1. Introduction 2. Pr©sentation des collaborateurs n Hugues Villeneuve, c.o. - IRDPQ n ‰milie B©gin, c.o. - IUSMM n Marie Ducharme, c.o. - UQAM n Lynda

  • View
    107

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 1. Introduction 2. Pr©sentation des collaborateurs n Hugues Villeneuve, c.o. - IRDPQ n...

  • Page 1
  • Page 2
  • 1. Introduction 2. Prsentation des collaborateurs n Hugues Villeneuve, c.o. - IRDPQ n milie Bgin, c.o. - IUSMM n Marie Ducharme, c.o. - UQAM n Lynda Tessier, c.o. - SDEM-SEMO 3. Rsum et changes avec le panel 4. Mot de clture
  • Page 3
  • Lidentit du conseiller dorientation au cur de lintervention : Hugues Villeneuve, c.o. Institut de radaptation en dficience physique de Qubec
  • Page 4
  • Objectif de la prsentation Lobjectif de la prsentation est de faire ressortir les facteurs dune intervention en orientation et en radaptation professionnelle qui favorisent linsertion socioprofessionnelle et qui protgent les clientles risque dexclusion et en situation de vulnrabilit et ce, sans gard au mandat octroy, au contexte de lintervention et lenvironnement de travail.
  • Page 5
  • Parcours professionnel 1997-2003 :- Relais La Chaumine - Intervenant en sant mentale - Milieu communautaire Intervention individuelle, intervention de crise auprs de personnes atteintes de problmes de sant mentale.
  • Page 6
  • 2003-2011 : - La Croise - Conseiller en emploi et conseiller dorientation - SEMO Orientation, dmarches de subvention et dinsertion en emploi, aide la recherche demploi auprs de personnes atteintes de dficiences physiques. Clientle desservie par Emploi-Qubec.
  • Page 7
  • 2008 :- Radaptation Optima - Consultant en radaptation professionnelle - Entreprise prive Intervention en radaptation professionnelle auprs de clients en assurance-salaire la suite dun arrt de travail. Clientle prsentant des problmatiques de sant mentale et de dficiences physiques. Clientle provenant majoritairement de compagnies dassurance.
  • Page 8
  • 2011 2014 :- IRDPQ - Conseiller dorientation - Centre de radaptation Intervention de counseling et dorientation auprs de personnes atteintes de dficiences physiques. Clientle MSSS, SAAQ, CSST.
  • Page 9
  • Depuis 2013 :- Pratique prive - Conseiller dorientation et consultant en radaptation professionnelle Clientle majoritairement rfre par la SAAQ et par CanVet (anciens combattants). Clientle prsentant des dficiences physiques et des troubles de sant mentale.
  • Page 10
  • Champ de pratique des conseillers dorientation valuer le fonctionnement psychologique, les ressources personnelles et les conditions du milieu, intervenir sur lidentit ainsi que dvelopper et maintenir de stratgies actives dadaptation dans le but de permettre des choix personnels et professionnels tout au long de sa vie, de rtablir lautonomie socioprofessionnelle et de raliser des projets de carrire chez ltre humain en interaction avec son environnement .
  • Page 11
  • Facteurs de lintervention qui favorisent linsertion socioprofessionnelle et la protection des clientles vulnrables 1. La qualit de lvaluation. 2. La dfinition du mandat et des objectifs de lintervention. 3. La communication des recommandations et des pronostics.
  • Page 12
  • Facteurs de lintervention qui favorisent linsertion socioprofessionnelle et la protection des clientles vulnrables 1. La qualit de lvaluation : Lvaluation doit tre un processus continu tout au long de lintervention. Lvaluation doit absolument tenir compte du fonctionnement psychologique, des ressources personnelles et des conditions du milieu. Lvaluation doit tre un processus rigoureux peu importe le mandat et le contexte de lintervention.
  • Page 13
  • La qualit de lvaluation (avantages) - Permet dvaluer les obstacles linsertion socioprofessionnelle. - Permet de se fixer des objectifs dintervention ralistes en lien avec le mandat et le contexte de lintervention. - Permet dmettre des recommandations et des pronostics adapts la situation du client.
  • Page 14
  • Facteurs de lintervention qui favorisent linsertion socioprofessionnelle et la protection des clientles vulnrables 2. La dfinition du mandat et des objectifs de lintervention : - Le mandat et les objectifs dintervention doivent tres clairs. - Le mandat et les objectifs varient dun contexte dintervention et dun milieu lautre. - Les objectifs de lintervention doivent tre adapts au mandat et au contexte de lintervention.
  • Page 15
  • La dfinition du mandat et des objectifs de lintervention (avantages) - Permet un vritable consentement clair du client. - Favorise ltablissement de lalliance client-intervenant. - Permet daider le client faire des choix plus mobilisateurs.
  • Page 16
