GÉOLOGIE ET RELIEF L DES ENJEUX HUMAINS ET ...· Carte géologique de La réunion :

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of GÉOLOGIE ET RELIEF L DES ENJEUX HUMAINS ET ...· Carte géologique de La réunion :

  • GOLOGIE, RELIEF ET CLIMAT GOLOGIE ET RELIEF LE CLIMAT

    DES ENJEUX HUMAINS ET ENVIRONNEMENTAUX FORTS UNE POPULATION TOUJOURS PLUS IMPORTANTE UN PATRIMOINE ENVIRONNEMENTAL EXCEPTIONNEL LES RESSOURCES EN EAU LES RSEAUX DE TRANSPORTS ET DNERGIE

  • Le contexte runionnais

    Gologie, relief et climat

    Gologie et relief

    La Runion est une le volcanique de l'ocan Indien, appartenant l'archipel des Mascareignes. Elle se situe environ 700 km l'est de Madagascar et 200 km au sud-ouest de l'le Maurice. Territoire de 2 512 km inhabit jusqu'en 1665, il compte dsormais, trois sicles et demi plus tard, prs de 800 000 habitants. Administrativement, la Runion est la fois une rgion d'outre-mer et un dpartement d'outre-mer franais. Elle est galement une Rgion UltraPriphrique (RUP) de l'Union Europenne, cest--dire quelle fait partie de lUnion Europenne bien que non situe sur le territoire europen (au mme titre que la Guyane, les Antilles Franaises, les Aores, Madre et les les Canaries).

    La Runion a merg il y a quelques 3 millions d'annes, avec l'ruption du piton des Neiges qui est, avec une altitude de 3 070 m, le sommet le plus lev des Mascareignes et de l'ocan Indien. La partie merge de l'le ne reprsente qu'un faible pourcentage (environ 3 %) de la montagne sous-marine qui la forme. Contrairement au piton de la Fournaise, le piton des Neiges est un volcan teint. L'rosion des volcans a faonn le relief actuel de l'le, sur laquelle on distingue trois cirques : Mafate, Salazie, et Cilaos.

  • Origine et formation gologique de lle de La Runion

    Il y a 5 millions danne environ, plus de 4 000 m de profondeur sous locan Indien, un point chaud favorise la remonte de roches en fusion depuis le centre de la terre travers le plancher ocanique fractur. Cela conduit une activit volcanique sous-marine intense : des coules de lave spanchent sur le plancher ocanique, en crant dnormes empilements invisibles depuis la surface de locan. Ce phnomne se poursuit pendant prs de 2 millions danne, de manire btir un gigantesque cne. Puis, la lave finit enfin par atteindre la surface de locan : le volcan merge alors et poursuit son dveloppement lair libre, donnant naissance un norme volcan bouclier de 2 000 m au dessus du niveau de locan. Il y a un million dannes environ, le premier massif volcanique (qui donnera le Piton des Neiges) est second par un deuxime volcan qui se dveloppe sur son flanc est. Ce dernier donnera le massif du Piton de La Fournaise. Les deux appareils fonctionnent simultanment pendant trs longtemps mais leurs activits sont entrecoupes de phases de repos et de phases deffondrement. Le Piton des Neiges, aprs de violentes ruptions explosives, sendort il y a environ 22 000 ans. La Fournaise quant elle est toujours en activit, et fait mme parti des volcans les plus actifs du monde.

    Prsentation du contexte gologique de La Runion

    Lle est btie sur deux grands domaines gologiques :

    - les deux tiers nord-ouest sont constitus de formations volcaniques anciennes issues du Piton des Neiges ; - et le tiers sud-ouest est bti sur les flancs rcents du massif volcanique actif du Piton de la Fournaise.

    Pour plus de dtails sur lhistoire gologique de la Runion, consultez la page suivante :

    http://www.ac-reunion.fr/PEDAGOGIE/SVT/environ/geologie/geolo1.html

  • Carte gologique de La runion

    :

  • volution du relief et paysages

    Le plus haut reliquat de ldifice volcanique du Piton des Neiges culmine actuellement 3 070 mtres. Le massif du Piton de La Fournaise slve 2 631 mtres.

    De la Pointe des Galets au Nord-Ouest Saint Philippe au Sud- Est, le grand axe de lle elliptique mesure 70 kilomtres ; le petit axe, de Saint-Pierre au Sud Saint-Benot lEst mesure 45 kilomtres.

    La limite des deux massifs volcaniques est constitue par une intercalation de produits des deux appareils (rgion de la Plaine des Palmistes et de la Plaine des Cafres).

    Les pentes de lle sont assez rgulires (le plus souvent entre 6 et 8 vers la mer) et entailles par de nombreuses ravines responsables dune rosion importante.

    Lrosion torrentielle, plus avance dans lancien massif du Piton des Neiges, a profondment entaill les pentes et cr des planzes. Ce sont des plateaux basaltiques faiblement inclins et de forme approximativement triangulaire, limits par des valles convergentes vers l'amont (planzes du Grand Bnare, de la Montagne, de la Roche crite,).

    Les grands cirques : les planzes sont interrompues brusquement vers le centre de lle par de grands amphithtres cerns de remparts abrupts ; ce sont les cirques de Mafate, Salazie et Cilaos.

