Aper§u de l’Afrique de l’ouest

  • View
    18

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

1. Aperçu de l’Afrique de l’ouest. 2. PLAN DE LA COMMUNICATION. I-INTRODUCTION II – ACTIVITES ET PROJETS EN COURS III CONCLUSION. I-INTRODUCTION. APERCU GENERAL DU CORRIDOR Corridor routier, long de 1040 kms reliant Téma, le principal port du Ghana à Ouagadougou, capitale du Burkina - PowerPoint PPT Presentation

Text of Aper§u de l’Afrique de l’ouest

  • **

    ATELIER SUR LA FACILITATION DES ECHANGES ET SUR LAIDE POUR LE COMMERCE: PERENNISER LES BENEFICES DE LA FACILITATION DES ECHANGES GRACE A UNE AIDE EFFICACE POUR LES STRATEGIES COMMERCIALESCEA / CAPAC ADDIS ABEBA DU 12 AU 13 MARS 2009EXPERIENCES DE FACILITATION DES ECHANGES SUR LE CORRIDOR TEMA-OUAGADOUGOU

    Prsente par YEDAN Yaya , Reprsentant du CBC au GhanaE.Mail : yedanyaya@yahoo.fr

  • *Aperu de lAfrique de louest*

  • PLAN DE LA COMMUNICATIONI-INTRODUCTION

    II ACTIVITES ET PROJETS EN COURS

    III CONCLUSION*

  • I-INTRODUCTIONAPERCU GENERAL DU CORRIDORCorridor routier, long de 1040 kms reliant Tma, le principal port du Ghana Ouagadougou, capitale du BurkinaEntirement bitum, avec quelques tronons en cours de rhabilitationProlongements routiers sur le Niger et le Mali travers le territoire burkinabDevenu en peu de temps lun des principaux corridors de desserte du Burkina Corridor le plus dynamique en termes de croissance du volume de fret en transit , de dfis relever et dactivits de facilitation des changes en cours ou en projet dans la sous-rgion*

  • I-INTRODUCTIONTYPOLOGIE DES ACTIVITES DE FACILITATION EN COURSActivits linitiative des CERsActivits initis par un EtatFaible synergie dactions et de coordination au plan bilatral entre acteurs des deux pays mais initiatives encourageantes en cours

    *

  • II- ACTIVITES DE FACILITATION EN COURS

  • 1 PROBLEMATIQUEConstat sur les axes routiers inter-tats:Multiplicit de postes de contrles dont un grand nombre non autoriss qui sont des barrires non physiques qui entravent la fluidit du trafic en transit et sources de retards dans lacheminement du fret. forte prvalence de pratiques anormales, tracasseries administratives, harclement des conducteurs routiers, perception de frais illicites et abus divers, perptrs par les structures officielles en charge des contrles- Police-Douanes Gendarmerie (PDG) aux diffrents postes de contrles sur les routes y compris lors du franchissement des frontires qui oblitrent la rentabilit de lactivit de transport et renchrissent indument les cots de transport *

  • Problmatique Multiplicit des postes de contrle sur les routes par les structures officielles en charge (PDG)

    Extorsion de frais illicites Harclement , tracasseries administratives et abus divers lendroit des conducteurs routiers

    IMPACTS NEGATIFSEntraves la fluidit du traficDlais de transport rallongsRenchrissement des cots de transportRduction de la rentabilit et de lattractivit de lactivit de transport routier

  • 2-REPONSE STRATEGIQUEMise en place en 2006 de lObservatoire des Pratiques Anormales (0PA) sur les axes routiers inter-tats

    Par lUEMOA et le du Centre Ouest Africain pour le Commerce de lUSAID ( West Africa Trade Hub WATH) et la collaboration des secteurs privs et publics des pays concerns.

    Activits dbutes le sur le corridor Tema Ouagadougou titre pilote puis tendues aux corridors Lom Ouagadougou et Ouagadougou-Bamako

    Implication ultrieure de la CEDEAO et processus dextension prvu (Monrovia-Abidjan- Lagos etc)

    *

  • OBJECTIFSBut : Rduction des cots et dlais dacheminement routier des marchandises en Afrique de louest Objectifs spcifiques et modalits opratoiresFormer les conducteurs routiers, encadrs par les points focauxProcder des enqutes priodiques sur le corridor par les conducteurs pour obtenir des donnes rgulires et assez fiables sur la ralits des contrles et des pratiques anormales Traiter et analyser les rsultats, procder des comparaisons entre priodes et sur diffrents corridors pour faire ltat des lieux de lvolution du phnomne en termes damlioration ou de rgression publier des rapports relatifs au rsultats des donnes collectes

    *

  • FINANCEMENTPrincipaux contributeurs financiers: UEMOA, USAID/WATH (et CEDEAO) Salaires des agents des points focaux, rencontres diverses, quipements informatiques, dveloppement, maintenance et mise jour du logiciel et de loutil informatique, publication et supports de publication, activits de plaidoyer, contre enqutes, frais du personnel de soutien et danalyse. Contributions (financires et matrielles) secondaires au fonctionnement: Conseils des Chargeurs du Ghana et du Burkina : local pour le point focal, salaire superviseurs des agents de terrain, logistique*

