30 sourate des romains

  • View
    65

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of 30 sourate des romains

1. 30- SOURATE DES ROMAINS60 versetsRvle La Mecque a l'exception du verset 16Rvle la suite de la sourate du Ciel qui s entrouvreBismi-L-Lhi-r-Rahmni-r-Rahmialif-la m-mTm (1) gulibati-r-Rmu (2) f adn-l-ardi wa hum mim ba'digalabihim sayaglibna (3) f-bidi sinna li-L-Lhi-l-amru min qablu wamim badu wa yawmaidin yafrahu-l-muminna (4) binasri-L-Lhiyansuru man yasuru man yasa u wahuwa-l-Azzu-r-Rahmu (5) wada-L-Lhi l yuhlifu-L-Lhu wa'dah walkinna akt ara-n-nsi lyalamna (6) ya'lamna zhiram-mina-l-hayti-d-duny wa hum 4ani4-86 2. ahirati hum gfilna (7).Au nom dAllah le Miscordieux le Trs Misricordieux.Alif. Lam. Mim (1). Les Romains ont t vaincus (2), dans une prochecontre. Aprs avoir t vaincus, ils vaincront (3), dans quelques annes.Avant comme aprs, le dernier mot est Allah. Ce jour-l, les croyants serjouiront (4) de cette victoire. Allah accorde la victoire qui il veut. Il estpuissant et misricordieux (5). Ctait l un vnement annonc par Allah.Allah est fidle sa parole. Mais la plupart des hommes ne le savent pas(6). Il sintressent aux apparences de la vie en ce bas monde et ngligentla vie future (7) [Coran XXX, 1-7].Ces versets furent rvls la suite de la victoire des Perses surles Romains au pays de Chm et les rgions limitrophes de lapresqule arabique. Le roi romain fut contraint se refugier enConstantinople o il fut assig pendant une longue priode. Puis,comme on va le voir, Hraclius reprendra son pays des Perses.A ce propos, Ibn Abbas a dit: Les polythistes voulaient que lesPerses aient le pas sur les Romains car les premiers taient desidoltres. Les musulmans, par contre, souhaitaient la victoire desRomains sur les Perses car ils taient des gens du Livre. Enmentionnant les propos dIbn Abbas devant Abou Bakr, celui-ci lestransmit lEnvoy de Dieu -quAllah le bnisse et le salue- qui dit:Or les Romains triompheront. Abou Bakr son tour fit connatre larponse aux polythistes qui lui rpliqurent: Convenons un termeentre nous: Si notre avis lemporterait, nous aurons telle et telle chose,et si le vtre lemporterait, vous aurez telle et telle chose, et ils ontfix le terme cinq ans. Aprs lcoulement de cette date, lesRomains nont pas port la victoire. Abou Bakr mit le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- au courant et il lui rpondit: Pourquoinavez-vous pas fix ce terme dix ans?. En effet aprs cettepriode les Romains ont put triompher sur les Perses. Telle estlinterprtation des dires de Dieu: Alif. Lam. Mim. Les Romains ont tvincus dans une proche contre. Aprs avoir t vaincus, ils vaincront.Dans le mme sens, Abdullah Ben Massoud a dit: Les Persestaient plus forts que les Romains dans une certaine priode. Lpolythistes souhaitaient la victoire des Perses sur les Romains87 3. toujours, alors que les musulmans voulaient le contraire car ilsconsidraient que les Romains taient des gens du Livre etpratiquaient une religion proche de la leur. Aprs la rvlation de cettesourate, les polythistes dirent Abou Bakr: Ton ami (le Prophte)prsume que les Romains vaincront les Perses dans quelquesannes:. Il leur rpondit: Ce quil a dit est vrai. Ils rpliqurent: -Faisons un pari. Ce pari consistait donner quatre chamelles jeuneset robustes au gagnant. Aprs lcoulement de sept ans, les Romainsnont pas pu avoir la victoire sur les Perses, et les polythistes furenttrs heureux. Comme les musulmans prouvrent une grande peine cause de cela, ils vinrent trouver le Prophte -quAllah le bnisse et lesalue- et le mirent au courant. Il leur rpondit: Que signifie pour vousle terme: sept annes. Ils rpliqurent: une priode qui est infrieur dix ans. Et le Prophte de rtorquer: Allez augmenter votre pari enajoutant deux annes au terme convenu. Avant mme que cettepriode ne ft coule, les cavaliers qui venaient du ct du Chmapportrent la nouvelle de la dfaite des Perses devant les Romains.Les fidles furent tout rjouis.Les Romains font partie de la descedance de Esau le fils dIsaacle fils de Ibrahim, lis furent appels aussi Les Banou Al-Asfar. Ilspratiquaient la religion des Grecs, et ceux-ci taient de la descendancede Yafeth le fils de No, les cousins des Turcs. Ils adoraient lesplantes, et ce sont eux qui ont instaur la ville de Damas et construitson temple. Ils .demeuraient ainsi trois cent ans aprs la venue deJsus. Le roi Csar tait lun deux et gouvernait le pays de Chm etla presqule arbique. Constantin fut le premier embrasser lechristianisme, sa mre tait Hlne, originaire de Harrah, un pays quistait convertie au christianisme et demanda Csar de se convertiravant de la marier, et il se consentit. Etant lun des grands philosophes cette poque, les chrtiens, de son temps, controversrent avecAbdullah Ben Arius et il y eut une grande divergence entre eux quant leur religion. Mais un groupe compos de trois-cent-dix-huit de leursvques convinrent et installrent le dogme connu sous le nom de Legrand dpt, mais en fait, il ne fut que la grande trahison. Ilscomposrent le livre des sentences