsquils traversent un carrefour.

    Le passage dun VHR au droit dune route transversale dans le prolonge-ment de laccotement de la voie princi-pale nest pas abord dans cette chro-nique, puisque celui-ci est rgi par les rgles de la route sappliquant tous les vhicules routiers. Cela nen rduit pas moins la problmatique du respect des rgles de priorit pouvant survenir dans ce cas et les risques accrus pour le conducteur de VHR.

    Figure 1 Espace dun carrefour

    Notes : un carrefour muni de panneaux darrt sur la route secondaire seulement verra cette surface rduite sur lapproche sans panneau darrt; les cotes sont en mtres.

    - - - - Trajet du conducteur de VHR pour traverser le carrefour.

    - - - - - - -

    - - - - - - - - - - - -

    - -

  • Volume 22, numro 3 t 2011 10

    Les manuvres

    Selon le besoin, la manuvre de traverse du car-refour peut se faire :

    lintrieur du carrefour pour traverser la route principale paralllement la route secondaire;

    lintrieur du carrefour pour traverser la route secondaire paralllement la route principale;

    lextrieur, mais proximit du carrefour, pour traverser la route principale ou la route secon-daire.

    Selon la configuration du sentier de VHR de part et dautre du carrefour ou des services offerts proxi-mit de celui-ci, le franchissement dun carrefour peut se raliser en une ou deux tapes, combinant les manuvres nonces prcdemment, chacune ncessitant une distance de visibilit propre.

    quation pour calculer la DVT requise selon lar-ticle 7.12 du Tome I Conception routire

    DVT requise = V((1,177393 (Dt)0,548725) + 2) 3,6

    DVT requise = V(crneau) 3,6

    o : V est la vitesse de base, pratique en km/h, et Dt est la distance traverser en m.

    Passage dun VHR un carrefour muni de feux de circulation ou des panneaux darrt pour toutes les directions

    Les carrefours munis toutes les approches dun mode de gestion de la circulation ne devraient pas tre problmatiques. Dans la mesure o la distance de visibilit darrt toutes les approches du car-refour est respecte, que tous les usagers peuvent se voir au carrefour et quil ne sagit pas dun site accidentogne, un passage dun VHR situ lint-rieur du carrefour devrait seffectuer en toute scu-

    rit sans autre exigence, puisque tous les usagers doivent sarr-ter aux feux rouges ou faire un arrt, selon le cas.

    Carrefour muni de panneaux darrt sur la route secondaire seulement

    Un conducteur de VHR dsirant franchir le carrefour du point A au point B selon la configuration de la figure 1 devra le faire en deux tapes : figures 2a et 2b.

    La figure 2a illustre les lignes de vise ncessaires au conducteur de VHR pour estimer le crneau requis pour effectuer ltape 1 de sa manuvre. Base sur une distance de traverse (Dt) gale 11,05 m, la DVT requise peut tre calcule en utilisant lquation de la section 7.12.1 Calcul des distances de visibi-lit requises et dtermination de la visibilit au passage du Tome I Conception routire et en posant une vitesse de base gale la vitesse de virage dune automobile, soit 25 km/h. La complexit de cette manuvre rside dans leffort de torsion que le conducteur de VHR doit faire pour percevoir un vhi-cule qui dsirerait effectuer une manuvre de virage droite sur la route secondaire. Le dgage-ment de la ligne de vise pour cette manuvre doit aussi tre assur et entretenu. Bien quun arrt soit ncessaire sur la route secondaire, la ligne de vise vers un vhicule en approche devrait tout de mme tre libre dobs-tacles.

  • 11Volume 22, numro 3 t 2011

    La figure 2b illustre ltape 2 de la manuvre. Base sur une distance de traverse (Dt) gale 14,05 m et une vitesse de 100 km/h, la DVT requise se cal-cule tel quil est recommand la section 7.12.1 Calcul des distances de visibilit requises et dtermination de la visibilit

    Figure 2Distance de visibilit de traverse (DVT) requise pour la traverse dun VHR un carrefour muni de panneaux darrt sur la route secondaire

    Figure 2a

    tape 1

    Figure 2b

    tape 2

    au passage du Tome I Conception routire, la diffrence que le point de dpart du VHR peut, selon la configuration du site, se situer assez prs de la ligne de rive de la route principale. La pr-sence dun VHR devant la ligne darrt de la route secondaire peut surprendre les usagers de la route lapproche du carrefour. Il peut tre ncessaire, dans certains cas, de pourvoir un espace suffisant au VHR pour se placer de faon scuritaire cet

    Note : les cotes sont en mtres.

  • 12Volume 22, numro 3 t 2011

    endroit. Puisque la traverse a lieu un carrefour, la distance de traverse doit inclure la largeur des voies auxiliaires, le cas chant. Sur certains sites exigus, il se pourrait qu des carrefours la distance de traverse ne compte que la largeur des voies et la largeur du vhicule.

    Les figures 3 et 4 illustrent une autre configuration dun pas-sage de VHR un carrefour. Il sagit du cas de la traverse dune route secondaire dans le sens de la route principale. Cette

    Figure 3Distance de visibilit de traverse (DVT) requise pour la traverse dun VHR un carrefour muni de panneaux darrt sur la route secondaire

    Traverse partir de la gauche

    Note : les cotes sont en mtres.

    Note : les cotes sont en mtres.

