Digital humanities Calimaq

  • Published on
    05-Jun-2015

  • View
    320

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

slides de Lionel Maurel

Transcript

<ul><li> 1. ParSkycubacub.MelencholiaRemixDigital Humanities,proprit intellectuelleet biens communs dela connaissancePar CalimaqJuriste &amp; BibliothcaireAuteur du blog S.I.LexCo-fondateur du collectif SavoirsCom1</li></ul> <p> 2. Humanits numriques ? Les digital humanities dsignent unetransdiscipline, porteuse des mthodes, desdispositifs et des perspectives heuristiques lis aunumrique dans le domaine des Scienceshumaines et sociales. Manifeste des Digital humanities 3. Dimension juridique ?Manifeste des Digital humanities 4. Biens communs ? 5. Droit et Digital Humanities : unedimension encore peu exploreColloque PLA &amp; Humanitsnumriques 6. Libres savoirs ?Dfinition du Savoir Libre / OpenKnowledge Foundation 7. Par echiner1. CC-BY-SA. Si la nature a rendu moins susceptibleque toute autre chose lappropriationexclusive, cest bien laction du pouvoirde la pense que lon appelle une ide,quun individu peut possder de faonexclusive aussi longtemps quil la gardepour lui ; mais au moment o elle estdivulgue, elle devient la possession detous, et celui qui la reoit ne peut pas entre dpossd. Sa propritparticulire, aussi, est que personne nela possde moins parce que tout lemonde la possde. Celui qui reoit uneide de moi reoit un savoir sansdiminuer le mien ; tout comme celuiqui allume sa bougie la mienne reoitla lumire sans me plonger dans lapnombre. Que les ides circulentlibrement de lun lautre partout sur laplante. Thomas JeffersonConnaissance etappropriation 8. La connaissance envisagecomme bien commun On parle de bien commun chaque fois quunecommunaut de personnes est anime par le mmedsir de prendre en charge une ressource dont ellehrite ou quelle cre et quelle sauto-organise demanire dmocratique, conviviale et responsablepour en assurer laccs, lusage et la prennit danslintrt gnral et le souci du bien vivre ensembleet du bien vivre des gnrations venir - AlainAmbrosiElinor Ostrom Charlotte Hesse :Understanding Knowledge As A CommonsPauloBrandao.CC-BY-SA. 9. Les biens communsnumriques 10. source : Valentina_ALa notion fondamentaledenclosureBibliobsession : Identifier les enclosures informationnellesEnclosures daccs, chronologiques, gographiques,publicitaire, technique, juridique, attentionnelle,cosystmiques, etc. 11. volution de la duredes droits dauteurs en FranceLa connaissance et le second mouvementdes enclosures (David Bollier) 12. volution des cots dabonnement aux revues scientifiquesSavoirs scientifiques et enclosures 13. Les enclosures peuvent aussi trepubliquesAction de SavoirsCom1 contre Inist/RefDoc 14. Droit dauteur et productionsscientifiques Horia Varlan CC-BY- Les communauts scientifiquesproduisent des donnes, desuvres, des contenus pdagogiques;- Chercheurs et enseignants sont leplus souvent des agents publics ;-En principe, les agents publics nebnficient que dun droit dauteuraffaibli (loi DADVSI), limit au droit depaternit, le reste tantautomatiquement cd lEtat ;- Mais la loi mnage une exception,qui permet aux professeurs et auxchercheurs de rester titulaires desdroits sur leurs crations.Titulaires des droits sur leurs crations, lescommunauts scientifiques sont donc enmesure de peser sur leurs conditions dediffusion. 15. Une situation complexeTitulaires de leurs droits, leschercheurs sont en capacitde les ouvrir, notammenten utilisant des licenceslibres.Mais on ne peut les forcer le faire (ou difficilement) etils restent libres de cderleurs droits des tiers. 