1
synthèse | formation Tous ces éléments ne sont pas figés mais se modifient dans le temps en raison de l’évolution des résistances bactériennes, de l’apparition de nouveaux mécanismes de résistance, de l’apparition de nouveaux tests de détection et de la prise en considération de données cliniques nouvelles. Le CA-SFM entretient évidemment des relations avec les autres comités européens, les comités NAC (Antimicrobial commitees) et l’EUCAST (European commitee for antibiotics suceptibility testing). Les recommandations de l’EUCAST ont été adoptées par un nombre croissant de pays européens ainsi que par d’autres pays (Turquie, Israël, certains pays d’Amérique du Sud, Australie). La France, membre fondateur de l’EUCAST, a participé régu- lièrement à ses travaux mais le CA-SFM a toujours défendu les positions françaises et su faire adopter un grand nombre d’entre elles. Le CA-SFM adoptera l’ensemble du référentiel EUCAST en 2014. Pour l’antibiogramme par diffusion en gélose, cela va entraî- ner divers changements relatifs à l’inoculum, aux milieux, à la charge des disques et aux diamètres critiques mais les concen- trations critiques resteront identiques. Le CA-SFM mettra à disposition des microbiologistes et des cliniciens, début 2014, la version en français du référentiel EUCAST ainsi que les recommandations nécessaires à l’appli- cation des méthodes nouvelles. Actualités et perspectives 2014 du Comité antibiogramme de la Société française de microbiologie (CA-SFM) © VOISIN/PHANIE - 281178 13 OptionBio | vendredi 28 février 2014 | n° 503 Le rôle du CA-SFM (comité composé de 15 microbiologistes et de 3 cliniciens) est d’établir, grâce aux groupes de travail qui se réunissent régulièrement, différentes recommandations concernant les antibiotiques. Ces recommandations portent sur la réalisation des différentes techniques de détermination de la sensibilité aux antibiotiques (diffusion, dilution, biologie moléculaire), les valeurs à donner aux concentrations critiques des antibiotiques et les règles d’interprétation phénotypique. Antibiotiques

Actualités et perspectives 2014 du Comité antibiogramme de la Société française de microbiologie (CA-SFM)

  • Upload
    dangnhu

  • View
    218

  • Download
    2

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: Actualités et perspectives 2014 du Comité antibiogramme de la Société française de microbiologie (CA-SFM)

synthèse | formation

Tous ces éléments ne sont pas figés mais se modifient dans le temps en raison de l’évolution des résistances bactériennes, de l’apparition de nouveaux mécanismes de résistance, de l’apparition de nouveaux tests de détection et de la prise en considération de données cliniques nouvelles.Le CA-SFM entretient évidemment des relations avec les autres comités européens, les comités NAC (Antimicrobial commitees) et l’EUCAST (European commitee for antibiotics suceptibility testing).Les recommandations de l’EUCAST ont été adoptées par un nombre croissant de pays européens ainsi que par d’autres pays (Turquie, Israël, certains pays d’Amérique du Sud, Australie).La France, membre fondateur de l’EUCAST, a participé régu-lièrement à ses travaux mais le CA-SFM a toujours défendu les positions françaises et su faire adopter un grand nombre d’entre elles.Le CA-SFM adoptera l’ensemble du référentiel EUCAST en 2014.Pour l’antibiogramme par diffusion en gélose, cela va entraî-ner divers changements relatifs à l’inoculum, aux milieux, à la

charge des disques et aux diamètres critiques mais les concen-trations critiques resteront identiques.Le CA-SFM mettra à disposition des microbiologistes et des cliniciens, début 2014, la version en français du référentiel EUCAST ainsi que les recommandations nécessaires à l’appli-cation des méthodes nouvelles.

Actualités et perspectives 2014 du Comité antibiogramme de la Société française de microbiologie (CA-SFM)

© V

OIS

IN/P

HA

NIE

- 2

8117

8

13OptionBio | vendredi 28 février 2014 | n° 503

Le rôle du CA-SFM (comité composé de 15 microbiologistes et de 3 cliniciens) est d’établir, grâce aux groupes de travail qui se réunissent régulièrement, différentes recommandations concernant les antibiotiques. Ces recommandations portent sur la réalisation des différentes techniques de détermination de la sensibilité aux antibiotiques (diffusion, dilution, biologie moléculaire), les valeurs à donner aux concentrations critiques des antibiotiques et les règles d’interprétation phénotypique.

Antibiotiques