carnet De Chants - ?· Parachutiste souviens-toi, oui souviens-toi ... En avant! Pour faire un soldat…

  • View
    222

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Carnet de Chants

    A Saigon Les ChacalsAdieu Vieille Europe Les CommandosChant du 6 RPIMa Les HomardsContre les Viets Les Hussards de BerchenyDebout les Paras Les LansquenetsEn Passant par la Portire Les Oies SauvagesEn Pointe Toujours Les Partisans BlancsHymne de l'Infanterie de Marine Les Troupes dAssautJavais un Camarade Lilly MarlneL'Infanterie de Marine Loin de Chez NousLa Blanche Hermine Marie-DominiqueLa Petite Piste Marie-SuzonLa Prire du Para Merci CamaradeLa Rue Appartient MonicaLe 1er REC O A SLe Boudin Oh la FilleLe Fanion de la Coloniale OpiumLe Gars Pierre Rien ne saurait t'mouvoirLe Pinard Si tu Crois en ton DestinLe Tambour Miniature Tiens Voil la Coloniale!Le Troubadour VronicaLes Brets Verts La Marseillaise

    http://paradu6.free.fr/

  • A Saigon

    Quand Jsus-ChristCra la ColonialeIl dcrta qu' fallait des hommes costaudsN'ayant pas peur du feu, de la mitrailleEt sachant boire le vin et le pernod!

    Linh tay mot ha ba | (bis)Con ga anamit linh tay |Derrire la cabane bambouAy, ay mot ha baDerrire la cabane bambouCasser al dit pay nam su sao mon CapitaineCasser qu dit l'a pas pay

    Dans Saigon, la ville principaleO les Marsouins taient en garnisonLes officiers en pousse-pousse se baladentTraitant l'nhaqu comme un vulgaire cochon

    Aux officiers il faut des japonaisesAlors que nous, pauvres Marsouins fauchsNous nous tapons c' qu'on appelle la terre glaiseSpcialit de nos girons nhaqu

    Aprs 20ans percuts et superbesLarme nous rends enfin nos foyersPour pouser une pucelle imberbeAvec laquelle il faudra procrerLe soir des noces, lhumble cratureOn lui diras tournes moi le dosLe cul vois-tu cest contre la natureMais cest si cher au cur des Coloniaux

  • Adieu Vieille Europe

    Adieu vieille EuropeQue le diable t'emporteAdieu vieux paysPour le ciel si brlant de l'AlgrieAdieu souvenir, notre vie va finirIl nous faut du soleil, de l'espacePour redorer nos carcasses

    Nous les damns de la terre entireNous les blesss de toutes les guerresNous ne pouvons oublierUn malheur, une honte, une femme qu'on adoraitNous qu'avons le sang chaud dans les veinesCafard en tte, au cur la peinePour recevoir, donner des gnons, crnon de nomSans peur en route pour la Lgion

    Salut camaradesDonnons-nous l'accoladeNous allons, sac au dos, flingue en mainFaire ensemble le mme chemin.A nous le dsertComme au marin la mer.Il nous faut du soleil, de l'espacePour redorer nos carcasses

  • Chant du 6 RPIMa

    Les Anciens ont conquis tes lettres de noblesseEn des pays lointains baptiss T.O.EPuis d'autres sont venus pour porter sans faiblesseSur la terre africaine ton drapeau prestigieux

    Para du 6, partout, on t'admire et te craint | (bis)Tes devanciers hier ne sont pas morts en vain |

    Tu luttas au Laos, combattis en AnnamEt ta guerre fut froce aussi en terre d'islamLa mort te vit bondir de rizire en deltaDe diguette en murette, de djebel en mechta

    Ames des chevaliers, vous existez encoreRoncevaux n'est pas loin, j'entends sonner le corL'esprit survit quand mme, la race et au trpasCette arme silencieuse qui s'attache nos pasQui s'avance avec nous au moment de l'effortQui fait croire et oser, est l'me de nos morts

  • Contre les Viets

    Contre les viets, contre l'ennemiPartout o le combat fait signeSoldats de France, soldats du paysNous remonterons vers les lignes

    lgionnaires, le combat qui commenceMet dans nos mes, enthousiasme et vaillancePeuvent pleuvoir, grenades et gravats |(bis)Notre victoire, en aura plus d'clat |

    Malgr les balles, malgr les obusSous les rafales et sous les bombesNous avanons, vers un mme butDdaignant l'appel de la tombe

    Et si la mort nous frappe en cheminSi nos doigts sanglants se crispent au solUn dernier geste, adieu et demainNous souhaiterons faire cole

  • Debout les Paras

    Debout les paras il est temps dsen allerSur la route au pas cadencDebout les paras il est temps de sauterSur notre patrie bien aimeDans les prs dans les champsLe ppin dans le ventLa mitraille accompagnera nos chants

    Parachutiste vois le ciel est clairSerres les dents il est temps de sauterLe stick est prt (bis)Tout le monde ira (bis)Pas un ne se (bis)Dgonflera

    Pour venir avec nous pas besoin dtre grosIl suffit davoir du culotPour venir avec nous pas besoin dtre grandIl suffit davoir un peu dcranCest trop dure vous direzCest trop fort vous penserezAllons donc un peu de bonne volont

  • En Passant par la Portiere

    Y avait l-bas en AlgrieUn rgiment dont les soldats, dont les soldatsA chaque instant risquaient leur vieParachutiste souviens-toi, oui souviens-toiPour faire partie de cette liteIl faut bien tre un peu cingl, un peu cinglIl faut surtout pas s' faire de billeSavoir bien boire et s'amuser, et s'amuser

