of 23 /23
DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS DOSSIER DE PRESSE 2016 N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité. EDF Site de Brennilis Site des Monts d’Arrée 29690 Brennilis SA au capital de 930 004 234 euros - 552 081 317 R.C.S. Paris www.edf.fr Contact presse Marine LE MOUEL 02 98 99 69 08 [email protected] © EDF Gilles Huguet

DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

Embed Size (px)

Text of DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

  • 1

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    DOSSIER DE PRESSE

    2016

    Nimprimez ce message que si vous en avez lutilit. EDF Site de Brennilis Site des Monts dArre 29690 Brennilis SA au capital de 930 004 234 euros - 552 081 317 R.C.S. Paris www.edf.fr

    CONTACT

    Contact presse

    Marine LE MOUEL

    02 98 99 69 08

    [email protected]

    EDF Gilles Huguet

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    2

    SOMMAIRE

    1. LE SITE DE BRENNILIS 3

    Situation gographique du site 3

    Racteur eau lourde : technologie et principe de fonctionnement 4

    Le site de Brennilis hier et aujourdhui 5

    2. LA DECONSTRUCTION : UNE ETAPE DANS LA VIE DE LA CENTRALE 7

    Dconstruction : de quoi parle-t-on ? 7

    Un cadre rglementaire strict 8

    3. LES OPERATIONS DE DECONSTRUCTION : DES CHANTIERS QUI AVANCENT 9

    La chronologie des oprations 9

    Les prochaines tapes de la dconstruction 10

    La dconstruction, un dfi technique 11

    La dconstruction, un enjeu environnemental 12

    4. UNE EXPERTISE ET DES MOYENS ADAPTS 14

    Un haut niveau dexpertise 14

    Des quipes comptentes 14

    Des cots matriss 15

    5. NOS ENGAGEMENTS QUOTIDIENS 16

    Prvenir les risques 16

    Dconstruire en toute sret 16

    La scurit et la radioprotection des travailleurs 17

    6. PROTEGER LENVIRONNEMENT 18

    Surveillance environnementale 18

    Prise en charge des dchets de la dconstruction 18

    7. LE SITE DE BRENNILIS DANS SON TERRITOIRE, LE YEUN ELEZ 20

    La centrale en dconstruction et lconomie locale 20

    Implication dans la vie locale 20

    8. INFORMATION CONTINUE DU PUBLIC 22

    9. CHIFFRES CLES 2015 23

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    3

    1. LE SITE DE BRENNILIS

    Situation gographique du site

    La centrale est situe 25 km au sud de Morlaix, dans la partie ouest du Finistre, sur le territoire des communes

    de Brennilis et Loqueffret. Elle se trouve en bordure du Yeun Elez, grand marais de 500 hectares, en partie

    recouvert par le lac artificiel de Saint-Michel, dont les eaux sont retenues par le barrage de Nestavel. Le site de la

    centrale est situ, en bordure est du lac, derrire le barrage ; il est long par lElez qui sert de dversoir la

    retenue Saint-Michel qui en rgule le dbit.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    4

    Racteur eau lourde : technologie et principe de fonctionnement

    La centrale nuclaire de Brennilis tait un racteur eau lourde fonctionnant luranium lgrement enrichi.

    Le Commissariat lnergie atomique (CEA) a dvelopp dans les annes 1950 des racteurs de recherche

    utilisant leau lourde comme modrateur et gaz carbonique pour le refroidissement. A lpoque, la France ne

    disposait pas de la technologie denrichissement de luranium. Les chercheurs se sont donc orients en priorit

    vers des types de racteurs permettant dutiliser luranium naturel : les racteurs uranium naturel graphite gaz

    (UNGG) et les racteurs eau lourde (EL). En 1957, le CEA a envisag de construire un racteur de cette filire

    pour produire de lnergie. Le racteur de Brennilis tait un prototype industriel de faible puissance (70 MW)

    Leau lourde a une composition chimique trs proche de celle de leau pure (hydrogne et oxygne). Les

    molcules dhydrogne prsentes dans leau lourde sont des deux fois plus lourdes que lhydrogne de leau pure.

    On dit que leau lourde joue le rle de modrateur car elle sert contrler la raction en chane en ralentissant

    les neutrons issus de la fission nuclaire.

    Schma de fonctionnement dun racteur eau lourde

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    5

    Le site de Brennilis hier et aujourdhui

    Le racteur de Brennilis a t lunique centrale de production lectrique de la filire eau lourde en France.

    Les travaux de construction ont t mens de 1962 1966, puis le racteur a diverg1 le 23 dcembre 1966. Cest

    Brennilis que lon a construit la premire enceinte racteur en bton. Une premire pour le gnie civil. La centrale

    a t couple au rseau le 9 juillet 1967. Exploite conjointement par EDF et le CEA, la centrale a fonctionn

    pendant 18 ans (de 1967 1985). Elle a produit plus de 6 millions de MWh. Environ 300 personnes travaillaient sur

    le site.

