of 33 /33
30- SOURATE DES ROMAINS 60 versets Révélée à La Mecque a l'exception du verset 16 Révélée à la suite de la sourate du «Ciel qui s’entrouvre» Bismi-L-Lâhi-r-Rahmâni-r-Rahîmi ’alif-la m-mTm (1) gulibati-r-Rûmu (2) fî ’adnâ-l-’ardi wa hum mim ba'di galabihim sayaglibûna (3) fî-bid‘i sinîna li-L-Lâhi-l-’amru min qablu wa mim ba‘du wa yawma’idin yafrahu-l-mu’minûna (4) binasri-L-Lâhi yansuru man yasuru man yasa ’u wahuwa-l-‘Azîzu-r-Rahîmu (5) wa‘da- L-Lâhi lâ yuhlifu-L-Lâhu wa'dahû walâkinna ’akt ara-n-nâsi lâ ya‘lamûna (6) ya'lamûna zâhiram-mina-l-hayâti-d-dunyâ wa hum 4ani4- 86

30 sourate des romains

Embed Size (px)

Text of 30 sourate des romains

1. 30- SOURATE DES ROMAINS60 versetsRvle La Mecque a l'exception du verset 16Rvle la suite de la sourate du Ciel qui s entrouvreBismi-L-Lhi-r-Rahmni-r-Rahmialif-la m-mTm (1) gulibati-r-Rmu (2) f adn-l-ardi wa hum mim ba'digalabihim sayaglibna (3) f-bidi sinna li-L-Lhi-l-amru min qablu wamim badu wa yawmaidin yafrahu-l-muminna (4) binasri-L-Lhiyansuru man yasuru man yasa u wahuwa-l-Azzu-r-Rahmu (5) wada-L-Lhi l yuhlifu-L-Lhu wa'dah walkinna akt ara-n-nsi lyalamna (6) ya'lamna zhiram-mina-l-hayti-d-duny wa hum 4ani4-86 2. ahirati hum gfilna (7).Au nom dAllah le Miscordieux le Trs Misricordieux.Alif. Lam. Mim (1). Les Romains ont t vaincus (2), dans une prochecontre. Aprs avoir t vaincus, ils vaincront (3), dans quelques annes.Avant comme aprs, le dernier mot est Allah. Ce jour-l, les croyants serjouiront (4) de cette victoire. Allah accorde la victoire qui il veut. Il estpuissant et misricordieux (5). Ctait l un vnement annonc par Allah.Allah est fidle sa parole. Mais la plupart des hommes ne le savent pas(6). Il sintressent aux apparences de la vie en ce bas monde et ngligentla vie future (7) [Coran XXX, 1-7].Ces versets furent rvls la suite de la victoire des Perses surles Romains au pays de Chm et les rgions limitrophes de lapresqule arabique. Le roi romain fut contraint se refugier enConstantinople o il fut assig pendant une longue priode. Puis,comme on va le voir, Hraclius reprendra son pays des Perses.A ce propos, Ibn Abbas a dit: Les polythistes voulaient que lesPerses aient le pas sur les Romains car les premiers taient desidoltres. Les musulmans, par contre, souhaitaient la victoire desRomains sur les Perses car ils taient des gens du Livre. Enmentionnant les propos dIbn Abbas devant Abou Bakr, celui-ci lestransmit lEnvoy de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- qui dit:Or les Romains triompheront. Abou Bakr son tour fit connatre larponse aux polythistes qui lui rpliqurent: Convenons un termeentre nous: Si notre avis lemporterait, nous aurons telle et telle chose,et si le vtre lemporterait, vous aurez telle et telle chose, et ils ontfix le terme cinq ans. Aprs lcoulement de cette date, lesRomains nont pas port la victoire. Abou Bakr mit le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- au courant et il lui rpondit: Pourquoinavez-vous pas fix ce terme dix ans?. En effet aprs cettepriode les Romains ont put triompher sur les Perses. Telle estlinterprtation des dires de Dieu: Alif. Lam. Mim. Les Romains ont tvincus dans une proche contre. Aprs avoir t vaincus, ils vaincront.Dans le mme sens, Abdullah Ben Massoud a dit: Les Persestaient plus forts que les Romains dans une certaine priode. Lpolythistes souhaitaient la victoire des Perses sur les Romains87 3. toujours, alors que les musulmans voulaient le contraire car ilsconsidraient que les Romains taient des gens du Livre etpratiquaient une religion proche de la leur. Aprs la rvlation de cettesourate, les polythistes dirent Abou Bakr: Ton ami (le Prophte)prsume que les Romains vaincront les Perses dans quelquesannes:. Il leur rpondit: Ce quil a dit est vrai. Ils rpliqurent: -Faisons un pari. Ce pari consistait donner quatre chamelles jeuneset robustes au gagnant. Aprs lcoulement de sept ans, les Romainsnont pas pu avoir la victoire sur les Perses, et les polythistes furenttrs heureux. Comme les musulmans prouvrent une grande peine cause de cela, ils vinrent trouver le Prophte -quAllah le bnisse et lesalue- et le mirent au courant. Il leur rpondit: Que signifie pour vousle terme: sept annes. Ils rpliqurent: une priode qui est infrieur dix ans. Et le Prophte de rtorquer: Allez augmenter votre pari enajoutant deux annes au terme convenu. Avant mme que cettepriode ne ft coule, les cavaliers qui venaient du ct du Chmapportrent la nouvelle de la dfaite des Perses devant les Romains.Les fidles furent tout rjouis.Les Romains font partie de la descedance de Esau le fils dIsaacle fils de Ibrahim, lis furent appels aussi Les Banou Al-Asfar. Ilspratiquaient la religion des Grecs, et ceux-ci taient de la descendancede Yafeth le fils de No, les cousins des Turcs. Ils adoraient lesplantes, et ce sont eux qui ont instaur la ville de Damas et construitson temple. Ils .demeuraient ainsi trois cent ans aprs la venue deJsus. Le roi Csar tait lun deux et gouvernait le pays de Chm etla presqule arbique. Constantin fut le premier embrasser lechristianisme, sa mre tait Hlne, originaire de Harrah, un pays quistait convertie au christianisme et demanda Csar de se convertiravant de la marier, et il se consentit. Etant lun des grands philosophes cette poque, les chrtiens, de son temps, controversrent avecAbdullah Ben Arius et il y eut une grande divergence entre eux quant leur religion. Mais un groupe compos de trois-cent-dix-huit de leursvques convinrent et installrent le dogme connu sous le nom de Legrand dpt, mais en fait, il ne fut que la grande trahison. Ilscomposrent le livre des sentences relatives au licite et lillicite etautres choses qui concernent la religion. Ils changrent ainsi la religion88 4. apporte par Jsus -que Dieu le salue- en y ajoutant ou retranchanttant de principes. Ils firent leur prire en sorientant vers lOrient,adoptrent le dimanche au lieu de samedi comme jour de repos,adorrent la croix, autorisrent la consommation de la chair du porc,inventrent des ftes comme la fte de la croix, les messes, la fte delEpiphanie et autres. Ils prirent le Pape comme le chef suprme desreligieux, puis les patriarches, les