Article Original PARALYSIE FACIALE PERIPHERIQUE J.I. M. Sfax, N26; Juin 17 ; 43 - 48 A PROPOS DE 16 CAS FACIAL PARALYSIS AFTER TEMPORAL BONE TRAUMA ABOUT 16 CASES C و ﻲﺑطﻟا جﻼﻌﻟا دﻌﺑ A Paralysie faciale ; Rsum Introduction: Les paralysies

Embed Size (px)

Text of Article Original PARALYSIE FACIALE PERIPHERIQUE J.I. M. Sfax, N26; Juin 17 ; 43 - 48 A PROPOS DE...

  • 43

    J.I. M. Sfax, N26; Juin 17 ; 43 - 48

    Rsum

    Introduction: Les paralysies faciales priphriques (PFP) par fracture de los temporal sont devenues de plus en plus frquentes. Il ny a pas de consensus quant la prise en charge. But : Prciser les caractristiques de cette pathologie et proposer une conduite tenir adquate Patients et Mthodes: Etude rtrospective de 16 cas de PFP post traumatiques. Le degr de la PF t valu selon le Grading de House et Brackmann. Le bilan paraclinique comportait le scanner des rochers et lEMG du nerf facial. Le traitement tait mdical (corticothrapie IV) ou mdico-chirurgical. Rsultats: Il sagissait de 14 hommes et de 2 femmes dge moyen de 32 ans. La PF tait dinstallation immdiate dans 13 cas. La dcompression chirurgicale tait dcide chez 5 patients (31%) avec un dlai moyen de 46 jours (20-90 jours). Le taux damlioration tait de 75% aprs traitement mdical et de 60% aprs traitement chirurgical. Discussion: Le traitement et le pronostic dpendent aussi bien de la svrit et du dlai de linstallation de la PF que des donnes lectrophysiologiques et volutives.

    Mot-cls : Paralysie faciale ; Fracture ; Electromyographie ; Tomodensitomtrie.

    Abstract

    Introduction: Peripheral facial paralysis (PFP) due to fracture of the temporal bone has increasingly become so frequent. There is no consensus on explorations or treatment. Aim: Specify the characteristics of this pathology and propose an appropriate treatment. Patients and Methods: Retrospective study of 16 cases of posttraumatic PFP. The degree of PFP was evaluated according to the grading of House and Brackmann. The paraclinic assessment was based on CT scan of the rocks and EMG of facial nerve. The treatment was medical (IV corticosteroid) or medical-surgical. Results: They were 14 men and 2 women with a mean age of 32 years. The facial paralysis was immediate after trauma in 13 patients. Surgical decompression was decided for 5 patients (31%) with average time of 46 days (20 to 90 days). The rate of improvement in FP was 75% after medical treatment and 60% after surgical treatment. Discussion: The therapeutic approach and prognosis depends on the severity and delay of the paralysis installation as well as the electrophysiological and evolutionary data.

    Keywords : Facial paralysis ; Fracture ; Temporal bone ; Electromyography ; Computed tomography ; Corticosteroids ; Decompression.

    : . .

    . : . 16 :

    . "" " " : . "IV " .

    . 13 . 32 . 2 14 75 ). 90-20( 46 ) 31( 5

    . 60 :

    .

    ; ; ; ; ; : . ;

    PARALYSIE FACIALE PERIPHERIQUE PAR FRACTURE DE LOS TEMPORAL A PROPOS DE 16 CAS

    FACIAL PARALYSIS AFTER TEMPORAL BONE TRAUMA ABOUT 16 CASES S. KALLEL1,2, M. MNEJJA1,2, F. MASMOUDI1,2, A. BEN SAID1,2, B. HAMMAMI1,2, A. CHAKROUN1,2, AM. GHORBEL1,2

    1 :Service ORL, CHU Habib Bourguiba, Sfax- Tunisie 2 :Facult de mdecine, Universit de Sfax-Tunisie *e-mail de lauteur correspondant : souha.kallel@yahoo.fr

    Article Original

  • 44

    J.I. M. Sfax, N26; Juin 17 ; 43 - 48

    INTRODUCTION Les paralysies faciales priphriques compliquant les traumatismes de los temporal sont devenues de plus en plus frquentes, du fait de dveloppement de lactivit humaine [1]. Cette paralysie est souvent intgre dans le cadre d'un traumatisme crnien grave ncessitant une prise en charge neurochirurgicale [2]. Ainsi son diagnostic est souvent tardif [1, 2]. Leur diagnostic topographique a bnfici des donnes de limagerie. Elle ncessite une prise en charge prcoce cause des rpercussions fonctionnelles et esthtiques invalidantes. Le but de ce travail est de rapporter nos rsultats en matire de prise en charge de ces PFP, et travers une revue de la littrature, de prciser les caractristiques cliniques et para cliniques de cette pathologie et de proposer une conduite tenir adquate.