    La mise larrt dfinitif a t dcide en mai 1984. Le racteur a t dfinitivement arrt le 31 juillet 1985. Les

    tudes pour des racteurs de plus forte puissance ne dbouchrent pas sur des ralisations industrielles,

    notamment du fait de la complexit des circuits ncessaires pour leau lourde et le gaz carbonique. La France a fait

    le choix des racteurs eau pressurise (REP), pour rpondre des besoins en lectricit qui doublait tous les 7

    ans, dans les annes 70. La filire eau lourde ne fut donc pas dveloppe davantage en France.

    Aujourdhui, un parc dentreprises est implant autour de la centrale. Pour cela, plusieurs btiments qui

    appartenaient la centrale ont t cds :

    - le btiment dentre qui comprenait le poste de garde et les vestiaires est aujourdhui une entreprise de

    signalisation routire ;

    - latelier mcanique est devenu une entreprise de mtallurgie industrielle ;

    - le magasin de pices lourdes, le magasin de stockage du combustible neuf et le btiment garage-

    chaufferie ont t assembls et agrandis pour devenir une usine de salaisons ;

    - lhuilerie abrite aujourdhui le sige dune entreprise de travaux publics.

    EDF a galement reconverti lancien restaurant de la centrale en centre dinformation du public. Diffrents espaces

    dexposition y sont amnags pour faire dcouvrir llectricit, son histoire et ses modes de production, au grand

    public, ainsi que le projet de dconstruction de la centrale.

    Pour mener les chantiers de dconstruction autoriss par le dcret actuel, prs de 80 personnes travaillent au

    quotidien sur le site, dans des activits varies comme la dmolition nuclaire, le pilotage de travaux, la prvention

    des risques, la surveillance de lenvironnement, lexploitation et la maintenance dquipements industriels, la

    radioprotection, la gestion des dchets, le gardiennage de site, lentretien des espaces, la sret nuclaire, la

    gestion des transports, les activits tertiaires. Le nombre de travailleurs varient en fonction de lvolution des

    chantiers.

    1 La divergence est le fait de commencer la raction en chane de fission nuclaire.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    6

    En orange, les btiments cds, dans lesquels se sont implantes diffrentes entreprises.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    7

    Dconstruction ou dmantlement ? Le terme dconstruction illustre la complexit du processus : ce nest pas de la dmolition, mais bien une construction lenvers , qui se fait suivant une logique bien prcise tant sur le plan technique que rglementaire. On parle en gnral de dconstruction lorsquon voque le devenir dune centrale dans son ensemble. Le terme dmantlement fait, lui, plutt rfrence aux oprations menes sur une partie bien prcise de linstallation (dmantlement de la salle des machines, des tuyauteries eau-vapeur). On voque ici des dcoupes et dmontages de matriels dans une zone et un laps de temps dfinis.

    2. LA DECONSTRUCTION : UNE ETAPE DANS LA VIE DE LA CENTRALE

    Dconstruction : de quoi parle-t-on ?

    La dconstruction est une tape normale dans la vie dune centrale nuclaire. Il sagit dun processus long, jalonn

    de plusieurs tapes rglementaires et techniques dont EDF porte la responsabilit.

    Pralablement la dconstruction, lexploitant procde au dchargement du combustible nuclaire et la vidange

    de tous les circuits. Cette tape permet elle seule dvacuer 99,9% de la radioactivit prsente sur le site.

    La dconstruction proprement dite peut dmarrer ds la

    publication du dcret dautorisation de mise larrt dfinitif et

    de dmantlement (MADDEM).

    La dconstruction suit plusieurs phases :

    Dmantlement des installations non nuclaires

    dfinitivement mises hors service (salles des

    machines, station de pompage)

    Dmantlement des quipements nuclaires

    (changeurs de chaleur, circuit primaire, turbo-

    soufflantes, cuve, barres de contrle)

    Assainissement des locaux, dclassement des

    btiments et dmolition conventionnelle

    Assainissement des sols

    Dclassement du site

    Tous les dchets radioactifs produits sont conditionns et vacus vers les centres de stockage agrs. Ces

    diffrentes oprations sont planifies en fonction de la spcificit de chaque site. Les oprations ralises

    permettent datteindre un tat final dfini en vue du dclassement de linstallation nuclaire. Elle nest alors plus

    soumise la rglementation en vigueur pour ce type dinstallation.

    La rutilisation des sites fait lobjet dtudes en plus dune concertation avec les acteurs concerns. La future

    fonction du site dpend en effet du contexte et des opportunits offertes par le territoire.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    8

    En 2001, EDF a fait le choix de procder la dconstruction de

    ses centrales dans un dlai aussi court que possible. Il sagit de

    raliser lensemble des oprations pour les centrales concernes

    sans priode dattente. Lobjectif est double. Dune part, ne pas

    laisser aux gnrations futures la charge de la dconstruction, et

    dautre part, bnficier de lexpertise et des comptences des

    salaris actuels, qui ont particip lexploitation des centrales

    aujourdhui larrt. Cette stratgie, cohrente avec les

    prconisations de lAutorit de sret nuclaire (ASN) et lAgence

    internationale de lnergie atomique (AIEA) est dsormais inscrite

    dans le code de lenvironnement conformment la loi sur la

    Transition nergtique pour la croissance verte du 17 aot 2015.