archevques, les evques, lesdiacres, en instaurant une hirarchie, ensuite ils inventrent la viemonastique etc...Constantin leur btit les glises et les temples et posa lesfondements de la ville connue sous le nom de Constantinople. On a ditaussi quil a construit douze milles glises et le temple de Beitlhemmuni de trois sanctuaires. La mre du roi construisit son tour lglisede la rsurrection. Ils furent nomms les Melchites cest--dire ceuxqui suivent la religion de leur roi. Puis apparurent les Jacobins quisuivaient la religioin de Jacob lescafi, puis les Nestoriens lesadeptes de Nestor. Les chrtiens furent diviss en plusieurs sectes,comme le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- la montr endisant: Les Chrtiens ont t diviss en soixante-douze sectes.Ils pratiquaient le christianisme, et chaque fois quun Csarmourait, un autre Csar lui succda, et leur dernier fut Hraclius quitait le plus avis parmi les hommes et le plus ferme dentre les rois,le plus astucieux et le plus perspicace. Grce ces quallits il put lesgouverner pendant longtemps en toute somptuosit et puissance.Cosros, le roi des Perses, sopposa lui et voulut le combattre, carson royaume tait plus vaste que celui de Csar. Les Perses cettepoque taient des Mages qui adoraient le feu. Daprs Ikrima,Cosros envoya ses grands chefs et commandants pour dclarer laguerre Csar. Mais ce qui est plus rput cest que Cosros fut latte de son arme qui put envahir le royaume de Csar et put levaincre, et par la suite, seule la ville de Constantinople demeura en sapossession et fut assige pendant une longue priode mais restainexpugnable tant moiti en mer moiti sur terre. Cette villa recevaitles provisions du ct de la mer et put rsister contre lattaque perse.Aprs quelques annes la victoire fut accorde aux Romains, et on amme fix cette priode a neuf ans comme on vient de le citer.89 5. Avant comme aprs, le dernier mot est Allah. Ce jour-l, lescroyants se rjouirent. Les Romains ont pu vaincre les Perses, lesMages, considrs comme idoltres, et le jour de la victoire concidaavec la mme date du jour de Badr o les fidles purent triompher despolythistes, selon lavis unanime des ulmas et exgtes. A cepropos Abou Said a dit: Le jour de la bataille de Badr les Romainspurent tripmpher sur les Perses, un vnement qui causa de la joieaux musulmans. Dieu cette occasion rvla: Ce jour-l, les croyantsse rejouiront de cette victoire. Allah accorde la victoire qui H veut. Il estpuissant et misricordieux.Dautres ont avanc que cette victoire eutlieu le jour de Houdaybiya. Bref, aprs la dfaite des Perses et lavictoire des Romains, les musulmans furent combls de joie, car cesderniers taient des gens du Livre et plus proches aux fidles que lesautres, comme le montre ce verset: Tu remarqueras que ceux qui sontles plus hostiles aux croyants sont les juifs et les idoltres, et ceux dontlamiti va le plus facilement aux croyants sont ceux qui se disentchrtiens.. jusqu Inscris-nous au nombre de ceux qui tmoignent [-Coran V, 82, 83],Ctait l un vnement annonc par Allah. Allah est fidle saparole. Cela signifie: O Mouhammad, ce que nous venons de teraconter et promettre en donnant la victoire aux Romains sur lesPerses est une promesse venant de Dieu et une vrit, car Dieu tienttoujours sa promesse et cela arrivera indubitablement. Il est de lacoutume de Dieu daccorder la victoire ceux qui sont plus prs de lavrit. Mais la plupart des hommes ne le savent pas aussi bien lesdcrets de Dieu que ses actes sont toujours conformes la justice etlquit.Ils sintressent aux apparences de la vie en ce bas monde etngligent la vie future. Cest--dire que la plupart des hommes nontcomme proccupation principale que la vie prsente et ses parures,pour cela ils se montrent habiles dans lacquisition de ses biensphmres, et en mme temps, ils sont indiffrents quant la viefuture et ce qui leur assure la flicit dans lau-del. A ce sujet, Al-Hassan Al-Basri donne comme exemple un homme qui, en tenant lamain un dirham et en linspectant, il pourra vous dire son poids dumoment quil ne sait pas prier. Pour Ibn Abbas, il sagit des impies qui90 6. connaissent parfaitement la vie prsente et ses moyens pour acqurirles biens alors quils sont ignorants quant la vie future.awalam yatafakkar fT anfusihim m halaqa-L-Lhu-s-samwti wa-1-arda wam baynahuma ill bi-l-haqqi wa ajalim-musamman wa innakatram mina-n-nsi biliqai rabbihim lakfirna (8) awalam yasru f-1-ardi fayanzur kayfa kna qibatu-l-ladna min qablihim kri asaddaminhum quwwatan wa atru-l-arda wa amarha aktara mimmamarh wa jA athum rusuluhum bi-l-bayyinti fam kna-L-Lhuliyazlimahum walkin kn anfusahum yazlimna (9) tumma knaqibata-l-ladna ,asa',u-s-su an kaddab bia'yti-L-Lhi wa knbih yastahzina (10).Quils rflchissent! Ce nest pas sans fout quAllah a cr les cieux etla terre et lespace qui les spare et quil a fix un terme la cration!Hlas! la plupart des hommes ne croient pas quils comparatront devantleur Seigneur (8). Que ne parcourent-ils le monde? Ils constateraient la finimpose leurs devanciers. Pourtant, ceux-ci taient plus puissants queux.Il avaient couvert la terre de travaux et en avaient mis en valeur une plusgrande partie. Des Prophtes leur avaient apport des preuves. Allah ne lestraita pas injustement. Ce sont eux qui furent injustes envers eux-mmes(9). Misrable a t la fin des mchants pour avoir trait les signes dAllahde mensonge et les avoir tourns en drison (10).Dieu exhorte les hommes mditer sur les signes qui affirment91 7. Son existence et qu il ny a dautre divinit que Lui: Quilsrflchissent! et mditent en eux-mme que Dieu na pas cr en vainles deux et la terre ainsi que toutes autres choses. Il na cr tout celaquen toute vrit et justice, et que tout fera retour Lui au jour de larsurrection. Mais la plupart des hommes ne savent pas et serefusent croire quils comparatront un jour devant le Seigneur, cause de leur incrdulit.Il attire leur attention sur la vracit de ce que Ses Envoys ontapport aux hommes, en leur appuyant par les signes et miracles etles preuves videntes, en leur rappelant quil a ananti ceux quiavaient trait Ses signes de mensonge, et sauv qui en avaient cru.Que ne parcourent-ils le monde par leur