of 5/5
La série 700 chez Fendt se compose de 4 modèles: 712 , 714, 716 et 718. Elle correspond à des tracteurs de 130 à 180 ch. Ces modèles sont uniquement disponibles avec une transmission à variation continue. La gestion du moteur en fonction de la charge (TMS) est disponible en option sur la série 700. FENDT 700 Vario Données constructeurs de la gamme équivalente www.observatoire.cuma.fr Tracteur L’utilisation des informations de cette fiche à des fins commerciales ou publicitaires est totalement interdite Contact : FNCUMA Tel : 01 44 17 58 00—Mail : [email protected]—Sites : www.france.cuma.fr—www.cuma.fr Modèles 712 714 716 718 Moteur Deutz Cylindrée (en cm3) 6057 Puissance maxi sans surpuissance, norme ISO tr 14396 (en ch) 130 145 165 180 Couple maxi sans surpuissance à 1450 tr/min 571 640 724 780 Débit hydraulique maxi en litre/min (centre fermé) 110 Pression (en bar) 200 Capacité du relevage (en tonne) 8,34 9,08 Poids à vide (en Kg) 6605 6985 Surpuissance (en ch) - - - - Consommation spécifique (CS) en g/Kw/h (au régime P max) 240 251 244 249 Consommation horaire en l/h (au régime P max) 25,89 30,79 32,69 36,83 Nb de tracteurs sur lequel ont été calculées les moyennes 5 18 6 9 Puissance maxi à la Prise De Force (en ch) 124 141 154 170 Régime moteur (en tr/min) 1700 1850 1850 1900 Modèles 712 714 716 718 Résultats Banc essai moteur : valeurs moyennes constatées (source AILE) Juillet 2011

FENDT 700 Vario - cuma.fr

  • View
    5

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of FENDT 700 Vario - cuma.fr

Fiche Tracteur Fendt 700 juillet 2011.pubLa série 700 chez Fendt se compose de 4 modèles: 712 , 714, 716 et 718. Elle correspond à des tracteurs de 130 à 180 ch. Ces modèles sont uniquement disponibles avec une transmission à variation continue. La gestion du moteur en fonction de la charge (TMS) est disponible en option sur la série 700.
FENDT 700 Vario
www.observatoire.cuma.fr
Tracteur
L’utilisation des informations de cette fiche à des fins commerciales ou publicitaires est totalement interdite Contact : FNCUMA Tel : 01 44 17 58 00—Mail : [email protected]—Sites : www.france.cuma.fr—www.cuma.fr
Modèles 712 714 716 718
Moteur Deutz
Cylindrée (en cm3) 6057
Puissance maxi sans surpuissance, norme ISO tr 14396 (en ch) 130 145 165 180
Couple maxi sans surpuissance à 1450 tr/min 571 640 724 780
Débit hydraulique maxi en litre/min (centre fermé) 110
Pression (en bar) 200
Surpuissance (en ch) - - - -
Consommation spécifique (CS) en g/Kw/h (au régime P max) 240 251 244 249
Consommation horaire en l/h (au régime P max) 25,89 30,79 32,69 36,83
Nb de tracteurs sur lequel ont été calculées les moyennes 5 18 6 9
Puissance maxi à la Prise De Force (en ch) 124 141 154 170
Régime moteur (en tr/min) 1700 1850 1850 1900
Modèles 712 714 716 718
Résultats Banc essai moteur : valeurs moyennes constatées (source AILE)
Juillet 2011
Tracteur FENDT 700 Vario
Cette gamme de tracteurs est équipée en moteur Deutz. C’est un moteur de 6.1 L à 4 soupapes. Le système d’injection common rail a une pression d’injection de 1 600 bars. Le système EGRex réalise un recyclage externe des gaz d’échappement et les refroidit.
Le moteur est homologué pour fonctionner au diester selon les normes DIN EN 14214.
La gamme 700 a le même pont avant que la série 800. Le pont arrière est identique pour les modèles 712-714 et 716. Le Fendt 718 a le pont arrière de la série 800.
Infos transmission
Les séries 700 sont équipées de la transmission à variation continue « vario ».
C’est une transmission continue à 2 plages d’utilisation. La gestion TMS permet une régulation automatique de la transmission et du régime moteur selon la charge.
Les modèles 712-714-716 disposent de la transmission ML 130. Le modèle 718 dispose de la transmission ML160 comme la série 800.
