E8re%20ann%E9e/semestre%202/... · Web viewaberrations chromosomiques : trisomie 21, Syndrome de Klinefelter,

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of E8re%20ann%E9e/semestre%202/... · Web viewaberrations chromosomiques : trisomie 21, Syndrome de...

16.02.2010UE.2.3.S2

Soins infirmiers aux personnes atteintes de dficience mentale

Lhomme en dmence est un riche devenu pauvre, lidiot a toujours t dans linfortune et la misre Esquirol-1838

Dfinitions

Dficience mentale (terme OMS) = arriration mentale = retard mental = oligophrnie

Les dficiences mentales sont des insuffisances du dvpt de lintelligence congnitales ou du moins dbut prcoce.

Dfinition OMS: le retard mental est un arrt du dvpt mental ou un dvpt mental incomplet, caractris par une insuffisance des facults et du niveau global dintelligence.

Il peut tre associ dautres troubles physiques ou mentaux ou survenir isolement.

Rappel: classification de WOOD:

Dficience = altration dun organe

Incapacit: rsulte de la dficience. Altration dune fonction. Touche lindividu

Handicap = dsavantage social qui limite ou interdit pour lindividu laccomplissement dun rle normal

Le handicap mental est la consquence dune dficience mentale.

Ex: la dficience intellectuelle entrane des troubles de lapprentissage et des comportements inadapts (incapacits) qui rduisent lintgration sociale (handicap).

Attention, handicap mentale peut concerner dautres pathologies que la dficience mentale (oligophrnie).

Ex:

Le psychotique isol dans son monde

Le dment (ex alcoolique), inadapt au travail

Le nvros grave effray par toute vie en commun

Aspects historiques

Dans lantiquit, linfirme malfique

Linfirme, malfique et perscuteur:

Dans la Grce et la Rome antique:

Infirmit = malheur qui punit une faute commise lgard des dieux

Lenfant tait abandonn lors dune exposition crmonielle

Actuellement persistance de ces croyances en Afrique

Ex: le peuple Nuers, Si un enfant nat difforme, le groupe le consacre enfant hippopotameet va rendre lenfant ses vrais parents

Dans les 2 cas: dcision dexposition, du groupe, sociale, pas de parents.

Linfirme infod et imprvisible: le fou du Roi:

Du Moyen-ge la Renaissance, il sert dinterface entre le monde des hommes et un monde de puissances tnbreuses. Ce nest pas un modle dintgration mais une manire damadouer la population des dviants en intronisant une petite partie delle-mme.

Concepts cls du 19me sicle:

la dgnrescence: un agent pathogne entrane la dgradation dun organisme

A lpoque : pjoratif pour linfirme et sa famille. Si se produit parmi des gens bien ns : on les cache

le darwinisme social: part de la notion darwinienne dvolution qui permet aux caractres ncessaires la survie de lespce de simposer au dtriment des autres.

Valorise les forts au dtriment des plus faibles qui reprsentent une menace pour lespce

Llimination des faibles est prconise: arguments fondamentaux de leugnisme (repris +tard par les nazis)

Dbilit et strilisation

Au XIXme sicle, la socit savante annona la perspective dune invasion intrieure mettant en pril lavenir de la race blanche.

La population dficiente tait vise car dangereusement prolifique, elle transmettait tares et intelligence moindre qui se concentreraient.

Thses qui calculaient la vitesse laquelle l'intelligence globale de la socit diminuait et dans quelles proportions dbouch sur la strilisation de milliers de handicaps dans certains pays (USA, Allemagne, suisse, pays scandinaves).

Pas en France; le cadre juridique reste oppos la strilisation en absence de justification thrapeutique quelque soit le consentement de la personne quelques cas jusque dans les annes 90 = suppression dfinitive de la capacit de procrer, par une intervention chirurgicale sur les trompes utrines ou les canaux dfrents.

Juin 99: Bernard Andrieu les femmes handicapes mentales sont deux fois plus strilises que les autres .

Loi du 4 juillet 2001:1ere loi dans la lgislation Franaise qui fait rfrence la strilisation des personnes handicapes.

Accs la strilisation doit e rendu possible la personne handicape, comme tt autre individu si lensemble des moyens contraceptifs lui apparat co impraticable, aprs une vraie exprience personnelle encadre.

Pays bas: pas de loi

Dcision de strilisation prise par le reprsentant lgal+2 personnes de linstitution, pratique mme si refus du patient.

Linfirme rhabilit=le handicap.

A la fin du XIXme sicle: les ouvriers et AT, aide de compensation, prothses

1914-1918:rendre aux survivants leur dignit et le maximum de leur autonomie corporelle

Revendication du droit la compensation.

