DANSE TRADITIONNELLE A L’ECOLE - USEP joue dans la tension permanente entre universel et local, tradition et cration, ... 2- Pourquoi faire pratiquer la danse traditionnelle l’cole?

  • Published on
    06-Feb-2018

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • DANSE TRADITIONNELLE A LECOLE

    Ilaria Fontana, danseuse et chorgraphe

    en collaboration avec lquipe EPS

    Acadmie de Paris - USEP Paris

    Anne 2011 2012

  • Comptence 4 :

    Concevoir et raliser des actions vise

    expressive, artistique, esthtique

  • Ilaria Fontana, danseuse en collaboration avec Annie Sbire CPDEPS 1

    SOMMAIRE

    1- De quelle danse parle-t-on ? p 2

    2- Pourquoi faire pratiquer la danse traditionnelle lcole ? p 2

    3- Dmarche dapprentissage propose p 4

    4- Construire un module dapprentissage p 6

    5- Dmarrer et conduire une sance p 6

    6- Astuces et conseils pdagogiques pour faciliter p 8 lenseignement des danses traditionnelles

    7- Mise en danse : quelques exemples p 9

    8- 18 danses traditionnelles proposes p 10

    Voir liste en page 10

    9- Situations cratives p 29

    10- Liste des pas, figures et formations p 30

    11- Danse traditionnelle et interdisciplinarit p 31

    12- Bibliographie, discographie, filmographie, p 32 lieux et sites ressources

    Pour en savoir plus sur Ilaria Fontana p 33

  • Ilaria Fontana, danseuse en collaboration avec Annie Sbire CPDEPS 2

    1- De quelle danse parle-t-on ?

    Danse folklorique, folklore, danse folk, danse traditionnelle, danses traditionnelles du monde, danse trad, danse collective, danse populairede quelle danse parle-t-on ?

    Nous choisissons, dans le cadre de la dmarche que nous retenons lcole primaire, de parler de danse traditionnelle . Ce terme dsigne des danses en groupe (souvent en cercle ou en farandole) dorigine populaire puisquelles se dansaient dans les villages, faisant partie dun ensemble de savoirs venant du pass. Rappelons que le terme tradition vient du latin traditio, qui signifie action de livrer, de transmettre . Il est intressant de constater que le sens tymologique du mot met laccent sur la transmission des danses travers les poques et induit ainsi une perspective dynamique et volutive permettant aux danses de conserver leur ct vivant. Nous ne considrons donc pas les danses traditionnelles comme des danses figes et immuables quil sagirait dimiter et de reproduire comme au bon vieux temps . Lide de tradition renvoie par ailleurs la notion dappartenance un collectif, une communaut, une rgion, un pays.

    La danse dite folklorique , terme qui vient de folklore , mot dorigine anglaise (de folk : peuple et lore : savoir, connaissance), dsigne communment aujourdhui une pratique dimitation des danses dautrefois et leur reprsentation lors de spectacles danss par des groupes folkloriques . Selon Jany Rouger* le terme a pris une connotation pjorative car il a vite dsign, non pas la ralit de la culture populaire, mais sa reprsentation, telle que pouvaient la montrer en particulier les groupes folkloriques. Et cette reprsentation, bien souvent, tait loin de correspondre la ralit ! [] danses et musiques fixes de faon immuable quand, dans la ralit des cultures traditionnelles, elles taient en variation permanente, au gr du talent dexpression de chacun, en perptuel mouvement, au gr du temps et de lespace.

    Par rapport aux termes collectif et populaire qui mettent laccent, pour lun sur le danser ensemble, pour lautre sur lappartenance des danses au savoir populaire, nous avons prfr le terme traditionnel qui englobe laspect collectif et laspect populaire des danses et qui prsente un champ smantique plus vaste et riche. Le fait davoir opt pour le terme danse traditionnelle nous situe donc dans le cadre dune danse de pratique faire vivre, adapter, faire voluer, voire enrichir, bref une danse traditionnelle en mouvement, qui laisse place au plaisir, au partage, lchange, la rencontre, la convivialit ; et qui se joue dans la tension permanente entre universel et local, tradition et cration, individuel et collectif.

    2- Pourquoi faire pratiquer la danse traditionnelle lcole ? Lducation artistique et culturelle est au cur du pdagogique et fait partie des missions dmocratiques fondamentales de lcole, comme le prcisent les textes officiels. Elle offre un accs la culture, au patrimoine, elle permet de vivre un autre rapport soi, lautre, aux savoirs o lapproche des diffrences est source denrichissement. Elle donne chacun les moyens dobserver, dexprimenter et de comprendre le monde.