esprit, leur raison et leurcomprhension, et par les rcits des peuples qui leur ont prcds.Ils constateraient la fin impose leurs devanciers qui taient plus fortsqueux et plus puissants, plus riches et plus aiss, et avaient une plusgrande progniture. Ils avaient pu grce tout cela exploit la terre etla peuple, joui dune plus longue vie, et une fois, leurs Prophtes leuravaient apport le message et les signes, ils y ont mcru. Dieu les asaisis pour prix de leurs pchs et nul na pu les dlivrer du chtimentde Dieu. Allah ne les traita pas injustement. Ce sont eux qui furentinjustes envers eux-mme.Misrable a t la fin des mchants pour avoir trait les signesdAllah de mensonges et les avoir tourns en drison, et ils senmoquaient. Dieu a montr leur cas aussi dans ce verset: Nousretournerions leurs raisons et leurs yeux pour navoir pas cru ds le dbutet nous les laisserions se dbattre dans lobscurit de leur esprit [CoranVI, 110]. 8. Al-Lhu yabdau-l-halqa tmnma yuduh tumma ilayhi turjauna (11)wa yama taqmu-s-satu yublisu-l-mujrimna (12) wa lam yaku-l-lahummin suraka ihim sufalu wakn bisurkaihim kfirna (13) wa yawmataqmu-s-satu yawma idin yatafarraqna (14) faamm-l-lad naAman wa amil-s-slihati fahum f rawdatin yuhbarna (15) waamm-l-ladna kafar wa kaddab bi Aytin wa liqA i-l-A hiratifa la ika f-l-adbi muhdarna (16).Allah fait natre et renatre la cration. Vous retournerez Lui (11).Quand lheure sonnera, les coupables seront consterns (12). Ils netrouveront aucune aide parmi ceux quils ont associs Allah. Ils lesrenieront (13). Quand lheure sonnera, les hommes seront spars (14).Ceux qui auront cru et fait le bien se divertiront dans des parterres fleuris(15). Ceux qui nauront pas cru et auront reni nos signes de la vieternelle, seront livrs au supplice (16).Dieu lomnipotent, renouvellera la cration tout comme II lacommence la premire fois. Le jour de la rsurrection tout fera retour Lui, o II les jugera pour rtribuer chacun selon ses oeuvres.Quand lheure sonnera, les coupables seront consterns o leur cassera dnonc et par la suite dsespreront de toute misricorde car.Il tire la vie de la mort et la mort de la vie Dieu cite dans leCoran une chose et son oppos pour montrer son omnipotence crertoute chose sans aucune peine, comme par exemple quand II cre uneplante dun grain, le grain de la plante, la poule de loeuf et loeuf de lapoule, lhomme dune goutte de sperme et le sperme de lhomme, le(1) Lii- cUl *L1>- | .(1) (^^1 *1 C4--C- Cj~^L U C-Jlj O j lp .J l i fe lt J y * jLfdL (^^L97 13. wa min Aytih yurkumu-I-barqa hawfan wa tamaan wa yunazzlumina-s-samai m a an fayuhyi bihi-l-arda bada mawtih inna f dlikalaa' yti-l-liqawmiy-yaqilna (24) wa min aytiKT an taqma-s-sama uwa-l-ardu bi amrih tumma id dakum dawatan-mina-l-ardi ida -antum tahrujna (25).Cen est un aussi que de faire luire lclair qui jette lpouvante etlespoir dans le coeur des hommes, que de faire tomber leau qui rappelle la vie les terres mortes. Oui, cest l un signe pour les gens dous deraison. (24) Cen est un aussi que de soumettre sa loi le ciel et la terre.Quand II vous ordonnera de sortir de la terre, vous en sortirez. (25).En voyant lciair qui est aussi un signe de Dieu, les hommesprouvent tantt une crainte si une pluie torrentielle lui succde ainsiquun tonnerre foudroyant, tantt ils esprent une onde bnfique quiarrose la terre et rappelle la vie les terres mortes. On voit la terredsertique mais ds quelle reoit leau, elle remue, gonfle et faitpousser toutes sortes de belles espces de plantes.En voil une preuve de la rsurrection des hommes de leurstombes. Il y a vraiment l un signe pour un peuple qui est dou deraison.Cen est un aussi que de soumettre sa loi le ciel et la terre toutcomme II a dit ailleurs: Ses lois empchent les cieux de tomber sur laterre [Coran XXII, 65] et Allah empche les cieux et la terre de crouler[Coran XXXV, 65]. A ce propos, Omar Ben Al-Khattab -que Dieulagre- , quand il voulait faire un serment solennel, disait: Par Celuique le ciel et la terre se maintiennent en place sur son ordre. Mais aujour de la rsurrection aussi bien les cieux que la terre seronttransforms en dautres cieux et terre, et les hommes serontressuscits de leurs tombes en les appelant. Voil le sens des dires deDieu: Quand II vous ordonnera de sortir de la terre, vous en sortirez.Les hommes alors sortiront en dclamant les louanges de Dieu etpensant quils ne sont rests dans leurs tombes que trs peu detemps. 14. wa lah man f -s-samwti wa-l-ardi kullun lah qnitna (26) wahuwa-l-lad yabdau-l-halqa tumma yu'duh wa huwa ahwanu alayhiwa lahu-l-matalu-l-Val f-s-samwti wa-l-ardi wa huwa-l-Azzu-l-Hakmu (27).Il est le Matre des cieux- et de la terre. Tout Lui est soumis. (26)Cest Lui qui fait renatre la cration. Il lui est encore plus facile de lafaire renatre. Il a droit aux pithtes les plus sublimes des cieux et de laterre. Il est toute majest et toute sagesse(27).Tout ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre sont Sesserviteurs, Lui sont soumis et humilis devant Lui. Cest Dieu qui adonn un commencement la cration et II la renouvellera, une chosequi Lui sera plus facile. Abou Houraira a rapport que le Messager deDieu -quAllah le bnisse et le salue- a dit: Dieu le Trs Haut a dit:Le fils dAdam minsulte et il nen avait pas le droit. Il me renie et il n enavait pas le droit. Son reniement ce fu t de dire: Il ne me refera pascomme II ma fait la premire fois. Quant son insulte ce fu t de dire queJe Me suis donn un fils. Or Je suis le Dieu unique, l impntrable, quinengendre'pas et nest pas engendr, nul ne mest gal (Rapport par Al-Boukhari et Ahmed)(I*.Il a droit aux pithtes les plus sublimes des cieux- et de la terre.Daprs Ibn Abbas, ceci ressemble aux dires de Dieu Rien ne Lu!ressemble [Coran XLII, 11]. Quant Qatada, il a dit: Cela signifie quilest le seul Seigneur et il ny a dautres divinits que Lui, il est lepuissant qui est capable de tout et nul ne peut sopposer Lui, et leSage dans tous ses actes et paroles.