DISPOSITIFS RUSTIQUES D’ALIMENTATION ET DE TRAITEMENT DE L ... commanditaire gilian cadic, engref

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of DISPOSITIFS RUSTIQUES D’ALIMENTATION ET DE TRAITEMENT DE L ... commanditaire...

  • COMMANDITAIREGilian CADIC,ENGREF Montpellier

    SYNTHESE TECHNIQUE

    DISPOSITIFS RUSTIQUES DALIMENTATION ET DE

    TRAITEMENT DE LEAU POTABLE POUR DES SERVICES

    DE PETITES TAILLES EN REGIONS DEFAVORISEES

    MOLINIE La

    E-mail:lea.molinie@engref.agroparistech.fr

    Juin 2009

    AgroParisTech - Engref MontpellierB.P.7355 34086 MONTPELLIER Cedex 4Tl. (33) 4 67 04 71 00Fax (33) 4 67 04 71 01

  • 2

    RESUME

    Ce travail prsente des techniques rcentes dintrt permettant de fournir de leaupotable des villages ruraux dans les pays en voie de dveloppement, o laccs leaupotable des plus dmunis est un enjeu majeur en termes dtat de sant des populations etde rduction de la pauvret.

    MOTS CLES

    Eau potable, Traitements de potabilisation, Techniques, Gestion, Villages, Rural, Rustique,Pompes manuelles, Dsinfection, UV, Bornes fontaines, Pays en voie de dveloppement

  • 3

    INTRODUCTION

    Dans leur Dclaration du Millnaire (2000), les Nations Unies ont dfini des objectifs dedveloppement qui visent amliorer les conditions de vie dici 2015. Au nombre de cesobjectifs, celui de rduire de moiti, dici 2015, le pourcentage de la population qui na pasaccs leau potable . A ce jour, les Nations Unies estiment en effet que plus dunmilliard de personnes nont pas accs leau potable.

    Or, ltat de sant des populations et les problmes spcifiques la pauvret sontinextricablement lis aux problmes des ressources en eau (disponibilit, proximit, quantitet qualit). Dans les pays en dveloppement, 80% des maladies sont doriginehydrique, et plusieurs millions de personnes meurent chaque anne des suites demaladies diarrhiques causes par des bactries, parasites ou virus.

    Il apparat donc urgent damliorer laccs des populations dmunies leau potable. Denombreux acteurs de la communaut internationale sont mobiliss sur le sujet depuislongtemps dj. Lobjectif de ce travail est de sintresser plus particulirement auxactions menes auprs des populations les plus isoles, vivant dans de petitescommunauts en milieu rural, dans les pays en voie de dveloppement.

    Il sagira de prsenter des dispositifs parmi les plus prometteurs, actualiss lchelledes 10 dernires annes, pour permettre dalimenter en eau potable (selon les normes delOMS) une population de 1 000 habitants maximum (soit entre 2 et 20 m3 deau potable parjour, si lon considre des besoins en eau potable entre 2 et 20 L/jour/personne).

    On sintressera lensemble du cheminement, depuis le captage deau jusquauconsommateur, en insistant plus particulirement sur les aspects nergtiques permettant lefonctionnement des installations dans des contextes o le rseau lectrique est inexistant.

    On veillera galement identifier quelques rgles incontournables pour amener la russitedun projet, bien prendre en compte les lments de contexte gographiques et culturels,ainsi que les aspects socio-conomiques. Ces lments sont en effet trs souvent loriginede lchec de projets pourtant prometteurs sur le papier.

    De plus, en ce qui concerne les technologies nouvelles , la plus grande prudenceest de rigueur. Trop de villages ont fait les frais dexprimentations technologiques quise sont rvles peu fiables. Ceci est dautant plus grave que ces villages sont ainsi nonseulement privs deau potable, mais galement dcourags dans leurs futures initiatives dedveloppement.

    Ce travail a t ralis essentiellement sur la base dune recherche bibliographique.

