Banques de Terminologies

  • View
    58

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Banques de Terminologies

  • 85Thme 3

    Le dveloppement et la diffusion des banques de terminologie

    Prsident de sance :Loc Depecker

    (Dlgation gnrale la langue franaise, France)

  • Communications

    86 Communications

    La prsente communicationtraite de la banque de terminologie

    BDT, cre par lAssociationroumaine de terminologie

    TermRom. Elle donne un aperu dutravail accompli par les terminologueset des difficults rencontres lors de sa

    constitution. La structure de la fichede terminologie y est dcrite et despublications, qui sont le rsultat de

    lexploitation des donnes, y sontprsentes.

    Termes-cls :banque de donnes ;

    TermRom; normalisation; terminologie roumaine.

    n 1992, avec lesoutien de lUnionlatine, a t constituelAssociationroumaine determinologie,

    coordonne par le professeur IonCoteanu, membre de lAcadmieroumaine titre de prsident. Elledevait grouper tous ceux qui avaientdes proccupations concernant laterminologie en Roumanie ( tantlinguistes que spcialistes dansdautres domaines dactivit). Sonprincipal objectif tait la crationdune banque de terminologie quisoit bientt accessible aux spcialistesde divers domaines ainsi quau public.En ma qualit dadministrateur et deprogrammeur de cette banque dedonnes, je dsire donner un aperudu travail de terminologie accomplipar les terminologues de TermRom etdes problmes que nous avonsrencontrs au cours de la constitutionde cette banque de terminologie cause de la situation particulire de lalangue roumaine. Le roumain, en tantque langue nationale ayant unediffusion culturelle relativementrestreinte, peut tre qualifi depetite langue par rapport aufranais et langlais, deux languesayant le statut de grandes langues,de langues internationales.Au cours des trois derniers sicles, encommenant par la premiregrammaire en caractres latins (au

    dbut, le roumain tait crit laidede lalphabet cyrillique) crite en1780 en latin ( 1 ), le roumain a fait lepas dcisif vers son tablissementcomme langue romane littraire,reconnue aujourdhui comme unelangue nationale dtat. En ce quiconcerne la terminologie, lesproccupations des gens de cultureroumaine taient plus anciennes quela grammaire mentionne, qui estconsidre comme la limite entrelancien roumain et la langueroumaine moderne.tant une petite langue littraire,fonde sur une culture criterelativement jeune, le roumain aform son inventaire lexicalterminologique surtout par la voie delemprunt notamment aux languesmodernes occidentales, voireromanes. La Roumanie ayant unepolitique linguistique permissive, leprocessus de normalisation de cetteterminologie de spcialit en estencore ses dbuts. Ce quon observeen roumain littraire qui, se trouvantdans la dernire phase de samodernisation, sest dirig vers lelatino-roman, surtout vers le franaispour lemprunt lexical, cest ledplacement de ses sourcesdemprunts vers langlo-saxon,surtout vers langlais et notammentvers sa variante amricaine, situationqui pose de grands problmes degraphie et de prononciation pour denombreux mots.

    La banque de donnes terminologiques TermRom, petite exprience dune petite banque de terminologie

    E

    (1) Micu (Samuil ), )Sincai(Gheorghe), 1980: Elementa

    linguae daco-romanae sivevalachicae [Viena, 1780]-Studiuintroductiv, traducerea textelor )sinote de Mircea Zdrenghea, Cluj-

    Napoca, Editura Dacia.

  • On peut exemplifier cette situationpar le terme franais ordinateur, enanglais computer, qui est appelcouramment en roumain calculator.Dans la terminologie usuelle le termeanglais a supplant le terme franais,mme si celui-ci existe dans uneforme parfaitement adapte lalangue roumaine, ordinator. Le motcomputer, crit comme en anglais, estprononc dans le langage courantavec o [o] et non pas avec [@ ] etmme avec -er au lieu de [ ( r ) ] enfinale, donc kompjuter et non pas [k@mpju:t@r ].La prononciation du mot computer enconcordance avec la graphie roumaineest accepte tacitement dans lestravaux universitaires normatifs, parceque dans le plus important, leDOOM ( 2 ), on ne fait aucunemention de la prononciation, ce quiaurait t ncessaire. Don Matei, vice-prsident et coordonnateur du groupeTermRom, qui est galementresponsable de la terminologieroumaine du glossaire dinformatiquede TermRom, propose quon crivecompiuter pour ce terme slectionncomme terme problme, cest--dire comme terme qui requiert dtrenormalis sur le plan international.Les glossaires de TermRom ont,presque chacun, une section determes-problme.Compte tenu des moyens financiersmodestes et du personnel restreint quitravaille la cration de notre banquede donnes, la mthodologie dutravail sest oriente vers le seulobjectif qui soit effectivementralisable. Il sagit dun objectifminimal, mais acceptable, mon avis,dans la premire phase de larecherche. Au dbut, on a dsir