    Un cadre rglementaire strict

    En France, la dconstruction des installations nuclaires est strictement encadre par la loi pour garantir la

    conduite des oprations en toute sret et dans le respect des rgles relatives la protection des intervenants et

    de lenvironnement. EDF est responsable de la dconstruction de ces centrales aussi bien sur plan financier,

    rglementaire que technique. Ce principe est inscrit dans le contrat de service public conclu avec lEtat en 2005.

    Lex-loi sur la Transparence et la Sret Nuclaire en 2006, dite loi TSN, dsormais intgre dans le code de

    lenvironnement, instaure un dcret dautorisation unique pour la mise larrt dfinitif et la dconstruction totale

    de linstallation. Une enqute publique est mene en amont.

    Les oprations de dconstruction sont encadres de prs par lAutorit de Sret Nuclaire qui ralise

    rgulirement des contrles et des inspections au mme titre que dans les centrales en fonctionnement.

    Principales tapes administratives de la dconstruction du site de Brennilis :

    1985 : mise larrt du racteur ;

    1996-2007 : dcret de dmantlement partiel des installations, dont la validit a t prolonge par un

    nouveau dcret en 2004 ;

    2006 : dcret dautorisation du dmantlement complet ;

    2007 : annulation du dcret de dmantlement complet ;

    juillet 2011 : dcret dautorisation de dmantlement partiel ;

    dcembre 2011 : dpt du dossier de demande dautorisation de dmantlement complet ;

    octobre 2012 : avis de non-recevabilit par lASN du dossier dautorisation de dmantlement complet.

    Les racteurs EDF en cours de dconstruction

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    9

    3. LES OPERATIONS DE DECONSTRUCTION : DES CHANTIERS QUI AVANCENT

    A Brennilis, de nombreuses oprations de dconstruction ont dj t ralises : des btiments entiers, nuclaires

    et conventionnels, ont t dmolis. Ainsi, le btiment des bureaux et de la salle des commandes, le btiment du

    combustible irradi, le bassin daccumulation nexistent plus. Certains locaux ont t amnags pour un nouvel

    usage, en lien avec la dconstruction : linstallation de production dlectricit, qui abritait le groupe turbo-

    alternateur, est devenue une installation de transit pour lentreposage des colis de dchets avant leur vacuation.

    La chronologie des oprations

    1985 - 1997 : arrt du racteur puis vidange des circuits

    Les combustibles et fluides ont t vacus vers des centres dentreposage du CEA. lissue de ces

    oprations, 99 % de la radioactivit prsente dans linstallation du temps de son exploitation a t vacue .

    1997 - 2007 : dmantlement partiel des installations

    - dmantlement de tous les petits composants dans lenceinte racteur ;

    - dmantlement lectromcanique complet dans tous les autres btiments ;

    - assainissement du btiment des combustibles irradis (BCI), du btiment dentreposage des dchets solides, et

    des superstructures de la station de traitement des effluents (STE) ;

    - dconstruction totale du BCI, des btiments administratifs et des btiments auxiliaires.

    2007 - 2011 : suspension des oprations de dmantlement et surveillance de linstallation.

    Lannulation du dcret de dmantlement complet du site des monts dArre en juin 2007 a engendr la

    suspension des travaux de dmantlement, prvus en particulier au sein de lenceinte racteur. Sur le plan

    juridique, la procdure de demande de dmantlement a t annule du fait de labsence denqute publique : le

    dossier respectait le droit franais mais pas le droit europen, une directive europenne nayant, lpoque, pas

    encore t transpose en droit franais.

    Un nouveau dcret de dmantlement partiel a t publi au Journal Officiel le 28 juillet 2011.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    10

    Aujourdhui

    2011 - 2015 : suite du dmantlement partiel des installations

    - assainissement de l'ancien chenal de rejet des effluents

    - dmantlement des changeurs de chaleur

    Aujourdhui : poursuite du dmantlement partiel

    - dmantlement de la station de traitement des effluents (STE) sous confinement.

    Les prochaines tapes de la dconstruction

    Pour dposer une nouvelle demande dautorisation de dmantlement complet auprs des autorists

    comptentes, EDF doit disposer des filires dvacuation ou de traitement pour tous les dchets qui seront produits

    lors des prochaines tapes. La solution retenue par EDF pour lentreprosage des dchets actuellement sans filire

    est ICEDA (Installation de Conditionnement et dEntreposage des Dchets Activs), actuellement en construction

    sur le site de Bugey. Cette installation sera oprationnelle en 2017. Le dossier de dmantlement complet dEDF

    sera dpos aprs cette mise en service.

