Click here to load reader

ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, · PDF fileDes liens sont donnés en fin d’article avec plusieurs textes récents de la ... Saluons le fait, lourd de conséquences pour l’avenir,

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, · PDF fileDes liens sont donnés en fin...

  • ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, PATRIOTIQUE ET INTERNATIONALISTE DUN JUIF MAROCAIN Socialgerie, le 4 dcembre 2010 http://www.socialgerie.net/spip.php?article307 Page 1

    ABRAHAM SERFATY,

    LE COURAGE SOCIAL,

    PATRIOTIQUE

    ET INTERNATIONALISTE

    DUN JUIF MAROCAIN

    Socialgerie, le 4 dcembre 2010

    En hommage Abraham SERFATY rcemment

    disparu, "Socialgerie" met en ligne son

    article "Le judasme marocain et son rapport au

    sionisme", publi au 3me trimestre 1969 dans le

    numro 15 - spcial "PALESTINE", de la

    REVUE "SOUFFLES".

    Des liens sont donns en fin darticle avec

    plusieurs textes rcents de la presse et du Web

    qui lui ont rendu hommage.

    Extraits dune tude de M. AbrahamSerfaty sur la

    problmatique du judasme marocain et son

    rapport au sionisme. Cette tude, parue dans

    la"Revue Souffles" numro spcial Palestine (15),

    3e trimestre 1969, sous la direction de Abdellatif

    Labi, claire toujours lactualit. (*)

  • ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, PATRIOTIQUE ET INTERNATIONALISTE DUN JUIF MAROCAIN Socialgerie, le 4 dcembre 2010 http://www.socialgerie.net/spip.php?article307 Page 2

    LA REVUE SOUFFLES - ANFAS

    La revue Souffles Anfas en arabe est ne en 1966 au Maroc de la

    rencontre de quelques potes qui sentaient lurgence dune tribune et

    dun renouveau potique et politique.

    Mais, trs vite, elle cristallisa autour delle toutes les nergies cratrices

    marocaines : peintres, cinastes, hommes de thtre, chercheurs,

    penseurs, pour finir par devenir un carrefour de cration et de rflexion

    pour les nouvelles gnrations marocaines avides de librer leur pays, de

    lui restituer une identit, de lui offrir un futur. Souffles a t lue travers

    tout le Tiers Monde.

    Tout au long de son existence, elle sest galement ouverte aux cultures

    des autres pays du Maghreb et de ceux du Tiers Monde. Interdite en

    1972, "Souffles"est reste longtemps introuvable. Trop peu de

    bibliothques peuvent la proposer leurs lecteurs ou aux chercheurs, que

    ce soit au Maghreb, en France ou ailleurs. Et pourtant cette revue est

    incontournable pour qui veut travailler sur la littrature maghrbine, sur

    les problmes de la culture nationale et de la dcolonisation culturelle.

    Pour en savoir plus, consulter le site du pote Abel Latif Laabi, ancien

    compagnon de dtention de lingnieur http://www.laabi.net

    ABDEL LATIF LAABI

    N en 1942 Fs, la capitale spirituelle et culturelle du

    Maroc, Abdelatif Laabi, prix Goncourt de la Posie 2009,

    compagnon de dtention de Abraham Serfaty, est un des

    cofondateurs de laRevue Souffles.

    Aprs des tudes luniversit, Rabat, la section des

    lettres franaises, il participe en 1963, la cration du

    Thtre universitaire marocain et enseigne alors le franais

    dans un lyce de Rabat.

    En 1966, dbute la revue Souffles o collaborent plusieurs intellectuels marocains de gauche et notamment

    Tahar Ben Jelloun, Mohammed Khar-Eddine et Moustafa Nissaboury.

    Cette revue, qui comptera vingt-deux numros en franais et huit en arabe sous le nom dAnfas, a eu une

    grande influence sur la formation de lintelligentsia marocaine de gauche.

    Abdel Latif Laabi est titulaire des insignes de Docteur honoris causa de lUniversit Rennes2 - Haute

    Bretagne (30 novembre 2007).

    http://www.lehman.cuny.edu/depts/langlit/french/souffles/http://www.lehman.cuny.edu/depts/langlit/french/souffles/http://www.lehman.cuny.edu/depts/langlit/french/souffles/http://www.laabi.net/http://www.laabi.net/http://www.laabi.net/http://www.laabi.net/http://www.laabi.net/http://www.laabi.net/http://www.lehman.cuny.edu/depts/langlit/french/souffles/

  • ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, PATRIOTIQUE ET INTERNATIONALISTE DUN JUIF MAROCAIN Socialgerie, le 4 dcembre 2010 http://www.socialgerie.net/spip.php?article307 Page 3

    ABRAHAM SERFATY,

    LA PROBLMATIQUE

    DU JUDASME MAROCAIN

    ET LE SIONISME

    N Casablanca (Maroc), en1926, AbrahamSerfaty, issu dune famille

    juive de Tanger, est un indpendantiste marocain qui sillustra par son

    double emprisonnement tant sous le protectorat franais que sous le rgne

    du roi Hassan II et son tmoignage sur ce quil y a vcu.

