L'engagement des salariés, leitmotiv des DRH

  • View
    39

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Date : 05/11 AVRIL 16

    Pays : FrancePriodicit : HebdomadaireOJD : 7361

    Page de l'article : p.18-22Journaliste : Hlne Truffaut

    Page 1/5

    PEARSON 5188157400524Tous droits rservs l'diteur

    -DES RH

    L'enqute

    MOTIVATION

    9 NGGDES SALARIS,

    leitmotiv du

  • Date : 05/11 AVRIL 16

    Pays : FrancePriodicit : HebdomadaireOJD : 7361

    Page de l'article : p.18-22Journaliste : Hlne Truffaut

    Page 2/5

    PEARSON 5188157400524Tous droits rservs l'diteur

    Le concept d'engagement, quirelve de l'adhsion au projetd'entreprise et d'uninvestissement personnelprononc, n'est pas facile saisir, car des facteursindividuels entrent en lignedcompte.

    Dans un contexte conomiqueperturb, les DRH tententde mieux comprendre,par le biais d'enqutes,les facteurs de motivationdes salaris qui ont un impactsur la performancede lentreprise.

    --L'important n'est pasla mesure, mais ce queles entreprises en font.La plupart des plans d'actionsdploys la suite de cesenqutes s'intressentaux managers, premiersartisans de lengagement.

    DRHll suscite encore beaucoup d'interrogations, maisil intresse de plus en plus les entreprises : patronset DRH ont bien compris que l'engagement taitun ressort de la performance et ils s'efforcentde le mesurer afin d'actionner les bons leviers.L'exercice est complexe.

    ( (X)RrjONNFFPAfcHELNETRUFFAUT

  • Date : 05/11 AVRIL 16

    Pays : FrancePriodicit : HebdomadaireOJD : 7361

    Page de l'article : p.18-22Journaliste : Hlne Truffaut

    Page 3/5

    PEARSON 5188157400524Tous droits rservs l'diteur

    mi w

    eli mars dernier, a l'universitPans-Dauphme, s'est tenu le premer Forum de I engagement Unevenement organise par l'Obsevatoire de l'engagement, cofondefin 2014 par les societes deconseil Osagan et Carewan L'objectif de cette association9 Nousvoulions creer un thmk tank pouranimer la reflexion sur un thmemontant, qui se positionne dansl'agenda des comites de direction,mas qui est surtout traite par descabinets spcialises et sur lequelil y a peu d'analyses croises,soutient Daniel Barom, vice-prsident de Care\\ an et presidentde l'Observatoire de l'engagement D'o un partenariat aeademique avec Dauphine, dont lesetudes sur cette problmatique- la derniere portant sur la mesure de I engagement - permettent de nourrir les debatsNous n'avons pas d'attitude nuhtante sur le sujet, mas nouspensons qu'il y a la un levier deperformance pour les organisalions et un potentiel de renou

    Se/on ie Human Capital !nstitute,le retour sur salaire

    d'un collaborateur activementengag serait de 12O %.

    De JOO % lorsque le collaborateurest moyennement engag.

    vellement des politiques RH ,poursuit il Mas de quoi parle ton au juste * Beaucoup se rejoignent sur la notion d'adhsionau projet de l'entreprise Unecommission de I Association na-tionale des DRH (ANDRH) s taitpenche sur cette problmatiqueil y a trois ans Et avait dfini l'en-gagement comme l'ensembledes actions a l'initiative d un salane qui vont au del de la contnbution demande par le contratde travail, qui renforcent le sentalent de contribution a un projetcommun et dans le respect desvaleurs de I entrepose

    UN FACTEURINDIVIDUELPas si simple a apprhender, d'au-tant que comme l'explique Bri-gitte Dumont, vice prsidente d-lgue de l'ANDRH, il ne suffitpas a une organisation de creerles conditions de l'engagementCelui ci s'inscrit aussi dans unehistoire personnelle Lanalyse etla comprhension de l'engagement intgrent donc un facteurindividuel Ce qui est sr, t,'es>tque cette problmatique, aveccelle de la transformation numerique, occupe actuellement le de-vant de la scene RH en France,si l'on en juge par le nombre deconferences et d'tudes propo-ses sur le sujetLe 24 mars dernier Korn FerryHay Group organisait son 3e fo-ium hexagonal bui l'engagement,apres avoir publie les resultatsde son barometre 2015, reposantsur les enqutes d'opinion internes de ses clients menes au-prs de plus de 140000 salariesLa societe de conseil observeque si les etudes autour de l'engagement existent depuis une dizane d'annes en France (et unetrentaine d'annes dans les paysanglo saxons), la demande s'ac-crot fortement Mme les editeurs de solutions RH, tels Oracleet ADP se sont tout rcemmentempares du sujet avec leursclients (lire Entreprise & Carneres n 1277 et n 1263), yvoyant une srieuse carte a jouer,

    outils de pilotage des processusRH ou des environnements detravail digitaux favorisant la collaboraon L'ANDRH a, elle dcidede reembarquer ce thme dansla commission RSE (responsabilite societal des entrepnses),qu anime Brigitte DumontLes raisons de cet engouementrejoignent les convictions de l'Ob-servatoire de l'engagement desetudes rcentes ont en effet misen vidence une corrlation entrel'engagement des salaries et lesindicateurs de performance bu-siness et RH Quand les collabo-rateurs sont dans un environne-ment panouissant, comprennentla strategie et adhrent a la visionde l'entreprise, celle ci obtientde meilleurs resultats en termesde productivite, de satisfactionclient, de qualite, d'innovation,de rtention des talents, d'imageemployeur, de securite au travai!, etc liste Bngitte DumontEt l'on entre dans un cercle ver-tueux, car de bons resultats alimentent la fiert d'appartenancealentrepnse