(1) :5l *ul *jj* ^ Cj*lilj tljJj 4JI 4 L*lj j*j (Jj J. jS~ jJji j*Jj AL99 15. daraba lakum matalam-min anfusikum hal lakum mim-m malakataymnukum min suraka a f-m razaqnkum faantum fhi saw" untahfnahum kahfatikum anfusakum kadlika nufassilu-l-Aytiliqawmiy-ya qilna (28) bali-t-tabaa-l-ladna zalami ahwAahumbigayri ilmin famay-yahd man adalla-L-Lhu wam lahum minnsirna (29).Il tire cet exemple de vous-mmes. Consentez-vous partager vosrichesses avec vos esclaves au point den faire vos gaux, au point de tenircompte de leurs avis comme des vtres propres? cest de cette manire quenous prsentons nos enseignements aux hommes dous dintelligence. (28)Hlas! Jes mchants suivent aveuglment leurs penchants. Mais qui peutguider ceux quAllah gare? Ils ne trouveront jamais de protecteur (29).Dieu propose un exemple aux idoltres qui adorent dautre divinitque Lui, sachant bien que ces idoles et ces statues ne sont, en vritque Ses esclaves. Les polythistes disaient en formulant leur talbia:Nous voil rpondre ton appel! Tu na dassoci quun seul que Tupossdes, il tappartient alors que lui ne possde rien. Cet exemplevous en tes tmoins et vous le concevez trs bien. Consentez-vous partager vos richesses avec vos esclaves... Qui veut dire: Lun dentrevous accepte-t-il davoir un esclave et en mme temps quil soit sonassoci dans ce quil possde et dtre au mme pied dgalit aveclui? De mme vous le craignez comme vous vous craignezmutuellement, que cet esclave ait la part de ce que Dieu vous aaccord? En effet chaque homme rpugne que son esclave soit sonpartenaire, comment donc prenez-vous des associs Dieu. Parexemple vous considrez les anges comme tant les filles de Dieualors que lun dentre vous sirrite quand il a une fille. Donc ce quevous prtendez nest nullement fond, et vous rpugnez que lun de100 16. vos esclaves soit votre associ!.Que Dieu soit lev au-dessus de ce quon Lui associe. Cestainsi quil donne des paraboles pour des gens qui raisonnent.Hlas! les mchants suivent aveuglment leurs penchants en adorantles idoles en dehors de Dieu ou avec lui. Mais qui peut guider ceuxquAllah gare? Personne! car lorsque Dieu gare quelquun, nul nesera capable de le guider et le mettre dans la voie droite. Ils netrouveront jamais de protecteur qui pourra les soustraire au chtimentde Dieu.fa aqim wajhaka li-d-dni hanfan fitrata-L-Lhi-l-lat fatara-n-nsa -alayh l tabdla lihalqi-L-Lhi dlika-d-dnu-l-qayyimu wa lkinna akt-ara-n-nsi l yalamna (30) munbna ilayhi wa-t-taqhu wa aqm-s-saltawal takn mina-l-musrikna (31) mina-l-ladna farraq dnahumwa kn siya'an kullu hizbim-bim ladayhim farihuna (32).Suis fermement ta religion dans toute sa rigueur. Cest une obligationinhrente la nautre de lhomme. Lordre tabli par Allah ne saurait tremodifi. Cette religion est celle de la droiture, mais la plupart des hommesne le savent pas. (30) Ralliez-vous a Allah, craignez-Le et observez laprire. Ne soyez pas de ceux qui donnent des associs Allah, (31) de ceuxqui ne sentendent pas sur leur religion et se divisent en sectes, satisfaits decelle quils ont chme (32). "Dieu ordonne Son Prophte de suivre la religion droite quil atablie, celle dAbraham, vers laquelle II nous a dirigs. Parfais-la, enlobservant, en toute compltude, et suivez ta nature pure et originelleque Dieu a donne aux hommes, car II na cr les hommes que pour101 17. tmoigner de Son Unicit. Lordre tabli par Allah ne saurait tremodifi qui signifie quil ne faut pas changer la cration de Dieu endviant les autres de la voie droite que Dieu a trace pour eux.Dautres ont comment cela en disant: La nature que Dieu adonne aux hommes est la mme, et il ny a aucune diffrence entreeux quant leur cration et leur nature. Ou bien: Ne modifiez pas lareligion que Dieu a impose aux hommes. A cet gard, le Messagerde Dieu -quAllah le bnisse et le salue- a dit: Tout enfant est n surl'islamisme (ou la nature pure et originelle), ses parents font de lui un juif,un chrtien ou un Mage (un adorateur de feu). De mme, une femelleparmi les animaux engendre un animal complet, en avez-vous jamais vunatre quelquun dpourvu d un de ses membres? (Rapport parBoukhari) (1).Dans un autre hadith rapport par Al-Aswad Ben Sari , leMessager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- a interdit auxhommes dans leurs expditions de tuer les enfants des polythistes.En lui rpondant quils ne sont que des idoltres comme leurs pres, ilrpliqua: Tout enfant est cr sur lislamisme, jusqu ce quil puisseexprimer ses ides, car ce sont les parents qui font de leurs enfantsdes juifs, des chrtiens ou des Mages.lyad Ben Khammar rapporte que le Messager de Dieu -quAllah lebnisse et le salue- a dit dans un de ses prnes: Mon Seigneur - Lui la puissance et la gloire- ma ordonn de vous apprendre ce que vousignorez de ce quil m a enseign aujourdhui. Tout bien que Je donne unserviteur est licite. J ai cr tous Mes serviteurs des musulmans. Lesdmons viennent emporter leur religion, leur interdisant ce que Je leur airendu licite et leur ordonnant de M associer ce quoi Je nai confi aucunpouvoir. Dieu a regard les habitants de la terre Arabes et non-Arabes etles a mpriss, lexception dun reste des gens du Livre. Il a dit aussi: Jet ai envoy pour t prouver et prouver les autres par toi. Je t ai rvl unLivre que leau ne le lave pas, tu le lis en tat de sommeil et dveil. Dieu(1)102 18. ma ordonn de brler Qoraich. Je Lui dis: O Seigneur! alors ils casserontma tte et la laisseront comme une crote de pain? -Chasse-les, rpondit-il,comme ils t ont chass, envahis-les on te secourra, dpense, on dpenserapour toi, envoie une arme on enverra cinq armes autant, combats ceuxqui te dsobissent par ceux qui t ont obi. Les habitants du Paradis sontau nombre de trois: Un homme de pouvoir juste, un homme qui fa itl aumne et il est secouru, et un homme clment dont le coeur est tendrepour tout proche parent et tout musulman, et un homme vertueux etcontinent qui a une famille sa charge. Les habitants de l Enfer sont aunombre de cinq: le faible insens, ceux qui vous suivent ne cherchant niparents ni fortune, l homme perfide que son dsir ardent apparaissequelquil soit minime, un homme qui, nuit et jour, ne cesse de te tromperpar ta femme ou ts biens. Il a mentionn ensuite l avarice- ou lemensonge- et l homme au mauvais caractre (qui vocifre souvent) (-Rapport par Ahmed)(1).Cette religion est celle de la droiture Cest dire quelattachement la loi et