Actuellement:

Socialement cest dans le va et vient permanent entre deux disparitions, celle de lassimilation et celle du rejet que se rencontre le handicap.

Frquence des dficiences mentales

En France: 650 000 personnes

Tous les ans, malgr les progrs diagnostics de la mdecine: 6000 enfants naissent avec un RM (Retard Mental)

Force globale du RM parmi les enfants dge scolaire: 1,5 5,5%. Formes svres: 0,3 0,6%

Prpondrance du sexe masculin: 60%

RM grave galement rparti dans les couches de la socit; RM lger: prpondrance dans les couches socialement dfavorises.

MAS:

diminution des admissions RM simple

augmentation des demandes admissions d'autistes +RM

(accueil dautres pathologies comme dmences prcoces, schizophrnie dficitaires)

Clinique

1) Signes prcoces

Les premiers signes: retard de dveloppement PM

4 domaines valuer pour diagnostiquer un retard de dveloppement psychomoteur:

la posturo-motricit: tonus, assis, debout:

la motricit fine: geste dirig, prhension dobjets

le langage oral

la sociabilit

Posturo-motricit:

2 mois: tenue de tte: quelques instants

4 mois: assis; tient sa tte

8mois: tient assis seul, retournements

9 mois: rampe

10 mois: 4 pattes, se met debout

12 mois; dbut des premiers pas

15 mois: marche seul

Prhension:

naissance 1 mois: grasping

5 mois: prhension volontaire cubito palmaire, objets la bouche

7 mois : dbut de prhension pince

15 mois: tient sa cuillre

18 mois: mange seul

Langage:

1 3 mois: pleurs, cris, gazouillis

3 6 mois: rire lalala

6 12 mois: babillage, sons syllabiques

12 15 mois: jargon; non ,6 mots

2 ans: 100 mots, petites phrases avec moi et toi

3 ans : dit son prnom et je

Sociabilit:

2 mois : sourire social

6 mois: tend les bras

10 mois: coucou , bravo , au revoir

2) Signes RM avr

a) Au niveau cognitif:

difficults fixer son attention

troubles du jugement, suggestibilit

troubles du reprage spatio-temporel

difficults pour mmoriser les informations

absence de pense abstraite

Langage: criture, lecture : variable

Le langage oral :

absent: mutisme, cris, chants

langage automatique: strotypies verbales (rptition de mots ou de phrases inadaptes au discours), cholalie (rpter tout ou partie dune phrase qui vient dtre prononce)

troubles smantiques: nologismes

troubles syntaxiques: agrammatisme

b) Troubles psychomoteurs:

strotypies (gestes tranges rpts, vides de sens; ex balancement),

catatonie (perte de linitiative motrice, raideur, maintien dattitudes imposes par autrui m si inconfortables=catalepsie)

c) Troubles de la personnalit: distinguer RM harmonique ou dysharmonique

Dbiles dysharmoniques: dficit intellectuel aggrav par des troubles du comportement et affectifs (opposition, agressivit)

Intrication dune insuffisance intellectuelle, de troubles de la personnalit avec perturbation relationnelle, de troubles du langage et de troubles gnoso praxiques.

Dbiles harmoniques: atteinte plus globale des fonctions cognitives. Peu de troubles du comportement et capacits dadaptation. Peuvent acqurir une certaine autonomie.

d) Les troubles du comportement:

Associent un certain niveau de nuisance pour la personne et son environnement, une certaine dure et une certaine frquence.

Certain surtout gnant pour lenvironnement (urinations).

Cris et automutilations: angoisse? douleur?

Lautomutilation:

coups rpts, projection dans les murs, arrachage cheveux

Consquences variables: rougeurs, hmatomes, fracture

Concernent 8 15% des RM, surtout si troubles autistiques associs

Fugues, dambulations:

Risques (route)

Le RM a une apprciation errone du danger encouru

Htroagressivit:

Gifle, griffure, morsure.

Le danger peut venir du contexte (conducteur)

Effet psychologique dramatique pour la victime

Destruction dobjets

Troubles des conduites instinctuelles:

propret: incurie, jeux fcaux, rituels de propret

comportement sexuel: inhib ou dsinhib

conduites alimentaires: gloutonnerie, potomanie

Causes des TDC?

liminer cause organique (douleur, infection..)

Manque de comprhension de lenvironnement (quelques fois la comprhension de la relation existant entre son propre corps et ses sensations est dfaillante)

manque de capacit de communication, dficience de comprhensionTDC=tentative de communication

angoisse

facteurs psychologiques

3) Signes associs

a) Pathologies chroniques

troubles neurologiques: pilepsie, troubles du tonus, troubles du schma corporel

troubles psychiatriques: autisme, dpression

malformations physiques: orthopdiques, cardiaques, ophtalmologiques