Données générales de l’Observatoire
Taille échantillon 16
917
(500-1300)
Moyenne (mini-maxi)
2439 (120-6900)
• Prix
Moyenne des notes données par les utilisateurs sur l’ensemble des tracteurs échantillonnés
Tracteur FENDT 700 Vario
3
4
5
6
7
8
9
10
P u is s a n c e m o te u r e n t ra c tio n
P u is s a n c e m o te u r P D F
P u is s a n c e r e le v a g e
P u is s a n c e m o te u r a u t ra n sp o rt
V is ib ili té a rr iè re ( p it o n a tt e la g e )
M a n ia b ili té
V is ib ili té a va n t
F a ci lit é d 'a c cè s a u p o s te d e c o n d u it e
F a ci lit é d e p a s sa g e d e v ite s se
S u s p e n s io n
P o s iti o n d e c o n d u ite
B ru it à l' in té ri e u r d e l a c a b in e
P o s iti o n d e s c o m m a n d e s
Q u a lit é d u S A V
F o rm a tio n à la g e st io n d e s a u to m a tis m e s
M is e e n r o u te à la li vr a is o n
O rd in a te u r d e b o rd : f a c ili té a c cè s c o n so c a rb .
O rd in a te u r d e b o rd : s im p lic ité u ti lis a t i o n
A c cè s a u x r a d ia te u rs ( e n tr e ti e n )
A c cè s a u x g ra is se u rs ( e n tr e ti e n )
A c cè s a u x n iv e a u x ( e n tr e ti e n )
A c cè s a u x f ilt re s (e n tr e ti e n )
M a n ia b ili té d e s ca p o ts ( e n tr e ti e n )
P o s iti o n d e s c o m m a n d e s d e r e le va g e e xt é ri e u re s
E c la ir a g e a u t ra v a il
E c la ir a g e s u r la r o u te
Fendt 712-714-716-718
Mini
Maxi
Les données Mini et Maxi correspondent aux valeurs moyennes Mini et maxi obtenues pour l’ensemble des 13 modèles/gammes de tracteurs ayant fait l’objet de l’Observatoire.
• Bagues de relevage: montage sans graisseurs (5000h), hors garantie RC : Incident isolé sur tracteur COM I, renforcement dû à l’arrivée des 800 avec capacité de relevage supérieure
• Joint de culasse (2800h) RC : Incident isolé sur moteur COM I peut être dû à la qualité de liquide refroidissement non adaptée ou /et périodicité non respectée Remarques complémentaires du constructeur: Les éléments cités sont des cas de panne isolée. Le descriptif est insuffisant et vague et ne permet pas une réponse précise. Les numéros de série des tracteurs nous permettraient d’affiner davantage notre réponse en fonction de l’âge et de la génération du tracteur.
Depuis 2001, la gamme Fendt 700 Vario a connu quelques évolutions liées essentiellement à la motorisation avec le passage à la norme COM II en 2003. La gamme a alors été complétée avec l’arrivée des 800 Vario TMS. Ces modèles sont dotés d’un relevage plus puissant et d’un pont arrière plus large prévu pour passer plus de puissance ainsi qu’un système de refroidissement plus performant. En 2007, l’arrivée des moteurs COM III dotés d’une vanne EGR se remarque du fait de la nouvelle ligne d’échappement où le tube est désolidarisé de la cabine afin de supprimer l’articulation au niveau de son embase et intègre le silencieux situé jusqu’alors sous le capot moteur.
Principales pannes signalées et réponses du constructeur (RC)
www.observatoire.cuma.fr
Tracteur FENDT 700 Vario
Les tracteurs Fendt de la série 700 ont un gabarit intéressant pour être polyvalents. Ils sont bien adaptés au transport et pour les semis.
Ils sont économiques en carburant, de par leur motorisation et la transmission. Cependant, pour bien apprécier la conduite et son utilisation, il faut prendre le temps de se former au terminal qui apporte beaucoup à la conduite lorsque l’on a programmé les différents outils attelés.
L’accès et l’espace en cabine sont les points faibles de cette gamme. On peut noter que sur la série 700 de Fendt, le piton d’attelage est visible depuis la cabine.
Le prix d’achat reste dissuasif pour de nombreux utilisateurs.
Notre avis
• Durite fuel (3800h)
• Billes vanne EGR (3595h), hors garantie
• Boite (clapet) (200h)
• Capteur relevage (2400h), hors garantie
• Manque de couple/puissance : reprogrammation courbe moteur
• Pb de freinage dès la livraison :réglages effectués
• Pignon pdf 1000 tr/min (3000h) (sur modèles COM I et COM II)
• Plus de puissance (2600h) : changement membrane régulateur
RC : Pannes isolées et/ou manque d’informations
Bien choisir son tracteur pour se préserver des nuisances
Vibrations, chaleur, environnement pollué, bruit, autant de nuisances qui rendent le travail de l’agriculteur inconfortable et qui peuvent, à long terme, porter préjudice à sa santé. Les tracteurs récents disposent pourtant désormais de dispositifs optionnels ou non, permettant de réduire ces risques.