    Figure 4Distance de visibilit de traverse (DVT) requise pour la traverse dun VHR un carrefour muni de panneaux darrt sur la route secondaire

    Traverse partir de la droite

  • 13Volume 22, numro 3 t 2011

    manuvre pose une difficult supplmentaire. La diffrence entre les figures 3 et 4 rside dans le fait que le point de conflit de la manuvre illustre la figure 4 est situ la fin de la traverse, il est alors plus difficile destimer le crneau du vhicule en approche dans le sens oppos. Dans ce cas, une seconde ou deux pourrait tre ajoute dans le calcul de la DVT pour compenser cette difficult. Cette manuvre requiert galement un effort de torsion de la part du conducteur de VHR pour percevoir un vhicule routier qui dsirerait effectuer un virage gauche sur la route secondaire. Cependant, lespace devant la ligne darrt sur la route secon-

    daire peut faciliter la perception dun vhicule effectuant un virage gauche cet endroit.

    Passage pour VHR en dehors du carrefour

    Bien quils soient non recomman-ds et viter dans la mesure du possible, certains passages pour VHR sont situs lextrieur dun carrefour, tel que lillustrent les figures 5 et 6. Ces types de confi-guration demandent un effort

    Figure 5Passage pour VHR hors carrefour partir de la gauche

    Note : les cotes sont en mtres.

  • 14Volume 22, numro 3 t 2011

    supplmentaire au conducteur de VHR en raison du champ visuel plus tendu quil doit couvrir. De plus, la vitesse considrer peut tre plus leve en raison de la distance dacclration plus grande. Une vitesse de 35 km/h est alors recommande.

    Le modle dvelopp dans la norme pour dterminer le temps de perception et de raction au droit dun passage pour VHR considre, entre autres, un

    Figure 6Passage pour VHR hors carrefour partir de la droite

    balayage du champ visuel analogue ce qui est normalement fait par tout usager dsirant traver-ser une voie publique, quil soit pied, vlo, au volant dune automobile ou dun VHR. Le balayage requis pour effectuer les manuvres illustres dans les figures 3a et 3b est nettement plus tendu et pourrait ainsi augmenter le temps ncessaire pour prendre une dcision. Mais de combien ce temps doit-il tre augment? Actuellement de 2 secondes, une augmentation du crneau de 1 2 secondes en se basant sur une vitesse de 35 km/h aurait pour consquence daugmenter la DVT requise de 10 20 m, respectivement.

    Note : les cotes sont en mtres.

  • Volume 22, numro 3 t 2011 15

    La traverse de la route cet endroit croise deux voies, une o les vhicules ayant effectu un virage sur la route secondaire acclrent et lautre voie o des vhicules dclrent lapproche du carrefour. Cette diffrence de vitesses pratiques selon le sens de la circulation pose une difficult supplmen-taire de perception des crneaux au conducteur de VHR. cela sajoutent les attentes des usagers qui varient selon la voie de la route secondaire sur laquelle ils circulent. Ceux en provenance du carre-four devront percevoir le passage dun VHR sur une courte distance, selon que le passage est plus ou moins prs du carrefour. Ceux en approche du car-refour peuvent tre distraits par des mouvements quils peroivent au carrefour, en aval du passage, dtournant ainsi leur attention dun VHR qui serait en mouvement sur la gauche. Ladaptation dun conducteur, lors dun changement de milieu (de la route principale la route secondaire), demande quelques secondes. Ainsi, la rponse aux stimuli qui sont envoys aux conducteurs par la signalisa-tion, par exemple, peut ne pas tre adquate.

    Pour toutes ces raisons, la prudence simpose lorsquon value le niveau de scurit dun passage pour VHR situ moins de 100 m en amont de la ligne darrt dun carrefour.

    Conclusion

    Parce que certaines contraintes pratiques ne peuvent tre vites, des passages pour VHR sont permis certains carrefours, bien quils ne soient pas recommands. Cest en considrant les parti-cularits de chaque site quil est possible destimer le niveau de scurit dun amnagement. Ainsi, il est impratif de sassurer que les diffrents usa-gers pouvant tre en conflit au carrefour peuvent se voir. Une ligne de vise et un champ visuel

    exempts dobstacles permettent aux usagers, en VHR comme en automobile, de mieux valuer la vitesse laquelle chacun cir-cule et danticiper les mouve-ments de chacun au carrefour. Pour certaines manuvres, des efforts particuliers sont deman-ds aux usagers de VHR pour reprer des vhicules avec les-quels ils risquent dtre en conflit au carrefour. Il est alors nces-saire que les organismes respon-sables sassurent que ces sites sont entretenus adquatement.

    Le prsent Info-Normes pro-pose des vitesses de virage qui sont scuritaires. Ces vitesses peuvent tre diffrentes de celles qui seront mesures sur des sites donns. Il est alors recommand dutiliser dans les calculs de DVT la vitesse prati-que propre chaque site et chacune des manuvres afin de mieux estimer les risques et lampleur des amnagements qui seraient ncessaires de rali-ser pour en amliorer la scurit.

    Bibliographie

    Ministre des Transports du Qubec, Collection Normes Ouvrages routiers, Tome I Conception routire.

