EVALUATION DU BILAN SANGUIN .Groupage sanguin rh©sus : [21] 1. a. groupage sanguin ; C’est un

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of EVALUATION DU BILAN SANGUIN .Groupage sanguin rh©sus : [21] 1. a. groupage sanguin ;...

  • MINISTERE DE LEDUCATION NATIONALE REPUBLIQUE du MALI --------- =0= ---------- Un Peuple - Un But Une-Foi

    UNIVERSITE DE

    Anne Universitaire 2006- 2007 Thse N----/

    Prsente et soutenue publiquement le..//2007 .Heures

    devant

    la Facult de Mdecine de Pharmacie et dOdonto-Stomatologie du Mali

    Par : Monsieur DEMBELE Sadio

    Pour obtenir le grade de Docteur en MEDECINE (Diplme dtat)

    Prsident : Professeur MAMADOU LAMINE TRAORE Membre du jury : Docteur CHERIF CISSE

    Directeur de Thse : Professeur KHALILOU OUATTARA Codirectrice de thse: Docteur DOUMBIA DIENEBA DOUMBIA

    Universit de Bamako

    Facult de Mdecine de Pharmacie et dOdonto-stomatologie

    EVALUATION DU BILAN SANGUIN PREOPERATOIRE SYSTEMATIQUE DANS LE

    SERVICE DUROLOGIE DE LHPITAL DU POINT G.

  • SOMMAIRE

    I INRTODUCTION1

    II-GENERALITES.4

    III-METHODOLOGIE..17

    1.Cadre dtude..17

    2.Type dtude.19

    3.Periode dtude20

    4.Population dtude..20

    5.Critre dinclusion..20

    6.Critre de non inclusion..20

    7.Methode20

    8.Collection des donnes.21

    9.Analyse des donnes.21

    IV-RESULTATS.22

    V-COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS..32

    VI-CONCLUSION..43

    VII-RECOMMANDATIONS44

    VIII-REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES45

    IX-ANNEXES

  • ABREVIATIONS

    AG : anesthsie gnrale

    ALR : anesthsie locorgionale ASA: American society of anaesthesiology

    AVC : accident vasculaire crbral CCMH : concentration corpusculaire moyenne

    ECG : lectrocardiogramme

    FVV : fustule vesicovaginale INR : international normalised ratio

    KHPM : kininogne NFS-VS : numration formule sanguine et vitesse de sdimentation

    TCMH : teneur corpusculaire moyenne en hmoglobine VGM : volume globulaire moyen

    PaCO2 : pression partielle en gaz carbonique

    PaO2 : pression partielle en oxygne

    PDF : produit de dgradation de la fibrine

    PK : prkallecrine RAS : rien signaler

    Rh : rhsus

    SaO2 : saturation en oxygne TCK : temps de cphaline activ

    TC : temps de coagulation TQ : temps de Quick

    TP : temps prothrombine

    TS : temps de saignement UIV : uretrographie intraveineuse

  • A Notre Matre et Prsident du jury :

    Professeur Mamadou Lamine Traor.

    Agrg de chirurgie gnrale.

    Ancien chef de service de chirurgie gnrale lHpital du

    Point G.

  • Professeur Honoraire la Facult de Mdecine de Pharmacie

    et dOdonto - stomatologie du Mali.

    Officier de lOrdre National du Mali.

    Nous sommes trs touch de lhonneur que vous nous faites en

    prsident ce jury. Nous avons beaucoup apprci vos qualits

    scientifiques, professionnelles et humaines qui font de vous un

    matre admir.

    Veuillez accepter lexpression de toute notre reconnaissance et

    notre profond respect.

    A Notre Matre et codirectrice de thse

    Docteur Mme Doumbia Dinba Doumbia Matre assistant la Facult de Mdecine de

    Pharmacie et dOdontostomatologie du Mali.

  • Chef de service dAnesthsie Ranimation et des Urgences de lHpital du Point G.

    Votre constante disponibilit et votre dynamisme ont

    t dun grand apport dans la ralisation de ce

    travail que vous avez soutenu ds sa conception.

    Durant cette collaboration, nous avons pu bnficier

    en plus des connaissances mdicales, une

    assistance sociale de valeur inestimable. Votre souci

    du travail bien fait, votre efficacit, et votre

    disponibilit tout cela exprim dans une symphonie

    de discrtion font de vous un matre admir et

    respect.

    Vous avez guid et suivi ce travail ; sil est accept,

    le mrite vous revient entirement. Acceptez cher

    matre nos sincres remerciements.

    A Notre Matre et directeur de thse :

  • Le Professeur OUATTARA KALILOU Chef du service durologie de lHpital de Point G.

    Prsident du CME de lHpital du Point G.

    Nous ne vous remercierons jamais assez de lhonneur que

    vous nous avez fait en acceptant de diriger ce travail.