la nautre inne de lhomme constituent lareligion vraie et droite, mais la plupart des hommes ne le savant pas, ensen dviant, tout comme Dieu le montre dans ce verset: Quoi que tu(1) i j J'--* t-.ja- 4iil J jj l : r> r* sjjJU JS" :ll* ^ j j J [ ,3 ^ - U > jp ^ j d tLjtliUaL- Ai Jjjl jj U ^ S (1)1 |-fy>j C-LU- U Q.lc- j> - j ip S jiJj> a IL L J * ' i j J * 5 5 * ^ j !CUxflJJ Iwli 0 j jA t -llI aLmJu V LlsS* A-ip c j t j tdJb UrJ:JU oj-pjl IjJJLj lj :cJLi tl tjj l ^Jj>l 4jb^ Oi(iiJLip ciiy > r p.UaJLu & y* JLpLM (yX J-rtjjJ i i_a m Za J - j f t * ~ J l * yOj *] V ^ jJI .JLp(^ Yj y (J"jj X^lisJ! jjrtr..Sj jS^ij cdL.j JUI f-103 19. fasses, peu dhommes se convertiront [Coran XII, 103].Ralliez-vous Allah en revenant Lui plein de repentir,craignez-le en observant ses enseignements, et observez la prirequi est le sommet de son obissance. Ne soyez pas de ceux quidonnent des associs Allah, plutt soyez des monothistes en Luivouant un culte pur et sincre. On a rapport que Omar avaitdemand Mou'adz: Quel est le soutien de cette communaut?. Illui rpondit: ils sont au nombre de trois qui assurent le salut: Lasincrit qui est la nature que Dieu a donne aux hommes, la prirequi constitue le pilier de la religon, et la soumission qui procure laprotection. Et Omar de rpondre: Tu dis vrai.De ceux qui ne sentendent pas sur leur religion et se divisant ensectes. Cest dire ne soyez pas de ceux qui ont reconnu dautresdivinits Dieu en divisant ainsi leur religion aprs l'avoir change encroyant en une de ses parties et mconnaisant les autres, tels que leschrtiens, les juifs et les Mages, adorateurs du feu et des Idoles, brefen suivant autre religion que lIslam. Dieu a dit ailleurs en parlantdeux: Ceux qui miettent leur religion et se divisent en sectes, leur cas tedpasse et ne regarde quAllah [Coran VI, 159].Les peuples qui nous ont prcds, et qui suivaient d'autrereligion que lIslam, se sont diviss cause des opinions errones etchacun deux prtendait quil tait sur le chemin droit et la vrit. Ainsiles musulmans, il y a parmi eux qui se sont spars sur diffrentessectes en adoptant des innovations qui sont trangres la religion, lexception des gens de la sunna qui se sont attachs au Livre et lacommunaut ainsi qu la tradition (sunna) du Prophte -quAllah lebnisse et le salue- et celle des premiers musulmans du temps descalifes. On a demand une fois au Prophte -qu'Allah le bnisse et lesalue-: Laquelle des sectes sera-t-elle sauve?. Il rpondit: Cellequi aura suivi mes pratiques et celles de mes compagnons. 20. wa id massa-n-nsa durrun daaw rabbahum munbna ilayhi tummaidA adqahum minhu rahmatan id farqum minhum bi rabbihimyusrikna (33) liyakfur bimA Ataynhum fatamatta fasawfatalamna (34) am anzaln alayhim sultnan fahuwa yatakallamu bimkn bih yusrikna (35) wa ida adaqn-n-nsa rhmatan farih bihwain tusibhum sayyiatum-bim qaddamat aydhim id humyaqnatuna (36) awalam yaraw anna-L-Lha yabsutu-r-rizqa limay-yasauwa yaqdiru inna f dlika la ayti-l-liqawmiy-yuminna (37).Un malheur les frappe-t-il? Us implorent Allah pleins dhumilit. Leurtmoigne-t-Il de la misricorde? Un grand nombre Lui donne des associs.(33) Niez nos preuves. Vous serez bientt fixs. (34) Est-ce que nous leuravons envoy une preuve accrditant ceux quils nous associent?(35)Faisons-nous sentir aux hommes notre misricorde? ils sen rjouissent. Unmalheur les frappe-t-il, quils ont eux-mmes attir? Les voil pleinsdamertume (36). Nont-ils pas vu quAllah prodigue ou mesure sesrichesses qui II veut? Il y a l un enseignement pour lensemble descroyants. (37).Quand les hommes sont frapps par un malheur quelconque, ilsinvoquent Dieu seul sans rien Lui associer. Une fois se trouvant danslaisance, une partie deux donnent des associs Dieu en lesadorant. Dieu menace ceux-l en disant: Vous serez bientt fixs.Certains ont dit: Si un gardien nous menaait, nous aurions peur delui. Comment sera-t-il donc le cas si celui qui menace est le Seigneurqui, sil veut crer une chose, dit: Sois et elle est. A ceux-l, Dieu a-t-ll fait descendre une autorit, ou une rvlation, parlant de ce quilsassocient?.Faisons-nous sentir aux hommes une misricorde: Ils sen rjouissent.105 21. Un malheur les frappe-t-il, quils ont eux-mmes Attir? les voil pleinsdamertume. Ceci dnote la nature humaine, lexception de ceuxque Dieu a prservs contre la mconnaissance. Car, une foislhomme se trouvant dans laisance, il manque de pit envers Dieu,mais sil est frapp par un malheur quelconque, telle une disette parexemple, il se dsespre. Ceux qui ont cru et fait les bonnes actions,seront excepts cause de leur patience. A ce propos il est citdans un hadith authentifi que le Messager de Dieu -quAllah lebnisse et le salue- a dit: Le cas du croyant mtonne auquel Dieu nadcrt que le bien: S il lui arrive un bobheur, il est reconnaissant et celalui apporte du bien. Si un malheur le frappe, il se rsigne et ceci estencore un bien pour lui.Nont-ils pas vu quAllah prodigue ou mesure ses richesses qui IIveut? car II dispose de tout en faisant largesse certains et donne surmesure ou prive certains dautres, Il nagit que par Sa sagesse.fatit d-l-qurb haqqah wa-l-miskna wa-bna-s-sabli dlika hayru-l-lil-ladnayurdna wajha-L-Lhi wa la ika humu-l-muflihna (38) wamaa taytum mi-r-riba-l-liyarbuwa fT amwli-n-nsi fal yarb inda-L-Lhiwama a taytum min zaktin turdna wajha-l-Lhi fala ika humu-1-mud'ifna (39) Al-Lhu-l-lad halaqakum ttumma razaqakum tummayumtukum tumma yuhykum hal min surakaikum may-yafalu min dlikum min sayin subhnah wa tal amm yusrikna (40).Donne leur d aux proches, au pauvre et au voyageur. Cette attitude106 22. convient ceux qui ne fuient pas le regard de leur Seigneur. Ceux-l sontassurs de leur salut. (38) Il y en a qui prtent usure dans lespoir desenrichir aux dpens dautrui. Allah djoue leurs desseins. En revanche,ceux qui font laumne en vue dAllah, ceux-l voient leurs biens doubls.