Click here to load reader

Bouge Ton Corps

  • View
    59

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Bouge Ton Corps

CRER ET ANIMER DES RSEAUX EN ARTS PLASTIQUESBassin dducation et de Formation vreux

BOUGE TON CORPS Pistes pdagogiques Natacha Petit [email protected] ou [email protected]

SOMMAIRE

Introduction Dfinitions Pistes pdagogiques1 Le langage du corps et du geste. 2 La reprsentation du corps en mouvement. 3 Geste, Trace, Signe : expressions du moi . 4 Le corps agissant de l'artiste. 5 Corps et Action rituelle. 6 Les limites du corps. 7 Hybridation : les transformations du corps. 8 L'absence du corps. 9 La prothse comme prolongement du corps. 10 Corps du spectateur et perception.

Propositions sollicitations Citations Histoire des arts :Joseph Nadj et Miquel Barcelo La compagnie Marie Chouinard Lois Greenfield Franck David Claude Closky Michel Bret et Marie-Hlne Tramus Des habits et Moi, Maison des Arts dvreux

Le coin des curieux Cahier des charges du catalogue Bibliographie

IntroductionLe mouvement c'est la vie et cette notion n'est pas une invention de l'art du XXme, ni du XXIme sicle. Le geste est un mouvement du corps ou d'un membre qui exprime une pense ou une motion. Selon Diderot, le geste est quelque fois aussi sublime que le mot , et nous savons qu'il existe un langage lmentaire et instinctif des gestes. L'il de l'artiste, travers les poques, tent de le saisir, de le rvler afin de l'immortaliser. Le rpertoire de ces mouvements surpris, qu'ont retenus les artistes, est tendu au geste de pudeur, geste dlicat et potique, geste de tendresse, geste de violence, geste d'abandon, geste pour toucher, prendre, tendre, donner, geste pour exprimer une motion... Le geste donne le ton l'uvre ; la position des mains, le jeu des corps, l'attitude du groupe sont fixs. Au chapitre du geste et de la vitesse, La Victoire de Samothrace , sculpture ralise en 190 av J.C et prsente au Louvre, en dit tout autant que les tableaux futuristes. D'ailleurs, Umberto Boccioni finit par lui emprunter certains lments pour sa sculpture Synthse du dynamisme humain . Au tournant des annes 1910 le mouvement, la vitesse, le dynamisme, le machinisme, la modernit sont des termes martels dans toutes les capitales culturelles. Les raisons en sont la technique (l'automobile, le train, l'avion), l'acclration de la socit industrielle et la science avec l'apparition de la photographie. Si l'art moderne prend conscience du temps et du mouvement comme sujets de reprsentation, ces deux notions sont aussi ncessaires l'laboration du tableau, et sont aussi l'investissement pulsionnel de l'artiste dans son geste : le temps reprsent, le temps du faire par l'artiste, le temps de la lecture de l'uvre par le spectateur. travers diffrents artistes et leurs dmarches, nous allons tenter d'aborder plusieurs axes de rflexion qui portent sur le corps et le mouvement en rapport avec les programmes d'arts plastiques de collge et de lyce. Ce dossier pdagogique prsente des pistes pdagogiques sur les notions de corps et de mouvement. Que ce soit au collge et au lyce, nous favoriserons la pratique des lves du ct de la recherche, de l'exploration. Le travail autour du projet personnel de llve loblige tenir compte des nouveaux paramtres et interrogations. Il faut trouver une cohrence lensemble de leurs recherches, proposer des pratiques diversifies : linstallation, les formes provisoires ou phmres, le happening, les technologies informatiques Cest, avec les lves, une manire dinterroger lespace, le corps, le mouvement, de dcloisonner les champs dactivit.

