‰CONOMIE THˆME 2: MONDIALISATION, FINANCE .protectionnisme commerce intra firme comp©titivit©

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of ‰CONOMIE THˆME 2: MONDIALISATION, FINANCE .protectionnisme commerce intra firme...

  • 1

    Partie 1: Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation

    de la production?

    tre capable de dfinir

    Notions acqurir en terminale Notions acquises en premire avantage comparatif dotation factorielle libre change protectionnisme commerce intra firme comptitivit prix comptitivit hors prix dlocalisation externalisation firmes multinationales spcialisation

    gains l'change

    Dans cette partie, il s'agit de s'interroger sur les dterminants des changes internationaux des biens et

    des services et de la spcialisation, de mettre en vidence les avantages et les inconvnients des changes

    internationaux pour les producteurs et pour les consommateurs, d'aborder la mondialisation de la

    production.

    On s'interrogera sur les effets macroconomiques des variations des taux de change sur la pays concerns.

    Ensuite, on se demandera quelles sont les stratgies internationales des entreprises?

    1/ La mondialisation des changes et ses dterminants

    A: volution et tat du commerce mondial

    1) volution globale du commerce Documents 1, 2, 3, 4 p.78-79

    Avant la premire rvolution industrielle, le commerce international est peu dvelopp. les pays avaient

    tendance fonctionner en autarcie.

    La croissance est trop faible du fait que les entreprise produisent peu et avec difficult et ne satisfont pas

    les besoins de la population, la plupart du temps (crise de sous production, famines, disettes).

    CONOMIE

    THME 2: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE

    ET INTGRATION EUROPENNE

  • 2

    Si existence de surplus de production par rapport la demande nationale, il est souvent insuffisant pour

    permettre la croissance du commerce international.

    Avec la premire rvolution industrielle, l'offre s'est dveloppe, d'o acclration des changes

    mondiaux.

    Le commerce international au XIX sicle prsente deux caractristiques essentielles:

    un commerce centr sur les pays europens

    des changes de produits bruts contre des produits industriels (manufacturs) d'o une division

    internationale du travail (DIT) (les pays peu dvelopps produisaient des produits primaires et

    changeaient contre des produits manufacturs produits par les pays industrialiss).

    Doc 1 =

    En 2013 les personnes rsidant en dehors de leur pays de naissance reprsentait: 3% de la population

    mondiale

    La part des exportations (X) a plus que tripl entre 1913 et 2013 (26/7.9 = 3.3)

    La forte augmentation des changes commerciaux constitue une dimension importante de l'conomie

    puisque la part des X dans la PIB mondial reprsente plus d'un quart du PIB mondial.

    Cependant, la mondialisation ne se cantonne pas aux marchandises, les transferts de capitaux sont

    en progression. Par exemple: les mouvements de capitaux lis aux transactions sur le march des changes

    reprsentaient en 2013 18.5 fois la valeur du PIB mondial.

    Aprs la deuxime guerre mondiale, les changes mondiaux se sont acclrs.

    Doc 2 =

    En 2013, sur une base 100 en 1948, les X mondiales sont l'indice 30390, soient multiplies par 304,

    pour le PIB mondial, indice de 100 1000 soit de 1948 2013 multipli par 10, donc les X mondiales ont

    augment environ 30 fois plus que le PIB mondial.

    En revanche, on constate que les X mondiales ont volu au mme rythme de 1948 1993 et ensuite le

    rythme s'est acclr pour les X par rapport au PIB

    Donc il existe une corrlation positive entre l'volution des X mondiales et celle du PIB mondial.

    Les degrs d'ouverture sont trs divers, certains pays sont moins ouverts que d'autres.

    Doc 3 =

    On peut calculer le taux d'ouverture d'un pays de trois manires diffrentes:

    Taux d'exportation = X/PIB * 100

    Taux d'importation = M/PIB * 100

    Taux d'ouverture moyen = [(X+M)/2]/PIB * 100

    le taux d'ouverture moyen de la France est de: [(579.6+233.3+680.7+188.1) /2]/2734.9 *100 = 30.7%

    Si on prend les EU: [(1578.9+662.1+2331.4+427.3)/2]/16800 *100 = 14.8%

    On constate que le taux d'ouverture de la France est plus important que celui des EU et pourtant celui ci

    exporte et importe plus que la France en volume. Donc la France est un pays plus ouvert que les EU.

    Le phnomne de la mondialisation n'est pas linaire, des priodes de recul se traduisent par une

    baisse du taux d'ouverture.

    Doc 4=

    On constate que globalement entre 1980 et 2012, les taux d'ouverture sont tous en augmentation:

    France: 22.3 % 30.5% soit une augmentation de 8.2 points de %, pour la chine de 5% 26.4% soit 5.3 fois

    plus.

    Cependant, certains voient leur taux d'ouverture se rduire vers 2005: Pays d'asie du sud est, la chine( voir graphique)

  • 3

    Certains pays ont un taux d'ouverture plus ou moins important. On constate que les taux d'ouverture les

    plus levs se sont des petits pays (Irlande, Pays Bas) et les moins ouverts sont les pays de grande taille

    (EU, Chine).