(39) Cest Allah qui vous cre, subvient votre existence, puis vous faitmourir. Cest Lui qui ensuite vous ressuscite. Parmi ceux que vous associez Allah, lequel est capable dun seul de ces actes? Gloire Allah! D est au-dessusde ceux quon Lui associe. (40).Dieu ordonne de faire aumne ces trois: Les proches parentsqui jouient du lien du sang, aux pauvres dmunis de toute source quipourrait pourvoir leurs besoins et au voyageur qui se trouve dans lebesoin de retourner chez lui alors quil a dpens tout ce quil portaitavec lui. Cette recommandation na pour but que de plaire Dieu etrechercher Sa satisfaction. Ceux qui font de telle aumne seront lesheureux dans les deux mondes.Puis II avertit ceux qui pratiquent lusure et dit: Il y a en a quiprtent usure dans lespoir de senrichir aux dpens dautrui. Allah djoueleurs desseins.Ceci signifie: Si un homme fait un don une tierce personneesprant que, plus tard, elle lui en rendra un don plus grand, son actenaura aucune rcompense auprs de Dieu, comme ont avanc IbnAbbas, Moujahed et Ad-Dahak, bien que ceci est permis mais neprocure aucune rcompense.En dautre part, Dieu a interdit cela quand II a dit: Ne donne pasen esprant recevoir davantage [Coran LXXIV, 6] quon peut linterprterde la faon suivante: Si tu prtes une somme dargent une autrepersonne, ne compte pas recevoir une somme plus grande qui sera delusure.Puis en montrant le moyen pour faire accrotre les richesses, Dieuexhorte les gens faire laumne, en disant: Ceux qui font laumne envue dAllah, ceux-l voient leurs biens doubls. A ce propos, il est citdans le Sahih que le Messager de Dieu -quAllah le bnisse et lesalue- a dit: Un homme ne fait l'aumne dun poids dune datte acquise107 23. licitement, sans que le Misricordieux ne la prenne de sa droite et IIllvera comme lun dentre vous lve son poulain, jusqu ce quelle soitaussi grande que le mont Ouhod (Rapport par Boukhari)(1).Cest Allah qui vous cre, subvient votre existence, car II est leseul Dispensateur par excellence qui pourvoit aux besoins de Sesserviteurs. Chacun dentre les hommes sort du ventre de sa mre nu,nentend pas et ne voit rien, mais Dieu lui accorde son oue et sa vueet ce dont il en aura besoin, et plus tard, Il lui donne les richesses, lesbiens, les vtements, les terrains et autres choses. Puis vous faitmourir dans la vie prsente. Cest Ldi qui ensuite vous ressuscite aujour de la rsurrection. O idoltres! Existe-t-il un seul de vos associscapable de faire quelque chose semblable cela, ft-ce un seul acte?.Il est Dieu le seul Seigneur qui fait crer, mourir et ressusciter pour lejour du jugement dernier. Il est au-dessus de ceux quon lui associe.cj3l JOM o -lilf csS I) C A - jf _> J^l j j d o l l J* tf I/' I > ^ > * y > s y s 9 y* * ~ * y S-I (JJUa l*j| /'I ^ t L>-'jj) * jt-^> caL*ai jl a^li Os-I jt UT j j.((^jUiJI108 24. Daprs le commentaire dIbn Abbas et Ikrima, la terre cite dansle verset signifie les dserts, et la mer toutes les autres rgions qui setrouvent sur le littoral. Dautres ont prcis quil sagit de la terre et lamer proprement dites.Le mal est apparu sur terre et sur mer, celui de la terre signifie lemeurtre qua commis le fils dAdam Cain, et celui de la mer, il consiste semparer de tous les bateaux injustement. Dautres lont interprtainsi: Les hommes sont privs de la rcolte et des fruits en punition deleur dsobissance et leurs pchs que leurs mains ont perptrs. EtAbou-AI-Alia dajouter: Quiconque dsobit Dieu sur terre cestcomme il a rpandu la corruption, car il ny a rcolte que lorsque leshommes obissent leur Seigneur. Ils ont cit lappui ce hadith danslequel le Messager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- a dit: -Appliquer une peine prescrite par les hommes est prfrable unepluie qui dure quarante jours de suite. Et pour expliquer cela ils ontajout: Une fois la peine applique, les hommes cessent de commettreles pchs et les crimes, et par la suite ils auront de la pluie et la terredonnera les diffrentes rcoltes et les fruits.Dans un hadith authentifi, il est dit: A la fin des temps, Jsusdescendra sur terre et dira: O terre, fais sortir tes biens abondants.Et alors une foule des hommes mangera dune seule grenade et seprotgera sous son corce. Les mamelles seront tellement bnies desorte quune seule traite dune chamelle -ou dune brebis- suffira unpeuple.Allah leur fera expier une partie de leurs pchs en les prouvantpar un peu de crainte, de faim, par des pertes lgres de biens,dhonneurs ou de rcoltes, pour prix de leur insoumission. Peut-tresamenderont-ils en cessant de commettre toute dsobissance Dieu.Dis: Parcourez la terre. Considrez la fin des gnrations qui vousont prcds pour avoir t, en majeure partie, idoltres et rappelez-VOUSquelle a t leur fin funeste pour avoir trait les Prophtes dementeurs et mconnu les bienfaits de Dieu.109 25. fa aqim wajhaka li-d-dni-l-qayyimi min qabli ay-yatiya yawmu-l-lmaradda lah mina-L-Lhi yawmaidin yassaddauna (43) man kafarafa'alayhi kufruh wa man amila slihan falianfusihim yamhadna (44)liyajziya-l-ladna Aman wa amil-s-slihti min fadliKT innah lyuhibbu-l-kfrna (45).Suis fermement ton austre religion avant que narrive le jour fatal oles hommes seront rpartis en deux groupes. (43) Lincrdule rpondra deson impit. Les vertueux auront assur leur salut. (44) Allah accordera Sagrce ceux qui croient et font le bien* Il naime pas les mcrdtdes. (45).Dieu exhorte, voire ordonner, les hommes se maintenir sur lavoie droite en sacquittant des obligations de leur religion immuableavant que ne vienne un jour dont nul ne pourra retarder lchancefixe par Dieu, le jour inluctable. Ce jour-ci les hommes serontrpartis en deux groupes ceux qui auront t incrdules subiront lesconsquences de leur impit et seront prcipits en Enfer. Tandisque ceux qui auront accompli les bonnes actions auront le Paradispour prix de leurs bonnes oeuvres. Lincrdule rpondra de sonimpit. Les vertueux auront assur leur salut. Allah accordera Sagrce ceux qui croient et font le bien, en dcuplant leurs bonnesactions, mme cela pourra tre de plusieurs multiples jusqu' sept centfois. Il naime pas les incrdules, et cela ne Le portera plus, malgrtout, tre injuste envers eux.110 26. wa min a'ytihT ay-yursila-r-riyha mubassirtin wa liyudqakum mi-r-rahmatihwa litajriya-l-fulku bi-amrih wa litabtag min fadlih walaallakum taskurna (46) wa laqad arsaln min qablika rusulan ilqawmihim fajauhum bi-l-bayyinti fa-ntaqamn mina-l-ladna ajramwa kna haqqan alayn nasru-l-muminna (47).Cest un signe de Sa puissance quil envoie les vents prcurseurs de lapluie bienfaisante et quil fait flotter les navires sur les eaux pourpermettre aux hommes datteindre les biens disperss par Sa grce. Peut-treLui serez-vous reconnaissants? (46) Avant toi, nous avons envoy desProphtes chaque peuple. Ils leur apportrent des preuves. Nous dmessvir contre les coupables car nous avions le devoir de soutenir les croyants.