    - Dpt de la demande dautorisation de dmantlement complet de la centrale auprs de lASN en 2018

    - Instruction du dossier par les autorits comptentes et enqute publique

    - - Aprs publication de l'autorisation de dmantlement complet :

    - dmantlement bloc racteur, assainissement et dmolition des btiments ;

    - rhabilitation du site ;

    - dclassement des installations nuclaires de base (INB).

    La dernire phase des travaux de dmantlement commenceront aprs obtention des autorisations rglementaires

    et dureront une dizaine dannes.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    11

    La dconstruction, un dfi technique

    Robotique, modlisation, tlopration La dconstruction est source de nouveaux mtiers et dinnovation. Le

    chantier de dmantlement des changeurs de chaleur a ncessit 3 annes dtudes pour laborer le scnario,

    dfinir les matriels utiliss, retenir les meilleures techniques de dcoupe, etc. Pour la phase ralisation, il a fallu 4

    ans doprations : prparation des locaux, installation des zones de chantier, premire opration avec une bouteille

    factice pour vrifier la faisabilit, premire bouteille dpose et dcoupe puis passage au rythme industriel. Les

    ateliers et matriels de dcoupe ont t conus et fabriqus sur-mesure, pour sadapter lenvironnement

    spcifique de ce chantier.

    La bouteille dchangeur de chaleur est transfre, laide du pont polaire

    (sorte de grue intrieure dans lenceinte racteur) vers latelier de dcoupe vertical.

    Elle y est spare, grce une scie robotise et pilote distance,

    en deux tronons qui sont bouchs laide de plaques mtalliques.

    Les tronons de bouteilles sont ensuite dposs dans latelier de dcoupe horizontal, toujours grce au pont polaire,

    en passant par le toit de latelier spcifiquement conu pour souvrir lors des oprations de manutention

    et pour assurer le confinement lors des oprations de dcoupe, en tant ferm.

    Dans latelier de dcoupe, les oprateurs sparent nouveau les tronons

    et soudent les plaques mtalliques pour les fermer.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    12

    Sur le chantier de la station de traitement des effluents, les structures en bton sont actuellement en cours de

    dmolition grce un Brook. Il sagit dun engin quip dune pince capable de broyer les btons et ferrailles,

    pilot distance. Le Brook utilis la centrale de Brennilis est unique en Europe, par sa taille.

    Le Brook

    en action : dmolition de murs et de plafonds.

    La dconstruction, un enjeu environnemental

    Lassainissement de lancien chenal de rejet est la premire opration mise en uvre dans le cadre du dcret de

    dmantlement partiel de juillet 2011. LASN a valid, en octobre 2013, lassainissement de cette zone, aprs les

    travaux de dfrichement, dexcavation et de conditionnement des terres, dvacuation des dchets et de contrles

    finaux.

    Le chenal de rejet tait un foss dans lequel passait une canalisation de 140 mtres, installe en sortie de la

    Station de Traitement des Effluents (STE). Cette tuyauterie servait au rejet des effluents liquides aprs leur

    traitement par la STE.Lancienne conduite a t dmantele en 2005. A cette occasion, des dtriorations

    localises de la structure ont t constates. Une cartographie trs prcise a t ralise pour localiser des zones

    effectivement contamines. Les niveaux taient trs faibles, de lordre du bruit de fond ambiant des lments

    radioactifs prsents naturellement sur notre territoire (bruit de fond entre 50 et 100nSv/h), et ne ncessitaient donc

    pas le port de protections ou de tenues spcifiques pour se rendre aux abords.

    La premire tape a eu lieu en octobre 2011 : il sagissait de dfricher le terrain qui jouxte ce foss. Ensuite, les

    excavations de terre ont t faites sur les zones identifies, sur une profondeur de 60 centimtres. Ces 1 500

    tonnes de terres, conditionnes sur place, ont t traites en tant que dchets nuclaires TFA (Trs Faible

    Activit), et envoyes au centre de stockage de lANDRA Morvilliers. Les contrles radiologiques finaux ont

    dmontr que la zone du chenal ne comportait plus de trace de contamination. En octobre 2013, lASN a valid la

    fin de ce chantier en considrant que le niveau dassainissement tait conforme.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    13

    Ci-dessus : vue de oprations dexcavation et de contrle radiologique du chenal.

    Ce chantier a dmontr que les exigences industrielles et la prise en compte de la nature taient compatibles dans

    la gestion dun projet de dconstruction.

