of 1 /1
176 XXlX" CONGRES FRANQAIS D'ANESTHESIE-REANIMATION C49 ETUDE DES CONCENTRATIONS PLASNATIQUES DE LIDOCAINE ADMINISTREE PAR VOlE INTRA- VEINEUSE ET PERIDURALE : EFFETS SUR LA CONDUCTION AURICULO-VENTRICULAIRE. J.J. ELEDJAN*, N. LARACINE*, E.BOSC**, P. GALLAY**, N. ROCHE*** et F.D'ATHIS* * D@partement d'Anesth~sie R6animation (Pr F. D'ATHIS) CHR NINES ** Service de Cardiologie (Pr J. HERTAULT) CHR NINES *** Service de Biochimie (Pr H. NION) CHR NIMES Le but de ce travail est d'@tudier le risque d'apparition d'un bloc de haut degr~ induit par la lidocaine (L) au cours d'anesth@sie p6ridurale (APD) chez des malades porteurs de trouble conductif asymptomatique. Nat6riel et M6thodes : Cette ~tude porte sur deux s~ries de malades : une s6rie (I) d'op~r6s justifiables d'une APD, une s6rie (II) de malades explor6s pour des toubles conductifs (BBD plus HAG, BBG avec ou sans allon- gement de PR). Dans la s~rie I, 12 op6r6s d'~ge moyen 66 + i0 ans, de poids moyen 65 + 7 kg ~egoivent par vole p6ridurale-3,4 mg.kg-i de L en dose starter, la dose totale est de 4,Fmg.kg-l. Ce groupe permet de mesu- rer les concentrations plasmatiques de L sous APD. Des dosages plasmati- ques de L sont r~alis~s de la 2 ~me la 480~me min. Dans la s@rie II, 14 malades d'~ge moyen 76 + 14 ans et de poids moyen 63 + 9 kg r~goivent une injection IV de-l,6 mg.kg -i de L en 30 sec. Le dosage plasmatique de Let l'enregi~rementde la conduction auri- culo-hissienne (AH)e~ hisso-ventricu- laire (HV) par sonde bipolaire endo- cavitaire sont r@alis@s simultan6- ment. Le dosage de L plasmatique est r~alis6 par m~thode immuno-enzymolo- gique. R~sultats : Dans la s@rie I, l'anal- g~sie a toujours ~t~ suffisante pour r6aliser le geste chirurgical. La concentration plasmatique la plus @le- v@e a @t~ obtenue & la 15~me min. (1,22 + 0,81 mcg.ml -i). Dans la s6- rie II? aucune intol@rance clinique n'a ~t6 observ6e apr~s injection de L. La concentration plasmatique la plus ~lev@e a ~t@ obtenue & la 2~me min. (3,05 + 1,44 mcg.ml-l). Aucun bloc de hau~ degr~ n'a 6t6 enregis- tr~ au cours de l'~tude. Les valeurs de AH et HV (Tableau) mesur~es de la 2~me & la 60~me minute n'ont pas mon- tr6 de modification significative par rapport aux valeurs de base. Conclusion : Les concentrations plas- matiques de L mesur~es apr~s injec- tion IV, bien que largement sup6rieu- res & celles obtenues apr~s APD, n' ont jamais augment6 la conduction AH et HV. Ceci permet de pr6voir l'ab- sence d'aggravation d'un rouble con- ductif asymptomatique chez un sujet subissant une APD & la L. TEMPS (min) 0 AH 78 (msec) + 18 i HV 45 L ' (msec) i + 8 i i 2 5 i0 15 30 80 79 81 81 81 79 78 +21 +20 + 19 + 21 + 20 + 20 45 + 9 47 +12 45 +15 - I 46 + 13 47 + 12 46 + I0 EVOLUTION DES DUREES MOYENNES DE AH ET HV APRES INJECTION DE LIDOCAINE IV

C 49 Etude des concentrations plasmatiques de lidocaine administree par voie intraveineuse et peridurale : Effets sur la conduction auriculo-ventriculaire

  • Upload
    dothuan

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: C 49 Etude des concentrations plasmatiques de lidocaine administree par voie intraveineuse et peridurale : Effets sur la conduction auriculo-ventriculaire

176 XXlX" CONGRES FRANQAIS D'ANESTHESIE-REANIMATION

C 4 9

ETUDE DES CONCENTRATIONS PLASNATIQUES DE LIDOCAINE ADMINISTREE PAR VOlE INTRA- VEINEUSE ET PERIDURALE : EFFETS SUR LA CONDUCTION AURICULO-VENTRICULAIRE.