  • 16Volume 22, numro 3 t 2011

    Chron

    ique

    DISPOSITIFS DE SCURIT

    Pierre Desmarchais, ing.Service de la gestion des projets routiers

    Direction du soutien aux oprations

    Introduction

    Les objets fixes aux abords des routes constituent des lments de risque pour les usagers de la route lorsquil existe une possibilit que de tels objets soient frapps par un vhicule en perte de matrise. Pour cette raison, la norme du Tome I Conception routire, chapitre 13 Dispositifs de retenue pr-voit quun objet fixe situ dans les limites de la zone de dgagement latral fasse lobjet dun traitement appropri. Les options proposes la norme sont les suivantes :

    1. Llimination de lobjet fixe;

    2. Lloignement de lobjet fixe;

    3. La fragilisation de lobjet fixe;

    4. Linstallation dun dispositif de retenue.

    La norme stipule galement que ces solutions devraient prfrablement tre appliques dans lordre dnumration, lorsque cela est possible, de telle sorte que linstallation dun dispositif devrait, en principe, tre la dernire solution considrer par le concepteur.

    Or, une proportion importante des objets fixes localiss dans les emprises routires sont consti-

    Les objets fixes lavantage de les loigner!

    tus dlments essentiels lexploitation du rseau routier. Ce sont notamment les supports de signalisation et dclairage ainsi que les piliers et les cules des ponts dtagement. Ces l-ments ne peuvent donc pas tre limins, puisquils savrent indispensables lexploitation du rseau.

    En ce qui concerne la fragilisation de lobjet fixe, propose en troi-sime lieu, il sagit dune solution qui ne peut tre applique que pour certains obstacles parti-culiers, nommment les fts de lampadaires et certains supports de signalisation.

    Il reste alors, avant de consid-rer linstallation dun dispositif de retenue, la possibilit dloigner lobjet fixe de la route, lorsque la nature de celui-ci le permet. Il est possible destimer le gain en scu-rit en fonction de lloignement et de la nature de lobstacle.

  • 17Volume 22, numro 3 t 2011

    0

    Dportement latral (mtres)

    Prob

    abili

    t d

    un

    empi

    tem

    ent

    gal

    ou s

    upr

    ieur

    au

    dpo

    rtem

    ent l

    atr

    al, P

    ()

    1 2 3 4 5 1210 11 13 15

    20

    40

    60

    80

    100

    6 7 8 9 14

    (%)120

    16 17 18 2019

    Figure 1 Distribution du dportement latral des vhicules en droute

    Effet de lloignement

    Leffet de lloignement dun objet fixe de la route peut tre estim en fonction de la distribution statistique de la distance par-courue par les vhicules lors de sorties de route, distance dcrite comme le dpor-tement latral . Cette distribution suit une fonction de type logistique semblable au modle tabli selon les observations faites par Hutchison et Kennedy (1966) et qui est illustr dans la figure 1.

    Cette fonction peut galement tre expri-me sous forme dquation :

    p() = exp(0 + 1 )

    1 + exp(0 + 1 )o :

    : dportement latral;

    p() : proportion cumulative des vhi-cules en perte de matrise ayant franchi la distance transver-sale ;

    0 et 1 : constantes lies aux conditions du site et de la circulation.

    Dans le cas de la distribution non-ce dans le modle de Hutchison et Kennedy, les valeurs des constantes 0 et 1 sont respectivement de 4,7 et 0,61777 pour une variable expri-me en mtres.

    Un exemple typique de ce que peut tre lloignement dun objet fixe est la sub-stitution de lclairage sur lampadaires en rive par un clairage sur tours de hauts mts situes au centre dun terre-plein central.

    Considrons un cas type fictif o il serait requis dclairer une autoroute munie dun terre-plein central dune largeur de 26 m, mesure entre les deux lignes de rive, et o les pentes du terre-plein seraient de 1V:6H. Le concepteur aurait alors le choix entre les deux options sui-vantes :

    Option A :

    clairage par lampadaires en rive du ct droit dans chacune des deux directions;

  • 18Volume 22, numro 3 t 2011

    VoieVoie

    Acco

    tem

    ent

    Voie Voie

    Acco

    tem

    ent

    1

    2%2%2%2%

    16 6

    Acco

    tem

    ent

    Acco

    tem

    ent

    4000 13 000 13 000 4000

    500 500

    Figure 2Profil transversal dune autoroute 4 voies : lampadaire compar au haut mt

    Espacement des lampa-daires : 45 m;

    Distance des lampadaires du bord de la ligne de rive : 4 m.

    Option B :

    clairage central sur tours de hauts mts;

    Espacement des tours : 140 m;

    Tours de hauts mts position-nes au centre du terre-plein.

    Le dgagement latral (DL) prvu dans la norme selon la vitesse de base (110 km/h) et selon la pente transversale (1V:6H) est de 10,75 m. Les lampadaires de loption A doivent donc tre munis dun support cdant sous impact (fragilis).

    Dans le cas de loption B, compte tenu des dimen-sions du massif de fondation de la tour (environ 1 m), lobstacle est alors situ 12,5 m de chacune des deux lignes de rive. Cette distance tant sup-rieure au DL, aucun traitement particulier nest donc requis.

    Les options A et B se distinguent galement en raison de la probabilit quun vhicule en perte de matrise atteigne laxe dinstallation des lampadaires, comparativement laxe dins-tallation des tours de hauts mts. Ces pro-babilits respectives stablissent comme suit :

    Option A

    P(4,0) = p() = exp(4,7 0,61777 4,0) = 0,903

    1 + exp(4,7 0,61777 4,0)

    Option B

    P(12,5)= p() = exp(4,7 0,61777 12,5) = 0,046

    1 + exp(4,7 0,61777 12,5)

    Note : les cotes sont en millimtres.