  • Facteurs de lintervention qui favorisent linsertion socioprofessionnelle et la protection des clientles vulnrables 3. La communication de lvaluation et des pronostics : - La communication doit tre claire et sans ambigut. - La communication des recommandations et des pronostics doit tenir compte de lvaluation faite au cours du processus. - Les recommandations et les pronostics doivent favoriser le dveloppement et lpanouissement personnels et professionnels du client.
  • Page 17
  • La communication des recommandations et des pronostics (avantages). - Permet daider le client faire un choix plus clair. - Favorise chez le client une meilleure adaptation sa ralit. - Affirme notre expertise. - tablit une relation de confiance avec les partenaires et organismes payeurs. - Ultimement, protge les clientles vulnrables.
  • Page 18
  • Conclusion En sappuyant sur notre champ de pratique, sur notre expertise spcifique et sur notre identit, le conseiller dorientation joue un rle important de protection des clientles risque dexclusion. Plus encore, il contribue permettre ses clients de faire des choix personnels et professionnels, rtablir leur autonomie socioprofessionnelle et raliser des projets de carrire adapts leur situation spcifique, et ce, sans gard aux mandats octroys et au contexte dintervention dans lequel il pratique.
  • Page 19
  • 19 Le rle et les dfis du conseiller dorientation et radaptation professionnelles lIUSMM milie Bgin, c.o Clinique des premiers pisodes psychotiques, IUSMM
  • Page 20
  • Le contexte et le rle du c.o lIUSMM 1974 = Discipline orientation et radaptation Conseillers dorientation et psychologues en counseling vocationnel spcialistes de la double problmatique --- Sant mentale-Orientation La discipline est passe dune douzaine de conseillers 4 entre 1974-2014 Intgrs au sein dquipes multidisciplinaires (en voie de changement) Mandat: Favoriser la rinsertion au travail de personnes vivant avec un trouble mental grave en leur offrant une dmarche centre sur lvaluation, lorientation, la radaptation et le counseling; Dvelopper des projets et des partenariats avec la communaut.
  • Page 21
  • Portrait gnral de la clientle rfre au programme des troubles psychotiques Adultes de 18 ans et plus Plus grande proportion dhommes Diagnostic dans le spectre de la schizophrnie et des psychoses Prsence de comorbidit importante : abus de substances, troubles de la personnalit, prsence dlments anxieux et dpressifs Rseau social limit et peu diversifi Beaucoup de clients issus de limmigration En bris de fonctionnement depuis plusieurs mois au plan scolaire, professionnel et social
  • Page 22
  • Les principaux DFIS 1. tablir et maintenir une alliance de travail avec ses clients 2. Assurer une fluidit dans la continuit de services avec lquipe traitante 3. Btir des liens troits avec nos partenaires de la premire ligne (organismes communautaires/employeurs/ personnel du milieu scolaire)
  • Page 23
  • Corbire et Durand (2011), Du trouble mental l'Incapactit au travail p.282 Institut universitaire en sant mentale de Montral iusmm.ca tablir et maintenir une alliance de travail avec ses clients (Dfi 1) Trois composantes de lalliance de travail 1. Un accord sur les buts gnraux poursuivis 2. Un accord sur les tches, qui sont des activits spcifiques, visibles ou intrieures en sance ou entre les sances, que le client aura accomplir pour que le traitement soit bnfique 3. Ltablissement dun lien rsidant dans la qualit affective et motionnelle de la relation entre client et intervenant
  • Page 24
  • Causes de difficults de lalliance Entre dans nos services par lhospitalisation (souvent contre leur gr) Ordonnance de traitement Antcdents judiciaires (TAQ) Abus de substances Symptmes de la maladie (ex. : difficult communiquer, perte de plaisir, manque dautocritique, hallucinations, dlires, dficits cognitifs) Refus de divulguer sa problmatique de sant mentale ( lcole, lemployeur ) Deuils non rsolus Diffrences culturelles Troubles relationnels Histoire personnelle et familiale
  • Page 25
  • tablir et maintenir une alliance de travail avec ses clients (Dfi 1) Dans le livre Du trouble mental lincapacit au travail , on retrouve un chapitre sur lAlliance de travail (chapitre 10). Un constat important est soulev : Lanalyse de la littrature amne prendre conscience de lextrme faiblesse du nombre dtudes ayant port sur la contribution de lalliance de travail la radaptation au travail (Lecomte et Savard, p.283)
  • Page 26
  • tablir et maintenir une alliance de travail avec ses clients (Dfi 1) Par contre il est possible de relever certains lments de la littrature au niveau de la clientle psychotique : Le dveloppement de la psychose serait li des expriences dinteractions et de communications invalidantes, distordues et charges motionnellement lexcs Les personnes souffrant de schizophrnie dve