DE LA DÉMOCRATIE - .2 DE LA DÉMOCRATIE l’équipe artistique librement inspiré de De la démocratie

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of DE LA DÉMOCRATIE - .2 DE LA DÉMOCRATIE l’équipe artistique librement inspiré de De la...

  • 1

    DOSSIER PDAGOGIQUE

    DE LA DMOCRATIEthtre | ds 15 ans librement inspir de De la dmocratie en Amrique dAlexis de Tocqueville texte et mise en scne Laurent Gutmann

    dure 1h50

    MERCREDI 10 JEUDI 18 OCTOBRE 2018 MERCREDI, JEUDI, SAMEDI 19H30 MARDI, VENDREDI 20H30 DIMANCHE 16H

    THEATRE71.COM SCNE NATIONALE DE MALAKOFF 3 PLACE DU 11 NOVEMBRE 92240 MALAKOFF 01 55 48 91 00SERVICE RELATIONS PUBLIQUES rp@theatre71.com Batrice Gicquel 01 55 48 91 06 | milie Mertuk remplace jusquen janvier par Hlose Rousse 01 55 48 91 03 | Yasna Mujkic 01 55 48 91 12

    M LIGNE 13 MALAKOFF-PLATEAU DE VANVES - PRIPHRIQUE PORTE BRANCION

  • 2

    DE LA DMOCRATIElquipe artistique

    librement inspir de De la dmocratie en Amrique dAlexis de Tocqueville

    texte et mise en scne Laurent Gutmann avec Stephen Butel, Jade Collinet, Habib Dembl, Reina Kakudate, Raoul Schlechter scnographie Marion Savary et Adrienne Romeufson Madame Miniaturecostumes Axel Austlumires Yann Loric

    dure 1h50

    production La Dissipation des brumes matinalescoproduction Les Thtres de la ville de Luxembourg, Le Granit - SN de Belfort, La Passerelle - SN de Saint-Brieucavec le soutien de la DGCA ministre de la Cultureavec la participation artistique de lEnsatt et du JTN

  • 011

    SOMMAIREI. La dmocratie

    A. Dfinition

    B. La naissance de la dmocratie

    C. Comprendre la dmocratie selon Alexis de Tocqueville

    II. De la dmocratie en Amrique

    A. Qui est Alexis de Tocqueville ?

    B. Les principes dmocratiques selon Alexis de Tocqueville

    B. 1 Les principes de la dmocratie

    La libert

    Lgalit

    C. 2 Les drives du systme dmocratique

    Lgalisation des conditions

    Le despotisme bureaucratique

    III. Ladaptation de Laurent Gutmann

    A. Note dintention

    B. Extrait

    C. Laurent Gutmann

    IV. Pour aller plus loin, vers une nouvelle re de la dmocratie

    A. clairage

    B. Vers une dmocratie rellement participative ?

    C. Sources

  • 02

    Aprs Le Prince de Machiavel, Laurent Gutmann thtralise les ides du grand penseur de la dmocratie et de ses drives, Alexis de Tocqueville. Ce pionnier, parti aux tats-Unis, pose au milieu du XIXe sicle les fondamentaux de sa grande uvre : De la dmocratie en Amrique, une rflexion passionnante sur un modle qui na pas pris une ride. Sur scne, cinq acteurs rflchissent la manire de reprsenter la dmocratie au thtre. Une mise en abme ruse et drle qui dvoile notre difficult persistante concilier la libert et lgalit, le libralisme et la dmocratie.

    I. LA DMOCRATIEA. DFINITION

    La dmocratie consiste dans lexercice, soit direct, soit indirect, du pouvoir par le peuple. Cette organisation politique implique un tat social caractris par le fait que tous sont gaux devant la loi, que tous possdent les mmes droits. Les fonctions sont accessibles tous, [...] les citoyens devant tre appels la vie intellectuelle et morale, et de plus en plus mis en tat dexercer, dune faon efficace et raisonne, la part de pouvoir qui leur est attribue, ltat dmocratique a lobligation dinstituer des uvres dinstruction et dducation, et des uvres de solidarit. Le rgime dmocratique a pour instrument le suffrage universel et pour cadre plus particulirement appropri la forme rpublicaine. Encyclopdie Larousse du XXe sicle, 1929, T. II p. 760.

  • 03

    1. La naissance de la dmocratie

    Lantiquit athnienne inventa le terme, et la notion corrlative de citoyennet, dans une forme sociale reposant sur lesclavage, de sorte que seuls des hommes, et non des femmes, libres, cest dire non-esclaves, pouvaient tre citoyens.Il convient en outre de prciser que, si cest bien la voix du peuple qui est seule source lgi-time du pouvoir politique en dmocratie, cette voix toutefois ne dicte rien en matire cono-mique et financire. Rousseau, le premier sans doute, a bien vu quil fallait que pouvoir du peuple signifie, non seulement que seul le peuple soit source lgitime du pouvoir, mais que de surcrot, il soit seul habilit exercer ce pouvoir.Pour entendre la voix du peuple, une double srie de conditions simpose : dune part, la volont populaire doit trouver sexprimer, ce qui exige organisation de consultations par le suffrage. Le droit de vote apparat donc comme droit politique majeur pour dfinir le statut de citoyen. Est citoyen celui qui participe aux affaires publiques. Or, on connat les innombrables restrictions que lhistoire politique franaise depuis la Rvolution de 1789 infligea au suffrage. Mme quand ce dernier cesse dtre censitaire, il peut encore subir des conditions dge, et de sexe. Mais dautre part, il ne saurait y avoir de volont populaire si une socit est dpourvue la fois dinstitutions denseignement et de moyens dinformation impartiale. Des hommes ignorants, on le sait bien, sont trop aisment la proie du fanatisme aveugle qui les rend incapables de juger droitement du bien public.