  • 4

    SOMMAIRE

    RESUME............................................................................................................................... 2MOTS CLES ......................................................................................................................... 2INTRODUCTION................................................................................................................... 3SOMMAIRE........................................................................................................................... 4BESOINS EN EAU POTABLE ET RISQUES POUR LA SANTE ........................................... 5APPROVISIONNEMENT EN EAU BRUTE............................................................................ 6o EAU DE PLUIE .......................................................................................................... 7o EAUX DE SURFACE................................................................................................. 7o EAUX SOUTERRAINES............................................................................................ 8

    Le forage et la protection du captage............................................................................. 8Les pompes................................................................................................................... 9PlayPumps, le pouvoir du jeu ..................................................................................10Les pompes corde : l elephant pump de PumpAid ..............................................11Pompes oliennes ........................................................................................................12

    o AUTRE INITIATIVE : COLLECTE DE ROSEE..........................................................12SOLUTIONS DE TRAITEMENT ...........................................................................................13o TRAITER : POURQUOI ET COMMENT ? ................................................................13

    Traiter : le risque microbiologique .................................................................................13Garantir la fiabilit des installations de traitement .........................................................13Traitements de dsinfection de leau ............................................................................14

    o STATION DE POTABILISATION CETIL ...................................................................15o SODIS : SOLAR WATER DISINFECTION, SOLUTION INDIVIDUELLE...................15o TRAITEMENTS PAR DESINFECTION UV ...............................................................16

    Fonctionnement thorique ............................................................................................16UV Waterworks.............................................................................................................16Naiade ..........................................................................................................................17 1001 fontaines pour demain ...................................................................................19

    o LES SOLUTIONS DE DISTRIBUTION DEAU TRAITEE ..........................................21AU-DELA DU TRAITEMENT DE LEAU, ASSURER LA REUSSITE ET LA PERENNITEDUN PROJET .....................................................................................................................22o UNE APPROCHE SOCIALE INDISPENSABLE........................................................22o GARANTIR LA BONNE GESTION DES INSTALLATIONS DANS LE LONG TERME

    22o EDUQUER, ANIMER, ACCOMPAGNER ..................................................................23

    CONCLUSION .....................................................................................................................24ANNEXES............................................................................................................................25o Annexe 1 : Les quantits deau potable ncessaire par jour selon les usages ..........25o Annexe 2 : Exemples de cots de projets de forage .................................................25

    PERSONNES RESSOURCES ET ENTRETIENS ................................................................26BIBLIOGRAPHIE..................................................................................................................26

  • 5

    BESOINS EN EAU POTABLE ET RISQUES POUR LA SANTE

    Pour survivre, un tre humain doit ingrer en moyenne 2 litres deau potable par jour.

    On estime quen principe, 5 litres deau par jour et par personne sont ncessaires pour laboisson et dautres usages : pour lhygine et la prparation des aliments. En effet, lesprparations culinaires peuvent jouer le rle de bouillon de culture et favoriser ledveloppement de microorganismes prsents dans leau. Certains, pathognes, peuventatteindre la dose infectante (quantit de microorganismes qui conduit une maladie) etcauser des intoxications alimentaires.

    En ralit, pour avoir un niveau correct dhygine et de confort, cest dun minimum de20 50 litres deau par jour et par personne dont il faudrait disposer.(VILAND et MONTIEL, 2001 ; et Annexe 1)

    On est bien loin de cette quantit dans de nombreuses rgions dshrites du monde, alorsque dans les pays industrialiss, 400 500 litres deau sont parfois consomms parpersonne et par jour.

    Si leau en soi est une ncessit absolue du maintien de la vie, il faut encore que cette eausoit potable, saine. Leau potable est une eau qui ne contient pas dagents pathognes ouchimiques des concentrations pouvant nuire la sant.Cest--dire quil doit sagir dune eau non contamine par des virus, des bactries, ou desparasites, dont lingestion peut tre la cause de maladies graves, voire mortelles (diarrhes,dysenteries) ; et exempte de substances toxiques et de quantits excessives de matiresminrales ou organiques.

    Dans les pays en voie de dveloppement, le risque microbiologique est souvent le plusimportant. Leau peut en effet tre le vhicule dun trs grand nombre dagentspathognes :

    - des bactries, telles que le vibrion cholrique (responsable du cholra), lessalmonelles (agents de fivres typhodes), les shigelles (responsables de dysenteriesbacillaires), Escherichia coli (hte habituel de la flore intestinale, gnralement nonpathogne, mais pouvant tre lorigine de gastroentrites graves ou de diarrhessanglantes)

    - des virus : poliomy