16. Mais le droit dauteur a-t-il vraimentun sens sagissant des chercheurs ?En tant que chercheur, la plupart des droits dauteur queje dtiens portent sur des textes dont lintrt reposesur le fond et non sur la forme. Je ne suis pas romancierni pote : du moment que mes textes sont clairs, bienstructurs et concis, mes lecteurs sen contenteront,sans que je sois tenu de faire du style [] la valeur destextes que je peux crire (si valeur il y a aux reviewersde le dire) tient dans les informations contenues dans letexte, cest dire dans les archives dpouilles, dans lamise en uvre dune culture historique, ainsi que dansla capacit rapprocher des faits afin de leur donnerune signification, dans la capacit analyser desdonnes, les contextualiser, les expliquer, fairedes hypothses puis tenter de les dmontrer.Or, le droit dauteur repose sur la forme. Plagierconsiste copier les phrases dans leur termes exacts (outrs proches). En revanche, reprendre les informationscontenues dans un article ou un livre pour les publierailleurs nest pas rprim.Rmi Mathis. Le droit dauteur na aucunsens pour un chercheur.Par Christopher Dombres. CC-BY 17. Et pourtant, un hyper-sensibilit auplagiatPtition : refusons de fermer les yeux sur leplagiat dans la recherche.Lorsque les diplmes et lespublications deviennent desaccessoires destins habillerles apparences dune autoritintellectuelle ou artistique,lorsquils servent de ticketsdentre dans une institutionpour mieux en gravir leschelons, lorsquils prosprentsur le terrain de limposture etde lusurpation, cestlensemble de la communaut,quelle quelle soit, littraire,politique ou spirituelle, qui sesent floue, pour ne pas diretrahie.Plagiat : les nouveaux faussaires.Hlne Maurel-Indart 18. Un exemple de drives.Risque dappropriationdlments fondamentaux(langage, faits, informations,etc). 19. Libre accs, situation de crise ?Ptition anti-elsevier et dsabonnement de la bibliothque dHarvard 20. Par marinephotobank. CC-BYDes pratiques de recherchesouvent englues dansles contraintes du droit dauteur 21. Lexception pdagogique et de recherche (art. L. 122-5.3)La reprsentation ou la reproduction dextraits duvres, sous rserve desuvres conues des fins pdagogiques, des partitions de musique et desuvres ralises pour une dition numrique de lcrit, des fins exclusivesdillustration dans le cadre de lenseignement et de la recherche, lexclusion de toute activit ludique ou rcrative, ds lors que le publicauquel cette reprsentation ou cette reproduction est destine est composmajoritairement dlves, dtudiants, denseignants ou de chercheursdirectement concerns, que lutilisation de cette reprsentation ou cettereproduction ne donne lieu aucune exploitation commerciale et quelle estcompense par une rmunration ngocie sur une base forfaitaire sansprjudice de la cession du droit de reproduction par reprographiementionne larticle L. 122-10.21Pratiques de recherche et droit dauteur en FranceUn espoir dvolution ? (Loi Peillon, Loi ESR, rapport Lescure) 22. Libre Access, interrogationsPar hto2008. CC-BY-NCInterrogation sur le modle auteur/payeur etquestions sur la soutenabilit long terme de lOpen Access 23. En SHS, nouveaux modles et crispationsTroisime voir pour lOpen Access :PlatinumModle de Freemium dOpenEditionModle conomique de vente de services aux bibliothques,sous forme dabonnements 24. http://farm4.staticflickr.com/3505/3317232542_b4c2435583_z.jpgLes ambiguts de la numrisationcest lorsquune uvre a t numrise que lanotion de domaine public prend vraiment toutson sens, puisquelle peut alors tre infinimentcopie et que laccs ne fait quen augmenter lavaleur. Lacte de numrisation dune uvre dudomaine public est un acte qui cre des droitspour tout un chacun, pas un acte au nom duquelon pourrait nous en priver. (Philippe Aigrain) 25. Ce que la numrisation fait aux imagesLe droit aux images lre de lapublication lectronique.19/12/2006 Pour les uvres relevant du domainepublic, il existe une diffrence essentielleentre les contenus textuels et lescontenus iconographiques. Alors quenimporte quel diteur est libre derimprimer sans bourse dlier un romande Victor Hugo ou un recueil de pomesde Charles Baudelaire, quelquesexceptions prs, le domaine publicnexiste pas rellement pour les uvresvisuelles. Une image ne quitte leterritoire du droit dauteur que pourentrer dans celui du droit patrimonial :elle appartient toujours une collectionou un ayant droit qui en octroie lesreproductions selon son bon vouloir. ParMarionBoucharlatpourOWNI.CC-BY-NC-SA. 26. 