    IMPACT FINANCIERSelon le Human Capital Institute,le < retour sur salaire d'un collaborateur activement engage serait de 120% De 100% - sans va-leur ajoutee, donc - lorsque lecollaborateur est moyennementengage Et de 60 % -1 entreprisey perd - lorsqu'il est activementdsengage , rappelle 'ives Duron,psychologue du tra\ ail et cofon-dateur de Motiva, societe qui adveloppe une gamme de solutiens autour de la motivation Etant donne l'impact financiercela vaut le coup de se penchersur le sujet Les entrepnses duCAC 40 ont parfaitement intgrecet enjeu que toutes les entreprises, finalement, peroivent demaniere intuitive , soutient-ilSelon Bngitte Dumont, l'intrtpour l'engagement rsulte aussid'une symtrie des attnuons ,les entreprises s tant aperuesque I amelioration de la relationclient, sur laquelle elles concen-traient tous leure efforts, passait

  • Date : 05/11 AVRIL 16

    Pays : FrancePriodicit : HebdomadaireOJD : 7361

    Page de l'article : p.18-22Journaliste : Hlne Truffaut

    Page 4/5

    PEARSON 5188157400524Tous droits rservs l'diteur

    porte aux salaris L'engagementfournit galement aux DRH bu-siness partners un indicateurplus attractif que celui de la sa-tisfaction au travail, estime SergePerret, professeur Pans-Dau-phme, qui a men l'tude sur lamesuie de l'engagement, dontles resultats ont ete restitues lorsdu premier Forum de l'engagement (lire p 26) Du reste l'enseignant n'exclut pas un certaineffet de mode

    DSENGAGEMENTMas plusieurs etudes font aussietat d'un dsengagement des sa-laris, notamment hexagonauxqui inquite les employeurs PourYves Duron, cette difficult a mobiliser les salaris s'explique, en-tre autres, par une transiormaondu contrat employeur-salarisAvant, c'tait l'abondance Onavait des perspectives d'volutionde carriere, de rmunrationAujourd'hui, on est davantagedans une economie de la pnurie,dans un monde global o les en-treprises mutent et revoient leurbusiness model sous l'effet des

    Mesurer l'adhsion

    Gallup, Aon Hewit, Korn Ferry Hay Group, Ipsos,

    Willis Towers Watson chaque prestataire

    de mesure de lengagement a sa propre methodelogie Selon lenqute ralise sous la houlette

    de Serge Perret par l'universit Paris-Dauphmepour l'Observatoire de lengagement (lire p 23)

    les "modles d'engagement" sont constitusd'une mesure du concept d engagement - le cur

    du modle -, comprenant de 6 a 12 questions,et d un ensemble plus large de questions visant

    en identifier les leviers

    Chez Aon Hewitt par exemple, une petite seriede questions permet de cerner trois comportements cls de lengagement sur le modele du

    "say, stay, stnve', dtaille Olivier Mamelle, direc-teur de lactivit de conseil en engagementdes salaries pour l'Europe l'affirmation (le salari

    est fier de travailler pour son entreprise et enparle positivement autour de lui), I adhsion

    (le salari se projette moyen long terme danslentreprise) et le comportement d'action (quiindique a quel point il est prt a aller au del de

    ce qui est attendu de lui)Sur cette base, nous pouvons donner un score

    d'engagement, explique Olivier Mamelle Et nous

    mesurons les leviers sur une quinzaine de thema

    tiques dirigeants, formation-dveloppement,quilibre vie professionnelle-vie prive, etc enconstruisant un questionnaire sur mesure pourchaque organisation, partir d'items standards

    Celui-ci contient gnralement entre une cin-

    quantaine et une soixantaine de questions, qui nedoivent pas prendre plus d'une vingtaine de mi-

    nutes au salariLa socit de conseil propose des benchmarksqui couvrent 174 pays, 68 secteurs et quelque

    8 millions de salaris Ce qui est intressant,cest de pouvoir cerner les thmatiques qui aurontle plus fort impact sur lengagement Celles-ci va

    nant d un pays et d'une organisation a lautre Mas les enqutes donnent des indications sur cequi peut tre fait et il convient de valider cespoints avec les collaborateurs Lenqute d'enga-gement est un outil de dialogue, estime t-ilLentreprise a d ailleurs intrt ne pas poser dequestions sur lesquelles elle n'est pas prte agir,

    car cela pourrait susciter des attentes et, au finaldes frustrations A eviter absolument lenqute

    dont on ne communique pas les rsultats et quine dbouche sur rien ' *

    Jouer sur /es ressorts individuels

  • Date : 05/11 AVRIL 16

    Pays : FrancePriodicit : HebdomadaireOJD : 7361

    Page de l'article : p.18-22Journaliste : Hlne Truffaut

    Page 5/5

    PEARSON 5188157400524Tous droits rservs l'diteur

    technologies numriq