Allaitement maternel - Minist¨re des Solidarit©s et de ...solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Plan_daction_allaitement... 

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Allaitement maternel - Minist¨re des Solidarit©s et de...

  • 1

    Propositions dactions pour la promotion de lallaitement maternel

    Plan daction : Allaitement maternel

    Rapport du Professeur Dominique TURCK

    JUIN 2010

    Ce rapport analyse les conditions damlioration de la promotion de lallaitement maternel en France : aussi bien son initiation que le prolongement de sa dure. Les propositions daction rsultent dune analyse dun groupe de travail runissant des professionnels de sant . Le groupe de travail a auditionn 33 structures : associations de promotion de lallaitement, organisations professionnelles, socits savantes, rseaux de soins, conseils ordinaux, assurances-maladie, organismes de formation, organisations humanitaires, organes de presse, instituts de sant publique, et directions ministrielles, notamment. Ces propositions sinscrivent dans les objectifs spcifiques lenfant du Programme National Nutrition Sant (PNNS) 2 et ont t valides par le comit de pilotage du PNNS le 18 dcembre 2009.

  • 2

    SYNTHESE DU RAPPORT I. Le constat 1 - Lallaitement satisfait lui seul les besoins du nourrisson pendant les 6 premiers mois de vie, et a des effets bnfiques court et long terme sur la sant de lenfant et de sa mre 2 - Malgr une augmentation rcente, la prvalence et la dure de lallaitement en France sont parmi les plus faibles dEurope : le taux dinitiation en maternit tait de 62,6% en 2003 et la dure mdiane de lordre de 10 semaines 3 - Les femmes qui allaitent sont souvent plus ges, primipares, trangres, avec une profession qualifie, et ont accouch dans les maternits de grande taille ou dans un CHU 4 - Une enqute BVA de dcembre 2009 montre que les femmes vivant en France souhaitent plus daccompagnement pendant lallaitement et un cong de maternit plus long 5 - Le soutien de lallaitement permet des conomies au systme de sant, aux employeurs et aux familles II. Les objectifs gnraux 1 - Avoir un autre regard sur lallaitement 2 - Informer les femmes, les pres, les familles et les employeurs des bnfices de lallaitement 3 - Respecter le droit, pour toutes les femmes, davoir accs des services de maternit et de soins post-nataux soutenant effectivement lallaitement 4 - Protger le droit des femmes allaiter et le droit des enfants tre allaits 5 - valuer et suivre lefficacit des mesures mises en place pour faciliter lallaitement 6 - Encourager et soutenir la recherche sur lallaitement III. Les moyens 1 - Au sujet de lorganisation au niveau national, rgional et local

    a. Mettre en place un coordinateur national de lallaitement b. Mettre en place un comit national de lallaitement (CNA) intgr la

    commission nationale de la naissance, qui pourrait devenir la commission nationale de la naissance et de lallaitement

    c. Mettre en place dans chaque agence rgionale de sant un rfrent pour lallaitement

    d. Mettre en place dans chaque maternit un rfrent pour lallaitement e. Mettre en place un systme de surveillance pidmiologique national f. Amliorer la formation initiale et continue de tous les professionnels de sant g. Respecter lensemble des dispositions du Code international de

    commercialisation des substituts du lait maternel

    2 - Au sujet de la grossesse et des maternits a. Mettre en uvre des standards de pratiques optimales (Initiative hpital ami des

    bbs - IHAB), intgrer dans les critres daccrditation des maternits par la Haute autorit de sant

    b. Gnraliser lentretien prnatal individuel du 4me mois, et en consacrer une partie aux informations sur lallaitement

    c. Dvelopper loffre de prparation la naissance et la parentalit d. Inciter les maternits proposer des groupes de prparation lallaitement e. Valoriser lorganisation et linitiation de lallaitement au titre de la tarification

    lactivit (T2A)

  • 3

    3 - Au sujet du retour domicile

    a. Accompagner chaque couple mre/enfant ds la sortie de la maternit (PMI, libraux, associations)

    b. Mettre en place dans chaque unit territoriale de PMI un rfrent pour lallaitement

    c. Proposer chaque femme une consultation dallaitement par un professionnel de sant form, entre J8 et J15, rembourse 100%

    d. Rendre obligatoire dans les structures daccueil de nourrissons et de jeunes enfants et chez les assistantes maternelles lapplication des recommandations de lAfssa sur le recueil, le transport et la conservation du lait maternel

    e. Faire figurer les standards de croissance de lOMS dans les carnets de sant

    4 - Au sujet du travail a. Informer les employeurs publics et privs des avantages, pour eux-mmes et

    leurs employes, de la poursuite de lallaitement aprs la reprise du travail b. Respecter les droits des femmes qui allaitent aprs la reprise du travail et garantir

    aux femmes qui optent pour un travail temps partiel ou un cong parental la garantie de leur emploi et de leur projet de carrire professionnelle

    c. Allonger la dure du cong de maternit rmunr dans sa priode post-natale de 10 14 semaines

