Du Paragraphe a Lessai

  • View
    29

  • Download
    14

Embed Size (px)

DESCRIPTION

NIQUET, GilbertePublished by Hatier, París, 1989.Un Buen Manual para redactar correctamente un ensayo. Íntegramente en francés.

Text of Du Paragraphe a Lessai

  • PROFIL FORMATION CoHection dirige par Georges Dcote

    POUR CONSTRUIRE UN PARAGRAPHE POUR RDIGER UN ESSAI

    par Gilberte NIQUET Maftre de confrences a l'Universit de Lille I

    HATIER

  • Sommaire

    1. Les matriaux de base de i' essai : le fait - 1' op.B.niolTll 4

    - Prsentation : exercices 1 et 2.... . . . . . . . . . 4 - Formulation : exercices 3 et 4............. 6 - Liaison : exercices 5 a 7 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 - Assemblage : exercices 8 et 9 . . . . . . . . . . . . . 13

    2. Le parag:raphe qui dveloppe un fait . . . . . . . . . 16 - Tableau des catgories logiques . . . . . . . . . . . 16 - Six exercices de reprage : n 1 O a 15 . . . . . . 18 - Trois exercices de rdaction : n 16 a 18 . . . 25

    3. Le pairagraphe qmi dvefoppe une opinio!Tll . . . . . 28 Les trois processus de dveloppement . . . . . . 28 - Un exercice de reprage : n 19 . . . . . . . . . . . 29

    Dveloppement par l'exemple . . . . . . . . . . . . . 31 - Trois exercices de rdaction : n 20 a 22 . . . 31

    Dveloppement par le scnario . . . . . . . . . . . . 32 - Deux exercices de rdaction : n 23 a 24 . . . 32

    HATIER, PARIS, JANVIER 1989 Tout~ r~prsentation, traduc;:tion, adaptation ou reproduction, rnerne partielle, par tous procedes, en tous pays, faite sans autorisation pralable est illicite et exposerait le contrevenant a des poursuites judiciaires. Rf. : loi du 11 mars 195 7.

    ISBN 2-218-1848-9

    2

    e Dveloppement par l' argumentation ...... . - Un exercice de reprage : n 25 .......... . - Huit exercices de rdaction : n 26 a 33 ... .

    a! L'argumentation dductive : n 26 a 28 .. b / L' argumentation accumulative

    n 29 a 33 ......................... .

    4. L'essai : exp1ression cohrente de la pense ... . L' essai plaidoyer ....................... - Deux exercices de reprage et rdaction :

    n 34 et 35 ....................... .... - Un exercice de rdaction : n 36 ......... .

    e L'essai critique ................. - Un exercice de reprage et rdaction : n 37

    L'essai dialectique ................. - Deux exercices de reprage : n 38 et 39 ... - Deux exercices de reprage et rdaction :

    n 40 et 41 ........................... .

    34 34

    35

    37

    41

    41

    42 46

    47 47

    50 50

    55

    Coririgs ......... 5t \

    3

    \' \\ t 1

  • Les lllatriaux de base de l'essai : Le fait - l'opinion

    Un essai est un texte raisonn. 11 traduit le cours d'une rflexion organise sur un theme donn ou sur un suj et donn.

    Par exemple, on peut crire un essai sur La vitesse , ou construire un essai a propos d'un sujet de ce type : Le roman policier appartient-il a la littrature ?

    Un essai est constitu de plusieurs paragraphes. A l'int-rieur de chaque paragraphe, se cotoient gnralement des faits et des opinions. Ce sont la les lments de base du texte raisonn.

    Il importe de bien les conna!tre et de ne pas les confondre.

    4

    PRSENTATION Le fait est un lment du rel qu'on peut situer dans l'espace et dans le temps. Son existence est indiscutable : Les premiers Jeux Olympiques eurent lieu en Grece en 776 avant Jsus-Christ.

    L'opinion est un jugement port sur quelque chose ou sur quelqu'un. Meme si son auteur la croit exacte, une opinion est discu-table : Actuellement, les jeux sont perverts par la politique.

    f !

    Exercice 1

    Classe:; les noncs su_ivants en deux sries selon qu 'ils voquent des fazts (F) ou exprzment une opinion (O). l. La Fontaine vcut au XVIIe siecle. 2. Les fables de La Fontaine n'ont rien de moral. 3. L'alpinisme est le sport des mystiques. 4. L'Everest est le plus haut sommet du monde. 5. La terre tourne autour du soleil. 6. La terre est faite pour l'homme. 7. L'hro1sme est l'honneur des guerres. 8. Le 3 aoh 1914, l' Allemagne dclara la guerre a la France. 9. Louis Pasteur dcouvrit le vaccin contre la rage. 10. L'homme de science n'est qu'un rationaliste.

    Exercice 2

    Faites deux phrases a propos de chacun des themes prsents ci-dessous_. ~a premiere voquera un f ait ; la seconde formulera une opzmon. Cette derniere sera positive ou ngative a votre choix.

    Ex. : Theme - Napolon.

    Fait : Napolon fut sacr empereur des Fran~ais en J 804. opinion < p~siii~e Napolon tait un stratege gnial.

    negatzve : Napolon ruina la France.

    Tbemes Faits Opinions

    Le minitel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le ro man . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Picasso

    . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Le scrabble . . . . . . . . . . .

    . -~

    . .

    ' . .

    { . . .

    La peine de mort . . . . . . . . . . ,,

    . . . . . . . . .