    Il a t possible de conserver un certain nombre darbres, et mme de crer de nouveaux habitats cologiques. De

    nombreuses actions ont t mises en place :

    suivi cologique des travaux par un cologue indpendant,

    inventaire des espces (cartographie des habitats, prospection de la flore et de la faune, dplacement de batraciens),

    sensibilisation des quipes concernes par les travaux,

    tablissement dun primtre de protection autour dune mare, biotope naturel protger (abritant notamment des batraciens et des salamandres),

    conservation dune range darbres en bordure de zone, en tant que corridor cologique ,

    ralisation dun vritable rond point de circulation partir des tronches et du paillis obtenu du broyage des branches et des buissons,

    prise en compte des rythmes de lcosystme (nidification notamment) dans ltablissement du planning des travaux,

    rouverture et entretien de prairies humides, lissue.des travaux, pour favoriser la prsence despces animales et vgtales rares.

    Aujourdhui, la nature a repris ses droits sur cette zone.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    14

    4. UNE EXPERTISE ET DES MOYENS ADAPTS

    Un haut niveau dexpertise

    En tant quexploitant responsable, EDF dispose des quipes ddies aux oprations de dconstruction.

    Ces quipes regroupent de nombreuses comptences :

    - lexprience des salaris ayant uvr la construction

    et lexploitation des centrales ;

    - la contribution dexploitants du parc nuclaire en

    fonctionnement notamment en matire de

    radioprotection ;

    - lexpertise des ingnieurs familiers des nouvelles

    rglementations en particulier environnementales.

    Plus de 500 salaris EDF travaillent sur les techniques

    de dconstruction et de dmolition des structures et

    lassainissement des sites. Ils ralisent galement des activits dingnierie lies la gestion et au devenir des

    dchets issus des diffrents chantiers de dconstruction. Ce foisonnement de comptences et dexpertise permet

    de mutualiser et damliorer en continu les pratiques, grce aux enseignements tirs des diffrentes oprations de

    dconstruction, en France et dans le monde.

    Des quipes comptentes

    Sur le site de Brennilis, plus de 20 salaris du Groupe EDF travaillent quotidiennement sur les oprations de

    dconstruction. Ils assurent la responsabilit dexploitant nuclaire et la matrise douvrage des oprations de

    dconstruction. Les mtiers sur le site sont de trois ordres :

    La prparation et la surveillance des chantiers

    Lexploitation des installations toujours en service (surveillance 24h/24, pilotage de la maintenance,

    autorisation dintervention sur le matriel)

    Et enfin lensemble des fonctions dappui, dans les domaines de la scurit, la sret, lenvironnement, la

    radioprotection, la communication, la gestion, etc.

    Le maintien de ces comptences vitales passe par des formations ddies. En 2014, les salaris du site ont

    cumul plus de 1600 heures de formation. Sur la mme anne, le site a accueilli 5 tudiants en alternance.

    En plus de salaris dEDF, environ 60 salaris dentreprises prestataires interviennent sur le site de Brennilis,

    notamment dans les domaines tels que la radioprotection ou la gestion des dchets. Sur une trentaine

    dentreprises intervenantes, 14 sont des entreprises locales ou rgionales. Toutes les activits sont supervises

    par EDF.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    15

    Des cots matriss

    EDF assume lentire responsabilit financire du dmantlement de ses centrales nuclaires. Le financement de

    cette phase du cycle de vie dune centrale est prvu ds sa conception et durant toute la phase dexploitation. EDF

    constitue des provisions dans ses comptes et garantit celles-ci sur des fonds ddis scuriss, afin de disposer le

    moment venu des sommes ncessaires au financement de la dconstruction de ses centrales nuclaires.

    Le cot de dconstruction des 9 racteurs dfinitivement l'arrt (les sites de Bugey, Chinon et Saint Laurent-des-

    Eaux, Chooz A, Brennilis et Creys-Malville) a t estim partir dun devis actualis tous les trois ans en tenant

    compte de lvolution des hypothses techniques et financires, conformment la loi. La dernire mise jour

    date de 2014. Le financement de la dconstruction de ces racteurs fait actuellement lobjet de provisions en

    valeur actualise dans les comptes dEDF de 2,4 Md2014.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    16

    5. NOS ENGAGEMENTS QUOTIDIENS

    Prvenir les risques

    En tant quindustriel responsable, EDF simpose des objectifs rigoureux afin de raliser la dconstruction de ses

    centrales nuclaires de manire irrprochable. Scurit des hommes, sret de linstallation et respect de

    lenvironnement sont trois principes incontournables qui prsident chaque tape de la dconstruction.

    La prvention tant le mot dordre sur les chantiers de dconstruction, tous les travaux font lobjet dune analyse de

    risques, effectue trs en amont.

    Cest ce travail danticipation et dauto-valuation qui permet doptimiser la gestion des risques :

    pour les intervenants (scurit classique et radioprotection),

    pour linstallation (sret et fonctionnement du matriel),

    et pour lenvironnement (rduction des impacts).

    Des exercices de simulation dincidents sont rgulirement organiss et permettent de dclencher, titre

    dentranement, le Plan dUrgence Interne (PUI). Lintervention des quipes de secours du site, lorganisation et la

    coordination avec les secours extrieurs, le fonctionnement des alarmes et des moyens dalerte, ainsi que

    lorganisation matrielle des diffrents postes dastreinte concerns, sont tests cette occasion.