26Vous avez dit Copyfraud ?Arago Le portail dela photographie Photographiescopyrightes, mme lorsqueles uvres sont dans ledomaine public Mentions lgales nepermettent que laconsultation et suppriment ledroit la copie prive Verrouillage technique :clic-droit dsactivAffaire des Accords BnF : Copyfraud, le ministre de la Cultureprivatise le domaine public 27. 27Numrisation dans le respect du domaine publicCarnets gologiques de Philippe Glangleaud Clermont Universit Manifeste du domainepublic de Communia Ce qui est dans le domainepublic doit rester dans ledomaine public 28. Laffaire Aaron Swartz.Nous avons besoin de rcolterlinformation o quelle soitstocke, den faire des copies etde la partager avec le monde.Nous devons nous emparer dudomaine public et lajouter auxarchives. Nous devons acheterdes bases de donnes secrteset les mettre sur le Web. Nousdevons tlcharger des revuesscientifiques et les poster surdes rseaux de partage defichiers. Nous devons mener lecombat de la gurilla pour lelibre accs.Manifeste de la guerilla pour lelibre accs 29. Laffaire Aaron SwartzPDF Tribute 30. Dans le cadre du programme Perse, des outils technologiquespermettent disoler les contributions de chacun des auteurs afin quunedemande dautorisation de diffusion sous une forme numrique puissetre individuellement requise. Les revues recherchent les auteurs ou leursayants droit et adressent un courrier individuel aux auteurs pour lesquelsune adresse rcente a pu tre identifie. Cette procdure longue etcomplexe est le garant du respect du droit dauteur auquel le programmePerse est attach.Nanmoins, la visibilit des revues franaises sur les rseaux tantfondamentale pour la recherche franaise dans le contexte actuel et dansun souci de cohrence des collections, il a t dcid : en labsence de rponse dans un dlai de trois mois dater du jourdenvoi du courrier, larticle correspondant sera diffus. Si un auteursouhaite retirer son article du portail, sa demande sera prise en compte compter de la rception de son courrier. cette clause ne concerne pas les reproductions (illustrations...) dont ladiffusion ne sera effective que si lautorisation explicite a t donne,en dehors de tout dlai uvres orphelines, uvres puiseset limites la numrisationLexemple du programme Perse 31. Aux Etats-Unis, espoirs du ct du projet de la DPLALe dfi est considrable maisnous sommes prts: toutfonctionne parfaitement surle plan technique, nous avonsune quipe et des bureaux Boston, et nous sommessoutenus financirement parplusieurs fondations qui sont nos cts depuis le dbut.Le seul problme, mais il estcapital, concerne le droitdauteur. Robert Darton. Le public doit avoir accs toute lalittrature du Xxme sicle 32. En France, la loi sur les livresindisponibles et le registre ReLIREDe nombreux ouvrages scientifiques enSHS ou de livres de presses universitairesfigurent dans le registre. 33. Les licences libres, pour que les DigitalHumanities contribuent aux biens communs 34. Les licences libres pour la diffusiondes images de la rechercheMdiHAL : Archive ouverte dephotographies et dimages scientifiques 35. 35Cyberthses delUniversit Lyon IILes licences libres pour la diffusiondes thses 36. Les licences libres pour les archives orales 37. Les licences libres pour les manuelsEt les manuels universitaires libresdevinrent ralit en Californie 38. 38Louverture des donnes de la recherche, nouvelle frontire ?Licence ouverte EtalabQuelle place pour les donnes de la recherche dans lOpen Data ? 39. Ambigut du terme ouvert , le cas des MOOCAffordance : De qui se MOOC ton ? 40. Ambigut du partage : le cas des rseaux sociaux de chercheursAvril 2013 : rachat deMendeley par Elsevier 41. Faire voluer les choses par lthique ?Avis du ComitdEthique du CNRS du29 juin 2012 sur leLibre Accs auxpublicationsscientifiques. 42. Faire voluer les choses par les politiques ? 43. Faire voluer les choses par la loi ?</p>