    Noel . . . . . . . . . . . . Le Japon . . . . . . . . .

    . . . . .

    . . . . . . .

    . . . .

    . . .

    . . .

    . . . .

    .

    .

    . .

    5

    ; 1 . ' ' l

  • fORMUILATDON

    Le fait et l'opinion s'noncent au moyel d'une phrase cfai.re et concise. La concision de la phrase fait que celle-ci est souvent courte.

    Exerdce 3 Formulez en une phrase courte le f ait explicit par chacun de ces paragraphes. Aidez-vous, pour ce faire, de la phrase-canevas situe sous le paragraphe :

    1. Dans deux lyces-pilotes, les leves de seconde ont eu a se dterminer pour une option facultative. Au lyce Mou-nier de Chatenay-Malabry, 100 leves sur 130 ont choisi l'option informatique ; au lyce Fnelon de Paris, 75 le-ves sur 105 ont fait le mme choix. L 'informatique ......... les jeunes.

    2. Il y a actuellement dans le monde six cents millions d' appareils tlphoniques utiliss seulement par 1 O OJo de la population totale de notre planete. Les trois quarts de ces appareils se concentrent dans neuf pays dvelopps. Tokyo, par exemple, dispose de plus de tlphones que }'ensemble du continent africain. L e tlphone reste ................ des pays dvelopps.

    3. D' a pres les tudes ralises par des chercheurs alle-mands depuis une trentaine d ' annes, le foehn, vent chaud venu d'ltalie, aurait des incidences dfavorables sur l'tat des cardiaques et des grands nerveux de Suisse et d 'Autri-che. En France, les fichers du SAMU sur la rgion pari-sienne ont permis de rapprocher, jour apres jour, l'tat 6

    \ -

    du temps et le nombre d'infarctus du myocarde comme celui des tentatives de suicide. Les scientifiques pensent que le temps ................. . sur la sant.

    4. Les spcialistes de la scurit routiere estiment que la ceinture de scurit est tres utile. Des automobilistes par-tagent leur avis ; d'autres non. On retrouve les memes divergences d'opinion chez les constructeurs, et paflni les journalistes spcialiss. La ceinture de scurit est .. . ................. .

    5. Dans la socit actuelle, on trouve des familles tradi-tionnelles avec parents et enfants ; des familles mono-parentales ou une mere ou un pere leve seul(e) son enfant , et des familles cohabitantes ou des concubins levent des enfants d'origine disparate. La famille moderne a ...... . ..................... .

    Exell"cice 4l

    Chacun des paragraphes figurant ci-dessous tend a dmontrer une opinion. Essayez de f ormuler cette derniere en une phrase concise. Pour ce faire, aidez-vous des phrases-canevas places sous leparagraphe. [Choisissez laformulation qui vous convient le mieux : a) ou b)] :

    1. Quand on souffre profondment, au plan physique ou moral, on a beau pleurer, s'exprimer, manifester la dou-leur, les a u tres ne peuvent se reprsenter la dimension de celle-ci ; elle atteint trop de choses dans l'etre, et de fa9on trop intense, pour pouvoir etre saisie avec des mots. a) Les grandes douleurs sont ... .. ........... . b) Nous ne pouvons communiquer aux autres nos ~

    .. \. ' \'

    2. Au printemps, la nature fait fleurir en apothose des )\ vergers qui donneront les fruits nourriciers ; mais elle pro- ' voque aussi les typhons meurtriers dont s 'accompagne la

    7

  • mousson ; elle f ait lever le bl, e o mm e elle dveloppe les virus les plus dangereux, du cholra au sida. a) La nature est a la f ois ........ _ . . . et ......... . b) La nature n'est ni .......... ni ......... . 3. Selon le mtier qu'on a fait, on meurt plus ou moins tot ; la mort ne frappe done pas tout le monde de la meme fa9on. a) La mort est .......... . b) Il n'y a pas ....... dans la mort. 4. Pour oser porter un vetement excentrique, ou pour f aire une cho se qui nous singularise, il ne f aut pas avoir peur de ce que diront les a u tres ; en un mot, il f aut avo ir du courage. a) L 'excentricit . . . . . . . . du courage. b) On ne peut etre excentrique sans etre .......... . 5. La souffrance enleve a l'individu beaucoup de ses capa-cits : forces, apptit, combativit, got de vivre, voire lucidit. Elle diminue en lui ses ressources physiques et morales. a) La souffrance am ... .... l'individu. b) On perd beaucoup de ses . . . . . . . . . . . . . dans la souffrance.

    6. La publicit en prend a son aise avec la ralit. Elle f ait voler des vaches, apparaitre des extraterrestres, dispara!-tre des taches indlbiles, reluire des sois comme s'ils taient des miroirs. C'est tellement exagr que c'en est ridicule. a) La publicit ca. . . . . . . . la ralit. b) La publicit tra. . . . . . . . la ralit. 7. Une bande de jeunes se forme et se dforme au gr des circonstances. Ses membres se dispersent aussi vite qu'ils se sont groups. Ce n'est jamais pour bien longtemps. a) La bande est un phnomene ph ........ .

    fu . ........ . b) La bande est sans 8

    LIAISON Le fait et l'opinion ne sont pas sans liens. L'opinion se dduit le plus souvent des faits. C'est a partir d'eux qu'elle na't et se formule. On

  • E:xeirdce 6

    Essayez de trouver un fait qui corresponde a chacu