    Lcole ne doit pas seulement transmettre des connaissances mais favoriser des expriences et des pratiques permettant aux lves de se reprer, de donner du sens, de verbaliser et conceptualiser partir de ce vcu.

    La danse, sous toutes ses formes est un lieu de langage avant les mots. Le langage ne se limite pas au cadre restreint de la langue, notre systme de communication est en ralit constitu de nombreux langages : gestuel, verbal, graphique, tactile Cest partir des expriences, de l agir que se construit le langage des mots. Lenfant partira du vcu pour le parler, le reprsenter puis lcrire.

    Lcole doit donc permettre lenfant de vivre des activits engageant le corps dans sa dimension personnelle, culturelle et sociale. * Jany Rouger, auteur dun article dans le livre Musiques et danses traditionnelles dEurope prsent dans la bibliographie

  • Ilaria Fontana, danseuse en collaboration avec Annie Sbire CPDEPS 3

    La danse traditionnelle est particulirement formatrice pour l'enfant car on y retrouve l'aspect collectif, ludique, corporel et musical. De plus, cest un style de danse qui se caractrise par son accessibilit et sa relative facilit tre mis en place. Rappelons que, lorigine, il sagissait de danses auxquelles tout un chacun pouvait participer, ce qui veut dire que lune de leurs fonctions tait bien de faire danser lensemble dune communaut, dun village. Elle permet de: - dcouvrir dune faon simple et ludique les richesses du mouvement et le plaisir de danser ; - favoriser un esprit de groupe et de partage, en dveloppant l'coute, l'attention l'autre, le respect, la tolrance, en incitant lchange, la communication et la collaboration dans un projet commun ; - dcouvrir et mettre en valeur, travers la danse et la musique, la culture traditionnelle propre chaque pays. En rfrences aux programmes, la danse traditionnelle contribue au dveloppement :

    - de comptences motrices : coordination, latralisation, mmoire motrice, orientation dans lespace et le temps, acquisition dun langage corporel (code, pas, figures) reprsentant un vocabulaire commun ;

    - de comptences du socle commun : / la culture humaniste : - dcouvrir quelques lments culturels du patrimoine et souvrir dautres cultures ; - reconnatre des uvres musicales et chorgraphiques, savoir les situer dans le temps et dans lespace, en dtailler certains lments constitutifs en utilisant quelques termes dun vocabulaire spcifique ; - reproduire, mmoriser une danse, participer avec exactitude un jeu rythmique ; - reprer des lments musicaux et chorgraphiques caractristiques simples ; / les comptences sociales et civiques : - respecter les autres, accepter les diffrences ; - respecter des rgles et consignes ; - cooprer, partager, imiter, danser lunisson, donner voir et accepter le regard de lautre ; / lautonomie et linitiative : - prouver de la confiance en soi, se concentrer, contrler ses motions ; - travailler en groupe, simpliquer dans un projet individuel ou collectif ; - respecter des consignes simples en autonomie ; - dvelopper lcoute de soi et des autres ; - dvelopper la crativit, la capacit improviser et oser lexpression personnelle.

  • Ilaria Fontana, danseuse en collaboration avec Annie Sbire CPDEPS 4

    3- Dmarche dapprentissage propose

    3-1 Comment envisager la danse traditionnelle ?

    Nous envisageons la danse traditionnelle dans un double sens : - en tant quelle est un style de danse caractris par ses rgles, ses principes, ses structures, ses fondamentaux ; - en tant quelle regroupe plusieurs danses traditionnelles, chacune ayant sa chorgraphie spcifique. Il sagira alors de sinitier la danse traditionnelle par une familiarisation avec un style et ses fondamentaux et par lapprentissage de quelques danses traditionnelles.

    Ce que nous appelons les fondamentaux de la danse traditionnelle sont : - les diffrents pas et figures (pas de polka, pas sautill, pas de valse, pas chass, pas de branle, tour patinette, moulins, chane anglaise) ; - les formations dans lespace (cercle, ronde, chane, quadrille, long way, en couple, par trois) ; - les principes de composition chorgraphique (alternance de deux parties, accumulation des mouvements, changement de partenaire dans les mixers) ; - et son principe premier qui est celui de danser ensemble, de danser en groupe.

    3-2 De quelle manire apprhender ce style de danse, cet univers chorgraphique ? Nous privilgions la dimension collective et conviviale de la danse traditionnelle qui est avant tout une expression du lien de personne personne et de chaque personne avec le groupe. Elle permet de tisser des liens sociaux en proposant diffrentes faons de danser ensemble et donc, plus largement, dtre ensemble. Elle permet dapprhender une sociabilit vcue et partage dans la danse, un savoir tre ensemble transposable tous les autres domaines et situations de la vie en socit.

