Barnab©, ne manque pas d'air

  • View
    220

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

children book

Text of Barnab©, ne manque pas d'air

  • Fred.L

    ne manque pas dair

  • Une histoire crite et illustre par Fred L

    ne manque pas dair

  • ar quel malhencontreux concours de circonstanceslestim photographe Barnabse retrouva-t-il en prison, gonfl comme une baudruche ?

  • uatre jours auparavant, Barnab tait arriv par bateau sur cette le des carabes, sa petite quipe au grand complet: Georges son assistant et meilleur ami, un mannequin et la styliste-coiffeuse-maquilleuse. Ils devaient raliser une srie de photos de mode pour une collection maillot de bain.Dans laprs-midi, Barnab stait fait piquer par un insecte. Il ny avait pas prt attention.Mal lui en prit.

  • e lendemain, Barnab stait rveill transform : tout plein dair, comme unballon gonfl lhlium .Son quipe et le personnel htelier lavait dcouvert dans sa chambre, dans une situation des plus surprenantes.

  • prs avoir t dlog du plafond, etmalgr son tat, Barnab avait voulu commencer le shooting photos au plus vite. Il pensait quil sagissait d une allergie passagre due sa piqre dinsecte.Tout le monde stait, donc mis au travail, en prenant les prcautions nces-saires pour que le photographe ne senvolt.

  • prs quelques photos, Barnab avait inter-rompu le shooting. Il voulait raliser des photos originales qui marqueraient les esprits, tout le contraire daprs lui, de celles qu il venait de prendre. Il cherchait linspiration quand des sol-dats avaient surgi de nulle part, lavaient menot-t et emmen sans autre forme de procs, sous les yeux mduss de l quipe

  • est ainsi que Barnab se retrouva la prison de haute scurit de l le.

    Comble de malchance, il partageait sa cellule avec une brute paisse qui le malmenait.Barnab ne se dgonflait pas pour autant.

  • dessin de georges et barnab qui streignent

  • arnab reut la visite de Georges. Le reste de lquipe tait parti par le premier bateau. Son ami et fidle assistant avait enqut et lui expliqua pourquoi il avait t incarcr : les autorites locales le pre-naient pour un dangereux criminel qui, le nouveau Barnab tout gonfl ressemblait vaguement. Barnab comprit alors quil ris-quait de croupir un long moment dans cette affreuse prison. Il fallait quil svade.

  • arnab devait tout dabord se d-barasser du boulet attach sa jambe. Sans ce fardeau, il pourrait peut-tre jouer les filles de lair.Mais il tait le seul dtenu qui les gardes ntaient jamais le boulet, mme lors de la promenade obligatoire, extnuante pour lui.

  • n raison de son tat de sant, Barnab ntait pas exempt des travaux forcs. Il tait pourtant totalement inefficace.

  • admnistration pnitentiaires, qui avait dcid de rhabiliter la prison, affecta Barnab une tache plus adapte son physique.pour une efficacit optimale, les gardiens avaient mme consenti lui retirer son boulet.Cest en peignant le mur denceinte de la prison que lhomme ballonimagina un plan d vasion.

  • arnab donna discrtement des instructions Georges lors dune de ses visites. Son plan tait pour le moins gonfl.Mais ses projets ne lempchait pas de dormir dun sommeil de plomb. Si tout se passait bien et que georges suivait le plan la lettre, il serait bientt libre !

  • e jour J arriva. Comme lavait prvu Barnab le gardien qui surveillait la cour ce jour-l tait myope comme une taupe, ce qui faciliterait la tche des deux complices. Georges avait confec-tionn un ballon leffigie de Barnab. Ds quil aperut le ballon, Barnab coupa ses liens, fran-chit lenceinte et retrouva Georges au pied du mur. Le ballon en forme de Barnab ne trompe-rait pas longtemps les geliers : les deux com-pres senfuirent au plus vite.

  • Son plan tait risqu mais simplissime. Lors dune de ses visites il donna, dis-crtement, des instructions georges qui tait un vrai couteau suisse il savait tout faire : il devait confec-tionner une grosse poupe gonfle lhlium lfigie du photographe, trouver des vtements, et une voi-ture. georges sattela la tache .

  • arnab regretta un peu lide du chien, qui ntait pas un moyen detransport trs confortable. vivement la voiture ! , pensa-t-il.

  • la prison, le pot aux roses fut dcouvert et lalerte maximum fut lance sur toute lle. Les deux fugitifs se sparrent de la cadillac rose, un peu trop voyante, et se dguisrent afin de circuler incognito. Visiblement, le subterfuge fonctionnait : Barnab se faisait mme siffler dans la rue ce qui lui pompait lair.

  • arnab et son acolyte arrivrent enfin au port. Ils avaient prvu d embarquer clandesti-nement et de quitter le pays.Cest alors que la ceinture qui faisait une taille de gupe barnab lcha. Il retrouva aussitt lapparence du bibendum recherch par la po-lice. Pas dautres solutions: Barnab et Georges se jetrent leau !

  • es navires de la police ne purent les poursuivre tant la mer tait agite. Heureusement Barnab tait insubmersible!

  • prs plusieurs heures, la tempte se calma et les deux naufrags furent reprs par la police. Alors quils taient poursuivis comme des criminellesils furent recueillis bord du bateau de la police et fort courtoisement traite. On leur expliqua les raisons de ce revirement de situation : le malfrat, sosie de Barnab, avait t captur pendant leur cavale.

  • arnab et georges furent invits prendre le th chez le ministre des affaires trangrent.Celui -ci voulait viter tout incident dipplomatique,suite la terrible erreur judiciaire dont avait t victime Barnab. La femme de lam-bassadeur proposa au photographe les ser-vices de son mdecin personnel pour soigner sa gonflante allergie.

  • e docteur en question pratiquait lacu-puncture. Et aprs quelques sances, Bar-nab retrouva enfin sa silhouette naturelle.Le photographe avait une dernire chose faire avant de quitter le pays...

  • es photos !

  • Les aventures truculentes de personnages pas comme les autres.

    Dans la mme collection : milie est ne coiffe

    Aldo, un homme tout en finesseSuzanne est la hauteur

    Edmond, un homme trs attirantbarnab ne manque pas dairEsther a les pieds sur terre

    www.talentshauts.fr www.lespapareils.com