relatives au licite et lillicite etautres choses qui concernent la religion. Ils changrent ainsi la religion88 4. apporte par Jsus -que Dieu le salue- en y ajoutant ou retranchanttant de principes. Ils firent leur prire en sorientant vers lOrient,adoptrent le dimanche au lieu de samedi comme jour de repos,adorrent la croix, autorisrent la consommation de la chair du porc,inventrent des ftes comme la fte de la croix, les messes, la fte delEpiphanie et autres. Ils prirent le Pape comme le chef suprme desreligieux, puis les patriarches, les archevques, les evques, lesdiacres, en instaurant une hirarchie, ensuite ils inventrent la viemonastique etc...Constantin leur btit les glises et les temples et posa lesfondements de la ville connue sous le nom de Constantinople. On a ditaussi quil a construit douze milles glises et le temple de Beitlhemmuni de trois sanctuaires. La mre du roi construisit son tour lglisede la rsurrection. Ils furent nomms les Melchites cest--dire ceuxqui suivent la religion de leur roi. Puis apparurent les Jacobins quisuivaient la religioin de Jacob lescafi, puis les Nestoriens lesadeptes de Nestor. Les chrtiens furent diviss en plusieurs sectes,comme le Prophte -quAllah le bnisse et le salue- la montr endisant: Les Chrtiens ont t diviss en soixante-douze sectes.Ils pratiquaient le christianisme, et chaque fois quun Csarmourait, un autre Csar lui succda, et leur dernier fut Hraclius quitait le plus avis parmi les hommes et le plus ferme dentre les rois,le plus astucieux et le plus perspicace. Grce ces quallits il put lesgouverner pendant longtemps en toute somptuosit et puissance.Cosros, le roi des Perses, sopposa lui et voulut le combattre, carson royaume tait plus vaste que celui de Csar. Les Perses cettepoque taient des Mages qui adoraient le feu. Daprs Ikrima,Cosros envoya ses grands chefs et commandants pour dclarer laguerre Csar. Mais ce qui est plus rput cest que Cosros fut latte de son arme qui put envahir le royaume de Csar et put levaincre, et par la suite, seule la ville de Constantinople demeura en sapossession et fut assige pendant une longue priode mais restainexpugnable tant moiti en mer moiti sur terre. Cette villa recevaitles provisions du ct de la mer et put rsister contre lattaque perse.Aprs quelques annes la victoire fut accorde aux Romains, et on amme fix cette priode a neuf ans comme on vient de le citer.89 5. Avant comme aprs, le dernier mot est Allah. Ce jour-l, lescroyants se rjouirent. Les Romains ont pu vaincre les Perses, lesMages, considrs comme idoltres, et le jour de la victoire concidaavec la mme date du jour de Badr o les fidles purent triompher despolythistes, selon lavis unanime des ulmas et exgtes. A cepropos Abou Said a dit: Le jour de la bataille de Badr les Romainspurent tripmpher sur les Perses, un vnement qui causa de la joieaux musulmans. Dieu cette occasion rvla: Ce jour-l, les croyantsse rejouiront de cette victoire. Allah accorde la victoire qui H veut. Il estpuissant et misricordieux.Dautres ont avanc que cette victoire eutlieu le jour de Houdaybiya. Bref, aprs la dfaite des Perses et lavictoire des Romains, les musulmans furent combls de joie, car cesderniers taient des gens du Livre et plus proches aux fidles que lesautres, comme le montre ce verset: Tu remarqueras que ceux qui sontles plus hostiles aux croyants sont les juifs et les idoltres, et ceux dontlamiti va le plus facilement aux croyants sont ceux qui se disentchrtiens.. jusqu Inscris-nous au nombre de ceux qui tmoignent [-Coran V, 82, 83],Ctait l un vnement annonc par Allah. Allah est fidle saparole. Cela signifie: O Mouhammad, ce que nous venons de teraconter et promettre en donnant la victoire aux Romains sur lesPerses est une promesse venant de Dieu et une vrit, car Dieu tienttoujours sa promesse et cela arrivera indubitablement. Il est de lacoutume de Dieu daccorder la victoire ceux qui sont plus prs de lavrit. Mais la plupart des hommes ne le savent pas aussi bien lesdcrets de Dieu que ses actes sont toujours conformes la justice etlquit.Ils sintressent aux apparences de la vie en ce bas monde etngligent la vie future. Cest--dire que la plupart des hommes nontcomme proccupation principale que la vie prsente et ses parures,pour cela ils se montrent habiles dans lacquisition de ses biensphmres, et en mme temps, ils sont indiffrents quant la viefuture et ce qui leur assure la flicit dans lau-del. A ce sujet, Al-Hassan Al-Basri donne comme exemple un homme qui, en tenant lamain un dirham et en linspectant, il pourra vous dire son poids dumoment quil ne sait pas prier. Pour Ibn Abbas, il sagit des impies qui90 6. connaissent parfaitement la vie prsente et ses moyens pour acqurirles biens alors quils sont ignorants quant la vie future.awalam yatafakkar fT anfusihim m halaqa-L-Lhu-s-samwti wa-1-arda wam baynahuma ill bi-l-haqqi wa ajalim-musamman wa innakatram mina-n-nsi biliqai rabbihim lakfirna (8) awalam yasru f-1-ardi fayanzur kayfa kna qibatu-l-ladna min qablihim kri asaddaminhum quwwatan wa atru-l-arda wa amarha aktara