    5 - Au sujet de linformation des femmes, de leur entourage et du public

    a. Donner des informations et des conseils sur lallaitement accessibles lentourage des femmes qui allaitent (pre, ascendants et descendants, assistantes maternelles)

    b. Crer et diffuser des documents dinformations sur lallaitement clairs, appropris et cohrents, sous la coordination du CNA

    c. Crer un site Internet, coordonn par le CNA, contenant les recommandations nationales, europennes et internationales

    d. Mettre en place une ducation scolaire primaire et secondaire, et des campagnes de communication sur lallaitement

    6 - Au sujet des populations fragiles a. Populations dfavorises :

    - Encourager les groupes de parole de mre mre selon le modle des groupes de pairs Peer Counselors (modle PRALL)

    - Complter lventuelle distribution gratuite de lait artificiel dans ces populations par des initiatives visant promouvoir lallaitement

    - Mettre en place avec les services de PMI et les rseaux de prinatalit un suivi de soins et une aide sociale, surtout en cas de sortie prcoce

    - Prendre en charge 100% les ventuels cots inhrents lutilisation de tire-lait, dont les consommables

    b. Enfants prmaturs et de petit poids de naissance : - Recourir prfrentiellement au lait de femme pour ces enfants fragiles - Maintenir la proximit mre/enfant, avec une aide pour le transport et le logement si lenfant est hospitalis loin du domicile - Aider et soutenir les lactariums

  • 4

    SOMMAIRE

    Synthse du rapport 2

    Liste des abrviations utilises 5

    Introduction 6

    Donnes disponibles sur lallaitement

    . Les bnfices de lallaitement pour la sant de lenfant et de sa mre 7

    . Les textes internationaux et les recommandations 8

    . Limpact conomique de lallaitement 10

    . Ltat des lieux de lallaitement en France 12

    . Les dterminants de lallaitement 15

    La promotion de lallaitement

    . Les objectifs dune politique de promotion de lallaitement 21

    . Les actions fortes pour une politique de promotion de lallaitement 22

    . Un autre regard sur lallaitement 24

    . Le droit des femmes allaiter et le droit des enfants tre allaits 25

    . Linformation auprs des femmes, des pres et des familles 26

    . La formation des professionnels de sant 28

    . Les actions spcifiques dans la filire de soins 30

    . Lallaitement dans les populations dfavorises 31

    . Lallaitement des enfants prmaturs et de faible poids de naissance 32

    . La recherche 33

    Rfrences bibliographiques 34

    Annexes . Annexe 1 : Lettre de mission du Directeur gnral de la sant 37 . Annexe 2 : Composition du groupe de travail 38 . Annexe 3 : Runions de travail - Auditions 38 . Annexe 4 : Structures auditionnes ou ayant adress une contribution crite 38 . Annexe 5 : Code international de commercialisation des substituts du lait maternel 39 . Annexe 6 : Dix conditions pour le succs de lallaitement dfinies par la Dclaration

    conjointe de lOMS et de lUNICEF 39 . Annexe 7 : Conditions daccs au label IHAB (Initiative hpital ami des bbs) 40

  • 5

    LISTE DES ABREVIATIONS UTILISEES

    AFPA : Association franaise de pdiatrie ambulatoire

    AFSSA : Agence franaise de scurit sanitaire des aliments

    AFSSAPS : Agence franaise de scurit sanitaire des produits de sant

    AHRQ : Agency for Healthcare Research and Quality

    ANAES : Agence nationale daccrditation et dvaluation en sant

    ARS : Agence rgionale de sant

    BVA : Brul, Ville et Associ (Institut de sondage)

    CERDAM : Centre ressource documentaire pour lallaitement maternel

    CNA : Comit national de lallaitement

    CNAMTS : Caisse nationale dassurance-maladie des travailleurs salaris

    CNGOF : Collge national des gyncologues-obsttriciens franais

    CNSF : Collge national des sages-femmes

    CoFAM : Coordination franaise pour lallaitement maternel

    DGS : Direction gnrale de la sant

    DIULHAM : Diplme interuniversitaire lactation humaine et allaitement maternel

    ENP : Enqute nationale prinatale

    ESPGHAN : Socit europenne de gastro-entrologie, hpatologie et nutrition pdiatriques

    HAS : Haute autorit de sant

    IBCLC : Diplme international de consultant en lactation

    IHAB : Initiative hpital ami des bbs

    INPES : Institut national de prvention et dducation pour la sant

    InVS : Inst