    Andr Degaine, Histoire du thtre dessin, ditions Nizet, 1992

  • 04

    Personne ne devient intrieurement libre sans libert extrieure. son tour, cette libert civile ne perdure pas toute seule : son inscription dans une constitution ne suffit pas. Elle se soutient par les pratiques et les murs des individus, qui, elles, dpendent et de lducation et de lins-truction lesquelles se trouvent bel et bien leur tour dpendre de modes de vie libres et donc dmocratiques.Au contraire, le propre des dictatures est denserrer toutes les dimensions et tous les moments de lexistence des individus pour les conditionner adhrer avec passion aux buts dictatoriaux, gnralement guerriers et ravageurs. On voit donc pourquoi la dmocratie est difficile : loin dtre une solution dont on pourrait doter une socit, elle est sans cesse inventer et sans cesse dfendre.

    Si les liberts fondamentales ont toujours besoin dtre dfendues, cest parce que, rappelons-le, la dmocratie abrite des courants antidmocratiques, qui cherchent la dtruire en en appelant la libert civile dopinion et dexpression. Mais il y a plus : chacun peut avoir la paresse dtre libre et tre tent par le simplisme des solutions autoritaires ; de mme chacun peut tre tent dexercer un pouvoir sur les autres plutt que dessayer de coexister librement et paisiblement avec eux, bref lantidmocrate sommeille en chacun de nous. Cest aussi contre nous-mmes quil convient dexercer la vigilance de la critique. Kant le savait bien quand il notait malicieuse-ment que chacun rclame des lois pour les autres en comptant bien sen exempter pour lui-mme. Rousseau avant lui ntait pas davantage innocent quand il prtendait que la loi ne tient que si elle est finalement inscrite dans le cur des citoyens.

    3.Comprendre la dmocratie selon Alexis de Tocqueville

    Selon Philippe Raynaud, pour comprendre ce que Tocqueville entend par dmocratie, il faut se souvenir que, jusqu la fin du XVIIIe sicle, la dmocratie, que lon considrait comme incompa-tible avec la reprsentation, passait pour un rgime prim, qui navait pu exister que dans de petites cits o le gouvernement direct tait possible. Au XIXe sicle, au contraire, va peu peu simposer lide que la dmocratie est lavenir des socits humaines, travers lextension du suffrage et le dveloppement de lgalit civile. Tocqueville sinscrit dans ce mouvement, dont il reprsente un moment essentiel. La dmocratie, selon lui, nest pas principalement une forme de gouvernement mais un tat social qui se dfinit dabord par lgalit des conditions, et qui soppose lensemble des socits antrieures qui taient toutes aristocratiques.

  • 05

    II. DE LA DMOCRATIE EN AMRIQUE1. Qui est Alexis de Tocqueville ?

    Dorigine aristocratique, Charles Alexis Clrel de Tocqueville, nat Paris en 1805. Son pre issu de la noblesse normande, maire puis prfet et pair de France, et sa mre, petite fille de Malesherbes, lui transmettront la fois le got de lengagement public et le rejet des excs de la Rvolution. Aprs une formation de juriste, il est nomm juge auditeur au tribunal de Versailles. En 1831, il part aux tats-Unis avec Gustave de Beaumont pour une mission dtude sur les institutions pnales amricaines. Sur place il sintresse au systme politique et plus encore la dmocratie dans un pays sans traditions aristocratiques, o la Rpublique nest pas perturbatrice mais conservatrice de tous les droits. Ces analyses donneront naissance son clbre ouvrage De la dmocratie en Amrique. Lexemple de la France et des

    tats-Unis nourriront ses rflexions sur les dveloppements heureux ou dangereux de la dmo-cratie.

    Alexis de Tocqueville est aussi engag dans la vie politique : dput de la Manche, reprsentant de la gauche librale, conseiller gnral puis ministre des Affaires trangres, il participe au comit de rdaction de la Constitution, prend position en faveur de la rforme des prisons et de labolition de lesclavage. Aprs le coup dtat de dcembre 1851, il renonce toute activit publique.

    En 1856, il publie LAncien Rgime et la Rvolution et meurt en 1859.

    De Tocqueville est un auteur beaucoup cit, ou pour le moins invoqu, de nos jours, mais lon prouve souvent quelque embarras le classer : philosophe, moraliste, penseur politique, (proto)sociologue ? Il nentre bien dans aucune de ces catgories, et pourtant relve un peu de toutes. Cette indistinction est certes lie lpoque laquelle il appartient : cette premire moiti du XIXe sicle, o les sciences humaines sont encore en gestation, et o philosophie, sociologie et politologie ne sont pas encore des spcialits spares. Mais cest aussi le mouvement singu-lier de la rflexion de Tocqueville qui le pousse sans cesse penser la politique par rapport la morale, et la philosophie par rapport lune et lautre. Et peut-tre est-ce l aussi une ncessit de lordre dmocratique qui na rien perdu de sa force et qui, pour cela mme, nous attache la pense et la parole tocquevilliennes.

    Les quel