Click here to load reader

Des résultats d’analyses. - LeWebPé · PDF fileDifférents documents d’après Spécialité SVT Belin 2012 A partir des informations présentées, caractérisez les diabètes

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Des résultats d’analyses. - LeWebPé · PDF fileDifférents documents...

  • http://lewebpedagogique.com/bouchaud 13GlycemieDiabetes7.docx 1

    Thme 3. Glycmie et diabte 4.1 Les diabtes

    Travail de rflexion : on cherche caractriser les diffrents types de diabtes et en dterminer les causes physiologiques.

    Analyses sanguines Julie (9 ans) Yolande (57 ans) Glycmie (premire mesure) Mesure suite une hospitalisation pour

    malaise 3,91 g.L-1 Mesure de routine 1,30 g.L-1

    Glycmie (deuxime mesure) Mesure de contrle 3,1 g. L-1 Mesure de contrle 1,37 g. L-1 Taux dhmoglobine glycosyle* 8,2 % 6,3 % * Le glucose peut se fixer lhmoglobine pour donner de lhmoglobine glycosyle. Le taux dhmoglobine glycosyle tmoigne de la glycmie moyenne des 3 mois prcdant la mesure. Il est de lordre de 5% chez les individus sains.

    Des rsultats danalyses. Daprs Spcialit SVT Belin 2012 Un diabte est avr si la valeur de glycmie jeun est suprieure 1,26 g.L-1 deux reprises (ou

    suprieure ou gale 2 g.L-1 nimporte quel moment de la journe).

    Diabte Diabte de type 1 (DT1) Diabte de type 2 (DT2) Symptmes au moment du diagnostic

    Amaigrissement, soif intense, mission importante durine, glucose et corps ctoniques* dans les urines

    Gnralement personne en surpoids ou obse Pas de symptme particulier

    Traitements et surveillance - Mesures quotidiennes de la glycmie et injections adaptes dinsuline - Rgime alimentaire - Taux dhmoglobine glycosyle mesur tous les trois mois - A terme, si le diabte saggrave : greffe du pancras ou transplantation dlots de Langerhans

    - Rgime alimentaire - Exercice physique - Mesures quotidiennes de la glycmie - Si besoin : mdicaments qui stimulent les effets de linsuline ou sa scrtion - A terme, si le diabte saggrave : injections dinsuline, voire greffe pancratique

    * Les corps ctoniques rsultent de la dgradation des acides gras lorsque le glucose nest pas disponible. Quelques caractristiques des deux grands types de diabtes. Daprs Spcialit SVT Belin 2012

    Le diabte de type 1 apparat le plus souvent chez lenfant, ladolescent et le jeune adulte. Le diabte de type 2 apparat gnralement chez ladulte. Les autres diabtes sont des diabtes gntiques, de type MODY (Maturity Onset Diabetes of the Young) survenant avant 25 ans, des diabtes observs en cours de grossesse, ou des diabtes secondaires la prise de mdicaments ou une maladie.

    volution de la glycmie et de linsulinmie aprs un test dhyperglycmie provoque.

    Daprs Spcialit SVT Belin 2012

    Ce test consiste faire absorber 75 g de glucose dissout par une personne jeun, en moins de cinq

    minutes. Chez les diabtiques de type 2, linsulinmie diminue au fur et mesure de

    lvolution de la maladie, jusqu tre quasiment nulle dans les cas de DT2 svre.

    Prvalence des diabtes dans la population franaise en fonction de lge. Daprs Spcialit SVT

    Belin 2012 La prvalence dune maladie est dfinie comme la

    proportion des individus atteints un instant donn. Pour lensemble de la population, tous ges confondus, la prvalence des diabtes est de 5,4 %.

  • http://lewebpedagogique.com/bouchaud 13GlycemieDiabetes7.docx 2

    Principaux organes touchs par le diabte et complications associes. Les diffrents types de

    diabtes ont les mmes consquences long terme sur la sant.

    La rtinopathie est la premire cause de ccit avant 50 ans dans les pays industrialiss. Les stades prcoces se caractrisent par des obstructions et des dilatations des vaisseaux de la rtine qui peuvent entraner, un stade plus avanc de la maladie, des oedmes et la formation de petits vaisseaux pour compenser le manque de sang. Ces vaisseaux fragiles peuvent se briser et provoquer des hmorragies. Une petite hmorragie peut se manifester par des taches mobiles dans la vision. Une hmorragie importante peut faire perdre toute vision lil atteint.

    Surmortalit due certaines maladies chez les diabtiques par rapport aux non-diabtiques.

    Diffrents documents daprs Spcialit SVT Belin 2012

    A partir des informations prsentes, caractrisez les diabtes de type 1 et 2. Vous prsenterez la rponse sous forme de tableau reprenant les diffrentes informations extraites des documents.

    * Diabtes de type 1.

    En cas de maladie auto-immune, les lymphocytes dun organisme dtruisent des cellules reconnues tort comme trangres.

    Recherche de lymphocytes au niveau des lots pancratiques dune souris dbutant un diabte.

    Dbut de la dgradation dun lot. Dgradation plus avance dun lot.

    Daprs Spcialit SVT Bordas 2012.

    On a recherch chez des patients diabtiques nouvellement diagnostiqus ceux prsentant des anticorps spcifiques des cellules des lots (ICA pour islet cell antibody). La recherche danticorps. Daprs Spcialit SVT Bordas 2012.