    MATERIELS ET METHODES

    Notre tude est rtrospective portant sur 16 cas de paralysie faciale priphrique compliquant un traumatisme temporal, colligs dans le service dORL et chirurgie cervico-faciale du CHU Habib Bourguiba de Sfax entre 2002 et 2015. Les patients ont consult directement aux urgences ORL ou ont t adresss aprs un sjour dans un service de ranimation. Linterrogatoire a recueilli le ct et la date dapparition de la paralysie. Le dlai dapparition tait variable : apparition immdiate (dans les 24 heures), apparition secondaire (au cours de la premire semaine) et dlai dapparition inconnu. Le degr de la paralysie t valu selon le Grading de House et Brackmann (grading de I VI selon le degr de svrit). Ce dernier a servi comme examen de rfrence pour lvaluation des rsultats distance. Lexamen initial a comport aussi un examen otologique, une audiomtrie tonale avec ltude du rflexe stapdien (ralise dans 75% des cas) et un test de Schirmer (ralis dans 18,8 %). Tous les patients ont bnfici dune tomodensitomtrie de los temporal avec coupes axiales et reconstructions coronales, en fentres osseuses. Les explorations lectrophysiologiques du nerf facial (bases surtout sur lEMG de dtection) taient un argument de plus ayant indiqu la chirurgie. Le traitement a t mdical ou mdico-chirurgical. Le rsultat tait considr trs satisfaisant en cas de grade I ou II de House et Brackman, satisfaisant en

    cas de grade III IV et pauvre en cas de grade V et VI. RESULTATS Il sagissait de 14 hommes et 2 femmes. Lge moyen de nos patients tait de 32 ans avec des extrmes de 7 et 73 ans. La tranche dge la plus touche tait de 20 40 ans (50%). Les circonstances de laccident taient un accident de la voie publique dans 62,5 % des cas, un accident domestique dans 25 % des cas, un accident de travail dans 6,3 % et une agression dans 6,3 %. La notion de sjour en ranimation a t note dans 69% des cas. La paralysie faciale tait du ct gauche dans 10 cas et droite dans 6 cas. Elle tait dinstallation immdiate aprs le traumatisme chez 9 patients (56%), secondaire dans 3 cas (18%), avec un dlai moyen de 48 heures. Le dlai tait imprcis dans 3 cas. Selon le grading de House et Brackmann, ces paralysies taient classes grade II dans 6,3 %, grade III dans galement 6,3%, grade IV dans 18,3 %, grade V dans 12,5 % et grade VI dans 56,3 %. Lotoscopie a trouv un tympan normal dans 43,8%, un hmotympan dans 31,3 % et une perforation tympanique dans 25%. Le bilan audiomtrique du cot de la paralysie faciale a trouv une audition normale dans 18,8% des cas, une surdit de transmission dans 25% des cas, une surdit mixte dans 25% des cas, une surdit de perception dans 6,3% des cas et une cophose dans 25%. Le rflexe stapdien tait absent dans tous les cas. Le test de Schirmer tait pathologique dans un seul cas. La TDM des rochers a montr une fracture longitudinale (extra-labyrinthique) dans 9 cas, une fracture transversale dans 5 cas (4 fractures translabyrinthiques et une fracture extralabyrinthique) et une fracture complexe (tympano-labyrinthiques) dans 1 cas (figures n 1 et 2). Il ny avait pas de trait de fracture dans 1 cas. Un trait de fracture du canal facial a t not chez 12 patients. Latteinte a touch la premire portion dans 1 cas, le ganglion gnicul dans 3 cas, la deuxime portion dans 8 cas et la troisime portion dans 1 cas. Une IRM a t ralise dans le cas o il ny avait pas de trait de fracture la TDM. Elle a montr une anomalie de signal des premire et deuxime portions du nerf facial (figure n3 et 4). LEMG, faite dans 11 cas, a objectiv une dnervation partielle du nerf facial dans 4 cas, une dgnrescence svre dans 5 cas et un

    S. KALLEL et al.

  • 45

    J.I. M. Sfax, N26; Juin 17 ; 43 - 48

    axonotmsis (dnervation totale) dans 2 cas. Dans 5 cas, il ny avait pas des signes de rinnervation. Tous nos patients ont bnfici dun traitement mdical initial. La corticothrapie par voie gnrale, la dose de 1 2 mg/Kg/j, a t administre pendant une dure moyenne de 13 jours (extrmes : 10 et 15 jours). Les molcules utilises taient lhmi-succinate dhydrocortisone, la mthylprednisolone et la prednisolone. Des vasodilatateurs et des gouttes oculaires (larmes artificielles) ont t aussi prescrits dans tous les cas. La rducation motrice a t associe chez tous les patients. Cinq patients (31%) ont t oprs sous anesthsie gnrale. Lindication a t retenue devant linstallation dune paralysie faciale immdiate et complte ne rpondant pas au traitement mdical avec absence de signes de rinnervation lEMG. Limagerie a permis de prciser le niveau de

    latteinte du nerf facial afin de guider la voie dabord. Le dlai moyen de la chirurgie tait de 46 jours avec des extrmes de 20 et 90 jours. Le geste chirurgical a consist une dcompensation du nerf facial dans tous les cas. La continuit du nerf tait conserve dans tous les cas. La voie dabord tait trans-mastodienne dans 4 cas et sus ptreuse dans 1 cas. Les suites opratoires immdiates taient simples. Les caractristiques et les constations per opratoires des patients oprs sont rsums dans le tableau N1. Aprs un traitement mdical seul, les rsultats fonctionnels obtenus taient trs satisfaisants dans 33% des cas, satisfaisants dans 42% et pauvres dans 25% des cas. Aprs un traitement mdico-chirurgical, les rsultats obtenus taient satisfaisants dans 60% des cas. Ainsi, le pourcentage damlioration tait 75% aprs traitement mdical et 60% aprs traitement mdico-chirurgical. Le recul moyen tait de 12 mois.

    Grade

    initial HB Grade

    final HB Portion atteinte

    Constatations per

    opratoires

    Voie dabord

    Dlai chirurgie ** (jours)

    Recul (mois)

    1ier cas VI V VII 2 Contusion du nerf Trans

    mastodienne 39 36

    2ime cas V IV GG* VII 1 Canal suprieur Sus ptreuse 35