ÉTUDE GÉOLOGIQUE DES SABLES DE MARTINIQUE

  • View
    228

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of ÉTUDE GÉOLOGIQUE DES SABLES DE MARTINIQUE

  • ,-' , ... . i V i -

    ' L l

    Ni

    MINISTRE DE L' QUIPEMENT

    DIRECTION DPARTEMENTALE DE L'QUIPEMENT

    DE LA MARTINIQUE

    'V JUin 196V

    It

    TUDE GOLOGIQUEDES SABLES DE MARTINIQUE

    (Martinique)

    par

    G. DENEUFBOURG, ingnieur gologue

    BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES74, rue de la Federation - 75 P a - . s (15

    eme) - Tel. 783 9 4 - 0 0

    DIRECTION DES RECHERCHES MINIERES ET TRAVAUX A L ETRANGER

    Representation de Fort-de-France3. rue Schoelcher MARTIN IQUEB P. 394 Tel 36 - 06

    Departement AMERIQUE

    69 RMI 17 ANT

  • B B G i Id

    L R M E / A M.

    Reprsentation de

    FORT DE PRANCE .

    Direction Dpartementale de l'Equipement

    de la Martinique

    Etude gologique dea sables de Martinique

    Par G. DENEUFBOURG.

    Ingnieur-gologue.

    Juin 1969.

  • AVADJT-PROPOS.

    L'tude complte des gisements de sable d'une rgion donne consistesuccessivement effectuer t

    (1) - une tude gologique en bureau (utilisation des connaissances acquises etde la carte gologique, bibliographie, utilisation des photos ariennes etexploitation des rsultats acquis),

    (2) - une reconnaissance gologique du terrain (anciennes carrires, recherchedes indices favorables l'ouverture de nouvelles exploitations),

    (3) - une tude dtaille de gisement par gophysique (lectrique ou sismique)

    et par sondages mcaniques,

    (4) - une tude gotochnique des matriaux des gisements retenue

    , pour les routes : analyse minralogique et granulometrique, E,S., tudede compactage et de portance, tude de traitement.

    , pour le btiment : analyse granulomtrique, E.S., tude de rsistance m-canique sur mortier et bton,

    xX X

    L'tude faisant l'objet du prsent rapport, a consist, pour a part, rpondre au problme vital soulev en Martinique par l'approvisionnement ur-gent en sable des chantiers de Travaux Publics et de btiment, compte-tenu d'unepart de l'augmentation rapide de la consommation en sable (estime environ200,000 m2 par an, en ce moment), elle-mme lie au dveloppement de la construc-tion dans l'le, et d'autre part du soucis de prserver le potentiel touristiqueque constituent les plages du Dpartement, principaux giaenonts de sable jusqu'maintenant exploits en Martinique,

    Par ailleurs, les moyens financiers et les dlais impartis attribus cette tude n'ont pas permis d'en excuter toutes les phases nonces ci-dessus,comme il eut t souhaitable pour faire un bilan complet et dfinitif.

    On devra donc considrer les conclusions de ce rapport comme provisoi-res et susceptibles d'tre compltes par des tudes ultrieures plus dtailles.Le prsent rapport conclut nanmoins sur des orientations dfinitives quant autype d'exploitation envisager en Martinique pour approvisionner les chantiersconvenablement, sans dtruire les plages de l'le.

  • RESUME.

    Afin de pallier aux demandes de sable de plus en plus importantes en Mar-tinique, la Prfecture a confi au B.R.G.M l'tude gnrale des sables de l'le.Cette tude a consist en l'tablissement d'un inventaire rapide des rserves desable du Dpartement et la dtermination des caractristiques principales des dif-frents types de sable dcels, en vue de leur utilisation dans la construction etdans le domaine routier.

    Les rsultats de cette tude permettent de retenir :

    - la faible extension et la mauvaise qualit apparente des sables de rivire

    - la grande quantit de sables de plages, soit noirs (volcaniques), soit blancs(madrporiques et coquilliers), soit mixtes dont l'exploitation est recherchepour la qualit des produits volcaniques, mais dont l'extraction est "gele",afin de garantir le potentiel touristique de l'le.

    - les rserves importantes apparentes de madrpores sableux dans le fond des la-gons, soit le long de la Cte Sud-Atlantique, soit en Baie de Fort-de-France,l'emploi de ces sables tant toutefois limit, en raison de la friabilit du ma-triau,

    - les normes rserves que constituent les sables pyroclastiques (sable de ponce)du Nord et du Sud de l'le ; compte-tenu des caractristiques apparemment favora-bles de ces matriaux, ils pourraient, aprs traitement relativement peu coteux,convenir dans le domaine de la construction, et mme partiellement dans le domai-ne routier,

    - les possibilits que prsente la Martinique en matire de production de sable deconcass (gisements abondants de roche-mre) dont l'utilisation peut tre tendueet prconisejau moins en mlange.dans de nombreux cas, aprs un traitement ad-quat.

    En conclusion, l'exploitation des rserves de "sables de ponce" et la pro-duction accrue de sable de concassage, doivent suffir pour rpondre aux demandes desable de la Martinique, pourvu qu'un traitement adquat soit effectu en carriresur ces matriaux par les exploitants. Ce rsultat permet d'abandonner le projetd'importation qui avait t envisag4'pour pallier au problme de 1'approvionne-ment en sable des chantiers de l'le.