  • 19Volume 22, numro 3 t 2011

    Le ratio des probabilits A et B sexprime alors comme suit :

    P(4,0) = 0,903 = 19,4 P(12,5) 0,046

    Cela signifie donc que la probabilit quun vhicule en perte de matrise franchisse la distance dins-tallation des tours de hauts mts est de prs de 20 fois infrieure la probabilit quun tel vhicule atteigne laxe dinstallation des lampadaires.

    Or, lavantage relatif de loption B par rapport lop-tion A va bien au-del de ce ratio. En effet, dautres facteurs sont de nature avantager loption B. Ces facteurs sont les suivants :

    Lclairage central permet galement de dimi-nuer le nombre total dobstacles. Cette rduc-tion est proportionnelle au ratio des espace-ments respectifs des supports dclairage de chacune des options. Dans lexemple prsent ici, ce ratio serait le suivant :

    Ratio despacement = 140 m = 3,1 45 m

    En combinant leffet de lloignement et celui de lespacement des obstacles, la solution de lclai-rage central permettrait donc de rduire dun fac-teur 60 la probabilit dune collision.

    Les supports de hauts mts sont typiquement situs une distance telle que le conduc-teur dispose habituellement dune marge de manuvre pouvant lui permettre de rduire sa vitesse et deffectuer une manuvre dvi-tement, ce qui est de nature permettre une rduction additionnelle de la probabilit dune collision.

    Limpact dun vhicule contre un lampadaire muni dune base fragilise ne cause habituelle-ment pas de blessures graves aux occupants du vhicule concern. Toutefois, la chute du lam-

    padaire ncessite des inter-ventions pour ramasser les dbris et effectuer les rpara-tions requises. Ces interven-tions entranent une exposi-tion au risque pour lquipe dintervention, exposition qui, en principe, nexiste pas dans le cas dun clairage central.

    Conclusion

    Leffet de lloignement dun obstacle par rapport la route constitue une mesure de miti-gation efficace permettant de rduire substantiellement la probabilit dune collision. Pour un objet fixe qui conserverait les mmes proprits de masse et de dimensions, lloigne-ment pourrait aussi contribuer rduire la gravit moyenne des collisions en raison de la rduc-tion de la vitesse. Cette solution devrait donc, dans la mesure du possible, tre privilgie lorsque llimination de lobstacle nest pas possible.

    Rappelons toutefois que le choix final dune solution doit gale-ment tenir compte dautres fac-teurs que ceux numrs. Dans le cas type prsent, les critres inhrents la qualit de lclai-rage et les balises budgtaires du projet peuvent tre de nature orienter le choix final de la solu-tion et doivent donc tre consi-drs ltape de lavant-projet.

  • 20Volume 22, numro 3 t 2011

    Andr Blouin, ing.Service des normes et des documents contractuels Direction du soutien aux oprations

    Chronique

    DOCUMENTS CONTRACTUELS

    Tourne dinformation sur le Cahier des charges et devis gnraux Infrastructures routires

    Construction et rparation, dition 2011 et autres documents contractuels

    Comme chaque anne, le Service des normes et des documents contractuels (SNDC) de la Direction du soutien aux oprations (DSO) a ralis une tourne dinformation afin de prsenter les modifications apportes au Cahier des charges et devis gnraux Infrastructures routires Construction et rpa-ration, dition 2011 (CCDG) ainsi quaux autres documents contractuels quelle produit.

    Un contexte particulier

    La prparation de la tourne dinformation sest avre particulirement complexe en cette priode de restrictions budgtaires gouvernementales et de ngociations avec les employs de ltat. Cest donc avec un peu de retard que le SNDC a prpar la tenue de trois sances dinformation Laval, Qubec et Longueuil. Une invitation a galement

    t transmise aux directions ter-ritoriales dsireuses dorganiser une sance afin de faire profi-ter leur personnel, leurs man-dataires et les entrepreneurs locaux du contenu de cette tour-ne. Encore une fois cette anne, les rponses affirmatives cette invitation ont t nombreuses.

    Cest ainsi que, du 16 fvrier au 16 mars 2011, le duo de prsen-tateurs, MM. Andr Blouin et Denis Brub, ingnieurs la DSO et la Direction des structures, respectivement, ont offert un total de 13 sances dinformation. Ces sances ont t prsentes suc-cessivement dans les villes de

  • 21Volume 22, numro 3 t 2011

    Trois-Rivires, Laval, Gatineau, Rimouski, Qubec, Sherbrooke, Chteauguay, Longueuil, Saguenay, Baie-Comeau (2) et, finalement, Rouyn-Noranda (2).

    De nombreux invits

    En plus des invitations transmises par les directions territoriales, des associations partenaires, soit lAssociation des construc-teurs de routes et grands travaux du Qubec (ACRGTQ), lAsso-ciation des ingnieurs-conseils du Qubec (AICQ) et lAssocia-tion des consultants et labora-toires experts (ACLE), ont reu le calendrier de formation et le formulaire dinscription. Cette anne encore, lAssociation des ingnieurs municipaux du Qubec (AIMQ) a t convie transmettre linvitation ses membres. Les participants externes au Ministre ont t nombreux. Ils reprsentent 69 % du total des personnes ayant assist aux diffrentes sances.