  • 25

  • ROLE DES ACTEURSUEMOA , WATH/USAID : financement, direction et coordination du projet, Administrations publiques nationales ,coordonnateurs: reprsentent les tats , supervisent et apportent un soutien aux points focauxPoints focaux: formation continue des chauffeurs, administration des activits de collecteConducteurs routiers: remplissage et remise des fiches denqute*

  • POINTS DES ACTIVITES : PUBLICATIONS ET PLAIDOYERLes rapports de lOpa sont remis et publis sur sites web Aux autorits gouvernementalesAux organisations nationales , sous rgionales et internationales Aux mdias, au secteur priv et la socit civile rsultats attendus: les gouvernements tre parfaitement et constamment informs de la ralit du phnomne et de se sentir interpells dans la prise de mesures correctrices Les CERs, le secteur priv , les mdia et la socit civile mener des campagnes dinformation et un plaidoyer pour faire pression sur les gouvernements pour la promotion dun transport efficient

    *

  • POINTS DES ACTIVITES : PUBLICATIONS ET PLAIDOYERLOPA a pu publier 7 rapports priodiques, le prochain est en coursMeilleure connaissance du phnomne par toutes les parties devenues une ralitTentatives timides des Etats corriger la situation Fortes rsistances au changement et tendances de rgression observes aprs une embellie passagre

    *

  • DEFISDfis financier et organisationnel: capacit de lUEMOA prendre en charge loutil et le prenniser aprs le retrait du WATH prvu pour 2009Defi financier: ncessit dun meilleur quipement des points focaux en outils informatiques et logistiquesPrennisation de la mthodologie: essoufflement et dcouragement des conducteurs face aux inerties- capacit de lUEMOA trouver des formules pour maintenir leur niveau de mobilisation et de dvouementEfficacit accrue de lapproche en matire de plaidoyer et pour des rsultats plus probants

    *

  • * II- ACTIVITES DE FACILITATION EN COURS

  • PROBLEMATIQUESystme de tour de rle en place dans laccs des camions au fret dans les ports inefficients et garanti de nombreux camions vtustes et peu performants du fret et un prix et les maintien dans lactivitInexistence de libert du choix de loprateur de transportManque de visibilit de la part des acteurs sur loffre et la demande de fret et de moyens de transportImpossibilit de mitiger les effets du dsquilibre entre les flux dexportation et dimportation par manque dinformation rsultats : retards dus aux pannes, mauvaise qualit du service et prix ne refltant pas lquilibre entre offre et demande, manque de motivation investir en camions neufsLongs temps d4attente des camions dans les ports*

  • REPONSE STRATEGIQUE Mise en place de la bourse virtuelle de fret par le CBC dans le cadre de ses missionsOBJECTIFS Offrir une plateforme lectronique permettant aux chargeurs et aux transporteurs daccder distance des informations sur la disponibilit des moyens de transport et du fret , de ngocier en ligne les diffrentes conditions du contrat de transport et de le signer le cas chant par le mme moyen Professionnalisation plus accrue des acteursElimination progressive des camions non concurrentiels,Motivation pour acquisition de camion neufs et amlioration dela qualit es servicesOptimisation du rapport prix/qualit du service

    *

  • LE FINANCEMENTFinancement principal : Banque Mondiale dans le cadre du Programme Sectoriel des Transports , Deuxime phase (PST II) Financement secondaire : Budget du CBC PARTIES PRENANTES DANS LA MISE EN UVRETransporteursChargeurs CBCPOINT DES ACTIVITESLoutil informatique dvelopp , mis en place et dj test petite chelleSensibilisation des acteurs en coursDbut effectif du fonctionnement prvu pour 2009

    *

  • DEFISRsistance des syndicats de transporteurs et autres cartels lexistence dun march libreVolont et Capacit et des acteurs sapproprier loutil et lutiliser de faon optimaleSoutien des Etats et des CERs pour le fonctionnement du sytsme partir du port Capacits financires du CBC prenniser loutil (administration, maintenance, mise jour, formation continue des usagers)*

  • II- ACTIVITES DE FACILITATION EN COURS *LA BASE DE DONNEES DES TRANSPORTS INTERNATIONAUX3

  • PROBLEMATIQUELes documents papiers mis par le CBC pour suivre la marchandise et exigibles pour la plupart pour la dclaration en douane (lettre de voiture inter tats, Bordereau de suivi des cargaisons, Bordereau de transport ferroviaire)Demandent se rendre dans un bureau du CBC pour acqurir limprim vierge, aller le remplir et le ramener au CBCRequirent un remplissage assez fastidieux par les transitaires au point de dpart de la marchandisePosent problme en cas derreurs ou de raturesne sont pas en phase avec le niveau actuel de dveloppement des TICsRequirent un visa sur le papier en frontireSource de rallongement des dlais dans laccomplissement des formalits

    *

  • REPONSE STRATEGIQUECration de le Base de Donnes sur le Transport international de Marchandises Mise en place par le CBC en 2008

    *

  • OBJECTIFSPermettre le remplissage en ligne partir des bureau du transitaire/chargeur des diffrents documents daccompagnement exigibles par le Burkina sur le transport international de son fretGnrer automatiquement la production de statistiques fiables sur les transports internationaux et les rendre disponibles le plus tt possibleTransmett