    Leur formation rsulte de laction de lrosion torrentielle, guide par les limites des anciens effondrements dorigine volcanique. A cette rosion succde un transport important des matriaux de dmantlement svacuant des cirques par lintermdiaire de profonds canyons (Rivire des Galets, Rivire du Mt, Bras de Cilaos) et saccumulant en cne de djection lembouchure de ces rivires (plaines littorales alluvionnaires de Saint-Andr, du Port, du Gol). Ces matriaux contribuent la formation de baies de comblement fluviomarin avec, pour chacune delles, un tang rsiduel en amont dun cordon littoral entretenu par la houle (Bois-Rouge, Saint-Paul, le Gol).

    Les autres valles encaisses sont de petits cirques en formation ; elles aussi rsultent de laction conjugue de lrosion torrentielle avec les limites danciens effondrements volcaniques (Rivire Saint-Denis, Rivire des Pluies et bras de la Plaine pour lancien massif du Piton des neiges ; Rivire de lEst, Rivire Langevin, Rivire des Remparts pour le massif du Piton de La Fournaise).

    En dehors des plaines littorales le contact entre la partie merge de lle et locan qui la borde se fait par des falaises vives ou des falaises mortes lorsque ces dernires sont spares de la mer par de minces cordons littoraux, ventuellement enrichis par des dpts de sables dunaires comme Saint-Paul.

    Gologie, relief et risques naturels

    Lle de la Runion, de par la jeunesse de son histoire volcanique, a t faonne de telle sorte que ses reliefs soient tourments : cirques, falaises littorales, remparts de prs de 1 000 m de haut, ravines encaisses, etc. Ses reliefs, aussi abrupts et majestueux soient-ils, sont soumis une rosion des plus rapide, et des mouvements de terrain pouvant prendre une ampleur considrable.

  • Le climat

    Les saisons runionnaises

    Lle de la Runion est soumise un climat tropical humide. On y distingue deux saisons :

    - La saison des pluies ou saison chaude : elle correspond lt et est dfinie de novembre avril. Durant cette priode, les tempratures sont leves : 26C en moyenne pour le littoral contre 17C en moyenne 1 500 m daltitude. Lhumidit y est forte et les prcipitations sont abondantes. Cest la priode de formation de lensemble des dpressions tropicales dans le bassin sud-ouest de lOcan Indien.

    - La saison frache ou sche : elle correspond lhiver austral et stale de mai octobre. Les tempratures sont douces, voire fraches pour les Hauts de lle. Sur le littoral, la temprature moyenne est de 21C, contre 12C en moyenne 1 500 m daltitude. De plus, les pluies sont gnralement peu abondantes. Par ailleurs, le rgime des alizs, vents rguliers dont la direction dominante est oriente est-sud-est, est plus prononc en cette saison hivernale.

    Linfluence du relief

    Il est important de souligner que le climat runionnais est trs largement influenc par le relief de lle, et quil est par consquent soumis de grandes variabilits sur lensemble du territoire. Lle compte dailleurs un grand nombre de microclimats. De manire plus globale, on y distingue la cte au vent, lEst, directement soumise aux alizs et prsentant une pluviomtrie importante quelque soit la saison ; et la cte sous le vent lOuest, relativement protge des alizs et o le climat est globalement moins humide.

    Les records runionnais

    Lle de la Runion dtient des records climatiques : ils concernent la pluviomtrie. En effet, pour des priodes de pluies stalant de 12 heures quinze jours, lle dtient tous les records mondiaux de prcipitations. Pour exemple, lors de la tempte Hyacinthe il est tomb :

    - 1,17 m deau en 12 heures Grand Ilet le 26 janvier 1980, - 6,08 m deau en 15 jours Commerson entre le 14 et le 28 janvier 1980.

    Le climat et les risques naturels

    Le climat runionnais est un lment majeur en matire de risques naturels la Runion. De lui dcoule les pisodes cycloniques, les fortes houles, les vents forts, les orages, et les fortes prcipitations responsables des inondations et jouant un rle significatif dans le dclenchement de mouvements de terrain.

    Plus de dtail sur le site Internet de Mto France : www.meteo.re

  • Des enjeux humains et environnementaux forts

    Une population toujours plus importante

    Lle de la Runion tait inhabite au dbut du XVIme sicle En 1990, 598 000 habitants taient recenss. Aujourdhui, ce ne sont pas moins de 785 000 personnes qui peuplent lle et on prvoit de passer le cap du million dhabitants pour 2025.

    volution de la population runionnaise.

    La rpartition de la population sur lle La rpartition de la population sur lle est caractrise par dnormes contrastes de densit. Cette variabilit sexplique par des causes naturelles, historiques et conomiques.

    - la frange ctire (de 0 400 m daltitude) est densment peuple : elle regroupe 80 % des habitants de lle ; - les Hauts sont peu peupls : seulement 20 % des habitants vivent au-dessus de 400 m daltitude ; - et les zones inhabites couvrent la moiti de la superficie de lle.

  • Pour plus de donnes statistiques concernant la Runion, consultez le site de lINSEE : www.insee.fr