    Militant communiste marocain ds 1944, il sengage ardemment pour lindpendance de son pays, ce qui lui

    vaut dtre emprisonn en 1950, et plac en rsidence surveille en 1956. Ingnieur des mines de formation,

    il participe ensuite la mise en place des institutions de ltat marocain, des postes plus techniques que

    politiques, dont celle de lenseignement lcole Mohammadia dIngnieurs. En 1970, il rompt avec un

    parti communiste marocain quil juge sclros et fonde lorganisation dextrme gauche Ila A Amame (en

    avant) (actuelle La Voie dmocratique, An-nahj Ad-dimoukrati).

    Arrt et tortur par le rgime de Hassan II en 1972, il entre ensuite dans la clandestinit. Sa nouvelle

    arrestation en 1974, durera jusquen septembre 1991, date laquelle Serfaty est priv de sa nationalit

    marocaine en raison de sa position lgard de la marocanit du Sahara. En soutenant

    lautodtermination du peuple sahraoui, il a t expuls du territoire marocain aprs avoir purg dix-sept

    ans de prison ferme. En septembre 1999, il est autoris par le nouveau roi Mohamad VI rentrer au Maroc

    et sa nationalit marocaine est reconnue officiellement.

    Abraham Serfaty tout comme le mathmaticien Sion Assidon ou Ilan Halvy, reprsentant de lOLP auprs

    de lInternationale socialiste, sont des Juifs sfarades qui ne se reconnaissent pas dans le sionisme, comme

    par le pass le communiste gyptien Henri Curiel, ou plus rcemment comme les membres delUnion Juive

    franaise pour la paix.

    "SOUFFLES" numro spcial 15, 3e trimestre 1969

    a. serfaty :

    "LE JUDASME MAROCAIN ET LE SIONISME"

    Pages : 24-37

    On me dira, on ma dit, pourquoi, aujourdhui, se proccuper encore du judasme marocain ? Laissons se

    rduire sa plus simple expression, par les dparts, cette communaut, les quelques irrductibles [1] ne

    poseront alors plus de problme.

    En fait, cette tude vise le judasme marocain dans son entier, celui qui subsiste ici, celui qui, est dispers et

    dracin en Occident, celui qui sest trouv transplant dans un tat dont le nom tait si charg de symbole

    pour tout juif et qui y dcouvre, actuellement, que sous ce nom se cache une entreprise de proltarisation,

    danantissement culturel et une aventure militariste et raciste.

    Cette entreprise qui a ainsi mystifi le judasme marocain, dans le cadre dune mystification gnrale du

    judasme, a couronn loeuvre coloniale de dracinement commence il y a un sicle.

    http://www.ujfp.org/http://www.ujfp.org/http://www.socialgerie.net/spip.php?article307#nb1

  • ABRAHAM SERFATY, LE COURAGE SOCIAL, PATRIOTIQUE ET INTERNATIONALISTE DUN JUIF MAROCAIN Socialgerie, le 4 dcembre 2010 http://www.socialgerie.net/spip.php?article307 Page 4

    travers la synthse de ce processus, nous voulons faire partager notre conviction, qui na t que renforce

    par ltude des documents tant du pass que du prsent, que la prise de conscience de cette mystification est

    inluctable, que le judasme dans le monde arabe, prisonnier du sionisme, prendra conscience de sa

    solidarit profonde avec la rvolution arabe et contribuera ainsi faire clater la dernire entreprise

    historique du capitalisme enfermer les juifs dans un ghetto, et quel ghetto lchelle mondiale.

    Pour contribuer cette prise de conscience, la recherche rigoureuse de la vrit est indispensable. Lauteur

    de ces lignes ne prtend pas y tre plus apte que dautres. Mais lappui sur les critres et les principes du

    socialisme scientifique peut permettre dchapper, autant que faire se peut, au subjectivisme. Ce qui ne veut

    pas dire que cette dmarche ne doive pas tenir compte, au contraire, des facteurs super structurels, de

    culture, didologie, de religion. Mais lhistoire mme du sionisme montre, par ses impasses qui se dessinent

    et se dveloppent, que lon ne peut isoler et dformer indfiniment ces facteurs.

    Par ailleurs, nous nous efforcerons, dans cette tude, de citer le moins de noms possible. Non que lHistoire

    nait un jour rgler ses comptes avec certains. Lheure en sonnera lorsque les chemins dune nouvelle

    symbiose judo arabe seront retrouvs. Mais nous nhsiterons pas fustiger ceux qui continuent

    aujourdhui, y compris au sein de ltat sioniste, leur travail de mensonge.

    Pour acclrer cette prise de conscience, le mouvement national doit, en ce qui le concerne, critiquer ses

    propres dmarches de nationalisme bourgeois plus ou moins tent dinterprter le sionisme comme un

    phnomne isol et li aux seuls facteurs religieux. Dans le monde arabe, El Fath a montr la voie, et ds

    avant juin 1967.

    Saluons le fait, lourd de consquences pour lavenir, que les hommes politiques qui furent longtemps seuls,

    ici, se placer sur ce terrain soient maintenant rejoints par lensemble des organisations nationales. Il reste

    en faire une ralit dans la vie quotidienne, retrouver ainsi et reconstruire la ralit nationale.

    I LE JUDASME MAROCAIN

    AVANT SON DRACINEMENT

    Prcisons. Le dracinement nest pas dat. Cest un processus. Aujourdhui, ce qui subsiste du judasme

    marocain, ici, vit repli sur lui-mme, de plus en plus concentr sur Casablanca, ville typique du

    dracinement. Mais lpoque de communauts florissantes et vivantes est encore toute rcente.

    Les f

Search related