(47).Dieu rappelle Ses serviteurs les bienfaits quil leur a accords,en citant les vents annonciateurs de bonnes nouvelles qui leurapportent la pluie qui, une fois tombe, fait goter aux hommesquelque chose de la misricorde divine, n fait flotter les navires sur leseaux pour permettre aux hommes datteindre les biens disperss par sagrce. Ces mmes vents poussent aussi les navires pour voguer dansles mers afin que les hommes puissent parcourir les ocans et lesmers la recherche de leurs moyens de subsistance. Peut-tre Luiserez-vous reconnaissants pour ces bienfaits apparents et cachs quenul ne pourrait les dnombrer.Puis pour rconforter son Prophte -quAllah le bnisse et lesalue-, Il lui rappelle lhistoire des gnrations passes auxquelles II aenvoy des Prophtes en leur apportant les preuves videntes deleurs messages. Mais ceux-ci y ont mcru et trait ces Prophtes dementeurs. Nous dmes svir contre les coupables car nous avions ledevoir de soutenir les croyants.Car, comme on le sait, les polythistes avaient trait Mouhammad-quAllah le bnisse et le salue- de menteur linstar des autrespeuples mcrants malgr les signes et mme les miracles quisoutenaient leurs messages. Ctait quitable pour Dieu de secourir lescroyants par Sa grce et Sa gnrosit, tout comme II a dit: Il sestimpos Lui-mme la clmence [Coran VI, 12],A cet gard Abou Ad-Darda a rapport quil a entendu le111 27. Messager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- dire: Toutmusulman qui dfend l honneur de son frre coreligionnaire, Dieu se doit dele prserver contre VEnfer au jour de la rsurrection, Puis il rcita ceverset: Car nous avions le devoir de soutenir les croyants (Rapport pa rIbn Abi Hatem)(1).Al-Lhu-l-lad yursilu-r-riyha fatutru sahban fayabsutuh f-s-samaikayfa yasa u wa yaj'aluh kisafan fatara-l-wadqa yahruju min hillih faidt asba bih may-yasau min ibdihT id hum yastabsirna (48) wain kn min qabli ay-yunazzala alayhim min qablih lamublisna (49)fa-nzur ila a'tri rahmati-L-Lhi kayfa yuhyi-l-arda bada mawtihainna dlika lamuhyi-l-mawt wa huwa al kulli sayin qadrun (50) walain arsaln rhan faraawhu musfarra-l-lazall mim badih yakfurna(51). ' Allah envoie les vents qui soulvent les nuages. Il dispose les nuagescomme II lentend. Il les superpose par couches et cest deux quon voit lapluie tomber. (48) Avant que cette eau ne tombe sur leur contre, ils taientdans le dsespoir. (49) Admire les effets de la grce dAllah. Vois commentIl vivifie la terre morte. De la mme faon, D ressuscitera les morts. Car Hest tout-Puissant. (50) Si nous leur envoyons un vent destructeur, les voil(1) Sj> lSj* 1+ 'j*i ii-H J 4 l l l ^ j*ri/bf) ij yc jj J ji Ol L>- lS* Nj *>-1 Jpj* jt-. ( j^j 112 28. qui se mettent rcriminer. (51).Dieu montre comment II cre les nuages qui font tomber de lapluie: Allah envoie les vents qui soulvent les nuages soit de la mer, soitdautres lieux comme II lui plat. Il dispose les nuages comme II lentenden ltendant faisant ainsi une couche trs paisse qui couvre le ciel etstend pour couvrir les horizons, ou bien, Il amne ces nuages partirdes mers pleins deau pour dverser l o II veut, comme II a ditailleurs: Cest Allah qui dchane les vents annonciateurs de lorage.Quand ils ont assembl les nuages chargs de pluie, nous les poussons au-dessusdes territoires striles et nous en dversons leau... jusqu peut-treme comprendrez-vous [Coran VII, 57].On a expliqu te phnomne en disant quon voit les nuagescomme noirs cause de leau dont ils ont charg et touchent presquela terre de leur lourdeur. On voit alors londe sortir de leursprofondeurs. Quand Dieu atteint avec cette pluie qui II veut de Sesserviteurs, voil quils se rjouissent de ce bon augure, car ils avaientbesoin de cette eau. Avant que cette eau ne tombe sur leur contre, ilstaient dans le dsespoir tant dans le besoin de cette eau pour quellearrose leur terre qui, recevant la pluie, agite et donne de diffrentesplantations et rcoltes.Admire les effets de la grce dAllah qui est la pluie, et: Voiscomment II vivifie la terre morte, donnant ainsi cet exemple afin queles hommes sachent quils seront ressuscits aprs leur mort tantrduits en poussire et ossements. Il ressuscitera les morts car II enest capable tout moment.Si nous leur envoyons un vent destructeur, les voil qui se mettent rcriminer Cest dire si Dieu envoie un vent qui fait desscher lesplantes et les rendre fanes, les hommes se mettent alors blasphmer et devenir incrdules, reniant ainsi tout bienfait de Dieu.Ibn Abi Hatem rapporte que Oubaidallah Ben Amr a dit : Il y a huitsortes de vents, quatre comme misricorde et quatre autres commechtiment. Les premiers sont: Ceux qui se dploient largement (An-Nachirates), les anonciateurs de la pluie, ceux qui sont envoys enrafales (Al-Moursalates) et ceux qui se dplacent rapidement (Adz-113 29. Dzariates). Ceux du chtiment sont: Les dvastateurs, les violents etfroids, qui se produisent sur terre, les imptueux et temptueux (qui seproduisent sur mer).Dieu - Lui la puissance et la gloire- pourrarduire ces derniers en une annonce de Sa misricorde et commefcondateurs des nuages pour amener de la pluie; comme II pourraaussi rduire les premiers en des vents destructeurs pour devenir unchtiment.Les savants de leur part ont divis les vents en plusieurscatgories suivant leur force et leur direction. Il y a en ceux qui sesoulvent du nord, ceux du sud, ceux de lorient etc.. Comme il y en aaussi les faibles et doux comme la brise, ou les forts comme la brise.Les premiers sont les bnfiques et les autres sont les malfiques.fainnaka l tusmiu-l-mawt wal tusmiu-s-summa-d-dua a id wallawmudbirna (52) wama anta bihdi-l-umyi an dallatihim in tusmiuill may-yuminu bi a ytin fahum muslimna (53).Tu ne peux te faire entendre des morts, pas plus que tu ne saurais tefaire entendre par des sourds qui te