    Le contenu

    Chacune des sances dune demi-journe faisait tat des modifica-tions apportes aux diffrentes sections du CCDG, dition 2011 de mme que les nouvelles di-tions des CCDG de Dneigement et dglaage, de Services de nature technique et de Services professionnels. Comme chaque anne, les nouveauts touchant les notes aux concepteurs, les

    notes aux surveillants et les devis types ont t pr-sentes. Un volet de la prsentation a t consacr aux plus rcentes mises jour des normes de la col-lection Normes Ouvrages routiers.

    Une forte participation malgr les contraintes budgtaires

    La formule adopte cette anne a permis la ralisa-tion de la tourne tout en rduisant de faon mar-que les cots et les dpenses de dplacement. Au total, prs de 1 250 personnes ont assist aux diffrentes sances de la tourne. La rpartition des participants est comparable celle des annes prcdentes : personnel du Ministre (31 %); man-dataires (49 %); entrepreneurs (20 %), ainsi que quelques reprsentants de villes et de municipa-lits. Il est galement important de mentionner la participation de lACRGTQ, qui a dlgu un de ses membres permanents aux diffrentes sances offertes.

    La compilation des fiches dvaluation montre que, dans lensemble, les participants sont satisfaits de la prsentation. Il est noter que les fiches dva-luation remises aux participants ont t remplies dans une proportion de 80 % (soit 1 003 fiches) et la cote gnrale octroye est de 82 %. La formule retenue dune demi-journe, le contenu abord et la satisfaction des attentes sont particulirement apprcis avec des indices de satisfaction de 95 % et plus.

    Les prsentateurs tiennent souligner le soutien constant des reprsentants des directions territo-riales qui ont recueilli les diffrentes inscriptions, organis la tenue dune rencontre et fait en sorte que tous, participants et prsentateurs, profitent des meilleures conditions possibles.

    Merci pour votre prcieuse contribution la rus-site de cette activit.

  • 22Volume 22, numro 3 t 2011

    Devis typesNouvelles publications et mises jour pour lanne 2010-2011

    DEVIS, Construction et rparation

    Mise jour Date de publication

    Gestion de la circulation et signalisation de travaux Mai 2011

    Scellement de fissures dun revtement de chausse en enrob Mai 2011

    Clause type relative lutilisation dun vhicule de transfert de matriaux Avril 2011

    Marquage de longue dure sur chausse en enrob Fvrier 2011

    Marquage de moyenne dure de type rsine poxydique sur chausse Fvrier 2011

    Marquage incrust de longue dure de type rsine poxydique sur chausse de bton Fvrier 2011

    valuation de lhomognit de pose des enrobs prpars et poss chaud Janvier 2011

    Nouveaut Date de publication

    Application dun produit adhsif pour la ralisation dun joint froid Mai 2011

    Correction par planage fin de la surface en enrob Juin 2010

    Clause type relative la protection contre le gel dune route laide dun isolant thermique en polystyrne Mai 2010

    DEVIS, Dneigement et dglaageMise jour Date de publication

    Location de camion de dneigement et dglaage avec oprateur Mars 2011

    DEVIS, Services professionnels*Nouveaut Date de publication

    Surveillance des travaux de pose denrob Mars 2011

    tude gotechnique et surveillance des travaux de forage Fvrier 2011

    tude dimpact sur lenvironnement Janvier 2011

    Ingnierie des sols et matriaux - Contrle de la qualit Avril 2010

    * Les devis de services professionnels ne sont pas diffuss sur le site Internet ministriel.

  • 23Volume 22, numro 3 t 2011

    Thhien Dang-Vu, ing. Chef du Guichet unique de qualification des produits et des fournisseurs (GUQ)

    Direction des contrats et des ressources matrielles Tlphone : 418 643-5055, poste 2018

    Chronique

    GUQGuichet unique de qualification

    N GUQ Sujet tape Dtails Demandeur Remarques

    GUQ- 1328

    Galva ZN (mat) Enduit protec-teur

    Produit prouv

    Enduit anticorrosion riche en zinc conu pour retoucher les structures galvanises aprs rectification : perage, sciage, soudage, raflure, etc.

    Arochem inc. Enduit riche en zinc destin la rparation dendom-magements dun revte-ment galvanis ou mtal-lis selon les exigences spcifiques du Cahier des charges et devis gnraux du MTQ.

    GUQ- 1334

    Spraywall/Sprayshield Revtement de polyur-thane pour rhabilitation dinfrastruc-tures

    Produit d'intrt

    Technologie de projection de polyurthane structurale ou lastomre pour rhabilita-tion structurale. Contrle des infiltrations, protection contre la corrosion. Applications propo-ses : ponceaux (1 200 mm et plus), regards, rservoirs.

    Dassyloi Ce produit sera soumis l'tude par le Service des matriaux dinfrastruc-tures, en collaboration avec les autres units adminis-tratives.

    GUQ- 1456

    4111-Magna Quartz Rparation de bton

    Produit d'intrt

    Systme de rparation poly-valent pour la rparation et le ragrage du bton, des ouvrages en pierre endomma-gs par impact, vibrations, etc.

    Mlange de particules de quartz calibres et deux rsines rac-tives pour surfaces horizontales et verticales, pour reconstruc-tion et rparation de structures de bton.

    Belzona Canada

    Ce produit sera soumis une analyse technique par le Service des matriaux dinfrastructures.