    Sur le site de Brennilis, 12 exercices de gestion dincidents ont t raliss en 2014, sur des situations trs varies

    comme une fuite dhydrocarbures qui surviendrait sur un engin de manutention, dpart de feu, etc.

    Dconstruire en toute sret

    La sret est lensemble des dispositions prises par lexploitant dune installation nuclaire pour protger lhomme

    et lenvironnement contre la dispersion de substances radioactives. Cest la premire priorit des quipes dEDF

    Brennilis. Le professionnalisme des exploitants de la centrale, la recherche systmatique de lamlioration continue

    et le bon tat des matriels garantissent un bon niveau de sret.

    Comme pour les centrales en exploitation, tout vnement ayant trait la sret est systmatiquement

    communiqu lAutorit de Sret Nuclaire et rendu public. Ils sont classs selon une chelle de gravit

    internationale dite chelle INES , qui va des chelons 0 7. En 2015, le site de Brennilis a dclar 2

    vnements significatifs de sret (ESS) de niveau 0 et 1 ESS de niveau 1. Ces vnements nont pas eu dimpact

    sur la sret des installations ni sur lenvironnement.

    La sret des installations est rgulirement contrl par lAutorit de Sret Nuclaire (ASN), lors dinspections

    programmes ou inopines. En 2015, 3 contrles ont eu lieu sur le site de Brennilis dont 1 ractif. En plus, des

    contrles internes sont galement mens dans tous les services de la centrale.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    17

    La scurit et la radioprotection des travailleurs

    La scurit des intervenants est une priorit absolue pour lensemble des activits de dconstruction sur le site de

    Brennilis. Les exigences et les rgles en la matire sont les mmes quil sagisse des salaris dEDF ou

    dentreprises prestataires. Le site de Brennilis a franchi en septembre 2015 la barre des 800 jours sans

    dplorer daccident avec arrt de travail.

    La radioprotection est une composante de la scurit des

    travailleurs. Elle regroupe lensemble des mesures prises

    pour protger le personnel EDF et les salaris

    dentreprises intervenantes contre la radioactivit. Ces

    mesures consistent notamment placer des crans de

    protection entre les hommes et les sources de

    radioactivit, minimiser le temps dintervention ou

    travailler le plus loin possible dune source radioactive.

    Les rgles daccs dans les diffrentes zones, ainsi quun

    triple contrle dabsence de contamination (au plus prs des chantiers, puis la sortie de la Zone Contrle, et

    enfin en sortie de site, pour lensemble du personnel et des vhicules) sont garants du respect de la propret

    radiologique.

    Le suivi des travailleurs est assur par lquipe prvention des risques de la centrale de Brennilis exactement dans

    les mmes conditions que sur les sites en exploitation : visites mdicales, suivi de la dosimtrie, gestion des

    habilitations, etc.

    Ainsi, en 2014, aucun intervenant na dpass 1,044 mSv, la rglementation fixant la limite dexposition pour les

    travailleurs du nuclaire 20 mSv / an. La dosimtrie collective pour lanne 2014 est de 11,44 H.mSv, pour

    environ 110 travailleurs concerns.

    Intervention en tenue de protection

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    18

    6. PROTEGER LENVIRONNEMENT

    Surveillance environnementale

    La conformit la rglementation en vigueur et la recherche

    damlioration continue en matire de respect de

    lenvironnement constituent un engagement majeur pour le

    site de Brennilis. La surveillance de lenvironnement sy exerce

    avec la mme rigueur quen priode dexploitation et avec les

    mmes outils.

    Chaque anne, prs de 4000 analyses sont ralises dans

    des laboratoires agrs par lASN et accrdits, partir

    dchantillons prlevs aux alentours de la centrale : dans

    leau, dans lair, dans lherbe, dans la production agricole

    locale (lait, salade). Les rsultats de ces analyses sont

    transmis mensuellement lIRSN et sont publis sur le site

    internet de la centrale ainsi que sur le rseau national des

    mesures de la radioactivit de lenvironnement Ils font aussi

    lobjet dun rapport annuel, publi conformment la loi.

    Les rejets deffluents radioactifs (liquides et gazeux) dune

    installation nuclaire, quelle soit en exploitation ou larrt,

    sont rglements par des arrts interministriels dlivrs

    aprs enqute publique et rgulirement contrl par lASN.

    En 2015, lensemble des paramtres environnementaux suivis

    affichent des valeurs nettement en-de des limites

    rglementaires.

    Prise en charge des dchets de la dconstruction

    Les dchets issus de la dconstruction sont grs comme les dchets dexploitation des centrales en

    fonctionnement. Ils sont tris, compacts et conditionns, avant dtre transports vers des centres de stockage

    adapts leur nature. Sur un site nuclaire, il existe diffrents types de dchets.