  • Etude gologique des sables de Martinique

    S O M M A I R E !

    pages

    I, Introduction.- 1

    Il - But de l'tude1.2 Travaux effectus, droulement dans le temps1.3 Moyens mis en oeuvre

    II. Les matriaux sableux^- 5

    II1 - Dfinition des sablesII.2 - Diffrents types de sablesII13 - Caractristiques des matriaux sableuxII.4 - Usages des sables.

    III. Les matriaux sableux en Martinique-

    III.1 - Rappel gologique - Besoins 17IIIt2 - Rserves de la Martinique 18

    IIIT2,1 - Les sables dtritiques naturels de rivireIII.2*2 - les sables dtritiques naturels de plageIII.2f3 - les sables dtritiques naturels lagunairesIII.2.4 - les sables pyroclastiques naturels (sables dits

    "de ponce").III2.5 - les sables artificiels (sables concasss)

    111,3 - Proprits gotechniques et qualits des diffrents typesde sable tudis 28

    111,2,1 - les sables de rivireIII.32 - les sables de plageIIIr33 - les sables lagunairesIII,34 - les sables pyroclastiquesIII,3*5 - les sables de concassage

    IV, Conclusions,- 34

  • Etude gologique des sables de Martinique,

    Annexe jointe au rapport.

    Annexe : Situation des gtes de sable en Martiniquechelle l/lOO.OOO HME.AM..CAR 146

  • I. I N T R O D U C T I O N .

    1.1 - gut de 1'tude.-

    Pour rsoudre les problmes poss par l'approvisionnement en sable deschantiers de construction,-} de la Martinique - problmes lis l'accroissementdu rythme de cette construction d'une part et la fermeture progressive des ex-ploitations de sable de plage dans le soucis de conserver le capital touristiquede l'ile d'autre part -, la Prfecture de la Martinique, par convention en datedu 9 dcembre 1968, a charg le Bureau de recherches gologiques et minires deprocder une tude gologique gnrale des gisements exploitables de sable del'ile. Cette tude avait pour objet :

    Io) d'tablir un programme d'tude gologique gnrale des gisements de sableexploitables

    2) d'assurer la coordination et la surveillance gologique des travaux de re*-connaissance des terrains destins au prlvement d'chantillons reprsenta-tifs de sable pour tude en laboratoire,

    3) de prsenter, l'issue de l'tude, un rapport d'interprtation et de synth-se des travaux de reconnaissance et des essais en laboratoire effectus, cerapport devant conclure sur la valeur relative et l'utilisation possible desmatriaux reconnus, au point de vue construction, remblai et fondations deroute.

    Cette synthgrse fait l'objet du prsent rapport.

    xX X

    1.2 - Travaux effectus, droulement dans le temjgs.-

    Confonnment la convention prcite, l'tude a comport successivementles travaux suivants (cf. annexe l),

    - Io) sables de rivire : une reoonnalssance gnrale des basses valles de larivire Lzarde et de la rivire du Lorrain, consistant :

    . en un parcours de terrain, effectu les 20 (Rivire Lorrain) et 21 jan-vier (rivire Lzarde) 1969.

    , en l'excution de sondages de reconnaissance (de 6 m de profondeur aumaximum) le long de ces rivires t

    Lzarde, : S.2 (Hon. SOUEON) de 6 m de profondeur, le 30 janvier 19695.3 (Hon. Beauchette) de 6 m de profondeur, le 31 janvier 19695.4 (L'UNION) de 6 m de profondeur , le 31 janvier I969Sf4 bis et S.4 ter (l'UNION) de 6 m chacun, dbut fvrierS.l (Grand Champ) de 45O m , dbut fvrierS.O (Plaisance) de 3,50 m de profondeur, dbut fvrier,

    Lorrain S.l - S.2 - S.3 e+ S,4 (en arrire de l'Anse MASSE) de 2 3^0m4e- pxcSondeur , le 27 fvrier,

  • - 2 -

    2) Sables lacunaires : une reconnaissance gnrale en Baie de Fort-de-Franceconsistant en un survol de reprage des bancs de sable (en hlicoptre),le 29 janvier 1969.

    Remarq].e_: cette reconnaissance compltait une reconnaissance par sondageen mer effectue au large du Morne Rouge du 11 au 16 octobre1968, l'occasion de laquelle des prlvements de matriaux sa-bleux avaient t effectus pour tre soumis des essais enlaboratoire.

    5.1 : de 950 m par 2 m de fond, le 11 octobre 19685.2 : de 5,50 m par 2,50 m de fond, le 11 octobre5.3 de 10,50 m par 1,50 m de fond, le 14 octobre5.4 de 10 m par 2,10 m de fond, le 15 octobre5.5 : de 10 m par 2 m de fond, le 16 octobre

    Une prospection go-sismique rapide est venue complter cette reconnaissan-ce en avril 1969,

    3) Sables lacunaires : une reconnaissance gnrale en mer, le long de la cteAtlantique, consistant en un survol de reprage des bancs de sable (en h-licoptre), les 29 janvier (littoral sud atlantique) et 28 fvrier 1969(littoral nord atlantique).Ces reconnaissances ont t suivies de prlvements de matriaux par deshommes-grenouilles au cours de la premire quinzaine de mars 1969 1 longde la cte sud-atlantique (oap Chevalier, points 9 et lo).Des essais de prlvements par un engin mcanique conu par la D.D.E, a-vaient chou. Par contre, des prlvements la drague ont t effectusau cours de la semaine du 9 au 14 juin 1969,

    4) Sables de plages : une recon