    GUQ- 1457

    4141-Magna Build Rparation de bton

    Produit d'intrt

    Systme de rparation conu pour la rfection des surfaces verticales et des plafonds de bton endommags, compos lger et non poreux.

    Belzona Canada

    Ce produit sera soumis une analyse technique par le Service des matriaux dinfrastructures.

    Nouveaux produits et technologies

    Dossiers faisant lobjet dun suivi technique pendant le premier trimestre de lanne 2011

  • 24Volume 22, numro 3 t 2011

    N GUQ Sujet tape Dtails Demandeur Remarques

    GUQ- 1484

    Aroslide Enduit anti-adhsif (agent de relche)

    Produit d'intrt

    Agent permettant lenrob de glisser facilement hors des botes de camions et emp-chant de coller sur loutillage. Agent dmoulant pour tout outillage et idal comme agent dmoulant des enrobs en labo-ratoire.

    Belzona Canada

    La qualit de ce produit devra tre dtermine la suite de son usage, le cas chant, par les utilisateurs des centres de services et des directions territoriales, ainsi que du Centre de gestion de l'quipement roulant (CGER).

    GUQ- 1488

    RPM 290-W Marquage lumineux

    Produit exprimental

    Botier blanc muni dun rflec-teur blanc. Marqueurs conus pour les chausses en bton et en enrob offrant une visibilit nocturne accrue et durable.

    Arochem inc. Ce produit est test actuellement en Estrie et Chaudire-Appalaches.

    GUQ- 1489

    RPM 291-Y Marquage lumineux

    Produit exprimental

    Botier jaune muni dun rflec-teur jaune. Marqueurs conus pour les chausses en bton et en enrob offrant une visibilit nocturne accrue et durable.

    Compagnie 3M Canada

    Ce produit est test actuellement en Estrie et Chaudire-Appalaches.

    GUQ- 1490

    RPM 290-W/R Marquage lumineux

    Produit d'intrt

    Botier blanc muni dun rflec-teur blanc et un rflecteur rouge. Marqueurs conus pour les chausses en bton et en enrob offrant une visibilit nocturne accrue et durable. Les rflecteurs rouges sont utiliss pour dlimiter les entres inter-dites.

    Compagnie 3M Canada

    Ce produit sera soumis ltude par le Service de lexploitation.

    GUQ- 1491

    RPM 291-Y/R Marquage lumineux

    Produit d'intrt

    Botier jaune muni dun rflec-teur jaune et un rflecteur rouge. Marqueurs conus pour les chausses en bton et en enrob offrant une visibilit nocturne accrue et durable. Les rflecteurs rouges sont utiliss pour dlimiter les entres inter-dites.

    Compagnie 3M Canada

    Ce produit sera soumis ltude par le Service de lexploitation.

    GUQ- 1492

    RPM 297-G Marquage lumineux

    Produit d'intrt

    Botier vert muni dun rflec-teur vert. Marqueurs conus pour les chausses en bton et en enrob offrant une visibilit nocturne accrue et durable. Les rflecteurs verts sont utili-ss pour dlimiter lentre en bonne direction sur l'autoroute.

    Compagnie 3M Canada

    Ce produit sera soumis ltude par le Service de lexploitation.

    GUQ- 1496

    Densicryl/Zycosoil-Adjuvant enrobs

    Produit d'intrt

    Adjuvant pour enrobs tide et chaud qui donne une meilleure adhsion, une compaction am-liore et une meilleure rsis-tance au sel.

    Districhem-Eco Ce produit sera soumis ltude par le Service des matriaux dinfrastruc-tures, et ce, en collabora-tion avec les autres units administratives concer-nes.

  • 25Volume 22, numro 3 t 2011

    N GUQ Sujet tape Dtails Demandeur Remarques

    GUQ- 1497

    Zycosil Enduit protecteur pour surface de bton

    Produit d'intrt

    Produit hydrofuge pour prot-ger les surfaces de bton sans lempcher de respirer.

    Districhem-Eco Ce produit sera soumis ltude par le Service des matriaux dinfrastructures en collaboration avec les autres units administra-tives concernes.

    GUQ- 1498

    Advera Adjuvant enrobs

    Produit d'intrt

    Adjuvant (poudre d'aluminosi-licate ou de zolite hydrate) pour enrobs mlange tide.

    National Silicates

    Ce produit sera soumis ltude par le Service des matriaux dinfrastructures en collaboration avec le Service des chausses.

    GUQ- 1499

    Gridsmart Dtection virtuelle Dtecteur de vhicules

    Produit exprimental

    Appareil de dtection avec camra unique qui s'installe sur un ft.

    Electromega Limite

    Le produit est actuelle-ment test dans 5 sites (4 Montral et 1 Qubec).

    GUQ- 1505

    Cyclone Luminaire DEL

    Produit d'intrt

    Le systme dclairage cyclone utilise des diodes lectrolu-minescentes de haute densit montes sur plaquette dalumi-nium permettant leur remplace-ment sans outil. Les puissances varient de 24 96 W.

    Urbex Innovations inc.

    Ce produit sera soumis ltude par le Service de llectrotechnique en col-laboration avec les autres units administratives.

    GUQ- 1506

    Led Road Way Luminaire DEL

    Produit d'intrt

    Le botier monopice du luminaire DEL SAT-96M est construit en alliage daluminium A360 moul sous pression. Les puissances varient de 86 200 W.

    Urbex Innovations inc.

    Ce produit sera soumis ltude par le Service de llectrotechnique en col-laboration avec les autres units administratives.