DfinitionsDictionnaire historique de la langue franaise. d. Le Robert. CORPS n, m est issu du latin corpus. Ds l'origine, corpus est pris dans l'opposition corps-me , oppos anima ou animus, et dsigne non seulement l'organisme vivant, mais aussi le corps inanim, le cadavre, ainsi que tout objet pris dans sa matrialit, toute substance matrielle. Par mtaphore, il est employ propos de choses composes de parties (comme le corps est form du tronc, de la tte et des membres), en particulier dans la vie politique, en parlant d'une assemble, d'une corporation . MOUVOIR v.t est issu du latin movere remuer, bouger et surtout se dplacer , galement employer au sens moral d' exciter, mouvoir . MOUVEMENT n.m. facult de se mouvoir , en particulier action, manire de bouger une partie du corps, le corps . Depuis le XVIIme sicle, il est employ spcialement dans le langage de la critique artistique pour l'animation, la sensation de mouvement voque la vue d'une uvre d'art, la lecture d'une uvre, d'une phrase. Petit lexique de l'art contemporain, Robert Atkins, Ed Artspeak ACTION : Dans l'art contemporain, l' action assimile l'artiste un acteur . On parle plus couramment de performance ou de happening. Cette conception intervient galement dans diverses formes de peinture gestuelle, et plus prcisment l'expressionnisme abstrait. Dj avant la Seconde Guerre mondiale, les futuristes, les dadastes et les surralistes considraient les actions dans les lieux publics comme des complments naturels de leurs autres modes d'expression artistique. ACTION PAINTING : Terme cr en 1952 par le critique d'art amricain H. Rosenberg pour dsigner la tendance dite jusque-l expressionnisme abstrait dans la peinture amricaine. Il s'agit d'une peinture abstraite privilgiant l'automatisme : les couleurs sont jetes, dverses, projetes sur la toile, o elles provoquent des coulures et des tches alatoires, de sorte que le tableau devient un champ d'action o s'exprime un processus dynamique. Parmi les principaux reprsentants de l'action painting : J. Pollock, W. De Kooning, Franz Kline. ACTIONNISME : Mouvement viennois prcurseur de l'art corporel, apparu vers 1960. Les artistes tels que Gnter Brus, Otto Muehl, Arnulf Rainer... ont men une rflexion sur des thmes freudiens par le biais des mises-en-scnes ritualises. Leur travail, plac sous le signe de la violence rotique, recourait des substances physiologiques telles que le sang, le sperme, la chair. ART CORPOREL : Apparent l'art conceptuel et prcurseur direct de la performance, l'art corporel (ou body art) prend le corps comme support de l'expression artistique. La plupart du temps les artistes excutent en public une action dont un ensemble de photographies ou de bande vido conserve la trace. HAPPENING : Forme d'action art proche du pop art qui se dveloppe dans les annes 1960 et vise l'effacement de la frontire entre l'art et la vie de tous les jours, l'artiste et son public, organisant de grandes actions le plus souvent en plein air, dont le droulement est indiqu dans son ensemble par l'artiste mais laisse place aux interprtations. Le happening ne comporte pas de rptition et n'a lieu en rgle gnrale qu'une fois. Il se fonde sur la vue et le toucher. L'intgration du public est cense amorcer une transformation de ses habitudes visuelles et conceptuelles. Le terme provient des 18 happenings in 6 Parts organiss par A. Kapro en 1959 New York. INSTALLATION : Certes, les uvres ont toujours t installes dans les espaces d'exposition. Mais dans l'art contemporain, le mot installation dsigne des uvres conues pour un lieu donn, ou du moins adaptes ce lieu. Ses divers lments constituent un environnement qui sollicite une participation plus active du spectateur. Pour viter les connotations statiques de ce terme, certains artistes prfrent parler de dispositifs. PERFORMANCE : Le mot performance, directement emprunt l'anglais (ou il y a le sens du spectacle, reprsentation) sert aujourd'hui dsigner toutes les activits artistiques qui se droulent devant un public et font intervenir la musique (art sonore), la danse, la posie, le thtre ou la vido, ou une quelconque combinaison de ces ingrdients.

Pistes pdagogiquesLe langage du corps et du gesteAlors mme que l'artiste n'a pas encore l'habilet technique pour exprimer le geste, il cherche pourtant le moyen de l'exprimer. Il est difficile de dater le moment o les sculpteurs grecs ont dtach les bras du corps et de leur donn diffrentes attitudes, de dater le passage de la frontalit la libert des mouvements du corps. Polyclte, vers 450, serait le premier, dans la statuaire, faire porter le poids du corps sur une seule jambe. La frontalit caractrise l'art jusqu'en 500, par la suite, les mouvements ne peuvent tre reprsents que d'une manire raide et imparfaite. Une fois les difficults techniques surmontes et l'artiste devenu matre de son motif et de sa manire, il part la conqute du domaine des gestes et des attitudes possibles. Alors que les lves s'interrogent sur leur corps en changement, il peut paratre intressant de les questionner sur le langage de celui-ci. Dans leurs postures et attitudes, que donnent-ils voir et comprendre d'eux-mmes ? Interroger les lves sur le langage de leur corps revient les interroger galement sur les codes sociaux de leur gestuelle.

Aphrodite du type du Capitole, Rome, IIme sicle apr. JC, marbre

Pierre Narcisse Gurin Jeune fille en buste, 1794 , toile

Johann Heinrich Fssli, Lady Macbeth, 1783, toile

Eugene Delacroix, La Libert guidant le peuple, 1830, toile

Franois Grard, Psych et Amour, 1798, toile

Antonio Canova, Psych et Amour, 1793, marbre

Ary Scheffer, Francesca et Paolo, 1855, toile

Bosio, Hercule combattant Achlos, 1814-24, bronze

XVIIme,

Hercule et le dragon, daprs Jean de Bologne, bronze

Quentin Metsys, Le Prteur et sa femme, 1530, Bois

Tombe de Sthi 1er Valle des rois, 1303-1290 av JC, bas-relief, calcaire

Statue du dieu Horus, 1069-664 av JC, bronze La Tireuse de cartes, Lucas van Leyden, 1508, bois

Georges de La Tour, Le Tricheur, XVIIme s, toile

Photographies duvres du Louvre, Paris, dEtienne Revault

La reprsentation du corps en mouvementAvec le futurisme italien, l'artiste adopte le parti de la reprsentation du mouvement et slectionne ses motifs dans la vie moderne, mme si un grand nombre d'entre eux comme le sport

Search related