    Les dchets conventionnels :

    La majorit des dchets gnrs par la dconstruction est constitue de dchets conventionnels, c'est--dire non

    radioactifs. Ils reprsentent plus de 80% du volume des dchets issus de la dconstruction. Ce sont

    essentiellement des gravats et des mtaux. Prs de 65% des dchets conventionnels sont recycls.

    Certification ISO 14001 Comme tous les sites nuclaires dEDF, le site de Brennilis est certifi ISO 14001. A travers cette dmarche volontariste le site dmontre sa capacit dconstruire avec des objectifs environnementaux rigoureux, quil sagisse dactivits techniques et de chantiers de dconstruction, de gestion des dchets et des effluents, de propret radiologique ou de gestion

    des situations durgence.

    Analyse des prlvements dans un des

    laboratoires agrs.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    19

    Les dchets radioactifs :

    LANDRA (Agence nationale pour la gestion des dchets radioactifs)

    propose une classification des dchets selon :

    Leur niveau de radioactivit, cest dire la quantit de

    rayonnements des radiolments qui est prsente dans les

    dchets : haute activit, moyenne activit, faible activit et trs

    faible activit

    Le temps ncessaire pour que la radioactivit des

    radiolments quils contiennent soit divise par deux :

    dchets vie courte et vie longue. Manutention dun tronon de bouteille dchangeur de chaleur

    pour sa mise en conteneur avant vacuation vers lANDRA.

    Les chantiers de dconstruction des 9 racteurs dEDF larrt ne gnrent pas de dchets de haute activit vie

    longue.

    La prise en charge des dchets issus de la dconstruction de Brennilis

    En 2015, 70% des dchets nuclaires produits Brennilis sont de trs faible activit et 30% de faible moyenne

    activit, vie courte.

    Type de dchet Exemples Stockage/entreposage

    DECHETS A VIE COURTE

    Leur radioactivit est divise par 2 sur une priode

    infrieure ou gale 31 ans

    DECHETS DE TRES FAIBLE

    ACTIVITE (TFA)

    Btons, gravats, terres, tuyauteries, dchets induits (tenues ddies au travail en zone nuclaire, outillage, parois des sas)

    En surface au centre de stockage de l'Andra Morvilliers (Aube)

    DECHETS DE FAIBLE ET MOYENNE

    ACTIVITE A VIE COURTE (FMA-VC)

    Des matriels ayant contenu ou vhicul des fluides radioactifs (tuyauteries, filtres, gravats)

    En surface au centre de stockage de lAndra Soulaines (Aube)

    DECHETS A VIE

    LONGUE

    Leur radioactivit

    est divise par 2

    sur une priode

    suprieure 31

    ans

    DECHETS DE MOYENNE

    ACTIVITE A VIE LONGUE (MA-VL)

    Les mtaux de la cuve du racteur

    Stockage dfinitif en couche d'argile paisse en cours de dveloppement par l'Andra (projet CIGEO) Entreposage provisoire dans linstallation ICEDA, sur le site EDF de Bugey, actuellement en construction.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    20

    7. LE SITE DE BRENNILIS DANS SON TERRITOIRE, LE YEUN ELEZ

    La centrale en dconstruction et lconomie locale

    Les travaux de dconstruction gnrent des retombes conomiques pour la rgion. Actuellement une vingtaine

    de salaris EDF et 80 salaris dentreprises prestataires travaillent sur site. Parmi les 30 entreprises intervenantes,

    14 sont implantes localement. Le montant des commandes passes par la centrale de Brennilis des entreprises

    du Finistre slve plus dun million deuros en 2014. De plus, pour lanne 2015, la centrale contribue la

    fiscalit locale hauteur de 380 000 euros environ, dont environ 80 0000 pour la seule taxe foncire.

    Pour prparer lavenir du site et travailler sa reconversion, EDF sengage aux cts des collectivits locales

    porteuses de projet de dveloppement socio-conomique.

    Le site de Brennilis dengage aussi pour dvelopper le tourisme local. En 2013, en partenariat avec la communaut

    de communes du Yeun Elez, un nouveau circuit de randonne, bouclant le tour du Lac Saint-Michel a t

    inaugur. EDF a rnov une passerelle au pied du barrage et a ouvert un accs au public sur une parcelle de ses

    terrains afin de fermer le circuit au plus prs du lac, et permettant ainsi dviter un dtour de plusieurs kilomtres

    par la zone industrielle. Depuis, chaque anne, de nombreux randonneurs empruntent ce sentier. Poursuivant la

    volont de dvelopper lactivit socio-conomique locale, EDF a propos de cder la Maison du Lac, ancien

    restaurant de la centrale et actuel centre dinformation du public, aux collectivits locales si un projet dactivit

    merge. En 2015, la communaut de communes a command une tude faisabilit technico-conomique de

    projets touristiques un cabinet spcialis, EDF y a apport sa contribution.