    Produit dintrt : Produit prsentant un intrt pour le MTQ et qui a t soumis une valuation prliminaire.Produit prouv : Produit dont le potentiel dutilisation ou la qualit lusage a t confirm.Produit exprimental : Produit soumis une valuation technique ou une exprimentation en vue de dterminer son potentiel dutilisation ou sa qualit lusage.

    GUQ-1505 Cyclone Luminaire DEL

    GUQ-1506 Led Road Way (small body)

    Luminaire DEL

    GUQ :1506 Led Road Way (medium body)

    Luminaire DEL

  • 26Volume 22, numro 3 t 2011

    valuation et projet dhomologation de nouveaux luminaires diodes lec troluminescentes (DEL)

    Michel Gourdeau, ing.Service des acquisitionsDirection des contrats et des ressources matrielles

    Dans le cadre du processus dvaluation des nouveaux produits et des nouvelles technologies, le Guichet unique de qualification des produits et des fournisseurs (GUQ) a reu des demandes dvaluation concernant 12 luminaires DEL pour lclairage routier. Quelques autres fournisseurs (fabricants, agents ou distributeurs) ont gale-ment manifest leur intrt prsenter ce type de produit au MTQ dans les prochains mois.

    Une valuation prliminaire visant confirmer lintrt de chacun des nouveaux produits proposs est commence depuis le printemps 2010. Afin de vri-fier la conformit technique, le Service de llectrotechnique de la Direction des structures a pr-par un projet de spcification technique qui pourrait conduire une nouvelle norme sur les luminaires DEL. Une version

    La qualification de ces produits utilisant la nou-velle technologie DEL sera coordonne par le GUQ, en collaboration avec diffrents services du Ministre. cet effet, un comit technique form de reprsentants de la Direction des structures, de la Direction du soutien aux oprations et des Directions de lle-de-Montral et de LavalMilles-les a le mandat dtudier les demandes soumises au Guichet et dtablir par la suite un programme dhomologation permettant au Ministre de proc-der ultrieurement une approbation formelle de ces nouveaux produits.

  • 27Volume 22, numro 3 t 2011

    prliminaire de cette spcification technique a t examine, entre autres, par les membres du Comit dhomologation des luminaires pour lclairage routier (profils, ronds et montage en surface) ainsi que par diffrents intervenants externes.

    Au cours des prochains mois, un protocole dex-primentation tablissant lensemble des critres dessai in situ et le choix des sites sera prpar afin dvaluer et de dterminer la performance des produits. Pour ce faire, des projets-pilotes sont envisags et pourraient comporter les cri-tres suivants :

    Route deux voies en milieu rural ou urbain;

    Cinq luminaires DEL fournis par les fabri-cants inscrits au GUQ;

    Installation par le Ministre (du mme ct de la route);

    Hauteur de montage de 12 m (rural) ou 10 m (urbain);

    Puissance quivalant 250 W sodium haute pression, 347 V.

    Les luminaires DEL seront utiliss pour les mmes applications que les luminaires profils (sodium haute pression et halognure mtal-lique) dj homologus.

    Les avantages dcrits dans la documentation des fournisseurs sont nombreux : durabilit pro-longe, conservation et efficacit nergtique, conomie apprciable sur lentretien, excel-lente uniformit lumineuse, largeur de faisceau trs prcise, source dclairage verte respec-tueuse de lenvironnement.

    De plus, leur potentiel dutilisa-tion est vari. Ainsi, nous pour-rions trouver des luminaires DEL sur les ponts, les routes, sous les ponts dtagement, dans les tun-nels, dans les haltes routires, sur les stationnements et les pistes cyclables.

    Il convient aussi de souligner les points suivants :

    Les luminaires DEL pour lclairage routier sont des pro-duits de haute technologie qui vont connatre une volution majeure au cours des deux ou trois prochaines annes;

    La mise jour des normes IESNA (Illuminating Engineering Society of North America) et du guide de lATC (Association des transports du Canada) est ncessaire pour la qualification des produits. Cependant, elle nest pas tout fait termine en ce qui concerne lclairage routier DEL;

    Ces produits sont trs peu connus du MTQ et nont pas fait lobjet dessais prolongs sur notre rseau dclairage.

    Lorsque les rsultats dexpri-mentations sur le terrain seront connus, la spcification technique sera mise jour et pourra servir un ventuel programme dhomo-logation des luminaires DEL pour lclairage routier.

  • 28Volume 22, numro 3 t 2011

    Lumires DEL

  • 29Volume 22, numro 3 t 2011

    N GUQ

    Sujet Dtails ProgrammeDemandeur/

    Fabricant

    GUQ-853

    Epoplex LS 70 (blanche) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Entreprise T.R.A. (3093-2701 Qubec inc.)