    Et aprs tout qu'est ce que a foutEt on s'en fout, la, la, laEn passant par la portireParachutiste souviens-toi, oui souviens-toiQu'un jour il pourrait se faireQue malgr toi, oui malgr toi, la, la, laQu'aprs une chute libreTu auras cess de vivreEntorch dans l'atmosphreTu tomberas comme une pierre

    J'ai vu mourir un pauvre gosseA peine g de dix-huit, de dix-huit ansSon ppin s'tait mis en torcheIl est mort en criant Salan, criant SalanJe lui ai ferm les paupiresRecueilli son dernier soupir, dernier soupirEt j'ai crit sa pauvre mreComme un para savait mourir, savait mourir

    Et comme on a jamais eu de veineUn jour l' ppin s'ouvrira pas, s'ouvrira pasSur cette putain d' terre africaineA cent l'heure tu t'craserasOn ramassera tes ctelettesDans un vieux sac effets chauds, effets chaudsOn dira saperlipopetteCe gazier l n'a pas eu de pot, n'a pas eu de pot

  • On te mettra entre quat' planchesEntortill dans ton ppin, dans ton ppinAu cimetire de maison blancheT'auras la gueule de tes copains, de tes copainsT'auras les honneurs militairesEt l'on mettra sur ton tombeau, sur ton tombeauLa croix de guerre rglementaireEt ce jour l sera le plus beau, oui le plus beau

  • En Pointe Toujours

    La route vers l'inconnuEst toujours bien venueLe but est devant nous, braquons les armesPlus rien ne compte plus, la dfaillance excluePour nous c'est le devoirPour vous les larmesL'heure a sonn, adieu belle filleNous repartons vers notre destinLoin du pays, loin de la familleNous nous en allons par les cheminsLe cur lger avec un sourireLes yeux fixs sur l'horizonLes compagnies en marche sans frmirChantent encore pleins poumons,A pleins poumons!En pointe toujours, ce cri nous appelleNous sommes ici taills d'un blocTous en avant, adieu ma belleAdieu du bataillon de choc

    Debout les volontairesParas et lgionnairesLes parachutes sont prtsPour l'aventureNe perdons pas de tempsLe Dakota attendRestons unis et la victoire est sre

  • Hymne de l'Infanterie de Marine

    Dans la bataille ou la tempteAu refrain de mles chansonsNotre me au danger toujours prteBrave la foudre et le canon.Homme de fer que rien ne lasse,Nous regardons la mort en faceDans l'orage qui gronde ou le rude combat

    En avant!Pour faire un soldat de marineIl faut avoir dans la poitrineLe cur d'un matelot ou celui d'un soldat

    Souvent dans la zone torrideLa dent du tigre ou du lionLa fivre ou la balle homicideVient dcimer nos bataillonsAlors vers la mre PatrieOn voit crisp par l'agonie,Dans un suprme effort notre front se retourner

    En avant!Et notre regret unanimeChre France, pays sublime!C'est de n'avoir qu'une vie donner

    Soit fier soldat de marineLa victoire aima tes chansonsEt ton front bruni qu'illumineL'clat des grandes actionsDu Bosphore la MartiniqueDu Sngal au pacifiqueOn voit de ton drapeau resplendir les trois couleursEn avant!La gloire t'a pris sous son aileCar l'honneur toujours fidleTu meurs en combattant ou tu reviens vainqueur

  • En Crime chaque batailleNous aussi nous avons pris partDe Malakoff sous la mitrailleNous escaladions les rempartsA l'aspect de notre uniformeL'ennemi palissant bien des fois reculaEn avant!Et sur notre front qui rayonneOn peut voir la triple couronneDes lauriers de Podor d'Inkermann et d'Alma

    Quand la Prusse inondant la FranceSur nous dchanait ses fureursA ses balles comme ses lancesNous avons oppos nos cursEt quand rugissait la batailleNos fronts meurtris par la mitrailleSanglants mais indompts dfiaient les vainqueurs

    En avant!A Bazeilles, la Cluze et NeuvilleEn combattant cent contre milleLe succs nous trahit mais nous gardions l'honneurSans cesse prts tout combattreVaillants soldats de nos grands portsNon, rien ne saurait vous abattreVous qui ne comptez point vos mortsVous rduisez chinois, canaquesA vous Madagascar l'Anaux et le Tonkin

    En avant!Aussi le ciel sous sa coupoleInscrit encore en auroleSontay et Nouma, Tamatave et Pkin

  • Un jour viendra chre espranceOu l'ardent appel des claironsFera surgir pour notre FranceDes vengeurs et nous en seronsAlors pour nous quelle fteNous donnerons des surs cadettesAux victoires d'Ina, d'Auerstadt, de Stettin

    En avant!Oui nous aimons les saintes guerresCar le sang des hros nos presDans nos veines en feu ne coule pas en vain

  • Javais un Camarade

    Javais un camaradeDe meilleur il nen est pasDans la paix et dans la guerreNous tions comme deux frresMarchant dun mme pas (bis)

    Soudain une balle siffleQui de nous sera touchcest lui qui tombe a terreIl est la dans la poussireMon coeur est dchir (bis)

    La main il veut me tendreMais je charge mon fusilEt dj lassaut mloigneAdieu donc cher camaradeAdieu mon meilleur ami (bis)

  • L'Infanterie de Marine

    J'ai fait trois fois le tour du mondeJamais je n'ai vu, jamais je n'ai vuChose aussi belle, chose aussi rondeQue le trou de mon cul, que le trou de ton culQue le trou de son cul, Marsouin

    L'Infanterie de marine, voil mes amoursOui je l'aimerai, je l'aimerai sans cesseL'Infanterie de marine, voil mes amoursOui