    Lintgrit, la probit, lassiduit, le courage, le sens social

    lev, le souci du travail bien fait sont des qualits

    irrfutables que vous ne cessez dincarner et qui ont forc

    notre admiration. Votre souci de transmettre vos immenses

    connaissances scientifiques et pdagogiques aux autres

    font vous un exemple suivre.

    Permettez nous cher matre de vous adresser lexpression

    de notre vive reconnaissance et de notre profond respect.

    A Notre Matre et juge

    Le Docteur CISSE CHERIF

    Spcialiste en Andro - Urologie

  • Chirurgien Urologue au service dUrologie de

    lHpital National du Point G.

    Merci pour lhonneur que vous nous faites en

    acceptant dapporter votre contribution

    lamlioration de ce travail.

    Votre simplicit, votre courtoisie, votre patience et

    votre rigueur scientifique nous ont profondment

    impressionn.

    Nous vous prions de trouver ici le tmoignage de

    notre profond respect et notre grande admiration.

    INTRODUCTION

    1. Dfinition :

    Les examens complmentaires sanguins propratoires sont une

    srie danalyses excutes pour un dpistage prcoce danomalies

    ou de risques en chirurgie ou en anesthsie [1]. Pour lanesthsiste ranimateur lintrt des examens

    propratoires est de permettre non seulement de choisir le

    protocole et la technique anesthsique mais galement de faire une

    valuation du risque et une ventuelle prparation du patient au

    type dintervention.

    Pour le chirurgien le bilan propratoire peut participer poser une

    indication chirurgicale voire adopter la technique chirurgicale en

    fonction de ltat du patient.

  • Dune faon gnrale, cest la surveillance de lquilibre hydro

    lectrolytique, la fonction rnale, le capital glucidique, protidique,

    lipidique, hmatologique, les fonctions ventilatoires et cardiaques

    [2].

    Selon une tude faite par Kaplan (le dpartement danesthsie et de

    laboratoire de luniversit de Californie aux USA) publie dans JAMA

    en 1985 : 60% au moins des examens propratoires nont pas

    dintrt, et quils devraient tre . Une grande partie

    des tudes portant sur la non utilit de ces examens

    complmentaires est confirme par Blery, Kaplan, Robbin,

    Thomson, National. Study By Ray. Col Cathlove, Delahunt, Robert

    [1,2, 3, 4, 5, 6, 7, 8,19].

    En Europe(France,Allemagne,Belgique) un certain nombre de bilans

    sont demands systmatiquement indpendamment du patient et

    de sa pathologie .Il sagit de :la dtermination du groupe sanguin,la

    numration globulaire,le dosage de lhmoglobine,la mesure de

    lhmatocrite,le temps de Quick(taux de prothrombine),le temps de

    cphaline Kaolin,la glycmie,le dosage de la cratininmie,le temps

    de saignement,lalbumine sucre dans les

    urines,llectrocardiogramme,la radiographie

    pulmonaire,lionogramme sanguin[3]. Au Mali, dans nos Hpitaux lionogramme, la gazomtrie,

    llectrocardiogramme et la radiographie pulmonaire ne sont pas

    demands systmatiquement.

    Dans nos centres de sant o sont pratiques les interventions

    chirurgicales telles que:les csariennes,la cure herniaire,la cure

    dhydrocle,lappendicectomie,la myomectomie,lamputation[9] ;la plupart de patients sont oprs avec trs peu de bilan biologique ou

    radiologique.

  • Cependant, en labsence de systme de tiers payant, les frais pour

    les soins et les examens complmentaires sont la charge exclusive

    du patient et de sa famille.

    Aucune tude faite dans notre pays na prouv, limpact de la non

    ralisation dexamens complmentaires sur la mortalit et la

    morbidit des patients en chirurgie. Le lourd problme de la non

    disponibilit de la plupart des examens se pose dans la majorit

    des structures sanitaires.

    Notre tude prospective la premire du genre est ralise dans le

    service durologie de lHpital du point G o 60% des patients

    urologiques de notre pays sont pris en charge pour diverses

    pathologies ; soit en acte programm soit en urgence chez des

    patients souvent trs fragiles.

    2. But :

    Le but de ce travail est donc de dterminer une stratgie de

    prescription slective des examens complmentaires sanguins

    propratoires.

    3. Objectif gnral :

    Etudier les bilans biologiques propratoires systmatiques dans

    le service durologie de lhpital du point G.

    4. Objectifs spcifiques : - recenser les examens complmentaires sanguins propratoires

    demands systmatiquement dans le service durologie de lHPG

    - Proposer une stratgie de prescription slective des examens

    complmentaires propratoires systmatique.

    - Dterminer le cot pour le malade de ces examens

    complmentaires sanguins systmatiques.

  • - Dterminer lintrt de ces examens complmentaires sanguins

    pour le patient et les modifications thrapeutiques en fonction de

    leurs rsultats.

    GENERALITES

    Les bilans propratoires sont une srie danalyses faites pour un

    dpistage prcoce danomalies ou de risques pour une intervention

    chirurgicale ou une anesthsie. Leur but est la surveillance et la

    protection de la sant de lindividu susceptible dtre confr