Tour d’horizon…
Des suspensions contre les vibrations
Les chocs et les vibrations subis lors de la conduite du tracteur sont inconfortables, ils gênent l'exécution du travail et peuvent à la longue être responsables de douleurs dorsales particulièrement graves. Pour s’en isoler, tous les constructeurs proposent aujourd’hui différents dispositifs de suspensions…
La suspension du pont avant : à essieu rigide ou à roues indépendantes, la suspension du pont avant permet un débattement vertical des roues du tracteur d’une dizaine de centimètres de façon à absorber les irrégularités du terrain. Généralement conçues sur la base d’une solution hydraulique (vérin – amortisseur), on pourra se tourner vers des solutions pneumatiques, moins sensibles au froid, lorsque l’on travaille régulièrement en condition extrême.
La suspension de cabine : souvent conçue sur la base de 2 silentblocs à l’avant et de 2 combinés amortisseurs-ressorts à l’arrière, la cabine suspendue permet d’isoler l’ensemble du poste de conduite des vibrations du châssis du tracteur. La suspension intégrale sur 4 points tend aujourd’hui à se généraliser. Les solutions les plus abouties consistent désormais à adapter en continu les caractéristiques de la suspension en fonction des irrégularités du terrain (suspension active).
La suspension de siège : présent sur tous les tracteurs parce que obligatoire, le siège suspendu est le moyen le plus simple et le plus efficace pour réduire son exposition aux vibrations. Les conseillers en prévention et les médecins du travail de la MSA peuvent vous aider à choisir un siège adapté à votre situation.
Une climatisation pour contrôler la température
Du fait de l’augmentation des surfaces vitrées des cabines, la climatisation est aujourd’hui devenue un équipement indispensable sur les tracteurs. Plus qu’un élément de confort, la climatisation permet de limiter les risques dus à une exposition prolongée à la chaleur (pertes d’attention, déshydratation, épuisement thermique, etc.)
Les systèmes à régulation automatique sont les plus performants car ils permettent un réglage précis de la température en cabine. La température de « confort » varie en fonction de chacun et de l’activité physique du conducteur. Elle se situe généralement autour de 20°C et ne doit pas être inférieure à 8°C par rapport à la température extérieure.
En dehors du nettoyage du condensateur et du remplacement des filtres, les interventions sur le système de climatisation (recharge du circuit, remplacement du déshydrateur) doivent être réalisées par une personne qualifiée.
Une cabine pour se protéger des substances dangereuses
Un tracteur agricole évolue fréquemment dans une ambiance polluée par des substances qui peuvent être nocives pour le conducteur (poussières, produits phytosanitaires, etc.). Face à ce risque, la cabine du tracteur peut constituer une barrière de protection à condition de respecter certaines règles…
Disposer de joints en bon état au niveau des portes et hayons permet de garantir une étanchéité parfaite de la cabine. La présence d’un passe câble hermétique à l’arrière est également préconisée pour piloter le pulvérisateur depuis le boîtier de commande.
Une légère surpression de 20 Pa dans la cabine par rapport à la pression extérieure permet d’éviter toute entrée d’air vicié par les micro-fuites. Une filtration de l’air en 3 niveaux successifs :
Un pré-filtre à grosses particules facilement nettoyable (en mousse ou en laine de verre par exemple) arrêtera les plus grosses particules et évitera le colmatage trop rapide du filtre « haute efficacité ».
Un filtre anti-aérosol disposant d’une efficacité d’épuration minimale de 99,95 % (type P3). Il s’agit généralement d’un filtre en papier plissé.
Un filtre antigaz à charbon actif de classe A pour capter les gaz et les vapeurs organiques.
Une cabine de catégorie 4 selon la norme EN 15695 apporte toutes ces garanties.
L’insonorisation pour lutter contre le bruit
Fatigue, stress, irritabilité… tels sont les symptômes les plus bénins des effets du bruit sur la santé. Plus grave, lorsque l’exposition est quotidienne, le bruit peut provoquer des surdités qui, progressivement, deviennent de plus en plus invalidantes.
La réglementation impose aux constructeurs que le bruit à l’oreille du conducteur ne dépasse pas 86 décibels (A) à vide ou 90 décibels (A) en charge. Aujourd’hui les niveaux de bruit, sont toutefois bien inférieurs à ces seuils mais une grosse variabilité peut encore exister.
C’est pourquoi, il est toujours recommandé de considérer les niveaux de bruit déclarés par le constructeur dans la notice d’instruction (prochainement obligatoire).
CCMSA—SDSST Prévention des Risques Professionnels
Mai 2011