J.J. ELEDJAN*, N. LARACINE*, E.BOSC**, P. GALLAY**, N. ROCHE*** et F.D'ATHIS* * D@partement d'Anesth~sie R6animation (Pr F. D'ATHIS) CHR NINES

** Service de Cardiologie (Pr J. HERTAULT) CHR NINES *** Service de Biochimie (Pr H. NION) CHR NIMES

Le but de ce travail est d'@tudier le risque d'apparition d'un bloc de haut degr~ induit par la lidocaine (L) au cours d'anesth@sie p6ridurale (APD)

chez des malades porteurs de trouble conductif asymptomatique.

Nat6riel et M6thodes : Cette ~tude porte sur deux s~ries de malades : une s6rie (I) d'op~r6s justifiables d'une APD, une s6rie (II) de malades explor6s pour des toubles conductifs

(BBD plus HAG, BBG avec ou sans allon- gement de PR). Dans la s~rie I, 12 op6r6s d'~ge moyen 66 + i0 ans, de poids moyen 65 + 7 kg ~egoivent par vole p6ridurale-3,4 mg.kg-i de L en dose starter, la dose totale est de 4,Fmg.kg-l. Ce groupe permet de mesu- rer les concentrations plasmatiques de L sous APD. Des dosages plasmati- ques de L sont r~alis~s de la 2 ~me

la 480~me min. Dans la s@rie II, 14 malades d'~ge moyen 76 + 14 ans et de poids moyen 63 + 9 kg r~goivent une injection IV de-l,6 mg.kg -i de L en 30 sec. Le dosage plasmatique de Let l'enregi~rementde la conduction auri- culo-hissienne (AH)e~ hisso-ventricu- laire (HV) par sonde bipolaire endo-

cavitaire sont r@alis@s simultan6- ment. Le dosage de L plasmatique est r~alis6 par m~thode immuno-enzymolo- gique. R~sultats : Dans la s@rie I, l'anal- g~sie a toujours ~t~ suffisante pour

r6aliser le geste chirurgical. La concentration plasmatique la plus @le- v@e a @t~ obtenue & la 15~me min. (1,22 + 0,81 mcg.ml -i). Dans la s6-

rie II? aucune intol@rance clinique n'a ~t6 observ6e apr~s injection de L. La concentration plasmatique la plus ~lev@e a ~t@ obtenue & la 2~me min. (3,05 + 1,44 mcg.ml-l). Aucun bloc de hau~ degr~ n'a 6t6 enregis-

tr~ au cours de l'~tude. Les valeurs de AH et HV (Tableau) mesur~es de la

2~me & la 60~me minute n'ont pas mon- tr6 de modification significative par rapport aux valeurs de base.

Conclusion : Les concentrations plas- matiques de L mesur~es apr~s injec- tion IV, bien que largement sup6rieu- res & celles obtenues apr~s APD, n' ont jamais augment6 la conduction AH et HV. Ceci permet de pr6voir l'ab- sence d'aggravation d'un rouble con- ductif asymptomatique chez un sujet subissant une APD & la L.

TEMPS (m in ) 0

AH 78

(msec) + 18

i HV 45 L

' (msec) i + 8 i

i 2 5 i 0 15 30 80

79 81 81 81 79 78

+21 +20 + 19 + 21 + 20 + 20

45 + 9

47 +12

45

+ 1 5 - I

46 + 13

47 + 12

46 + I0

EVOLUTION DES DUREES MOYENNES DE AH ET HV APRES INJECTION DE LIDOCAINE IV