    Nous ne considrons pas la danse traditionnelle comme quelque chose de fig et dimmuable quil sagirait de reproduire lidentique dun modle, selon une vision technique et puriste de la danse. Ds que lon change de contexte (dpoque, de lieu gographique, de culture), la manire de danser ces danses traditionnelles change aussi. Ainsi, il peut tre justifi, surtout dans un cadre scolaire et des fins pdagogiques, dadapter les danses aux besoins des lves. Cela implique de se sentir libre avec des codes et des formes donns, en conservant toutefois lesprit, le sens qui anime cette expression chorgraphique.

    Nous replaons lapprentissage de chaque danse traditionnelle dans une perspective plus globale de travail sur soi. Il ne sagit pas seulement dapprendre une danse et sa chorgraphie, il sagit aussi dapprendre quelque chose sur soi-mme et sur son rapport au groupe (par exemple : se sentir laise avec son corps, donner la main aux autres, couter le groupe, mmoriser la danse, se dplacer dans lespace, suivre une musique ou un rythme). Do le choix de faire prcder lapprentissage dune danse par une mise en danse qui permet de prparer progressivement le corps et de travailler sur lcoute de soi et des autres. Do aussi la possibilit dintgrer un ou plusieurs moments cratifs qui permettent dajouter une touche personnelle et singulire ce style de danse trs codifi.

    Marier tradition et cration, contrainte et libert, codes et formes existants et situations cratives diffrents moments de lapprentissage permet llve de trouver une libert dexpression lintrieur dune structure donne et de mieux incorporer les codes.

    3-3 Comment intgrer une composante crative aux danses traditionnelles ?

    Du point de vue de lenseignant, il sagit de rendre la transmission de la danse traditionnelle plus vivante en : - recherchant toutes les possibilits de simplifier puis de complexifier une danse afin de proposer une progression au cours dune ou de plusieurs sances ; - proposant des situations cratives pour prparer la danse ou pour aller plus loin. Il sagit en somme de jouer et prendre plaisir avec la matire existante et de se laisser loccasion dexprimenter, dadapter et dinnover.

    Du point de vue de llve, ces situations cratives permettent de : - favoriser lexpression, limagination, la crativit et linterprtation; - mieux comprendre, incorporer, sapproprier les fondamentaux de la danse traditionnelle

  • Ilaria Fontana, danseuse en collaboration avec Annie Sbire CPDEPS 5

    Deux types de situations cratives peuvent tre mises en place : A partir dune danse spcifique, en jouant sur les variables qui peuvent tre modifies (corps, temps, espace, relation lautre, ajout ventuel dobjets). Exemples : - Travailler le rythme particulier dune danse, par exemple, la frappe des mains en trois temps rapides de la danse Pat a cake polka : proposer de danser en suivant ce rythme avec dautres parties du corps ou de frapper des mains en rythme tout en marchant dans lespace ou encore de frapper les mains en rythme avec un ou deux autres partenaires, etc. - Simplifier ou complexifier un pas, par exemple, partir du tour patinette du Cercle Circassien : rechercher toutes les manires de tourner avec un partenaire (en se tenant, sans se tenir, avec une main, avec les deux mains, en marchant, en sautillant, en restant toujours de face). - Modifier linterprtation des mouvements, le sens de la danse en ajoutant des objets (foulards, btons). A partir des fondamentaux de la danse traditionnelle. Exemples : - Par rapport aux formations dans lespace et au danser ensemble : demander aux lves de constituer des chanes de 4 6 personnes, le premier guide le groupe en proposant une faon de se dplacer. On changera de leader au signal de lenseignant; - Par rapport lcoute de la musique et au reprage des phrases musicales : faire marquer aux lves le dbut de la phrase par une frappe des mains, par un geste ; - Par rapport lcoute de lautre et le contact : danser par deux, lun guidant lautre (lun derrire lautre, cote cote ; sans se tenir, en se tenant) ; Une multitude de situations peuvent tre imagines en jouant avec les lments qui composent et les principes qui guident ce style de danse. La danse traditionnelle, ainsi pratique, peut constituer une entre possible vers la danse de cration. Demander, par exemple aux lves de crer une danse partir de consignes, de contraintes dordre numrique (par 4, par 6, par 8), corporel (pas imposs), spatial (formation dans lespace) On peut envisager dinventer, partir des trouvailles des diffrents groupes, la danse de la classe , comme rituel du gr...

Recommended

View more >