fuient. (52) Tu ne saurais, non plus,tirer les aveugles de leurs tnbres. Seuls tentendront ceux qui croient nos signes car ils sont soumis (53).Dieu sadresse Son Prophte: Tu es incapable de faireentendre les morts qui gisent dans leurs tombes, et tes paroles neparviendront jamais aux sourds, ainsi tu ne peux plus diriger lesaveugles qui se sont dvis de la voie droite. Dieu seul pourra le fairepar Sa force et Sa volont? Il dirige qui II veut, tout comme II garequi II veut, et nul hormis Lui nen est capable. Seuls tentendront ceuxqui croient nos signes car ils sont soumis Ceux-l sont aptes entendre la voix de la vrit et sy conforment en se soumettant Dieuet Lui obissent.Daprs les traditions, on a dit que le mort connait le vivant qui luirend visite et se rjouit de sa prsence. Aicha rapporte que le114 30. Messager de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- a dit: Tout hommequi rend visite la tombe de son frre coreligionnaire et sassit prs delui, ce dernier trouve en lui un bon compagnon et reste avec lui jusquce quil le quitte. Le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- avaitappris aux hommes la faon de saluer les morts. Il leur dit: Lorsquevous visitez les tombes (ou le cimetire), dites: Que le salut soit avecvous habitants de ces demeures parmi les coryants. Si Dieu le veut, nousvous rejoindrons. Que Dieu fasse misricorde ceux qui nous ont devancset ceux qui nous rejoindront. Nous implorons Dieu de nous accorder lesalut nous tous. Cette invocation ou ces paroles, ne serontadresses qu des tres qui entendent et rendent le salut mme si levivant ne lentend pas. Al-Lhu-l-lad halaqakum min da fin tumma ja al mim badi d a finquwwatan tumma jaal min badi quwwatin dafan wa saybatan yuhluqum yasau wahuwa-l-Almu-l-Qadru (54).Allah vous cre faibles, puis II vous donne la force. Une fois forts, Ilvous fait tomber dans la faiblesse et dans la vieillesse. Il cre comme IIveut. Il est savant et tout-puissant. (54).Lhomme, dans sa vie durant, passe par des diffrentes phases, savoir une goutte de sperme, puis un caillot de sang, puis un morceaude chair tel une bouche, puis un squelette, puis ce squelette seracouvert de chair, enfin on lui insuffle lme. Il sort du ventre de samre faible et maigre, puis petit petit, il devient jeune, puisadolescent, puis un homme. Tel est le sens des dires de Dieu: Puis IIvous donne la force. Ensuite il commence passer par ltat de lafaiblesse en commenant par devenir vieux, Il vous fait retomber dansla faiblesse et dans la vieillesse Il sera atteint par la canitie, ses aspectsextrieurs et intrieurs commencent se transformer et changer. Dieuest le savant et le puissant pour tout raliser.115 31. wa yawma taqmu-s-satu yuqsimu-l-mjurimna m labit gayra satinkadlika kn yufakna (55) wa qla-l-ladna t-l-ilma wa-l-imnalaqad labittum f kitbi-L-Lhi il yawmi-l-bati fahd yawmu-l-batiwa lkinnakum kuntum l talamna (56) fayawma idi-l-l yanfau-l-ladna zalam madiravtuhum wal hum yustatabna (57).Lorsque lheure sonnera les coupables, jureront quils nont sjournsur terre quune heure. Cest aussi quils dformaient dj les choses surterre. (55) Les hommes de science et de religion leur diront: Vous tesrests sur terre, daprs le Livre, jusquau jour de la rsurrection. Le voil,ce jour, mais vous lignoriez. (56) Ce jour-l, aucune excuse ne servira auxmchants, pas plus quon leur en demandera (57).Dieu parie de lignorance des incrdules dans les deux mondes:sur terre, ils adoraient les idoles, et dans lautre monde, ils ferontmontre de leur ignorance dune faon claire. Ils diront: Nous nesommes rests sur terre quune heure, voulant par cela prsentercomme argument que leur sjour dans le bas monde na pas durlongtemps. On ne leur accordera aucun rpit afin quils puissentsexcuser. Cest ainsi quils dformaient dj les choses sur terre. Maisles hommes de science et de foi leur rpondront: Vous tes rests surterre, daprs le Livre, jusquau jour de la rsurrection ce qui veut dire:vous tes rests dans le Livre de Dieu du jour de votre crationjusquau jour de la rsurrection, mais vous ne saviez pas cette ralit .Le jour du jugement, aucune excuse ne sera accepte et personne neles coutera favorablement, et ils ne seront plus remens sur terrecomme ils le demanderont pour quils puissent accomplir les bonnesactions et avoir la foi.116 32. walaqad darabn li-n-nsi f hd -l-Qura ni min kulli matalin wa lainjitahum bi Ayati-l-layaqlanna-l-ladna kafaru in antum illmubtilna (58) kadlika y a tb a u-L-Lhu al qulbi-1-ladna lyalamna (59) fasbir inna wada-L-Lhi haqqun wal yastahiffannaka-1-ladna l yuqinna (60).Nous avons cit dans ce Coran toutes sortes dexemples. Quand bienmme tu leur ferais un miracle, que les incrdules diraient: Vous ntesque des imposteurs. (58) Cest ainsi quAllah endurcit les coeurs designorants. (59) Patiente. La promesse dAllah saccomplira. Ne te laissepas influencer par les sceptiques. (60).Le Coran comporte tant d'exemples que Dieu propose auxhommes pour quils en tirent un profit et une leon en suivant la voiede la vrit. Mais les incrdules, chaque fois que les Prophtes -quAllah les bnisse et les salue- leur prsentaient un signe clair etvident, ils disaient certainement: Vous ntes en ralit que desimposteurs. Ils considraient que chaque miracle ntait quune magie,comme par exemple quant ils avaient vu la lune se fendre en deuxparties et autres signes. Cest pourquoi Dieu pose un cachet sur lescoeurs de ceux qui ne savent pas.Dieu ordonne Son Prophte de patienter: Patiente. La promessedAllah saccomplira en taccordant la victoire sur eux et en assurant labonne fin aux fidles dans les deux mondes.Ne te laisse pas influencer par les sceptiques, plutt maintiens-toisur la vrit par laquelle Dieu ta envoy, cette vrit qui ne comporteaucun doute. A ce propos Abou Yahia rapporte: Ali -que Dieulagre- en faisant la prire de laube, un homme des Khawarej117 33. lappela: Ali: Celui qui donnerait des associs Allah perdrait lebnfice de ses oeuvres et serait parmi les rprouvs [Coran XXXIX, 65}.Etant toujours en prire, 'Ali lui rpondit par ce verset: Patiente. Lapromesse dAllah saccomplira. Ne te laisse pas influencer par lessceptiques (Rapport par par Ibn bi Hatem).118