  • http://lewebpedagogique.com/bouchaud 13GlycemieDiabetes7.docx 3

    * Diabtes de type 2.

    volution de la quantit dinsuline fixe

    sur des hpatocytes de souris. Le diabte de la souris est semblable au DT2 humain. Des membranes plasmiques de cellules de foie de souris ont t incubes en prsence dinsuline radioactive puis la quantit dinsuline fixe sur ses rcepteurs membranaires a t mesure.

    Effets de linsulinmie sur le stockage musculaire de glucose. Sur des cellules musculaires isoles, on a estim le flux entrant de glucose ainsi que lactivit de la glycogne synthtase. Cette enzyme catalyse la synthse de glycogne. Elle peut tre active ou inactive par une modification biochimique rversible.

    Daprs Spcialit SVT Belin 2012

    Dterminez les origines physiologiques des deux diabtes.

    Thme 3. Glycmie et diabte 4.2 Les facteurs de risque des diabtes Travail de rflexion : on veut dterminer les facteurs dapparition des diabtes DT1 et DT2.

    Antcdents familiaux Risque de dvelopper un DT1 (%) Risque de dvelopper un DT2 (%) Une personne atteinte dans la fratrie 6 10 25 Un jumeau vrai atteint Suprieur 50 99 Un des parents diabtiques 3 50 Pas de diabtique dans la famille 0,5 2 4

    Antcdents familiaux et risques de dclarer un DT1 ou 2. Daprs Spcialit SVT Belin 2012 Les valeurs indiques correspondent une synthse de diffrentes tudes

    * Les facteurs spcifiques du DT1.

    Le systme HLA (Human Leucocyte Antigen) est le complexe majeur dhistocompatibilit (CMH) chez lHomme. Il regroupe notamment un ensemble de gnes (DP, DQ et DR) situs sur la paire de chromosomes 6. Ce systme code des protines exposes la surface des cellules. Lensemble DP, DQ et DR intervient dans la reconnaissance des cellules de lorganisme par le systme immunitaire.

    Or, pour chaque gne DP, DQ, DR, il existe de nombreux allles, donc de nombreuses formes alternatives des protines.

    Une anomalie au niveau de lune de ces trois protines peut conduire la destruction de la cellule par le systme immunitaire. Par exemple, si les cellules des lots de Langerhans expriment des molcules HLA identifies comme ne faisant pas partie de lorganisme par le systme immunitaire, ce dernier va les dtruire.

    Des mdecins ont analys le gnome de 125 enfants DT1 et 78 enfants sains. Ils ont recherch la prsence de diffrents allles du gne DR pour vrifier si certains taient lis un risque lev de dclenchement du diabte de type 1. Leurs rsultats sont prsents dans le tableau ci-dessous.

    Nombre denfants possdant ces allles dans leur gnome Allles DR Enfants DT1 Enfants sains DR3 53 4 DR4 63 11 DR7 28 15 DR9 5 1 DR15 0 18

    La recherche de gnes (dallles) impliqus. Daprs Spcialit SVT Bordas 2012

    Un rtrovirus intgre son gnome dans celui des cellules quil infecte. La plupart des gnes rtroviraux sont dormants, mais leur expression peut tre dclenche par des facteurs environnementaux (une infection simultane par exemple) ou endognes (comme un changement hormonal la pubert). Des protines issues de lexpression de gnes viraux sont alors exprimes la surface des cellules pancratiques et peuvent activer des lymphocytes T qui vont les dtruire. On recherche ici la prsence de la protine vp1 du rtrovirus Coxsackie par immunofluorescence sur des coupes dlots de Langerhans.

  • http://lewebpedagogique.com/bouchaud 13GlycemieDiabetes7.docx 4

    Pourcentage des coupes avec au moins un lot de Langerhans ayant fix des anticorps anti-

    vp1 par rapport lensemble des coupes pancratiques tudies pour chaque cas.

    Relation entre diabte de type 1 et infection virale. Daprs Spcialit SVT Belin 2012

    Laugmentation rcente de la prvalence du diabte ne peut sexpliquer uniquement par les facteurs gntiques, mais plutt par des interactions entre gnes et environnement. De nombreuses tudes pidmiologiques ont montr linfluence de :

    - linflammation, associe ou non des infections. Elle entranerait une augmentation de la quantit danticorps autoractifs anti-cellules .

    - le mimtisme molculaire. Lalimentation infantile prcoce contenant certaines protines (lait de vache par exemple) ou certains virus pourraient activer des lymphocytes qui ragiraient galement contre des protines des lots.

    - lhygine de vie. Laugmentation des conditions dhygine dans certains pays a diminu la frquence des maladies infantiles, mais augment celle des maladies auto-immunes.

    - les infections virales Des facteurs dclenchants. Daprs Spcialit SVT Belin 2012

    * Les facteurs spcifiques du DT2.

    Prvalence du DT2 dans la population franaise en

    fonction de lindice de masse corporelle (IMC). La prvalence du DT2 augmente partout dans le monde, tandis que lge moyen auquel la maladie se dclare diminue. Cette volution est lie celle des modes de vie : alimentation plus riche en sucre et en graisses et augmentation de la sdentarit.

    Incidence du diabte de type 2 en fonction de lactivit physique et de lIMC.

    Documents daprs Spcialit SVT Belin 2012 Contrairement la prvalence, qui mesure ltat de sant dune population un instant donn, l

Search related