    L'conomie d'un pays de petite taille a besoin davantage d'importations pour alimenter ses entreprises et

    satisfaire ses consommateurs et ils disposent d'un march troit ce qui limite leurs possibilits de ventes.

    De plus leur march est un obstacle pour raliser des conomies d'chelle donc ils doivent exporter pour

    payer leurs importations.

    Quelques lments complmentaires:

    Les exportations de marchandises ont lgrement repris en volume en 2012 Les exportations mondiales de marchandises et le produit intrieur brut (PIB) mondial ont augment de 2.5 pour cent en 2012. LAfrique et lAmrique du Nord ont connu la plus forte croissance des exportations de marchandises en volume avec, respectivement, 6,0 pour cent et 4,5 pour cent. La plus forte croissance des importations a t enregistre en Afrique et au Moyen-Orient avec, respectivement, 11,5 pour cent et 8,0 pour cent. La croissance des exportations mondiales de marchandises et du PIB mondial a t positive depuis la crise conomique de 2009, mais son taux na cess de baisser. Entre 2010 et 2012, les exportations de marchandises sont tombes de 14,0 pour cent 2,0 pour cent, tandis que le PIB a recul de 4,0 pour cent 2,0 pour cent.

    Document 1: Volume des exportations mondiales de marchandises et produit intrieur brut, 2005-2012

    2) volution de la structure des changes par zone gographique et par produit

    a) Structure par pays et zone gographique

    Documents 2, 3 p.80-81

    Doc 2 =

    Les trois ples rgionaux les plus impliqus dans le commerce international sont: Europe, Asie, Amrique

    du Nord. On utilise la notion de "Triade" pour qualifier l'ensemble form par ces trois ples.

    Part des X des marchandises dans l'ensemble des X mondiales:

    Europe: 6532/(6532+2277+694+564+1089+761+5447) * 100 = 37.6%

    Amrique du Nord = 13.1%

    Asie = 31.3%

  • 4

    Globalement les X des pays de la Triade reprsentent 82% des exportations mondiales, donc l'essentiel du

    commerce mondial s'effectue l'intrieur de la Triade.

    De plus c'est un commerce intra zone, on constate que les pays de la zone ont des changes importants

    entre eux, d'o du commerce de proximit.

    Europe: 71.4% (4667/6532 * 100) des exportations se font entre pays de la zone Europe

    Amrique du Nord: 48.4%

    Asie: 53.7%

    Pour les autres zones, leur commerce international est moins dvelopp, par exemple l'Afrique vers

    l'Europe, pour l'Amrique du sud et centrale plutt l'Amrique du Nord.

    Doc 3 =

    On constate une rduction de la part des X de l'Europe et de l'Amrique du Nord dans les X mondiales de

    2000 2013

    Europe: 45.5% 37.6% soir une baisse de -7.9 points de %

    Amrique du Nord: 21.9% 13.4% soit diminution de 40%

    En revanche l'Asie voit sa part progresser: 21.4% 33.1% environ 55% d'augmentation.

    Document 2: Principaux importateurs et exportateurs de marchandises, 2012

    Les tats-Unis restent le premier importateur et exportateur mondial de marchandises, avec un commerce total de 3 881 milliards de dollars EU en 2012. Leur dficit commercial est de 790 milliards de dollars EU, soit 4,9 pour cent de leur PIB.

    La Chine suit de prs les tats-Unis, avec un commerce total des marchandises de 3 867 milliards de dollars EU en 2012. Son excdent commercial tait de 230 milliards de dollars EU, soit 2,8 pour cent de son PIB. LAllemagne occupe la troisime place, avec un excdent commercial de 240 milliards de dollars EU en 2012, soit 7,0 pour cent de son PIB.

    La plupart des pays de lUE ont vu leurs exportations de marchandises reculer en 2012 en raison des problmes structurels dans la zone euro.

    b) Structure par produit

    Documents 1, 3 p.80-81

    Au niveau des produits, on assiste une lgre augmentation du poids relatif des services et une

    reconfiguration des changes de marchandises au profit des combustibles et des produits manufacturs au

    dtriment des produits agricoles.

  • 5

    Doc 1 =

    Baisse de la part des X produits agricoles dans les X mondiales: 1913: 40%; 2012: 6% soit presque 7 fois

    moins

    Augmentation de la part des combustibles: 12% 19% soit 7 points de %

    Augmentation de la part des produits manufacturs: 31% 53% soit une augmentation de 70%

    Augmentation de la part des services: 15% 20% soit 1/3

    Doc 3 =

    Les zones qui exportent principalement des produits manufacturs c'est l'Asie, l'Europe et l'Amrique du

    Nord (voir graphique).

    Les zones qui exportent principalement des produits primaires sont le Moyen Orient, l'Afrique et CEI (voir