1
10 OptionBio | mardi 24 septembre 2013 | n° 495 actualités | biomed Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins et la première cause de mortalité. L’appréciation de son évolutivité et de la réponse aux traitements anti tumoraux est fondamentale et passe habituellement par l’imagerie et les marqueurs tumoraux, tel le CA 15-3 dont la sensibilité n’excède pas 60 à 70 % en cas d’évolution métastatique. Plus récente, la numération des cel- lules tumorales circulantes (CTC), en règle par Cell Search System, montre étant de mauvais pronostic. Des fragments d’ADN circulant por- teurs d’altérations séquentielles spé- cifiques, ou ADN tumoral circulant (ADN tc) peuvent être décelés dans la fraction acellulaire du sang. De fait, les techniques modernes de séquen- çage permettent l’identification rapide d’altérations génomiques, rendant possible une surveillance spécifique de l’ADN tc. Dans un travail publié dans le New England Journal of Medecine , SJ Dawson et coll. se sont attachés à corréler l’évolution de la masse tumo- rale, évaluée par dosage de l’ADN tc, aux renseignements fournis par les cancérologie ADN tumoral circulant pour suivi des cancers du sein métastasés © TYLER OLSON © RICHARD VILLALON Un fait inhabituel a été rapporté lors du 22 e Congrès scientifique et clinique de l’Association américaine des endocrinologues cliniciens (AACE) à Phoenix (Arizona) : les édulcorants peuvent avoir un impact sur la fonction thyroïdienne, ce qui peut être un sujet d’inquiétude pour les sujets diabétiques et/ou obèses usant de ces substituts du sucre. Le Dr Isaac Sachmeci (New Hyde Park, New York) a pris en charge des patients porteurs d’une thyroïdite de Hashimoto, qui s’est amendée totalement lorsque ceux-ci ont supprimé plusieurs sortes d’édulcorants disponibles aux États- Unis (Sweet’N Low, Equal, Splenda), et des sodas light (boissons édulcorées). Il faut savoir que cette forme de thy- roïdite auto-immune est la forme d’at- teinte la plus courante aux États-Unis, perturbant la fonction endocrine de la glande, déficit responsable notamment d’asthénie, de somnolence, de consti- pation et de prise de poids. Selon l’auteur de la présentation, un excès de consommation de boissons édulcorées peut exposer à un risque sanitaire sérieux chez les patients thy- roïdiens. Une étude approfondie de ce risque est en cours. En attendant des conclusions fermes, il est conseillé à ces patients de mieux gérer leur usage des édulcorants dans les aliments et dans les boissons en consultant un endocrinologue. Selon le Dr Sachmeci, le formaldéhyde, en tant que métabolite de l’aspartame, pourrait être associé à des perturba- tions du système immunitaire. L’AACE 1 - crinologues américains et étrangers. C’est la plus grande association pro- fessionnelle dans le monde. La plupart des membres de l’AACE sont certifiés en endocrinologie, diabète et métabo- lisme, leur univers est le diabète, les maladies thyroïdiennes, l’ostéoporose, les retards de croissance, les dyslipi- démies, l’HTA, l’obésité et les troubles métaboliques. | Y.-M. D. Note 1. www.aace.com endocrinologie Les édulcorants impliqués dans la pathologie thyroïdienne Cabines de bronzage Cabines de bronzage : alerte : alerte

Bréve: Cabines de bronzage : alerte

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: Bréve: Cabines de bronzage : alerte

10 OptionBio | mardi 24 septembre 2013 | n° 495

actualités | biomed

Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins et la première cause de mortalité. L’appréciation de son évolutivité et de la réponse aux traitements anti tumoraux est fondamentale et passe habituellement par l’imagerie et les marqueurs tumoraux, tel le CA 15-3 dont la sensibilité n’excède pas 60 à 70 % en cas d’évolution métastatique.

Plus récente, la numération des cel-lules tumorales circulantes (CTC), en règle par Cell Search System, montre

étant de mauvais pronostic.

Des fragments d’ADN circulant por-teurs d’altérations séquentielles spé-cifiques, ou ADN tumoral circulant (ADN tc) peuvent être décelés dans la fraction acellulaire du sang. De fait, les techniques modernes de séquen-çage permettent l’identification rapide d’altérations génomiques, rendant possible une surveillance spécifique de l’ADN tc.Dans un travail publié dans le New England Journal of Medecine, SJ Dawson et coll. se sont attachés à corréler l’évolution de la masse tumo-rale, évaluée par dosage de l’ADN tc, aux renseignements fournis par les

cancérologie

ADN tumoral circulant pour suivi des cancers du sein métastasés

© T

YLE

R O

LSO

N

© R

ICH

AR

D V

ILLA

LON

Un fait inhabituel a été rapporté lors du 22e Congrès scientifique et clinique de l’Association américaine des endocrinologues cliniciens (AACE) à Phoenix (Arizona) : les édulcorants peuvent avoir un impact sur la fonction thyroïdienne, ce qui peut être un sujet d’inquiétude pour les sujets diabétiques et/ou obèses usant de ces substituts du sucre.

Le Dr Isaac Sachmeci (New Hyde Park, New York) a pris en charge des patients porteurs d’une thyroïdite de Hashimoto, qui s’est amendée totalement lorsque

ceux-ci ont supprimé plusieurs sortes d’édulcorants disponibles aux États-Unis (Sweet’N Low, Equal, Splenda), et des sodas light (boissons édulcorées). Il faut savoir que cette forme de thy-roïdite auto-immune est la forme d’at-teinte la plus courante aux États-Unis, perturbant la fonction endocrine de la glande, déficit responsable notamment d’asthénie, de somnolence, de consti-pation et de prise de poids.Selon l’auteur de la présentation, un excès de consommation de boissons édulcorées peut exposer à un risque sanitaire sérieux chez les patients thy-roïdiens. Une étude approfondie de ce

risque est en cours. En attendant des conclusions fermes, il est conseillé à ces patients de mieux gérer leur usage des édulcorants dans les aliments et dans les boissons en consultant un endocrinologue.Selon le Dr Sachmeci, le formaldéhyde, en tant que métabolite de l’aspartame, pourrait être associé à des perturba-tions du système immunitaire.L’AACE1 -crinologues américains et étrangers. C’est la plus grande association pro-fessionnelle dans le monde. La plupart des membres de l’AACE sont certifiés en endocrinologie, diabète et métabo-

lisme, leur univers est le diabète, les maladies thyroïdiennes, l’ostéoporose, les retards de croissance, les dyslipi-démies, l’HTA, l’obésité et les troubles métaboliques. |

Y.-M. D.

Note1. www.aace.com

endocrinologie

Les édulcorants impliqués dans la pathologie thyroïdienne

Cabines de bronzageCabines de bronzage: alerte: alerteC bi d b l