    constituer un fonds assez importantde termes spcialiss des diffrentsdomaines avec leurs quivalents enfranais et en anglais. On a travaill la constitution de ce fonds pendantdeux ans, en collectant des termes envrac qui ont t mmoriss dans desfichiers en format Microsoft Word. Leformat des fichiers a t conu daprsle modle dune fiche terminologique,chaque champ de la structure de lafiche ayant un identificateur quipermettra la transformation par lasuite du fichier en une base dedonnes proprement parler. Nousavons emmagasin de cette manire,jusqu prsent, environ20 000 termes.La structure dune ficheterminologique est assez complexe ;elle comprend, en plus du termevedette et de ses quivalents en septlangues ( franais, anglais, espagnol,italien, russe, allemand, portugais ),les synonymes, les antonymes duterme vedette et de ses quivalentsdans dautres langues ( sil en existe),les termes drivs, des indications surla flexion, les variantes lexicales, lestermes gnriques, le sens large du

    terme, le terme scientifique ( silexiste), la reprsentation symbolique(si elle existe), labrviation, laprononciation, la catgoriegrammaticale du terme et desquivalents (y compris lessyntagmes), le contexte, la zone ( lepays), ltymologie, la bibliographie,la dfinition en roumain et dans lesautres langues, des notes, le statut duterme ( terme valid ou pas), ledomaine, le nom du terminologue, ladate, des renseignements sur desmodifications ultrieures et lacontribution du terminologue.

    Dans cette premire phase dellaboration de la banque dedonnes, le groupe de TermRom achoisi la terminologie roumaineconsigne dans les dictionnaires etglossaires roumains publis au coursdes dix dernires annes.

    La banque de donnes offre de lasorte une image sur la relation entrela terminologie roumaine et laterminologie internationale tellequelle est reflte dans lesdictionnaires. Il va de soi que cettepremire tape sera suivie delextraction des termes utiliss

    87

    Communications

    *AM{0} contract de cauiune{asc} cauiune, contract de{cg} n. sg.{f } contracte de cauiune{asc} cauiune, contracte de{cg} n. pl.{1} contract of guarantee{asc} guarantee, contract of{cg} s. sg.{f } contracts of guarantees{asc} guarantee, contracts of{cg} s. pl.{2} cautionnement{cg} s.m.sg.{f } cautionnements{cg} s.m.pl.{3} Brgschaft

    {cg} s.m.sg.{7} contrato de caucin{asc} caucin, contrato de{cg} s.m.sg.{dm} com.{d} Contract portivit ca^ruia o

    persoana^ numita^ girant seoblig^^a sa^ ndeplineasca^obligapiile unui debitorca^tre creditorul acestuia, ncazul n care debitorul nu-)sipoate chita datoriile.

    {g} contract{s} p{b} MDE{r} AM{z} sep. 95

    (2) Dicionarul ortografic,ortoepic )si morfologic al limbiiromne, 1982-1989, Bucarest,Editura Academiei, (labor parlInstitut de linguistique deBucarest et approuv parlAcadmie Roumaine). Fiche terminologique telle quelle apparat en format Microsoft Word

  • effectivement dans les textes roumainsde spcialit ; cependant, cettepremire tape dinformation fondesur les dictionnaires est impose parles ncessites pratiques dun objectifdune importance nationale commelest mon avis la cration dunebanque de donnes terminologiquesdu roumain.

    De nombreuses fichesterminologiques sont encoreincompltes ; elles seront groupes,corriges et valides par des linguisteset par des spcialistes des diffrentsdomaines, par les membres et lescollaborateurs de TermRom. Pour quecette quantit considrabledinformation terminologique soitutile et facilement utilisable, on a dtrouver une solution convenable pourla mmoriser dans une base dedonnes ayant une structurecorrespondant la structure de notrefiche terminologique et qui soitexploite dans un environnement quireconnaisse les signes diacritiquesspcifiques du roumain. Il existe unegrande varit de logiciels determinologie ltranger, mais aucunen Roumanie. On pourrait employercertains de ces logiciels sils taientadapts pour faire le tri alphabtiqueen tenant compte des signesdiacritiques propres au roumain. Pourse procurer et modifier un tel logiciel,il faudrait des ressources financiresdont TermRom ne dispose pasencore. Nous avons t obligs, parconsquent, demployer un logiciel degestion de bases de donnes que nouspossdions, conu pour Windows,Foxpro for Windows (noustravaillons avec Windows CE qui ades polices pour le roumain), et deconstruire nous-mmes nosprogrammes de tri. Pour unerecherche de linformation plus rapideet plus facile, nous avons crplusieurs petites bases de donneslies aux mots-cls communs.

    Un premier rsultat delexploitation de ces donnes estreprsent par limpression de petitsglossaires de terminologie (Glossaire

    des termes dinformatique, Glossaire destermes financiers et bancaires, Glossairedes termes de commerce, Glossaire desterminologies, Glossaire des termesdnergtique ) groupant desinformations extraites directement dela banque de donnes laide desprogrammes que nous avons conuspour transformer les contenus deschamps choisis des bases de donnesen textes pouvant tre formats etimprims. Nous travaillonsmaintenant limpression duGlossaire des termes de la sociologie etdu Glossaire de terminolog