    Implication dans la vie locale

    La Direction de la centrale nuclaire de Brennilis entend faire partie intgrante de la vie du territoire. Cest ce titre

    quelle apporte son soutien plusieurs associations locales, sur le thme du mieux vivre ensemble ou du sport,

    fidle aux valeurs du Groupe EDF.

    Depuis plusieurs annes, le Tlthon est un temps

    fort dans la vie de la commune comme dans la vie

    de la centrale, qui est partenaire des manifestations

    organises Brennilis. En 2014, la direction de la

    centrale a mis disposition la Maison du Lac pour

    lorganisation dun dfi vlo et a vers un don de

    720 . En 2015, elle a pris en charge la conception

    et la fabrication des supports de communication de

    lvnement et a vers 500 en faveur du

    Tlthon.

    Les jeunes du club cycliste local ont pdal pour le Tlthon

    la Maison du Lac en novembre 2014.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    21

    Rgulirement, la centrale EDF de Brennilis fait don de matriel qui nest plus utilis des associations ou

    organisations locales. Cest ainsi quen 2014, du matriel de restauration, provenant de lancien restaurant

    dentreprise de la centrale, a t cd au Comit des Ftes de Brennilis. En 2015, le service mdical a aid

    lassociation MJ pour lenfant, de Saint-Martin-des-Champs, en fournissant du matriel pour contribuer au projet de

    cration dune maternit, dun dispensaire et dune cole au Bnin.

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    22

    8. INFORMATION CONTINUE DU PUBLIC

    Le site de Brennilis informe systmatiquement le public de son actualit via diffrents canaux : travers la

    Commission Locale dInformation des Monts dArre, les visites qui sont organises toute lanne, le centre

    dinformation du public, le site internet http://brennilis.edf.com et la publication de rapports annuels.

    Le Centre dInformation du Public est ouvert tous. Des visiteurs y sont accueillis tout au long de lanne et des

    confrences pour les scolaires y sont donnes. En 2015, prs de 3000 personnes ont bnfici dune information

    sur le nuclaire au sein du centre dinformation du public de la centrale , et ont pu dcouvrir les installations.

    Tout au long de lanne, plusieurs journes thme sont organises, souvent en lien avec les associations

    locales, avec pour objectif de faire dcouvrir nos mtiers et sensibiliser aux activits lies la production

    dlectricit. (Fte de la science, Journe de lindustrie lectrique, Fte de la nature, etc.). Des expositions

    temporaires sont rgulirement proposes, sur le projet de dconstruction, sur une thmatique lie lnergie ou

    lenvironnement. Lactualit du site est disponible sur les pages ddies la centrale sur le site internet

    http://brennilis.edf.com.

    Exposition sur le street art en milieu industriel, fvrier 2015.

    Chaque anne, conformment larticle L. 125-15 et L. 125-16 du Code de lenvironnement, la centrale publie un

    rapport appel rapport transparence et scurit nuclaire dans lequel sont dvelopps les principaux rsultats

    concernant la sret, la radioprotection et lenvironnement de la centrale pour lanne venant de scouler. Ce

    rapport est accessible depuis les pages ddies la centrale de Brennilis sur le site internet www.edf.com, et sur

    le site http://brennilis.edf.com.

    La centrale participe galement la Commission Locale dInformation (CLI). Cette instance rassemble lus,

    reprsentants des autorits publiques, experts en sret, reprsentants des milieux industriels et associations de

    protection de lenvironnement, elle constitue un lieu dchanges et de relais de linformation auprs du grand

    public.

    http://brennilis.edf.com/http://brennilis.edf.com/http://www.edf.com/http://brennilis.edf.com/

  • DOSSIER DE PRESSE 2016

    DECONSTRUCTION DU SITE NUCLEAIRE DE BRENNILIS

    23

    9. CHIFFRES CLES 2015

    Site

    Nombre de racteurs larrt : 1

    Ressources humaines

    Effectif EDF : 21

    Salaris dentreprises prestataires : 80

    Embauches : 1

    Apprentis : 5

    Heures de formation 1684

    Retombes socio-conomiques

    Taxe INB 100 000

    Taxe IRSN 200 000

    Taxe foncire 80 000

    Achats locaux (zone Finistre) en 2014 > 1million

    Sret

    Inspections de lAutorit de sret nuclaire (ASN) : 3

    Nombre dvnement de sret de niveau 1 ou plus : 1

    Nombre dexercice de gestion dun vnement 12

    Scurit

    Nombre daccidents avec arrt de travail : 0

    Taux de frquence daccidents pour les salaris EDF et entreprises extrieures

    (par millions dheures de travail) : 0

    Radioprotection

    Dosimtrie collective du site 11,44

    Nombre dvnements significatifs de Radioprotection (ESR) 0

    Nombre dvnements significatifs pour le Transport (EST) 0

    Environnement

    Prlvements et analyses : 4000

    Evnements significatifs pour lenvironnement 1