Web viewL’ASIE DU SUD ET DE L’EST : LES ENJEUX DE LA CROISSANCE. L’Asie du sud et de l’est

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Web viewL’ASIE DU SUD ET DE L’EST : LES ENJEUX DE LA CROISSANCE. L’Asie du sud et de l’est

LASIE DU SUD ET DE LEST: LES ENJEUX DE LA CROISSANCE

LAsie du sud et de lest est lun des grands foyers de peuplement du monde depuis lantiquit. Elle est aussi une aire antique de civilisations prestigieuses. Aprs une clipse de deux sicles, cet espace se trouve nouveau au centre de lconomie et de la gopolitique mondiale. Grce une croissance record, les pays dAsie du sud et de lest sont aujourdhui un ple dimpulsion majeur de la mondialisation.

Quest ce qui fait aujourdhui de lAsie du sud et de lest un ple dimpulsion de la mondialisation?

I. La plus grande concentration de population au monde

1. Le dfi dmographique

Les 55% de la pop mondiale sont essentiellement regroups dans les gants dmographiques (Chine 1,3MD, Inde 1,2, Indonsie 240M, Pakistan 180M, Bangladesh 130M). Hormis le Japon, les nouveaux pays industrialiss (Core du sud, Tawan, Sigapour) et la Chine (qui a men la politique de l'enfant unique depuis 1979, modifie en 84 pour favoriser la surnatalit fminine la campagne), les tats asiatiques n'ont pas achev la transition dmographique. Les taux de croissance sont donc encore levs, entre 0,4 et 1,9% par an, maxi 3,1 en Afghanistan et mini -0,1 Japon. La population double donc rapidement au cours du 20 et augmente encore aujourd'hui: l'Inde atteindra 1,7MD en 2050, Indonsie 310M, Pakistan 315, Bangladesh 230.

Mme si l'indice de fcondit a baiss autour de 2 (sauf en Afghanistan, Npal, Pakistan, Philippines et Timor oriental), la pop continue d'augmenter en raison de 2 facteurs: la part des moins de 15 ans s'lve 17% en Chine, 33% en Inde et Bangladesh, 28% en Indonsie, 36% au Pakistan. Ces jeunes vont bientt faire des enfants quelques fois dans des pays trs peupls. Dautre part leffet de masse entraine automatiquement un fort nombre de naissances.

Les Etats ayant termin leur transition dmographique (indice de fcondit < 2) se retrouvent confronts aux problmes que rencontrent le Nord traditionnel: poids des retraits et financement, mais dans quelques annes puisque la population jeune est encore > aux vieux, sauf au Japon (+65 ans 23% pop tot).

Le problme est proccupant pour la Chine dont lconomie dpend de la quantit de main duvre disponible mme si les effets du vieillissement ne seront visibles que dans quelques dcennies.

2. Le dfi de lurbanisation

La population est trs ingalement rpartie toutes les chelles, avec quelques espaces remarquables: valle du Gange et Bramapoutre, Java, Chine littorale, deltas... et des dserts (Gobi, montagne birmane, Kalimantan (ex Borno).

Le principal dfi vient de l'urbanisation rapide puisque l'Asie compte aujourd'hui un cinquantaine de villes de +3M hab. Le taux durbanisation n'est que de 50%, ce qui signifie qu'il devrait atteindre 65% en 2050 puisque la ville est l'espace le plus attractif. Les taux et progressions les plus levs sont en Asie du S et SE, notamment Pakistan, Indonsie et Inde.

Les problmes sont ceux de la ville, du retard de dveloppementet de la croissance de la population : logement, sant, ducation, approvisionnement en eau potable (en milieu tropical) et traitement des eaux uses, transport publics et privs, saturation des rseaux lectriques et tlphone...

La pauvret dans les villes est un problme majeur. 650 millions de personnes vivent dans des bidonvilles en Asie du sud et de lest. En Inde des millions de personnes vivent dans la rue tandis quau Japon, avec la crise conomique, les SDF se multiplient.

3. Le dfi alimentaire

La question alimentaire est stratgique en raison de la pauvret de la population, du nombre d'habitants parfois trop lev pour que la rgion/pays assure une production suffisante (surpopulation localement) et du nombre croissant.

La malnutrition reste un fait important. 200M d'Indiens vivent avec 1 repas par jour, ce qui influe sur la sant et donc la surmortalit infantile 9p316 et sur l'conomie, la population anmie ayant une productivit moindre.

Le dficit en vitamines et en nutriments en Asie

Les choix techniques varient peu en-dehors de la Rvolution verte, modernisation agricole ralise dans les annes 1960 en Inde qui prsente autant d'effets positifs que pervers (pollution). Les tendances rcentes sont celles de l'extensification (dforestation Kalimantan) et de l'appropriation de terres l'tranger (le land grabbing): Core, Chine, Inde et Vietnam investissent dans la terre en Asie et en Afrique, ce qui ne fait que dplacer spatialement le problme agricole et alimentaire, d'autant que les 1 a souffrir de la malnutrition sont les paysans, puis les pauvres en ville.

