of 5/5
Discussions JIFA 2014 QUESTIONS / REPONSES JM MOUTHON Secrétaire Gl. CONGRES

Discussion Seance Tabac

  • View
    17

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Discussion Seance Tabac

  • Discussions JIFA 2014QUESTIONS / REPONSESJM MOUTHON Secrtaire Gl. CONGRES

  • Tabagisme Le sevrage tabagique chez les artriopathes oprs et chez ceux qui ont bnfici de dilatations ambulatoires, ou seulement dune hospitalisation de 24 heures: 80% des dilats reprennent le tabac, le choc d lintervention tant faible, alors que la chirurgie traditionnelle avec les cicatrices multiples, visibles, incite plus stopper le tabac.Tabac et oestro-progestatifs: y a-t-il une valeur-seuil du tabac pour quantifier le risque? En fait il ny a pas dtude ce jour. Mais si la consommation tabagique augmente, le risque augmente. Une cigarette par jour est diffrencier dun paquet. Chez le gros fumeur, il y a augmentation du risque en post-opratoire chirurgical artrielNicotine et obsit (gntique): gntique, oui, mais il y a risque thrombophilique li lenvironnement (facteurs de risque). Voir aussi la prvention auprs de lentourageTabagisme passif: quivalent au tabagisme actif, car il ny a pas de directive gouvernemental ou europenne concernant la cigarette lectronique. Il y a un rglement intrieur modifier.

  • A propos de la cigarette lectronique( comm. A.DELRIEU.Tabacologue) Cigarette lectronique et Haute Autorit de Sant: ne pas la recommander en premire intention et ne pas dcourager son utilisation, dautant que lon sait quil faut 20 ans de consommation tabagique pour entraner un cancer du poumon. La cigarette lectronique est malgr tout moins toxique.Vente sur Internet: les normes sont en voie de constitution et sont difficiles mettre au point. 2000 marques existent.La cigarette lectronique pour commencer fumer? Oui, car la cigarette classique est davantage toxique. Mais il ny a pas de recul suffisant. Si le cannabis a t utilis avant la cigarette lectronique, elle peut entraner son arrt. Avec la cigarette lectronique, le taux de nicotine reste lev: cependant le taux de cotirine arrivant au cerveau est moins rapide quavec la cigarette normale. Mais il y a un risque de persistance comportementale.Diaporama et rsum disponibles sur le site ( JIFA 2014)Article complet en cours de parution Angiologie 2/2014

  • Cannabis et maladies cardiovasculaires Certains collgues ont t surpris par les rsultats de lenqute sur le tabagisme en mdecine du travail et la forte proportion de consommateurs de cannabis. Sa consommation augmente en dehors du travail, mais aussi pendant le travail, tous les ges, comme le constatent les mdecins du travail. La frquence dutilisation est non dclare par le patient, comme lalcoolCannabis et thrombose artrielle: il ny a pas de recueil propratoire fiable. Lassociation drogues fortes et maladie coronarienne aigue et gravissime chez le jeune est mieux connu des cardiologues.TVP et cannabis: pas de signe vident. Artriopathie priphrique et cannabis : en prenant lexemple de la maladie de Lo Burger, elle sera plus svre et plus frquente, si le cannabis est ajout ( Pr Z.TAZI).

  • Stress et facteur de risque des maladies veineuses Le stress est un facteur favorisant, comme lont confirm les tudes canadiennes.Bien connu en cardiologie, un registre reste faire en ce qui concerne les maladies artrielles et veineuses ( TVP en particulier).