    GUQ-880

    464-111/464-118 (jaune) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-881

    464-112/464-102 (blanche) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-892

    A-271ES (jaune) Bande polymre

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Compagnie 3M Canada

    GUQ-893

    A-381 (jaune) Bande polymre

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Compagnie 3M Canada

    GUQ-894

    A-381 WR (jaune) Bande polymre

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Compagnie 3M Canada

    GUQ-928

    464-121/464-119 (blanche) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-930

    464-123/464-119 (jaune) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1047

    T-46-6039 (jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1051

    T-46-6008 (blanche) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    Produits homologus

  • 30Volume 22, numro 3 t 2011

    N GUQ

    Sujet Dtails ProgrammeDemandeur/

    Fabricant

    GUQ-1052

    T-46-6009 (Jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1084

    T-46-6008 (blanche) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3132, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1085

    T-46-6009 (jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3132, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1086

    T-46-6039 (jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3132, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1088

    T-46-610A/B (blanche) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, pulvrise, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1089

    T-46-610A/B (blanche) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3131, pulvrise, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1091

    T-46-611A/B (jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, pulvrise, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1092

    T-46-611A/B(jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3131, pulvris, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1094

    T-46-621A/B(jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Potters AC-02, pulvris, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1095

    T-46-621A/B (jaune) Peinture MMA

    Zone claire seulement, microbilles Swarco 3131, pulvris, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

  • 31Volume 22, numro 3 t 2011

    N GUQ

    Sujet Dtails ProgrammeDemandeur/

    Fabricant

    GUQ-1124

    Flametape (blanche) Bande thermo-plastique

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1125

    Flametape (jaune) Bande thermo-plastique

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1337

    Systme 2 couches : Zinc et rsines poxy-diques/Rsines polyurthanes Peinture de zinc

    1re couche : Prolux apprt poxydique riche en zinc et en oxyde mtallique complexe, 2e couche : Prolux srie 8000 poly-urthane bicomposante acrylique aliphatique

    Systmes de peintures base de zinc pour struc-tures dacier (produit homologu temporaire-ment)

    Peintures Prolux inc.

    GUQ-1500

    Epoplex LS-70 (jaune) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles conformes la norme 14601 du MTQ, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Entreprise T.R.A. (3093-2701 Qubec inc.)

    GUQ-1501

    464-103-101 (noire) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles Black Beauty, application sur bton

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Ennis Paint Canada

    GUQ-1503

    Mark 55.2 (noire) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles Black Beauty, application sur bton

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Les Signalisations RC inc.

    GUQ-1504

    Mark 55.7 (noire) Peinture poxy

    Zone claire seulement, microbilles Black Beauty, application sur bton

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Les Signalisations RC inc.

    GUQ-1514

    A380 WR (blanche) Bande polymre

    Zone claire seulement, application sur enrobs

    Produits de marquage des routes (courte, moyenne et longue dure)

    Compagnie 3M Canada

  • 32Volume 22, numro 3 t 2011

    Rpertoire des plus rcentes parutions disponibles

    aux Publications du Qubec

    www3.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/produits/ouvrage_routier.fr.html

    Collection Normes Ouvrages routiersNo mise jour

    collectionNo mise jour

    du tome Date Document

    80 12 2011-01-30 Tome III Ouvrages dart

    79 15 2010-12-15 Tome VII Matriaux

    78 17 Dcembre 2010 December 2010Tome V Signalisation routire Volume V Traffic Control Devices

    77 10 2010-10-30 Tome II Construction routire

    76 11 2010-06-15 Tome IV Abords de route

    75 8 2010-06-15 Tome I Conception routire

    74 9 2010-03-30 Tome II Construction routire

    Ouvrages connexesNo mise jour Date Document

    9 Dcembre 2010 Signalisation routire Tir part Travaux

    1 Septembre 2008 September 2008

    Normes Aroports et hliports Standards Airports and heliports

    2 Dcembre 2007 Signalisation routire Tir part Voies cyclables

    1 Juin 2006 Signalisation Sentiers de vhicules hors route

    Documents contractuels2011 2010-12-15 Cahier des charges et devis gnraux Infrastructures routires Construction et rparation, dition 2011

    2011 2010-12-15 Cahier des charges et devis gnraux Infrastructures routires Services de nature technique, dition 2011

    2011 2010-12-15 Cahier des charges et devis gnraux Services professionnels, dition 2011

    2011 2010-12-15 Cahier des charges et devis gnraux Infrastructures routires Dneigement et dglaage, dition 2011

    Guides et manuels2011 Dcembre 2010 Guide de surveillance Chantiers dinfrastructures de transport

    14 2011-01-31 Recueil des mthodes dessai LC, ERRATUM

    14 2010-12-15 Recueil des mthodes dessai LC

    4 2008-03-15 Dispositifs de retenue Guide dapplication des normes

    2 2007-08-30 Guide de prparation des projets routiers

    mises jour

  • 33t 2011

    ChausseVersion Date Document

    1 Fvrier 2011 Guide de planification et de ralisation des tudes de reconnaissance de sols

    lectrotechnique

    1 Fvrier 2011 Manuel de conception dun systme dclairage routier

    1 Fvrier 2011 Manuel de conception dun systme de signaux lumineux

    Ouvrages dart

    1 Mars 2011 Manuel dvaluation de la capacit portante des structures

    1 Dcembre 2010 Manuel de construction et de rparation des structures CCDG 2011

    1 Dcembre 2010 Manuel dentretien des structures

    2 Octobre 2010 Manuel de conception des structures Volume 1

    3 Juillet 2010 Manuel de conception des ponceaux

    1 Fvrier 2010 Manuel dinspection des structures

    1 Janvier 2010 Manuel de construction et de rparation des structures CCDG 2010

    1 Janvier 2005 Manuel de conception hydraulique des ponts Procdure pour la ralisation des tudes hydrauliques

    Structures de signalisation ou dclairage

    1 Juillet 2010 Manuel des structures de signalisation Inventaire, inspection et entretien

    Dernires ditions