II. Les enjeux de la croissance

1. Un ple majeur de croissance

Asie sest fortement dveloppe depuis la deuxime moiti du XXme sicle pour reprsenter aujourdhui 30% du PIB mondial et 25 % du commerce.

Les 4 tapes se suivent avec des produits de 1, 2 puis 3 gnration, ce qui assure un glissement industriel vers des techniques et technologies plus forte valeur ajoute chaque nouvelle gnration. La production augmente mesure que le pays s'industrialise, ce qui assure le dveloppement (taux croissance de 10%), les Etats recevant les dlocalisations se dveloppant leur tour.

La croissance asiatique suit depuis le XXme sicle le modle de dveloppement en vol doies sauvages (thorie de lconomiste japonais Kaname Akamatsu en 1937).

Le dveloppement industriel se fait par tapes.

1 le produit est import faute d'industrie le fabriquant

2 le produit est fabriqu par substitution aux importations

3 le produit est export

4 la production est dlocalise ce qui diminue la production nationale

2. Une croissance par grappes

L'espace le plus dvelopp est donc le Japon qui s'est dvelopp depuis les annes 40 sous l'impulsion amricaine. Sa croissance repose sur l'innovation, Tsukuba tant lexemple actuel le plus abouti (cit de l'innovation (technopole) rassemblant 200.000 personnes ). Les structures mise en place par le Japon ont favoris les exportations: Keiretsu (conglomrat d'entreprises aux activits varies, participation croises, contrle d'une banque), MITI (Ministry of International Trade and Industry) et Sogo-Shosha (maisons de commerce qui font l'intermdiaire entre l'industriel japonais et le client tranger).

Les NPI (nouveaux pays industrialiss) 1 gnration (les dragons): Core du sud, Tawan, Hong Kong, Singapour, ont bnfici des dlocalisations japonaises. Ils deviennent incontournables dans les secteurs dans lesquels ils se sont spcialiss: tlphonie/PC/tablettes/crans plats, HK jouet lectronique...

Les NPI de 2 gnration (les Tigres) (Thalande, Malaisie, Indonsie, Philippines) restent des producteurs de 2 rang mais gagnent lentement en technicit et puissance.

La Chine a dpass le RNB du Japon (7000 MD$ contre 5900 au Japon): c'est l'atelier du monde alors qu'elle est entre tardivement dans le processus. Elle diversifie ses activits dans le tertiaire.

L'Inde en retard industriel se tourne rapidement vers les hautes technologies pour combler ce retard. Longtemps bureau du monde, elle est concurrence par la Chine en raison de faiblesses structurelles: socit ingalitaire et faible taux d'alpha, tendance longtemps marque au protectionnisme.

3. De grandes ingalits

Les ingalits persistent toutes les chelles. Les espaces les mieux lotis sont en Asie de E et SE, alors que l'IDH reste globalement infrieur 0,7 en Asie S. Les 2 gants sont respectivement au 101 et 134 rang mondial en terme de dveloppement. Le Japon et les Dragons constituent par contre des foyers de fort dveloppement.

l'chelle nationale, les ingalits sont videntes: Entre villes et campagnes, entre quartiers riches et bidonvilles au sein des villes.

Tous les indicateurs sont trs contrastsmais les chiffres sont en constante amlioration, donc l'Asie se dveloppe: le taux de pauvret extrme est pass de 80 20% en 30 ans, mme s'il reste 2,2 milliards de pauvres (taux de pauvret de 60%)

Les ingalits professionnelles restent marques et se creusent, entre paysans aux techniques arrires et paysans entres dans la rvolution verte. En Inde Les mmes carts se mesurent dans l'industrie et les services, entre les dalits (Intouchables) relgus aux tches impures (rcolte et tri des dchets, tanneries...), les ouvriers spcialiss des usines de montage soumis la NDIT (nouvelle distribution internationale du travail) sans protection sociale, sans droits du travail, aux conditions de vie et de travail quivalentes celles de l'Europe au dbut du 19, et les techniciens et ingnieurs des grandes FTN. On est loin de la moyennisation de la socit europenne.

III. Dfis environnementaux et tensions gopolitiques

1. Un environnement dgrad et menac

En Inde et en Chine, e passage la rvolution verte (intensification) provoque salinisation des sols, pollution des nappes phratiques et donc perte du potentiel agricole, notamment dans les grandes valles et deltas. L'extensification ncessite d la dforestation des forts primaires, notamment en Indonsie o les forts de Kalimantan sont menaces court terme par les plantations de palmistes huile. L'urbanisation rapide et la construction des routes, cad l'artificialisation des sols, perturbe l'coulement des eaux de surface et l'infiltration ce qui aggrave les inondations en rgion tropicale, alors qu'ailleurs la surconsommation rarfie la ressource.

D'autre part l'industrialisation force reposant sur le transfert des industries polluantes du Nord vers les mergents pose le problme de la pollution de l'eau, de l'air et des sols dans des tats qui sont dans le meilleur des cas signataires (sans contraintes) du protocole de Kyoto. Le problme est donc aggrav par le manque de lgislation portant sur la protection de l'environnement, par manque d'exprience. Les grands tats dAsie connaissent aujourdhui dune pollution de lair record q